Comment Japan Rail botte le train de la SNCF

JR : qualité du service japonais en Shinkansen face au TGV

Brisons immédiatement tout malentendu : nous avons choisi de mettre en comparaison Japan Rail (JR) à la SNCF car ce sont les deux compagnies ferroviaires que nous connaissons le mieux dans le monde, et parmi les plus avancées technologiquement. De plus, les stars de chacune d'elles, respectivement le Shinkansen et le TGV, peuvent être assez facilement comparées dans leur mise en place, leur réseau et leur fonctionnement. Toutefois, il n'est pas dit que cette relation soit exclusive et nous grandirons donc volontiers de vos retours d'expérience sur d'autres sociétés de train à l'international.

Nous aimerions préciser également que, comme toujours, nos propos n'engagent que nous et à ce titre, nous serons ravis de recueillir vos témoignages sur la question dans les commentaires ci-dessous. Précisons enfin qu'il ne s'agit pas là d'une tribune anti-SNCF, mais simplement d'un ensemble de constatations que nous faisons presque à chaque fois que nous montons dans un train japonais ou français, et qui nourrissent un certain nombre d'incompréhensions sur un tel décalage dans leur qualité de service respective.

Car le problème est bien là. Notre Société Nationale de Chemins de Fer jouit, comme la Poste ou un certain nombre d'administrations françaises, d'une mauvaise réputation qui semble continuer à se dégrader. Dépréciée par un certain nombre de ses usagers, elle l'est en particulier sur la base d'un mauvais rapport entre le service rendu et son coût. Le point sur lequel nous nous interrogeons concerne sa capacité ou non à améliorer cette qualité de service en s'inspirant du modèle japonais livré par JR.

Comparaison entre un Tokyo-Osaka et un Paris-Lyon

Ce sont deux trajets intéressants car équivalents sur de nombreux points. Pour cet article, nous les avons testés en trajets directs pour un adulte sans réduction, un lundi hors période de vacances à 9h du matin. Les renseignements sur les horaires, tarifs et informations supplémentaires proviennent respectivement de Hyperdia et Voyages-SNCF.

Le trajet Tokyo-Osaka

Chez JR, il s'agit du trajet vedette et historique du Tôkaidô, très emprunté entre ces deux pôles économiques du Japon, mais pas seulement : vue la configuration géographique japonaise, le tronçon entre Tokyo et Osaka est un passage obligé pour voyager sur l'archipel par le rail dans le sens nord-sud. D'ailleurs, ce train poursuit généralement sa route jusqu'à Hakata, la gare de Fukuoka sur l'île de Kyushu au sud du Japon. Les jours ouvrés, ce sont pas moins de 119 Shinkansen qui font la liaison directe dans la journée ! Le premier dès 6h ; le dernier part de Tokyo à 21h20 et arrive à 23h45 à Osaka.

Dans notre exemple, le Shinkansen Nozomi 215 prend le départ de la gare de Tokyo à 9h00 et parcourt 552,6km pour arriver à 11h33 à Shin-Osaka, la gare Shinkansen. Il part de la voie numéro 15 dans la capitale et dépose les voyageurs en voie 21 à destination. On peut consulter les horaires et arrêts du trajet : Shinagawa, Shin-Yokohama, Nagoya et Kyoto, où il s'arrête une minute à chaque fois (il est même possible de connaître la voie à laquelle il s'arrête dans chacune de ces gares).

La grille tarifaire est toujours la même. Le prix du billet de base est de 8.510¥ / ~75,10€, auquel il faut nécessairement ajouter soit :

  • 4.730¥ / ~38,57€ pour un siège non réservé (trois compartiments leur sont dédiés dans chaque Shinkansen) ;
  • 5.340¥ / ~47,13€ (basse saison) ou 5.740¥ / ~50,66€ (haute saison) pour un siège attitré ;
  • 10.180¥ ~89,84€ pour une place réservée en green car (l'équivalent de la première classe).
Il est possible de réserver ce train jusqu'à six mois avant son départ.

Le trajet Paris-Lyon

Pour la SNCF, c'est également la ligne la plus fréquentée, d'une longueur d'environ 530km. 31 trains opèrent ce trajet en direct les jours ouvrés. Il s'agit du tronçon emprunté pour relier la capitale française à sa deuxième plus grande ville, Marseille. Ce tronçon n'est pas concerné par les grands travaux de modernisation des voies SNCF jusqu'à 2017 (en revanche, une deuxième ligne à grande vitesse devrait relier les deux villes via Orléans et Clermont-Ferrand, à moyen terme).

La train de notre exemple est le TGV 6607 qui part de Paris Gare de Lyon à 8h58 et arrive à Lyon Part-Dieu à 10h56. On connaîtra la voie empruntée par le train quelques minutes seulement avant le départ. Quant au numéro de voiture, difficile de se référer aux marques sur le quai avant l'arrivée du train, car elles ne sont pas toujours respectées. Sur le site SNCF Infolignes, on peut consulter les arrêts du trajet, mais le site parle d'horaires "théoriques" et prévient : "Veuillez vous assurer de vos correspondances en cas de retard. En cas de divergences avec les horaires inscrits sur votre billet, les horaires d'INFOLIGNES sont à prendre en compte."

La réservation de place est dépendante de l'achat du billet, mais la SNCF peut fournir des billets "sans place attribuée" en cas de surréservation, ce qui signifie que le passager risque de voyager debout ou sur les strapontins entre les wagons, en croisant les doigts pour qu'un voyageur ne se soit pas présenté. Il existe une multitude de tarifs différents, que nous listons plus bas ; lors de nos tests, cinq jours avant le départ, les prix "loisir" (non pro) étaient de :

  • 71€ en seconde classe
  • 126€ en première classe
Il est possible de réserver ce train jusqu'à trois mois avant son départ.

Là où JR surclasse la SNCF

Quelques chiffres

Japan Rail a inauguré son Shinkansen en octobre 1964, à l'occasion des Jeux Olympiques de Tokyo. Le TGV est entré en service dix-sept ans plus tard, en septembre 1981.

À l'occasion de ses quarante ans, la JR a annoncé avoir transporté 4,2 milliards de passagers dans ses Shinkansen. La même année, le TGV franchissait le cap du milliard de voyageurs. Ce qui correspond respectivement à 105 et 44 millions de passagers annuels, soit un trafic à peu près équivalent en tenant compte des populations (125 millions de Japonais contre 60 millions de Français).

Service en gare

Comme partout ailleurs dans l'espace public au Japon, les infrastructures sont extrêmement propres et bien entretenues. Il n'y a pas de détritus au sol, de dégradations du matériel. Les toilettes sont nombreuses et généralement propres. Même les plus petites gares sont accessibles aux handicapés, grâce à des infrastructures modernes et des ascenseurs fonctionnels. D'ailleurs, dans le cas où un matériel serait hors-service, les réparations sont généralement effectuées en quelques heures. Enfin, le personnel de gare est accessible, courtois et efficace.

Le jour du voyage, des lignes tracées au sol permettent à chaque voyageur de patienter devant la porte de sa voiture, dans une file d'attente légèrement décalée pour d'abord laisser sortir ceux qui le souhaitent, et sans gêner les mouvements de personnes sur le reste du quai. D'ailleurs, peu de Japonais courent dans les enceintes de gare, signe supplémentaire que le niveau d'incivilité d'une population peut jouer en défaveur du ressenti qualitatif.

Chaque nuit, entre minuit et 6h du matin, le réseau ferré Shinkansen est fermé pour maintenance. Les trains qui circulent pendant ces horaires empruntent d'autres voies non Shinkansen.

Confort à bord

Une remarque notée par la plupart des voyageurs étrangers dans les trains japonais, en particulier les lignes à grande vitesse, est l'espace disponible dans les voitures. Bien qu'il cale jusqu'à cinq sièges par rangées, le Shinkansen dispose d'une largeur intérieure de 3,21 mètres. JR a pensé au confort des voyageurs, avec beaucoup d'espace pour les jambes et une inclinaison importante des sièges. On y dort en tout cas très bien ! Nous n'avons pas eu l'occasion de tester de "green car" japonaise mais les voitures Shinkansen standards valent sans doute la première classe des TGV. Dans de nombreux trains hors Shinkansen, les sièges sont chauffants en hiver. Évidemment, la propreté et la récence du matériel sont intouchables.

Un détail agréable est l'orientation des sièges, adaptable à la convenance de chacun. Par défaut, les agents de nettoyage les disposent tous dans le sens de la marche à chaque terminus (un dispositif prévu sur la 1ère classe des nouvelles rames TGV à partir de 2017 et uniquement par le personnel). Toutefois, il est possible de les tourner à loisir, et c'est d'ailleurs ce que choisissent souvent de faire des familles ou des groupes d'amis pour être ensemble à quatre ou six. Il existe également des voitures silencieuses, dans lesquelles il est demandé de ne pas parler plus fort que le chuchotement (ce concept est repris par la SNCF depuis récemment, moyennant un surcoût). En termes de commodités, en plus des toilettes parfois à la turque, on trouve souvent des espaces fumeurs, mais également des cabines privées de maquillage ou pour téléphoner, afin de ne pas déranger les autres passagers.

L'absence de voiture bar, qui permet d'exploiter un wagon supplémentaire pour les passagers, est compensé par le passage dans tout le train de chariots de boissons et d'alimentation dont le prix n'est pas si délirant (comptez 300¥ / ~2,65€ pour un café). Les contrôleurs, qui passent quasiment entre chaque arrêt, ne vérifient le billet de chaque voyageur qu'une seule fois, car ils notent le terminus de chaque siège contrôlé pour ne pas le déranger une seconde fois. Dans notre expérience de dizaines de trajets en Shinkansen, nous n'avons jamais assisté à quelconque problème de contrôle. Tout le personnel JR qui passe à travers les voitures salue la rame par une courbette, en y entrant et en en sortant.

Enfin, les Japonais ne voyagent pas avec des bagages volumineux, en tout cas rarement plus gros qu'une petite valise. Lorsqu'ils se rendent en vacances, ils utilisent le système très répandu et efficace de takuhaibin (qui fait l'objet d'un article dédié sur Kanpai rapidement) pour ne pas s'encombrer. Résultat : les mouvements de voyageurs dans les trains sont moins saccadés.

Les tarifs

Ce n'est pas forcément vrai sur les autres trains, mais concernant les lignes à grande vitesse, dans l'absolu le tarif JR est généralement plus élevé que celui du TGV. Toutefois, contrairement à ce que refuse Guillaume Pépy, président de la SNCF, les Shinkansen proposent un tarif unique. Le système japonais étant généralement très réfractaire aux augmentations de prix sans amélioration de service, il y a très peu de hausses de tarif sur les trains au Japon, contrairement à l'augmentation quasi-annuelle de 2 à 3% sur le réseau français.

