Hyperdia, la référence du train au Japon

Horaires et tarifs : planifier ses voyages en Shinkansen (Japan Railways)

Si vous partez en voyage au Japon, il y a très fort à parier que vous vous déplacerez en train à un moment donné ou à un autre. Nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises, et notamment dans notre article comment JR botte le train de la SNCF, la qualité de service, la ponctualité ou encore le confort des Shinkansen et autres trains japonais.

Le réseau ferré est très dense entre et au sein des différentes régions du Japon, ce qui en fait un des moyens de transports les plus efficaces et les plus prisés. Ce qui explique d'ailleurs l'aspect un peu inévitable du Japan Rail Pass qui offre la gratuité de transport sur tous les trains (et autres moyens de transport) de la compagnie publique JR.

Maintenant, il y a une référence que vous devez absolument connaître et utiliser pour planifier tous vos déplacements en train au Japon : Hyperdia. Ce site Internet, accessible en version anglaise mais pas (encore ?) en français, permet de comparer avec précision les trajets possibles d'une gare à une autre, selon de nombreux critères : tarif, durée, changements, etc.

Hyperdia explique très clairement tous les transferts, coûts et donne des indicateurs précis pour se retrouver et faire le meilleur choix. À noter que cela ne vaut pas seulement pour les trajets en Shinkansen entre deux grandes villes, car il est également possible de calculer son transport entre deux stations dans le grand Tokyo, par exemple.

En revanche, il n'est pas possible de commander ou d'acheter son billet en ligne sur le site.

Depuis quelque temps, Hyperdia propose aussi de consulter les trajets en avion, mais nul doute que pour les touristes au Japon, c'est la partie "train" qui intéressera le plus. Pour information, des applications Hyperdia sont disponibles pour iPhone et mobiles Android.

Hyperdia concurrencé par Google Maps ?

Quand on pense transport au Japon, Hyperdia ressort donc systématiquement. Et pour cause : précis et complet bien que peu ergonomique (le design web n'est toujours pas le point fort des Japonais), le site et ses applications rendent bien des services pour planifier ses trajets en train, bus ou métro en vue d'un voyage au Japon. Dans le genre, on pense parfois également à Jorudan qui fait un travail plus synthétique mais encore moins sexy.

De l'autre côté du Pacifique, depuis mai 2013 Google a lancé une grande vague progressive de mises à jour pour son application Maps, en particulier dans sa version web (sur ordinateurs de bureau). En testant la version beta ces derniers temps, nous nous sommes aperçus que c'était particulièrement bienvenu pour préparer ses déplacements sur l'archipel nippon. Ces changements sont récemment devenus accessibles à tous et l'ami Thomas les a d'ailleurs notés lui aussi.

Nous connaissons évidemment les réticences de certains face à l'hégémonie Google et ses méthodes chroniques de rouleau-compresseur géant, et les rejoignons d'ailleurs dans cette méfiance sur certains aspects. Pourtant, il faut bien avouer que d'un point de vue strictement pratique, Maps a fait un grand bond en avant et pour ce qui nous intéresse, il remplit à merveille son rôle d'assistant pour nos trajets au Japon.

Pour utiliser Google Maps à plein potentiel, choisissez d'abord votre itinéraire. Dans le bloc blanc d'informations en haut à gauche, cliquez alors sur l'icône "transports en commun" en haut, puis sur "plus d'options et d'horaires" en bas. Vous arrivez alors sur une page détaillée présentant toutes les informations et préférences recherchées. N'oubliez pas d'ajouter le terme "station" si vous souhaitez voyager depuis ou vers une gare.

Comparaison de trajets via GMaps / Hyperdia

Pour réaliser notre comparaison, nous avons capturé plusieurs itinéraires de recherche standard en train que pourraient demander les voyageurs au Japon, avec Google Maps à gauche et Hyperdia à droite.

Vous pouvez cliquer sur chaque image de la galerie pour l'agrandir et consulter les différences d'informations pour les itinéraires suivants :

Globalement GMaps se montre clairement plus visuel, plus agréable et plus rapide à utiliser, en particulier pour naviguer efficacement entre les différentes possibilités de transports. La fresque temporelle s'avère idéale pour comparer les différents horaires et durées des trajets, de même que la carte permet d'avoir un aperçu immédiat et utile des voies empruntées grâce au code couleur. Pour les courts déplacements, le choix de la marche à pied ou du vélo rend également bien service.

En revanche, il ne permet pas d'éluder le Nozomi pour les possesseurs de JR Pass, ni de séparer d'un clic les lignes Japan Rail des compagnies privés (bien que le logo JR soit immédiatement lisible). De plus, le choix de l'avion comme moyen de transport renvoie (encore ?) sur les résultats de recherche Google classique. Notons également que pour le train, sa capacité semble se limiter à deux mois d'avance, là où Hyperdia a de la visibilité parfois jusqu'à huit mois. Enfin, pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Musashi, Maps laisse parfois quelques termes en japonais.

Nous ne pensons pas qu'il faille déjà ranger Hyperdia au placard, mais Google Maps se présente désormais au moins comme un complément de recherche intéressant, voire comme une sérieuse alternative si le service continue à s'améliorer. À suivre de près !

Article intéressant ?
4.74/5 (19 votes)

Galerie photos

  • Hyperdia
  • Hakata Beppu
  • Tokyo Kyoto
  • Ueno Hamakanaya
  • Umeda Namba

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~240€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Apprendre les Kana japonais en 3 jours

Kanpai vous suggère également ces articles