En réalité, la grille de tarifs SNCF est d'une complexité voire d'un obscurantisme exacerbé, puisqu'il existe de nombreuses gammes pour un même siège (Ouigo, Prem's, Loisir, Pro, 12-25, Senior, Enfant+, iDTGV, Découverte, Escapade, Week-end, Fréquence, Grand Voyageur...) et que chacun de ces tarifs évolue constamment, dans le cadre d'un algorithme qui calcule un prix en fonction du temps restant avant le départ et du type de place disponible. Un peu comme avec les billets d'avion ; on appelle cela le "yield management". C'est à chaque voyageur de s'organiser, généralement au plus tôt, pour payer son billet SNCF au moins cher.

N'oublions pas cependant que les Japonais disposent d'un pouvoir d'achat plus élevé, mais aussi que la mentalité nippone préfèrera systématiquement payer plus cher pour un service de meilleure gamme, ce qui n'est pas forcément le cas en France.

À titre d'information, il existe un équivalent du bien-aimé Japan Rail Pass pour les chemins de fer européens, grâce au pass InterRail. Rappelons également que le train au Japon est gratuit pour les enfants de moins de 6 ans (puis -50% pour les 6~11 ans). La SNCF est payante à partir de 4 ans, puis propose un tarif enfant jusqu'à 11 ans inclus.

Une autre remarque : à l'achat de billets, le site Voyages-SNCF propose de souscrire une assurance payante contre les retards de plus de 30 minutes. C'est une opération qui serait absolument impensable au Japon, puisqu'elle suppose que le cas est suffisamment fréquent pour mériter l'existence et la proposition d'une telle assurance, ce qui constitue donc une mauvaise publicité aussi bien qu'un encouragement à ne pas utiliser un tel service.

Aléas et satisfaction des utilisateurs

Les deux compagnies connaissent des entraves relativement différentes à leur service. Les plus fréquentes du côté japonais sont naturelles et liées aux nombreux séismes qui frappent l'archipel. Globalement, les infrastructures anti-sismiques sont également adaptées aux rails donc il faut que la terre tremble relativement fort pour que les trains de la JR soient entravés. Pour ce qui est de la France, les gênes sont plutôt humaines et on compte plusieurs types d'incidents pouvant perturber le service. Parmi les plus fréquents, certains ne sont pas imputables à la SNCF :

  • suicides de personnes : près de deux par jour en 2012, qui retardent en moyenne de trois heures la remise en route, à cause de la procédure d'intervention très stricte (secours, police judiciaire puis pompes funèbres) ;
  • colis suspect qui implique également une longue procédure ;
  • vols de matériel, en particulier le cuivre des rails.

Mais deux autres sont directement liés à des dysfonctionnements internes :

  • grèves : souvent organisées par les puissants syndicats, souvent en périodes de vacances scolaires pour impacter durement le trafic et trouver un relai dans les médias ;
  • erreurs d'aiguillage ou retard dans la préparation des trains.

Il faut savoir qu'en France, deux sociétés gèrent la question matérielle : RFF s'occupe des infrastructures et SNCF des trains. Le réseau vieillissant depuis de longues années, n'a pas été entretenu comme il l'aurait dû l'être. D'où cet immense chantier mis en branle jusqu'en 2017, qui devrait raccourcir certains temps de transport entre les grandes villes. En attendant, la satisfaction des usagers de la SNCF est en chute libre : selon la dernière enquête, elle dégringole de 10 points à 63%. En terme de ponctualité, le chiffre plonge à 49% de satisfaction, alors que la SNCF assure que 90% des trains sont à l'heure... à cinq minutes près ! Et ne parlons même pas du RER.

Un tel discours serait absolument impensable au Japon, où le respect des engagements de service est l'une des priorités. Les chiffres de la JR sont d'ailleurs presque fantasmatiques d'un point de vue occidental : en 2003, date du dernier record de retard moyen des Shinkansen, toutes causes inclues et sur toute une année, il était de... 6 secondes ! Il en va d'ailleurs de même avec l'aviation sur JAL.

À l'heure où ces lignes sont écrites, jusqu'au plan des lignes TGV ne fonctionne pas sur le site officiel. De là à dire que c'est symptomatique...

Records de vitesse

Note d'avril 2015 -- Le train JR Shinkansen MLX-01 (à lévitation magnétique) a atteint le lundi 20 avril la vitesse record de 603 km/h. En 10,8 secondes à cette vitesse, il a parcouru 1,8 km. En 2027, il fera rejoindre Nagoya depuis Tokyo en 40 minutes, contre 90 aujourd'hui.

Le dernier record en date de la SNCF remonte au 3 avril 2007, avec 574,8 km/h atteints sur la LGV Est européenne.

---

Et vous, quelles sont vos bonnes et mauvaises expériences avec la JR et la SNCF ? De leurs services respectifs, quel est celui que vous préférez utiliser et pourquoi ?

Article intéressant ?
4.67/5 (133 votes)

Galerie photos

  • shinkansen-train-japonais
  • cafe-train-japon
  • cafe-train-japonais
  • controleur-train-japonais
  • dans-le-shinkansen
  • dans-le-train-japonais
  • dans-train-japonais
  • enfant-japonais-train
  • fille-dans-le-train-japonais
  • gare-japon
  • gare-japonaise
  • gare-jr-nokogiriyama
  • gare-jr-shinjuku-tokyo
  • gare-shinjuku
  • guichet-train-japonais
  • panneau-gare-japonaise
  • shinkansen-kyushu
  • shinkansen-nozomi
  • shinkansen
  • tickets-train-japonais
  • train-japon
  • train-japonais-shinkansen
  • train-japonais
  • train-tokyo

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~239€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

10 circuits Japon thématiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

pascal
20 Février 2013
13:16

pour résumer, la SNCF, c'est de la merde !! seul point positif pour moi, le prix, mais il faut s'y prendre 3 mois à l'avance et tout planifier, sinon, tu raques !

Frédéric BUONO
23 Février 2013
18:42

SNCF, RATP, STIF... Les meilleurs des meilleurs des meilleurs, avec mention chef!
Exemple 1
Actualités des lignes N & U, Blog des lignes N & U
Condamnation progressive des Toilettes dans les trains de la ligne N
Le niveau de propreté et de qualité des toilettes est bien souvent insatisfaisant et les incivilités associées sont nombreuses.
Compte tenu de ces éléments mais aussi des usages des voyageurs qui les utilisent peu sur des parcours relativement courts (moyenne de l’ordre de 20 minutes), la ligne N a décidé de fermer les toilettes de ses trains comme c’est le cas sur d’autres lignes d’Ile de France.
La présence de toilettes dans les grandes gares (Montparnasse, Versailles Chantiers) contribue certainement aussi à modifier les habitudes des voyageurs qui s’orientent de plus en plus vers ce type d’installations, d’autant que leur accès est de plus en plus simplifié, comme c’est le cas en gares de Rambouillet, Fontenay le Fleury, Villepreux et St Quentin en Yvelines qui sont accessibles sur simple présentation du passe Navigo.
Je ne résiste pas à vous proposer le lien vers ce monument de l’administration ferroviaire dans toute sa splendeur : http://meslignesnetu.transilien.com/2013/02/20/condamnation-progressive-...

Exemple 2
Samedi 23/02/2013 à 9h00
Ligne U: interruption Versailles/La Défense
Heure de dernière mise à jour des informations : 23/02/2013 à 09h12.
Défaut d’alimentation électrique vers Saint-Cloud sur la ligne U.

Le trafic est interrompu dans les deux sens entre Versailles Chantiers et La Défense.

Un retour au service normal est envisagé vers 10 heures.
Samedi 23/02/2013 à 10h00
Ligne U: reprise Versailles/La Défense 2 sens.
Heure de dernière mise à jour des informations : 23/02/2013 à 09h52.
Défaut d’alimentation électrique vers Saint-Cloud sur la ligne U.

Cet incident est terminé. Le trafic reprend progressivement dans les deux sens entre Versailles Chantiers et La Défense.

Un retour au service normal est envisagé vers 11 heures.

Samedi 23/02/2013 à 18h00
Ligne U : trafic interrompu
Heure de dernière mise à jour des informations : 23/02/2013 à 17h55.
Incident d’alimentation électrique du poste de gestion des circulations à Versailles Chantiers sur la ligne N qui impacte les trains de la ligne U.

Par mesure de sécurité, le trafic est interrompu sur l’ensemble de la ligne.

La ville de Versailles est aussi desservie par la ligne L (axe Paris Saint-Lazare - Versailles Rive Droite) qui n’est pas concernée par cet incident.

La reprise du trafic est envisagée vers 18h00.

Samedi 23/02/2013 à 19h00
Ligne U : trafic interrompu Versailles/St Quentin
Heure de dernière mise à jour des informations : 23/02/2013 à 18h54.
Défaut d’alimentation électrique du poste de gestion des circulations à Versailles Chantiers (câbles détruits par un incendie) sur la ligne N qui impacte les trains de la ligne U.

Le trafic est totalement interrompu entre Versailles Chantiers et Saint Quentin en Yvelines dans les deux sens comme sur la ligne N.

Des navettes ferroviaires sont mises en place entre La Défense et Versailles Chantiers.

Dr dré
11 Janvier 2014
13:31

Bonjour,

Article intéressant et factuel, mais dans les entraves, il y a une grosse omission côté SNCF : le réseau en étoile. En effet, le segment Paris-Lyon est utilisé pour bien d'autres trajets, qui peuvent ne passer ni par Paris ni par Lyon et qui impliquent des installations de bifurcations nombreuses et une gestion des flux plus complexe.

Le trajet de comparaison pris coté Japon est une ligne droite sans raccords. Ce qui est plus simple à exploiter.

Cette différence s'explique probablement par la géographie filiforme du Japon, et la culture à la centralisation de la France.

Hervé
20 Février 2013
13:23

Merci Gaël pour cet article qui reflète bien l'impression générale ressentie chaque fois que j'ai eu l'occasion de voyager au Japon. Civilité, propreté, respect des usagers et des moyens de transport, ponctualité .. La SNCF a du travail à fournir pour se hisser à la hauteur du service rendu par la JR ! Il faudrait pour autant une belle évolution des mentalités occidentales, car le plus bel outil peut malheureusement se voir dégradé par les incivilités dont nous sommes hélas coutumiers.

pras alain
05 Mai 2016
09:38

la SNCF est à l'image des français, sales.
Ce n'est pas Mr ou Mme SNCF qui souille ce sont les français.
Il faut également dire que le personnel "d'entretien" n'est pas très pointilleux, pas plus que chez eux sans aucun doute.
Et puis les "contrôleurs" qui bien souvent.....ne contrôlent pas.
Et puis les grèves, et puis et puis......

Laurine
20 Février 2013
13:29

J'insisterai sur la propreté des Shinkansen... et le fait qu'au départ du train, on ne monte pas avant que le personnel s'occupant du ménage n'ait fini de tout nettoyer... et de changer chaque protection d'appuie-tête !!! Ahah... :)

Geneviève
20 Février 2013
13:33

100 % d'accord avec cet article, remarquable d'efficacité dans la comparaison. Jusqu'à maintenant, je suis allée au Japon toujours dans le cadre de mon travail, j'ai donc pu bénéficier de conditions exceptionnelles(au sens où je ne me serais jamais payée de telles prestations pour des vacances perso que j'espère néanmoins bien pouvoir prendre un jour là-bas). Effectivement, qu'ils s'agissent de Jal (Japan Airlines) ou du Shinkansen, malheureusement pour la France, il n'y a pas photo !!! Loin de là ... Ponctualité,propreté, efficacité, amabilité, sourires, silence, respect de l'autre, des autres ... bref, le Japon et les Japonais dans ce qu'il y a de plus formidable mais surprenant quand on est étranger dans ce pays. Très bon article, merci Gaël.

Alex
20 Février 2013
13:34

Tu as oublié une difference tres importante entre les deux trains. Le reseau shinkansen est TOTALEMENT deconnecté du reste du reseau ferroviaire japonais. C'est là sa force principale (defaut : son cout). Il n'est jamais perturbé par les trains de banlieues ou de fret qui, en france, sont la cause de la plupart des retards du TGV.

Une autre difference fondamentale, c'est l'urbanisme des villes japonaises.
Construites autour des gares qui sont concues comme etant un "tout" : gare/centre ville/centre commercial/CBD/lieu de vie (voir la gare d'Osaka renovée, un bijou). Ce qui doit sans doute conferer un atout economique non negligeable pour les JRs.

enfin derniere difference : les utilisateurs ... pas besoin de rentrer dans les details, vous m'aurez tous compris (soupirs soupirs)

J'aimerais ne pas faire de pavé anti-sncf, mais sincerement apres trois voyages au japon, plusieurs trajets en shinkansen, avoir eu la chance "d'avoir une vie de banlieusard" l'espace de quelques semaines, je ne trouve aucun point positif pour la sncf ... je suis desole, aucun. Et ce n'est surement mon retour en 2010 du Japon à Lyon via CDG qui me fera changer d'avis ... 2h de train entre les chiottes, les portes bagages et les autres passagers sans reservations, assis dans les marches d'escaliers, ca calme ... surtout apres 11 h de vol ...

Et que dire quand on voit ... (aller j'ose !) "le luxe fou" ... du compartiment toilette du Sakura ?? Perso, j'en suis rester sur le cul !

Ce qui me faisait dire au final que le TGV c'est deja du low cost, alors que penser d'un tgv dit low cost ? o_O
En etant mechant je dirais que le TGV n'est meme pas au niveau d'un train comme le Haruka (Kansai Airport/Kyoto) ...

Nathalie
20 Février 2013
13:34

En effet, le Shinkansen et le TGV sont pour moi dans deux dimensions bien différentes. Disons que prendre le TGV ressemble davantage à une corvée alors que le Shinkansen est juste impressionnant. J'ai notamment été stupéfaite par leur modernité, propreté et l'espace de dingue qu'il y a dans les wagons... Le seul inconvénient reste évidemment le prix lié à une telle qualité ; le Shinkansen, c'est quand même pas donné. ^^'

jerom
20 Février 2013
14:08

Je crois que tout est dit.
Rappel : la SNCF n'est pas la seule responsable de la propreté des trains. Le comportement des francais y est pour beaucoup (et c'est pareil pour nos rues).
Un seul reproche au Shinkasen (et un avantage pour le TGV) : les fenêtres hublot des rames ne permettent pas d'avoir une vue trés large des paysages traversés (frustrant quand on passe a proximité du mont Fuji:)

20 Février 2013
14:09

Très bon article qui pointe bien les différences des 2 compagnies, sans pour autant rentrer dans un anti-SNCF facile..

Et même si je suis d'accord avec la plupart des points, je n'irais pas jusqu'à dire (comme j'ai vu) que la SNCF c'est "de la merde".
En effet, même si on transposait point par point le système JR en France, ce la ne fonctionnerait pas pour une raison simple: la MENTALITE française.

Qui n'a jamais pesté pour un retard ?? Qui ne s'est jamais plaint que le prix du billet était trop élevé ? Qui n'a jamais mis ses pieds sur le siège libre devant soi ? Pas moi en tout cas..
Lors de mon dernier voyage au Japon, j'ai subi un retard de 4 heures pour cause naturelle (un typhon en l'occurrence): je n'ai entendu personne se plaindre, s'énerver ou chercher un responsable.. comment cela aurait fini en France ?

Bref, tout ça pour dire que notre compagnie nationale reflète malheureusement notre mentalité.. et c'est pas près de changer.

Gemini
20 Février 2013
15:54

J'ai eu une expérience assez géniale avec le Shinkansen, pour mon premier essai. Nous avions pris un avion Tokyo - Hiroshima, mais en raison de mauvaises conditions météo, nous fûmes détourner sur Fukuoka. A notre arrivée, les hôtesses nous ont distribué des billets de métro et de train, pour nous rendre à la gare et de là prendre le Shinkansen jusqu'à notre véritable destination. Le tout a été réglé à une vitesse record, grâce à une organisation qui serait juste impensable en France.
Une fois dans le train, nous avons découvert l'espace incroyable disponible (nous avions pourtant de gros bagages), les services de vente de nourriture et de boisson à bord, le confort,... D'un coup, nous étions déstressé.

Depuis, j'ai pris une fois le Shinkansen, et deux fois l'express entre Narita et Shinagawa, plus quelques petites lignes. Jamais un seul problème, pas même un gamin qui chiale.
Je prends régulièrement le TGV, et j'ai désormais pour habitude de toujours prendre la place entre deux rames ; car dans la mesure où peu de voyageurs respectent l'obligation de téléphoner uniquement sur ces plate-formes, elles sont beaucoup plus tranquilles que les rames elle-même. C'est dire. La dernière fois que je l'ai pris, c'était le mois dernier ; j'allais à un entretien d'embauche, mon train a eu une heure de retard (sur un trajet Paris - Lyon) !

pascal
20 Février 2013
15:59

ça c'est sûr, le jour où les Français seront un peuple civilisé, les "coqs" auront des dents !

Kabu
20 Février 2013
16:45

Si je puis me permettre, cette comparaison comporte tout de même quelques très légers biais. Déjà le fait d'avoir pris un Nozomi, et donc de ne pouvoir tomber que sur une série 700 ou N700 qui sont clairement plus haut de gamme que la plupart des TGV de la ligne Paris - Marseille.
Pour comparer l'intérieur et la vétusté du matériel, il me semblerait plus naturel de partir sur une série 300 (en prenant un Hikari), ou alors de prendre le TGV Est (ou une première classe).

Après on pourra me répondre qu'on ne compare pas un modèle de train mais un service, ce qui est exact, mais il ne faut pas oublier certains paramètres en route.

Reste aussi que, comme le signale très justement Alex, le Shinkansen fonctionne en circuit fermé. Et ce pour une raison simple : l'écartement des voies n'est pas le même sur un Sinkansen que sur le résau standard.
Si cela a des avantages certains, comme le fait d'être isolé des perturbations externes (ce qui est aussi le cas du TGV dans une moindre mesure, car les rails TGV ne sont pas ouverts, sauf cas exceptionnels, aux autres types de train), cela a aussi des inconvénients. Dans le cas d'une avarie de la voie, il est impossible de détourner le shinkansen sur le réseau secondaire et de le faire circuler à allure réduite puisque le train ne peut physiquement pas y rouler. Dans ce cas, il ne reste donc qu'une issue : attendre les réparations.
Heureusement les gens de JR sont tout à fait conscients de ce soucis et entretiennent donc les voies avec attention.

Ensuite si l'on compare les deux réseaux, il est frappant qu'ils ont une faiblesse en commun : la centralisation.
En France, je ne vous fait pas de dessin, Paris est LE carrefour obligatoire pour tous les trajets transversaux, avec changement de gare et le métro qui va avec. Le maillage est assez horrible et mène à des détours totalement dépourvus de logique.
Au Japon, il en est de même. Pour aller du Kansai au Tohoku, il faudra sortir gare de Tokyo, prendre la Yamanote jusqu'à Ueno et y reprendre un Hayate. Le Japon de l'envers est pas ou peu desservi par le shinkansen, et pour y parvenir on devra emprunter des trains transalpins dont la ligne n'est parfois même pas électrifiée.

Heureusement, le personnel et les usagers font en sorte que ces trajets se passent sereinement, car ces voyages sont longs et laborieux. Là dessus il est clair que les japonais sont intouchables.

21 Février 2013
08:33

La série 300 que j'avais pris (car le JPR Pass ne t'autorise pas les nozomi) est depuis mars 2012 retirée.

http://en.wikipedia.org/wiki/300_Series_Shinkansen

Ceci veux t'il dire que les services Hikari et Kodama sont assurés par les très beau shinkansen de la série 700 ?

Kabu
21 Février 2013
10:32

Oh.
En effet, il semble que je ne sois plus à la page.

Une rapide recherche m'apprend qu'il reste tout de même des séries 500 sur les Kodama. Ces rames sont a mon sens assez proche de l'état du TGV sud est. Mais le service Kodama est peu comparable à celui d'un Paris-Lyon, étant plus un shinkansen "de proximité".

Pour les Hikari c'est par contre même régime que les Nozomi : 700 ou N700. J'aurai presque hâte d'y retourner du coup :)

Joël
20 Février 2013
17:28

Excellent article merci.
J'ai justement une question concernant le TGV. Partant en septembre au Japon, j'ai une liaison en TGV jusqu'à Paris CDG. Est ce que quelqu'un sais si on peu mettre une valise de type comme celle qui est sur la première image de l'article la, au dessus des sièges (me parait plus petit dans un TGV...) ? Merci

noune
21 Février 2013
00:12

en effet, je l'ai remarqué, mais l'espace des valises du shinkansen, sur la photo, parait bien plus haut que celle du TGV.
Je pense qu'une valise de ce type ne rentrera donc pas dans un TGV, il faudra la mettre sur le porte bagage.

Joël
21 Février 2013
09:25

Merci pour ton retour.
En effet va falloir que je me débrouille autrement dans le TGV...

GATTACA
20 Février 2013
17:45

Petite anecdote pour bien marquer la différence de mentalité et pour rebondir sur les 6 secondes de retard. En 2002 ou 2001, le retard moyen annuel de l'ensemble des lignes JR (donc shinkansen + trains locaux, régionaux...) était d'un peu moins d'une minute. Le 31 décembre de l'année en question, le PDG de JR est venu présenter, en direct à la télé, ses excuses est s'est effondré en larmes.
What else...

Adrien
20 Février 2013
23:54

Guillaume Pépi n'a plus qu'à se tirer une balle dans la tête en direct...

priice
20 Février 2013
18:02

Concernant cette article et sans prendre part pour l'une ou l'autre compagnie je voulais apporter plusieurs points importants à mes yeux.

- les voitures dites "silencieuses" existent sans surcoût ce sont les espaces zen dans les idTGV.

- La propreté dépens beaucoup de la mentalité des personnes, en effet là dessus il y a un gros travaille à faire.

- Pour les prix hormis le JRpass pour les étrangers les trajets sont nettement plus chers qu'en France (compter 40€ un preums pour un Lyon Paris pris à l'avance)

- Il est dommage de ne pas parler des fréquences de passage. En effet pour reprendre l'exemple en France en moyenne entre lyon et paris c'est un TGV toutes les 30 min là ou le shinkansen passe toutes les 7 minutes entre Tokyo et Kyoto

GATTACA
20 Février 2013
18:14

Pour parler du tarif, ne prend pas pour exemple un tarif "réduit" sous condition et le tarif JR qui est le même pour tout le monde. Si tu veux comparer, prend le plein tarif SNCF. Mais on est d'accord que le tarif nipppon et plus élevé. Mais on sait tous pourquoi. Non ? Alors il faut relire l'article. ceux qui ont déjà expérimenté le shinkansen, trouveront que finalement la prestation fournie vaut le tarif payé. Tout le contraire de la SNCF...
Les voitures silencieuse ? Oui, mais en idTGV uniquement et en spécifiant qu'on le veut lors de la commande sur internet (uniquement). Encore une spécificité SNCF. J'ai parfois l'impression que la SNCF est géré par un opérateur de téléphonie mobile. Tellement d'options, de forfait de conditions particulière qu'il devient impossible de savoir ce qu'on paye et pourquoi on le paye...

priice
20 Février 2013
19:48

Si tu veux comparer le tarif au même prestation il faut prendre le tarif "loisir" car je ne crois pas que le billet pour le shinkansen peut être remboursé après le départ du train. Là encore il y a quand même une différence de prix notoire (presque du simple au double). Après pour pour le confort et propreté il faudrait comparer avec la même clientèle et le même état d'esprit ce qui est évidement impossible (même si j'avoue avoir été séduit par l'espace entre les sièges dans le shinkansen).

autre chose que je viens de voir l'article compare le tgv avec le nozomi, or ce dernier ne peut être pris avec un JR pass donc là aussi trés peu de francais vont le prendre...

Sinon pour les tarification sncf je tiens à préciser que cela est comme ça depuis plusieurs années et je ne crois pas que la SCNF est en soit la seule responsable...

GATTACA
21 Février 2013
01:12

Ben non justement. Si on veut comparer les tarifs, il faut prendre le plein tarif de la SNCF et LE tarif (unique) de JR.
Et sans parler de la clientèle, les seules prestations de la SNCF et des sociétés qui officient dans les trains (ne serait ce que pour la partie restauration) suffisent à la comparaison. Il n'est pas nécessaire d'y inclure la clientèle dedans. Sans la clientèle, la SNCF est largement en dessous de la JR. Lorsque les clients SNCF n'auront plus l'impression d'être prit pour des pigeons et que la qualité sera au moins équivalente à celle de la JR, il n'est pas impossible que la clientèle change son comportement. Un peu de considération et surtout du respect envers vos clients et vous verrez que ceux-ci vous le rendront.

GATTACA
21 Février 2013
01:17

Je rajouterai juste, pour résumer que vous n'avez une clientèle qu'à l'image du service que vous proposez. N'allez pas chercher midi à 14h.

20 Février 2013
18:10

Tout a été dit, oui, sur la propreté, la ponctualité, la fréquence, l'espace pour les jambes, etc. des Shinkansen que j'apprécie évidemment à leur juste valeur à chaque voyage au Japon.

Cela dit, le "service" se paie quand même très très cher, et y a le JR Pass qui "adoucit" nettement le coût. J'ai utilisé le JR Pass presque à chaque fois quand je faisais des voyages d'affaires parce que je me permettais à chaque fois un weekend prolongé sur place avec des trajets conséquents justifiant largement le forfait.

Appréciable aussi le fait qu'il y ait des non-reserved cars, offrant donc la liberté de voyager SPONTANEMENT avec n'importe quel train et horaire, ce qui est plutôt difficile dans le système français des TGV où la réservation est obligatoire et où il peut arriver de vouloir, à la dernière minute, prendre un certain temps et de ne pas obtenir de place.
Je suis montée à plusieurs reprises dans des non-reserved cars, et je n'ai jamais eu le moindre souci pour trouver une place, même pendant des périodes "chargées" comme O-bon en août, ou la Golden Week en mai !

Toutefois,il y a un point positif pour la SNCF, à mon avis, c'est la tarification.
Perso, les différents tarifs du TGV en France ne me gênent absolument pas. Où est la difficulté ? On peut juste se dire qu'il y a un prix max (difficile à connaître parfois, il est vrai). Au-delà, tout est bon et on s'en fout d'avoir un billet Pro, Prem's ou iDTGV, les conditions sont toujours clairement affichées. Ayant l'habitude de faire mes réservations sur Internet, j'ai le choix de sélectionner mon train en fonction de mes dates disponibles et du prix que je suis prête à payer. Pour ça, y a pas photo.

kaho
20 Février 2013
18:12

Je rejoins Kabu sur le léger manque de précision et le côté pro japonais me gêne un peu.

"le Shinkansen et le TGV, peuvent être assez facilement comparées"
pourquoi pas, c'est une affirmation bien audacieuse je trouve, mais dans la suite de l'article on mélange un peu les torchons et les serviettes hygiéniques...

La critique est bien une spécificité française ?
La SNCF est loin d'avoir la qualité du service japonais on est d'accord, mais il faut regarder plus globalement, comparer aussi avec nos amis européen.

Je me méfie des amalgame SNCF/RATP, c'est 2 choses différentes.
Ensuite on compare le confort des trains, et la restauration à bord et ses prix faite par une autre société que la SNCF, la propreté de la gare, des tas de problèmes, mais pas toujours du ressort de la SNCF.

Par ailleurs n'ayant pris que des nozomi/hikari j'ai largement préféré le confort de mon TGV EST. je regrette un manque de transparence de la part de la SNCF, mais sur le réseau TGV, je voyage souvent et je n'ai que très peu de problème (2 fois l'an dernier), les réseaux régionaux par contre c'est un autre problème.

Vos chiffres me paraissent pas toujours juste, et il est dommage de ne pas avoir la version japonaise pour comparer.

Au final 2, il s'agit quand de 2 choses pas du tout facile à comparer,
où la culture des utilisateurs est franchement différente,
les entreprises citées ont des des formes juridiques bien particulière,
l'économie du pays est différente,
les problématiques de transport sont différentes,
et la quantité d'utilisateurs pour ne citer que ça.

Demander à un français (même un européen) sa priorité pour voyager en train sera le plus souvent le prix, au détriment du service. Et une majorité de français ne voyage qu'en voiture, le train c'est pour les pauvres. (attention j'exagère parfois)
En europe, on se torche du service depuis des années parce que ça n'est pas rentable.

20 Février 2013
22:31

Eh si, justement, c'est tout à fait comparable, surtout sil'onplace d'un point de vue de société et de politique/stratégie des transports en communs ferroviaires !
D'abord, un Nozomi ou un Hikari voire Sakura, où est la différence ??? dans la durée du trajet essentiellement, le service est, lui, le même ou presque.
Ensuite, on voit bien que les goûts ne se discutent pas , ou se discutent justement. Le TGV Est ? comment peut-on le trouver confortable ? avec ses couleurs orange agressif et violet fluo ? avec des sièges tue-l'amour puisque quand on est deux et qu'on veut se pencher l'un vers l'autre, on se cogne la tête au haut du siège ? avec des repose-pieds tellement mal fichus que quand on veut les utiliser, on ne peut plus utiliser la tablette sans se cogner les genoux (ou alors il faut être très petit) ? avec un espace entre les sièges que même des petits se sentent à l'étroit ? j'ai toujours pensé que les rames ont été conçues par desgens ne prenant pas le train, justement !
Je voyage beaucoup en train, et je place en 1) le shinkansen, en 2) l'ICE allemand, et seulement en 3) le TGV

kaho
21 Février 2013
09:07

Effectivement si la couleurs des sièges impacte autant votre avis sur le confort d'un train c'est discutable. Mes hikaris avait un côté rétro 70's authentique, siège gris fadassent, un peu huileux et je répète cette odeur de tabac n'est pas terrible.
Si les sièges de tgv EST sont tue-l'amour ne faîtes pas l'amour dedans, et je le déconseillerais encore plus au Japon.

Mon point de vue est que c'est article est biaisé dès le départ, un point essentiel qui n'est pas mis en avant est la différence de prix, et le fameux pouvoir d'achat France VS Japon.
Le système japonais est très très bien mais au Japon. Il est impensable et ne fonctionnera absolument pas en France, voilà pourquoi c'est incomparable.

Le tarif sans siège réservé au Japon pour l’équivalent d'un Paris Lyon serait de 107€ l'aller, pour tout le monde. Actuellement, en réservant assez tôt on trouve un AR à 50€ assez facilement.
Pour information sachez qu'en France la majorité des gens trouve que le train est déjà beaucoup trop cher, voilà pourquoi les compagnie low-cost fonctionne si bien en Europe, je doute que cela soit le cas au Japon.
Je gagne un peu plus que le smic et je voyage fréquemment voir ma famille à 800km de chez moi et c'est un budget, et je n'ai pas de voiture, je ne pourrais me permettre de voyager autant avec un billet a 250€ l'AR.

Ensuite vos chiffres ce n'est pas 60 mais 65 millions de français, 127 pour la population japonaise.
Vos chiffres de fréquentation des trains, sont-ils pour des TGV et réseaux régionales confondus ? Pour la France et le japon ?
Permettez-moi d'en douter fortement, en région il y a très peu de gens qui utilisent les transports en communs, contrairement au Japon. Et même pour les TGV, la voiture reste le transport de choix pour majorité de français.
Un commentaire dit qu'il y a 1 train toute les 7mn pour kyoto, et 30mn pour lyon France, est ce que les wagons sont pleins ? est ce que ces trains sont rentables ? la SNCF est largement déficitaire, avant de se plaindre sur la fréquence des trains pour Lyon penser à l’inexistence de nombreuses ligne province-province.

Pour aller plus loin comparer un employé JR japonais et un employé français SNCF, c'est clairement pas le même combat. Si le premier sera manipulé par son employeur le second, le sera par son syndicat.

Aucune mention sur le fait que la SNCF a le monopole contrairement à JR, c'est cette concurrence qui pourrait permettre de relever le niveau de qualité de service en France. Et quand bien même j'ai dans l'idée que les français seraient impatients de critiquer les nouveaux venus.

Je rêve de petits poney pégases pour mes voyages quand je serais en retraite, (confort, arc en ciel, faible coût et aventure)
En attendant au lieu de pester comme tout bon français ou francilien, j'essaye de voir les bons côtés en France sans trop me focaliser sur les mauvais. Je commencerai à changer d'avis quand ma sécurité à bord du train sera mise

Hunter78
20 Février 2013
19:02

Il y aurait moins de délinquance et les Français seraient propres, il y aurait moins de problèmes dans les transports... A chaque fois que je rentre du Japon je suis déprimé.. Et ça commence à la sortie de l'avion quand on passe les contrôles avec le personnel pas aimable qui fait la gueule... Et ça s'accentue quand j'arrive à la gare avec des délinquants qui fraude à la vue de tout le monde, les trains fraîchement rénovés et aussitôt dégradés, la propreté de tout.. En fait le bilan que j'en ai, c'est que se sont les Français qui créent la majorité des problèmes!
Le Shinkansen à ces avantages comme ces inconvénients... Pas de place pour les grosses valises et plus bruyant que le TGV...
Inconvénients du TGV... l'espace aux jambes et confort des sièges en première... Je suis contre les voitures BAR qui créent des va et vient incessants...

Camille
20 Février 2013
22:03

Je n'ai pas encore eu la chance de pouvoir expérimenter le shinkansen (mais j'espère bien réussir un jour à aller au Japon :-) ), par contre, j'ai pas mal voyagé sur le réseau SNCF et également pendant 1 an sur le réseau Thalys (pour aller en Belgique). Durant cette année, j'étais ravie de pouvoir passer du réseau Thalys au réseau SNCF le vendredi soir (et inversement, j'angoissais quand il s'agissait de faire le trajet inverse le dimanche soir). Déjà la ponctualité des Thalys laissait à désirer ... A tel point que je m'arrangeais pour prévoir 1h30 ou plus de changement à Paris (sachant qu'il ne faut que 35-40min pour passer de Paris Nord à Paris Montparnasse dans mon cas). De plus, concernant la propreté, clairement je préfère les TGV SNCF !! Et enfin, concernant le comportement des gens, j'avais rarement du calme dans les TGV Thalys ... (bon après, je précise bien évidemment que ce n'est pas une généralité, mais juste mon ressenti).
Je préfère largement voyager sur les lignes SNCF, même si j'ai râlé également sur la ponctualité, la propreté et le comportement des gens dans certains cas sur des TGV SNCF.

Et sinon, dernière remarque concernant le commentaire de Kaho, Gaël ne fait pas d'amalgame entre SNCF et RATP, les RER RATP circulent à l'intérieur de Paris et les RER SNCF circulent en banlieue. C'est pourquoi certaines gares en région parisienne sont dites d'interconnexion, vu qu'il y a changement de réseau et ceci explique pourquoi il arrive que certains RER aient du retard, vu qu'il y a changement de chauffeur. Il y a également la vétusté des lignes qui entrent en jeu, ainsi qu'un grand nombre d'aléas divers et variés bien sûr.

Gunter
21 Février 2013
00:41

Après avoir sourit dans le Shinkansen, on pleure dans le TGV.

Et les horaires en France!!!!!

on a pris l'été dernier , avec notre JR Pass 15 jours, environ une quarantaire de fois le train (tout confondu, du plus petit tortillard au Shinkansen) eh bien pas une seule fois une minute de retard.

On rentre en France, on arrive à Roissy, on attend notre TGV pour Nantes, on regarde le panneau d'affichage:
- 10 trains d'affichés - sur les 10, 9 avec retard (de 10 minutes à plus d'une heure!!) Le seul à l'heure: le notre! Le bol!! Pas longtemps!! On part à l'heure, mais on a mis 8 heures au lieu de 3 heures. L'excuse: un câble EDF est tombé sur les catainers!!! On rêve!!

En résumé et très objectivement : Jr le rêve, SNCF le cauchemard!!

Et quand on sait que la SNCF a déjà de prêt, en cas de retard :
Des bons de remboursement.
Des bons de taxis.
De boites d'en cas avec boisson et café.

Et tout ça c'est du vécu.

Ca montre qu'au lieu d'essayer de résoudre leurs problèmes, on plâtre.

Et pour conclure, tous les vendredi soir mon fils fait Orléans-Nantes et Jamais!! (je dis bien jamais!!!) le train arrive à l'heure (de 15 à 60 minutes de retard sistématiquement)

Daniel
21 Février 2013
01:46

Merci pour cet article plein de précisions intéressantes.
Le Shinkansen est très représentatif de la qualité du service nippon en général, impeccable et avenant au point de te mettre la larme à l’œil. (Larme à l’œil que tu as aussi en France mais pas pour les mêmes raisons...)
J'ajouterais un détail révélateur, sur ce trajet Tokyo-Osaka, si tu leur pose la question, le contrôleur comme la vendeuse ambulante te donnent aimablement l'heure précise (dûment inscrite sur un calepin) à laquelle le Fuji-san sera visible par la fenêtre... Japon, on adore tes miracles.

BerriUQAM
21 Février 2013
08:34

Je vois dans les commentaires que ça critique, ça critique, mais il faudrait voir les choses sous un autre angle : on est déjà très chanceux d'avoir un TGV, qui nous permet de nous affranchir de la voiture et de voyager à moindre coût...

Personnellement, je suis un Français expatrié au Canada, je n'ai pas de voiture et je pleure. Le train est quasi inexistant ici, les fréquences sont minables (1 ou 2 trains par jour max à des horaires mal placés) et les trains, qui fonctionnement encore au fioul, sont bruyants.

Alors certes, le service rendu par notre compagnie française n'est parfois pas terrible, mais c'est déjà ça ! Je rêverais d'un TGV ici.

Pour revenir au sujet de l'article, je dois reconnaître que le service laisse songeur. Et les photos m'ont vraiment donné envie de prendre un Shinkansen un jour ! C'est bien du parquet que je vois dans la première classe ? (la photo où les repose-têtes des sièges sont en forme d'oreilles de Mickey)

21 Février 2013
09:30

ha ha, là, pour le coup, c'est vrai qu'on ne peut pas comparer, Canada et Etats-Unis, pour le train, c'est pas top dès qu'on sort des grandes agglomérations ou zones urbaines.

Mais les espaces ne sont pas les mêmes, et construire des lignes de TGV coûterait bien trop cher ... à voir si les gens seraient prêts à payer.

Alors que, au Japon, les trains sont pleins, j'ai fait une dizaine de voyages au Japon, entre 10 jours et 1 mois à chaque fois, et je n'ai que très rarement vu des trains peu fréquentés, sauf dans des provinces plutôt reculées et des trains juste locaux et ceci évidemment pas aux heures de pointe si tant est qu'il y en ait là.

Clairement, en France, oui, on a de la chance, à la fois d'avoir un réseau TGV, et même un réseau SNCF tout court, et de pouvoir voyager pas cher si l'on comprend le système et qu'on sait s'y prendre.
Toutefois, au Japon, il y a ces petits plus qui rendent les voyages encore plus agréables. Même en Allemagne, le confort des ICE est meilleur que celui des TGV ... et je ne compare que 2e classe avec 2e classe. Le TGV a tjrs untrain de retard.
Mais, bon, on compare ici le Shinkansen avec le TGV.
L'essentiel du "service" japonais tant prisé - ponctualité, propreté, etc. - serait transposable si l'on y mettait la volonté et les moyens, à mon avis, sauf la courbette des contrôleurs ... évidemment ! Quant à la fréquence des TGV, elle parait suffisante quand même.
Je voyage beaucoup en France du Nord au Sud et d'Est en Ouest, et la plupart du temps en train, pour les déplacements professionnels (étant journaliste, je voyage effectivement beaucoup) tout comme pour mes voyages perso, idem quand je vais au Japon.

pascal
21 Février 2013
09:50

A mon avis, il faut rajouter à cet article le fait, qu'en France (et en Europe de manière générale), le train est très concurrencé par l'avion (notamment les compagnies low cost), ce qui n'est pas du tout le cas au Japon, même si ça commence à changer (Air Asia X, Jetstar, Peach)

Faites la comparaison, en France, sur les destinations trains "lointaines" comme Nice ou Toulouse (5h30 de trajet), le prix du billet de train parait exorbitant comparé au prix d'un billet d'avion Easyjet (moitié moins de temps), du coup, l'un des seuls arguments en faveur de la SNCF, le tarif, tombe à l'eau !

Habitant Toulouse, ça fait longtemps que j'ai abandonné le train au profit de l'avion, même pour aller voir la famille (Lille, Nice)

Peepingtom
21 Février 2013
10:07

Le sujet à troll.

Audrey
21 Février 2013
13:46

Je reconnais bien la SNCF ...
En un mois au Japon je n'ai qu'un seul retard de 4 min (4 vraies min !) et une annonce a été faite à la gare en s'excusant de la gêne aux usagers. Un service impeccable et des gens qui m'ont volontiers aidé lorsque je me suis perdue dans une des gares JR d'Osaka !
Pour ce qui est de la SNCF, je ne sais pas trop quoi dire ... à part, bien sûr, que ça empire ! Les prix qui augmentent, les retards à répétition, les grèves, l'amabilité de certains (je ne généralise pas mais j'ai le don te tomber sur des gens désagréables) ... Comme le dit Pascal dans son commentaire plus haut, habitant Marseille, j'ai abandonné le train pour l'avion ou le bus selon la destination. Je suis sûre que des choses nous échappent mais bon, leur image publique se dégrade et c'est dommage ...

Tsukiyo
21 Février 2013
23:04

Ha le chauvinisme bien français qui ne veut en aucun cas reconnaître que quelqu'un d'autre peut être plus performant... C'est assez risible.
Le Japon est d'ailleurs un pays qui a énormément souffert de ce sentiment de supériorité des européens envers les peuples extra-européen et asiatiques d'autant plus avec le Japon quand il était la deuxième puissance mondial. C'était un crime de l'aise majesté envers l'Europe assez insupportable surtout qu'en sont arrivées les premières crises et que même au Japon pendant ces crises successives, les japonais vivaient bien, je parle d'une époque que les moins de vingt ans...

Une petite anecdote rigolote : la SNCF a envoyé il y a 6 ans déjà, si je me souviens bien, leurs ingénieurs cadres pendant deux semaines au Japon pour étudier les shinkansen et notamment les fameux sièges qui basculent...
Résultat : ha non on saura pas faire en France, c'est pas possible. Et donc 6 ans plus tard toujours pas de sièges qui basculent en France.
Tout comme les records de vitesse du TGV qui sont toujours avec un tgv réduit, sur un tronçons bien définie bien droit est sur une courte distance : résultat ils se proclament les plus rapides et encore même pas tous les ans.
Et a quoi ça sert ?
Il faut comparer la réalité pas la théorie. Pour un même trajet, un shinkansen mettra beaucoup moins de temps pour arriver à sa gare de destination qu'un TGV, c'est tout ce qui compte.
Le service... Tout simplement incomparable.

Après sur les prix, il faut arrêter le délire, le train en France est cher, c'est pas la peine de comparer avec des compagnie low cost, en fonction des périodes la navette Airfrance est moins cher que le train. Idgtgv est d'ailleurs un lowcost au fait pour ceux qui en ont parlé et ont des horaires bien définis et assez peu nombreux pour ne pas pouvoir le prendre forcément quand on veut et ils n'ont, quand même, pas beaucoup de destination.

Oui le TGV Est est pas trop mal mais c'est vraiment pas le luxe, je l'ai beaucoup prit et j'ai à chaque fois mal aux genoux tellement c'est ricrac.
Je me suis jamais senti aussi bien dans le train qu'au Japon, et cela ne concerne pas que le shinkansen...
Alors ne parlons même pas des trains hors circuit TGV...

Kabu
22 Février 2013
15:16

"Le Japon est d’ailleurs un pays qui a énormément souffert de ce sentiment de supériorité des européens envers les peuples extra-européen et asiatiques "

Du génie pur, cette phrase. C'est vrai que les japonais eux n'ont jamais eu de sentiment de supériorité envers le reste du monde et particulièrement envers leurs voisins asiatiques. Certains ici ont une mémoire bien sélective.

Concernant la vitesse pure, puisque vous semblez y attacher une importance capitale, s'il n'y a pas de problème sur la ligne le TGV Paris-Lyon mettra moins de temps que le Shinkansen Tokyo - Osaka alors que leur écart de distance n'est que de 20km. (cf article)
En vitesse moyenne sur le traget cela donne donc :
Pour le TGV : 530km/2h = 265km/h
Pour le Shinkansen : 556/2.5 = 222km/h
Et ceci est en pratique et sans passer par des test de pics de vitesse sur rails sur lesquels je suis totalement d'accord avec vous pour dire qu'ils n'ont que peu d'intérêt pour un voyageur lambda.

l'écueil de ce constat, évidemment, c'est que comme tout le monde l'a globalement noté ici, il y a bien plus souvent des problèmes sur le TGV que sur le Shinkansen. Bien plus souvent oui, mais pas toujours.

En outre j'ai du mal à voir contre quoi vous vous insurgez puisque tout le monde ici sans exception a loué la qualité incomparable du service japonais.

Sur les prix, les systèmes sont très différents, et celui de la SNCF encourage à la fois l'initiative des voyageurs (en faisant fluctuer les prix en fonction de la date de résa) et le voyage des personnes à faible pouvoir d'achat via les réducion 12-27 et leurs dérivés.
Ca ne veut pas dire que ce système est meilleur. Il a simplement un autre état d'esprit que celui de la JR, et est clairement mieux adapté aux attentes du marché Français en terme de prix. En France, l'égalité face aux transports prime largement sur la qualité de service. C'est une réalité que d'aucuns ont déjà noté plus haut.

Tsukiyo
22 Février 2013
22:25

Je me permets de répondre car je suis assez agacé, j'espère que c'est juste une "erreur" de ta part, car toi seul à l'air d'avoir une mémoire sélective, ou alors ne semble pas connaître ni l'histoire du Japon, ni celle d'Asie ou même l'histoire internationale.
Tu me sembles avoir atteint le point de la discussion que l'on trouve dans la loi de Godwin malheureusement, c'est triste car inutile.
Le fait que le Japon a subit et continue de subir le sentiment de supériorité des occidentaux est un fait avéré et je ne suis pas le seul à le penser c'est un sujet qu'on retrouve en sociologie, et malheureusement pour le Japon cela se traduit pas un sentiment d'infériorité face aux occidentaux, un bien malheureux jeu des miroirs.
Pour rappel, le Japon a comme la plupart des pays une histoire millénaire qui ne se résume pas seulement à quelques années. Ou alors résumons les pays européens par les pétinistes en France, les nazis en Allemagne, les fascistes en Italie, les soviets en Rusie ou encore les franquiste en Espagne.
De toute son histoire, contrairement aux européens, le Japon n'est rentré en guerre qu'à deux occasions avec des pays étrangers. D'une part au VIe siècle quand il est venue en aide aux royaumes de Corée qui se faisaient envahir par la Chine, ils ont perdu, sont retourné chez eux et depuis ils ne se sont plus occupé des autres pays jusqu'au début du XXe, sous l'influence des occidentaux qui sont venus les chercher avec leurs canons.
Renseignes-toi sur les traités inégaux tu comprendras peut être, on ne sait jamais, ce qu'est le sentiment de supériorité des européens (et américains bien entendu). Sur le refus des occidentaux de rendre les terres annexées par la Russie alors même que le Japon avait gagné la guerre contre celle-ci, sur le bombardement continue du Japon par les américains sur des cibles civiles, les deux bombes nucléaires, les américains eux-même disaient qu'il fallait absolument qu'ils gagnent la guerre pour ne pas être condamné pour crime contre l'humanité, sur le fait qu'ils ont été occupés par les américains jusqu'en 1972, et qu'il y a encore des bases américaines à Okinawa, sources de criminalité énorme et impunie, sur le fait que le Japon n'a pas de siège permanent à l'ONU alors même qu'il était la deuxième puissance mondiale et maintenant la troisième, par contre il a le droit de faire des chèques... Sur le fait que le bloc ouest a tout fait pour exacerber les inimités entre le Japon et la Chine pour être sûr de ne pas perdre le pied qu'il avait en Asie face au bloc communiste, sur les livres ou les personnalités qui parlaient des japonais dans les années 80 et 90 et même dernièrement alors même que l'on trouve beaucoup facilement qu'à l'époque des sources fiables sur le Japon en France. Regarde également comment on a couvert n'importe comment la crise du tsunami en France avec erreurs et mensonges à tous les étages. Ha, c'est sûr en France nous on aurait réussi à stopper le nuage radioactif à nos frontières comme celui de Tchernobyl.
On se permet souvent dans les médias français des propos qui frôlent régulièrement le racisme, on continue a véhiculer tous les clichés complètement faux sur le Japon avec une certaine autosatisfaction en France. Des propos qui se traduisent souvent au final par : "ils sont plus avancés mais quand même ils sont bizarres ces gens là"
A contrario, l'Europe et par extension les USA ont depuis les premiers temps de leur histoire été impérialistes et colonialistes avec un sentiment de supériorité et ça reste notre mode de pensé. On peut voir comment on a traité et comment on continue à traiter les pays africains. Juste en lisant les journaux, en écoutant la radio ou la télé on ne peut que ce dire "houa ! la France est le meilleur pays du monde" à voir comment on traite les sujets internationaux.
Chaque pays à ses défauts mais il faut regarder la poutre qu'il y a dans son œil avant de parler de la paille qu'il y a dans celui de son voisin. Dans certains pays c'est du passé et ne reflete pas le mode de pensé des gens qui y vivent actuellement, mais dans d'autre c'est encore du présent comme pour nous.
Ma mémoire se porte très bien et n'est en rien sélective contrairement à la tienne, enfin ton soucis ne semble pas venir de ta mémoire, ton génie semble avoir été trop longtemps enfermé dans sa lampe a huile.

22 Février 2013
23:27

STOP , si c'est pour donner des leçons d'histoires, tu te trompes de forum ...
si non, tu te trompes aussi !

skamy
23 Février 2013
09:50

En général, j'évite de répondre aux commentaires du genre, surtout quand on est aussi prêt du fameux point Godwin comme tu le dis.

Mais bon, la, je trouve que tu y vas un peu fort à donner des leçons ...

"De toute son histoire, contrairement aux européens, le Japon n’est rentré en guerre qu’à deux occasions avec des pays étrangers"

Ah bon ? Rien que Tokugawa a essayé d'envahir Chine et Corée deux fois de suite à un an d'interval. Et ça se passe bien entre le VIème et le XXème siècles que tu as cité.
( http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_invasions_of_Korea_(1592%E2%80%931598) )

Rien que la lecture d'un préambule d'un Lonely Planet ou autre guide touristique sur le Japon te permettrait de voir le nombre de fois où les japonais sont vraiment entrés en guerre avec l'étranger. Rien qu'à voir d'où vient l'expression kamikaze avec les deux attaques mongoles balayés par des typhons ...

D'ailleurs, comparer le nombre de fois où des pays sont entrés en guerre quand l'un est entouré de terres (Peninsule ibérique et toute la frontière est) et que l'autre est insulaire. C'est sur que c'est plus facile d'aller taper sur son voisin quand il est à portée de main plutôt que quand il faut mettre tout le monde sur des bateaux pour aller se foutre sur la tronche.

Bref, vérifie ce que tu écris avant de dire des aneries...

My two cents

tsukiyo
23 Février 2013
12:33

Si tu sais d'où vient l'expression kamikaze, tu sais que c'est justement les mongoles qui ont essayé d'envahir par deux fois le Japon, et non l'inverse.
Que mes sources ne sont ni le lonely planet ni wikipedia, mais les cours d'histoires que j'ai pu suivre à l'inalco, les nombreux livres que j'ai pu lire et mon expérience dans le domaine. Quand tu parles de vérifier des sources alors même que tu parles de Tokugawa alors que c'est Hideyoshi qui a fait les campagnes de Corée non pas à un un an d'intervalle mais à 5 ans la deuxième étant une contre-attaque.
Qu'il l'a fait une fois l'unification du Japon réalisée et pour mettre un poing d'honneur à dire à la Corée et à la Chine que le Japon était maintenant un pays à leur hauteur. Hideyoshi était mégalomane et quand il est mort cette guerre c'est automatiquement terminé car personne ne voulait de celle-ci.
Tu parles de sources et tu ne prends même pas la peine de lire ce que tu mets en lien ??
Et tu oses me parler d'âneries, tes deux cents valent de l'or.

skamy
23 Février 2013
13:46

Tu penses que j'ai pas lu mon lien ou que j'ai écrit une coquille en pensant à autre chose ? Libre à toi de croire ce que tu veux au final ...

Juste au passage, en parlant de ne pas lire les liens: 1592-1596 et 1597-1598, j'appelle ça un an d'intervalle.

"Et tu oses me parler d’âneries, tes deux cents valent de l’or." -> On reparle du Japon qui est pas rentré en guerre depuis le VIème siècle ?

Btw le coup de l'Inalco ça impressionne vachement, respect :o

Kabu
23 Février 2013
14:35

Outre qu'il est vrai que ce n'est ni le lieu ni le moment pour un cours sur l'histoire mondiale, ma phrase se voulait passer un message qui n'a rien à voir avec du détail historique. Je vais donc reformuler autrement la chose, histoire d'être clair :

Les Japonais sont un grand peuple et celui-ci n'a pas besoin d'un Don Quichotte dans ton genre pour les défendre. Surtout quand la défense que tu avances fait autant appel à du mauvais pathos qu'à des élans révisionnistes.

Personne au Japon (ni ailleurs) n'a envie d'être érigé en martyr et de passer pour "le pauvre petit japonais dénigré par les occidentaux."
Ton attitude dessert ton propre combat.

Sors donc de ton fantasme et perçois le Japon sous un angle plus complexe, avec des parts claires et d'autres sombres, tu rendras bien mieux service à ta cause.

J'avoue que je ne comprends toujours pas d'où sort ta croisade contre le chauvinisme sur un article où tout le monde est globalement d'accord pour dire que la qualité du service de train japonais est largement supérieure à celle française, et sur lequel on ne fait en gros qu'apporter de légères nuances techniques et culturelles.

bob35
22 Février 2013
08:31

Bonjour à tous,
Je suis assez d'accord avec ce qui a été dit.
J'ai pas mal utilisé les trains au Japon d'Hiroshima à Sapporo, du Shinkansen Hikari au Hayabusa (720Km en Moins de 3H :) ) en passant par le Limited Express Hanzamu (400Km en 8H :( ). Je ne reviendrais pas sur la qualité des services et autres...
Mais il y a un point qui m'est apparu essentiel et qui n'a pas été relevé jusqu'à maintenant. C'est tout simple, sur l'ensemble du réseau Japonais, IL N'Y A PAS DE MARCHES ENTRE LE QUAI ET LE WAGON ! Et donc il faut moins de 5 secondes pour passer du quai à l'intérieur du train, même avec des grosses valises. Ai-je vraiment besoin de lister toutes les implications...

Anthony M
23 Février 2013
05:51

La France ....

Pays de feignasses et d'égocentriques .

Vive le chacun-pour-soi.

On ne fait que se regarder le trou de balle pour repérer la moindre faute commise.

Le team work au japon est une force dont on devrait vraiment s'inspirer.

Vous vous demandez ce que ceci fait ici, et pourtant je décris ni plus ni moins des société comme la SNCF.

Y ayant travaillé je peux vous le dire.

Alex
23 Février 2013
12:16

Ya pas de malin sur terre, tu ne le sais donc pas ?
Les japonais en sont ni plus betes ni plus intelligents que nous, ils empruntent simplement des chemins differents. Pas de bol le resultat sera plus ou moins le meme ...
La France et Japon sont deux vieux pays bien malades qui seront bientot surclassé par d'autres. Et vu la qualite des hommes politiques chez les uns et les autres, on va bientot se trouver plein de points communs ! ^^

donc si on pouvait s'arreter avec les points godwin et autres qualificatifs joyeux, ca serait pas mal (surtout que nous ne sommes pas 65 millions a travailler a la sncf)

Comme je l'ai dit plus haut, des le depart, on a deux bases totalement differentes, n'en attendez pas un meme resultat. On pourra difficilement remettre en cause des choix, fait il y a 40 ans, dans un pays qui a beaucoup evolué depuis ...

GATTACA
24 Février 2013
21:25

Sur ARTE, Jeudi 7 mars

A 15h50 : Un billet de train pour... Le shinkansen japonais

Pionnier du trafic ferroviaire à grande vitesse, le Shinkansen a été inauguré en 1964 à l'occasion des J.O. de Tokyo. Ses rames automotrices électriques circulaient à 200km/h à l'époque (alors impensable en Europe !). Elles sont passées aujourd'hui à 270 km/h, et même 320 km/h sur un tronçon.

GATTACA
24 Février 2013
22:31

Mercredi 27 février, ARTE (toujours)
à 08h00 : Un billet de train pour... Le centre du Japon
Au Japon, les locomotives à vapeur ne sont plus légion. L'itinéraire de l'Oigawa Railway part à l'assaut des montagnes de la région de Kawane, célèbre pour son thé vert. Après un tronçon en crémaillère, arrivée aux abords d'un barrage, dans paysage à couper le souffle.

bidule
25 Février 2013
13:56

J'admets qu'en règle générale , le SHINKANSEN est bien meilleur que le TGV quant au rapport qualité prix. En revanche lors de mon dernier voyage , j'ai fait FUKUYAMA-SHINYOKOHAMA (environ 700 km de trajet) debout pendant 4 heures dans un wagon à emplacement libre. Pas de chance pour moi , car la gare de FUKUYAMA n'est pas désservie par les NOZOMI mais seulement par les HIKARI et les KODAMA qui s'arrêtent , comme vous savez, à toutes les gares. Pas de chance pour moi qui avait voyagé un jour d'un retour d'un long Week end pour les Japonais . Tous les trains étaient complets. Mon trajet avait coûté 17000 YEN . La SNCF quant à elle ne vend pas de place quand les TGV sont complets, elle n'affiche pas les trains sans places disponibles ce qui n'est pas le cas du Japon.

kamisama
28 Février 2013
13:54

J habitais à tokorozawa dans la préfecture de Saitama, je venais d arriver au japon, j'avais rendez vous a Fukuoka ( ce n'est pas a coté) He bein j ai raté mon train, me suis levé à la bourre j étais tres énervé car retard signifie impolitesseeeeeeee on m attendait à fukuoka .. j arrive a la gare de tokyo en retard mon train est parti bien evidement, j avais envie de pleurer .. Une employée s est alors dirigée vers moi me demandant ou j allais, fukuoka .. elle me dit en gros c est bon y en a un autre dans 20 min et un autre dans 30 min WTFFFFFFFFFFFFFFFFF je suis arrivé à l heure à 20 min pres,j'ai prévenu à l avance donc ca va ^^ Moi qui pensait devoir attendre plusieurs heures pour prendre le prochain ..

Frédéric Buono
28 Février 2013
15:34

C'est là côté extrêmement rassurant du TGV...
Il est mis à quai en retard;
Il partira en retard;
Quand il arrivera à Marseille... Ce sera très en en retard, peut-être même avec un transbordement à Montceau-lès-Mines ;-)

流離人
08 Mars 2013
22:35

新幹線が世界的に素晴らしいものだとは知りませんでした(;´д`)
でも、乗車料金が高いからなかなか乗れません><

Martin
12 Mars 2013
16:06

je n'ai pas eu le temps de tout lire mais je veux dire un truc à vous les rédacteurs : SUPER TRAVAIL !!!!!!! quelle analyse ! il y a de la passion, ça se sent dans votre travail.

Ziel
22 Mars 2013
17:02

"Une petite anecdote rigolote : la SNCF a envoyé il y a 6 ans déjà, si je me souviens bien, leurs ingénieurs cadres pendant deux semaines au Japon pour étudier les shinkansen et notamment les fameux sièges qui basculent…
Résultat : ha non on saura pas faire en France, c’est pas possible. Et donc 6 ans plus tard toujours pas de sièges qui basculent en France."
Ha! Laisse-moi rire! Si on le faisait combien petits cons s'amuseraient avec et les casseraient en moins d'une journée (et je suis large)??
D'ailleurs personnellement j'aime voyager dans le SENS INVERSE de la marche (uniquement en train, pas en bus)! Et au Japon je me vois très mal retourner mon siège (à moins d'être en groupe) pour le faire!
Pour les sièges qui basculent, y'a des lignes de trains non Shinkansen (notamment à Fukuoka) qui en utilisent. Et même les gamins de maternelle (qui voyagent SEULSSSSS!!!) les utilisent dans difficulté et sans faire les cons avec... (rien à voir mais vous imaginez ce que feraient des gamins avec des parapluies en France... jouer avec, taper sur les autres, les perdre... au Japon dès qu'il y a un risque de pluie tout les gamins on leur parapluie à la main au cas où! et j'en ai JAMAIS vu un faire le con avec! [éducation?])

Je SUIS une GRANDE FAN du Shinkansen! Mais la principale différence, comme ça a été dit plus haut, c'est les voyageurs!
En France on trouve normal d'en profiter puisqu'on a payé! C'est loin de la mentalité japonaise.

--> Les ordures
Dans les Shinkansen, y'a des poubelles uniquement (en tout cas dans tout ceux que j'ai prit, il peut y avoir des exceptions) en BOUT de voiture! Avec tri séléctif... et les Japonais s'y conforme sagement... je n'ai jamais vu de poubelles trainer dans un Shinkansen!
En France, y'a des poubelles à côté de chaque siège/paire de sièges... mais il en reste sous les sièges, dans les filets sous la tablette, sur le siège... partout quoi! Un bout de gâteau tombe, on va quand même pas le ramasser, c'est saleeeee!! Au Japon, on le ramasse et on le met dans un sachet si on en a un, sinon on va jusqu'à la poubelle...

--> Les gates (portiques?)
En France tout le monde (excepté pour les idTGV et ça fait râler beaucoup beaucoup de voyageurs) à accès aux quais des TGV, et même les non voyageurs entrent dans le train (alors que c'est interdit!) pour aider à monter les baggages, dire au revoir, visiter ou je ne sais quoi!
En France, les couples se roulent des pelles pendant des plombes que le quai, ou pire sur les marches du TGV pour bien gêner ceux qui aimeraient monter à bord! Des au-revoir interminables qui gênent les fermetures des portes... parce que si les portes se fermaient et blessaient quelqu'un ça serait évidemment la faute de la SNCF et pas celle des sangsues qui ne savent pas de tenir (désolée, j'aime la façon japonaise et pas les exhibitions... -_-')

Au Japon il faut passer le portique avec son billet Shinkansen pour aller sur le quai! Personne ne vient gêner! Les gens laissent sortir les voyageurs avant de monter dans le train ET POURTANT les trains ne s'arrêtent qu'une minute en gare!!!! contrairement au 5-10mn voire plus en France!

--> La taille des gares
Justement, si en France on ne connait pas le numéro du quai avant, c'est principalement parce que il n'y a pas de quai réservé pour une ligne! Bien que très souvent c'est le même quai utilisé à chaque fois, seuls les habitués le savent! Et encore, excepté peut-être les gares parisiennes (sauf Massy-TGV) les quai TGV sont attribués! A Strasbourg ils sont dans la nouvelle aile construite à cet effet... pour les autres, effectivement si le TGV est arrivé après la construction de la gare, il est probable qu'ils arrivent à quai perdu au milieu d'autres trains grande ligne!
Et on ne peut pas comparer la gare Shin-Osaka (qui n'est pas la gare Osaka! il faut changer de train pour aller à Osaka, comme pour toutes les gare Shin-xxx) n'a pas une taille comparable à la gare de Lyon!!! En taille ou en nombre de voyageurs!

--> Les prix
Le pouvoir d'achat est différent! Les mentalités aussi!
Si en France depuis le début on avait un prix fixe, est-ce que les gens râleraient vraiment? Prix du timbre, du pain... tout le monde voudrait moins cher mais on fait avec!
Ca ne concerne pas le TGV mais la mentalité: prenez la carte jaune! Elle marche par zone et par mois! Au Japon les abonnement mensuelles marchent de la gare A à la gare B, on peut s'arrêter partout entre A et B, mais si on a un transit il faut décider par où on le fait et seulement cette ligne sera "gratuite".

Et pour le Shinkansen, contrairement au TGV, y'a la concurrence des bus grandes lignes, de jour ou de nuit! A Kyuushuu, avant l'arrivé du Shinkansen jusqu'à Kagoshima (fin 2010, maintenant je ne sais pas) c'était plus rapide et moins cher de prendre les bus grandes lignes et ils sont (étaient) vraiment confortables (et je n'aime pas du tout les bus en temps normal!) avec des Pass 3 ou 5 jours pour le nord de Kyuushuu ou pour tout Kyuushuu, utilisable pour les japonais ou les étrangers, avec les sites/explications en Anglais (et Coréens il me semble, vu la proximité de la Corée)
Y'a aussi les bâteaux qui permettent de faire des Tokyo-Shikoku (je sais plus où mais près de Naruto) certes c'est long mais pas cher!
Y'a aussi le 18-sai, pas pour les Shinkansen mais pour les lignes JR qui permet aux pauvres de voyager à moindre frais!
On n'a pas ça en France, mais en contre-partie si on cherche bien/qu'on s'y prend assez tôt/qu'on est pas difficile sur l'heure/qu'on a de la chance/... on peut avec des prix très intéressants en TGV! (le tarif des TER, hors cartes de réductions étant fixe)

--> Les fraudeurs
Je n'irais pas dire qu'il n'y en a pas au Japon, mais avec les portiques nettement plus efficaces qu'en France, c'est dérisoire! Et dans les zones/périodes à "forts risques" (sorties d'université, 17-18h) on trouve un "gardien" devant CHAQUE portique pour vérifier qu'il n'y a pas de fraude... O_o

--> Les produits dérivés
Je pense que la compagnie JR doit se faire pas mal de pognon avec les produits dérivés! Je ne sais pas pour les eki-ben, mais on trouve des pelluches, straps, maquettes, pins pour les Shinkansen! J'ai jamais rien trouvé pour les TGV... et ça ne se vendrait pas en France, on trouverait ça débile! (Imaginez une "character mascot" de la tour Eiffel!!! Et quand vous allez à la tour Eiffel vous êtes accueillit pas une personne costumée et tout le monde voudrait être prix en photo avec... pas Français ça!)

--> Les retards
Qui n'a pas pesté, moi la première, en France ou à l'étranger quand un train ou un bus partait à l'heure alors qu'on avait que 30s, 1mn de retard?
Et hormis les TGV/Shinkansen, les trains de banlieu (hors Paris que je ne connais pas) sont relativement aussi mauvais en France ou au Japon! Certes au Japon en général les toilettes sont utilisables dans les gares (évitez les petites gares d'Hokkaidô!!) mais avec un train toutes les 30mn ou 1h (à Takamatsu, Shikoku, une quand même pas si petite ville...) on fait mieux pour le Strasbourg-Colmar avec un train toutes les 20mn aux heures de pointes, 30mn (il me semble quand j'y étais) aux heures "normales".

Bref, je suis sûre que la meilleurs (l'unique) façon d'améliorer le train/TGV français c'est de changer les mentalités des Français!
Et comme dit plus haut, les Français aiment leur voiture et sont loin d'utiliser le train comme les Japonais! Quand ce soit les grandes lignes ou le TGV ou les TER!

KOLI
25 Mars 2013
22:19

Bonjour a tous
J ai ete fort surpris du reel enthousiasme suscite
par ce comparatif express entre deux objets technologiques
le Nozomi et le Tgv .
Je ne connais actuellement que le second qui me semble
efficace.
L ayant emprunte en moyenne plus de dix fois par an
depuis son existence
j ai evidemment constate certains retards
de 5 minutes a plusieurs heures.

Les deux principaux defauts du Tgv resident dans
l absence d informations aux voyageurs lorsqu un probleme
arrive.
Le principal avantage se situe au niveau des tarifs
internet attractifs.

Il est possible que j utilise le Shinkansen
prochainement.
Je ne manquerai pas de vous faire partager
mes premieres impressions.

NB La passion des uns et des autres au plan
historique a eveille egalement ma curiosite.
Je creuserai certaines informations
et fairai si necessaire un petit complement .

Tres bon blog alimente par des personnes
de qualite qui se respectent malgre les
divergences d opinions.

denicfr
08 Avril 2013
14:28

Il m'est arrivé une fois de faire attendre un TGV en gare d'Aix-en-Provence.
Sisi! Mes potes de rugby ont attrapé le controleur (gentiment, je précise) et lui on demandé d'attendre UNE minute.

Essayez de faire ça au Japon! ;-)

Bon, je l'avoue... j'ai cherché un moment et je n'ai rien trouvé à dire de positif sur notre système ferroviaire et notre manière de vivre en général par rapport au Japon ;-) Désolé....

Alexis
23 Avril 2013
06:38

Encore un recit de quelqu'un qui a pris le shinkansen 2 fois dans sa vie et qui idolatre le reseau feroviere japonais.
A quoi sert d'avoir un super reseau, quand les tarifs sont exorbitant. Un aller retour tokyo osaka pour presque 250 euros.
Demande aux japonais, il adore le shinkansen, mais paradoxalement ils le prennent peu a cause des tarifs. Vivement des vols low cost pour arreter cette escroquerie generalisee.

Franchement le shinkansen, c'est peut etre propre, ponctuelle ..., mais les tarifs sont du vol!!

Frédéric BUONO
23 Avril 2013
07:08

Peut-être faut-il y voir aussi la réalité d'un service à la hauteur du coût!

En France, quel que soit le tarif, du Prem's au plein pot... Les trains sont en retard et sales, leur quai est connu au mieux 20 minutes à l'avance, le personnel n'est pas aimable, la restauration à bord et prohibitive et les gares sont des cloaques... ;-)

Et là je ne parle que des TGV! Les RER sont encore bien pires, puisqu'il faut y ajouter la délinquance et l'absence de toilettes! Il est vrai que cela ne coûte que 113,60 euros par mois pour une 5 zones, soit une amplitude maximale de trajet de 100 km!

Nico
23 Avril 2013
09:46

C'est facile de pestiférer contre la SNCF, mais les français seraient plus propre et plus respectueux, les trains seraient plus propres et plus ponctuels!!! Dans un tgv il y a des poubelles partout, et quand ces dernières sont remplies, est-ce que les français déposent leurs déchets dans les poubelles sur les quais? Et bien non car nous sommes des porcs.

La semaine dernière, j'ai pris le métro la nuit un samedi... C'est hallucinant le nombre de délinquant au mètre carré (et heureusement qu'on a des portiques hauts et non bas comme au japon sinon se serait pire)... Et vas-y que je pisse dans le train, dans les couloirs, sans compter le vomi...

Bref, le problème vient des Français plus que de la SNCF (hormis l'état du réseau)...

Frédéric Buono
23 Avril 2013
10:25

Le métro est sale parce qu'il n'est pas nettoyé. La saleté appelle la saleté.
Le raisonnement qui consiste à faire semblant de croire que le métro est sale à cause des sales français, c'est le raisonnement des comptables. Dans les stations de métro, il n'y a pas plus de toilettes que de contrôleurs à l'entrée. Etre sale en France, c'est un choix de Société, pas un choix individuel. Il se traduit par des yeux qui brillent lorsqu'on achète du matériel tout neuf... Puis par la réduction ou l’absence de crédits de fonctionnement pour l'entretien et les réparations.
Tout cela n’est en définitive possible de par le fait que la SNCF, la RATP et le STIF en général sont des organismes publics ou parapublics, sans concurrence sur les prix et la qualité des services proposés.

Nico
23 Avril 2013
13:21

Oui c'est vrai, j'avais oublié que c'était la SNCF et la RATP qui tagaient les trains (pour certains flambant neuf), qui pissaient partout et qui laissaient les déchets partout!!! C'est un raisonnement lamentable... C'est étonnant car le lundi matin quand je prend le métro ils sont nettoyé... Donc ce raisonnement ne tient pas. De plus, les dégradations coûtent des millions d'euros aux sociétés de transport et aux contribuables, il est vrai qu'on ne préférerait pas dépenser cette argent à autre chose, comme plus de personnel dans les gares au contact des usagers... Au japon le transport coûte plus cher qu'en France, mais il y a un meilleurs services et des salaires parfois très bas en fonction des rôles! Au final on a le service que notre société mérite! Mais bon, qui serait prêt en France à payer plus cher pour un meilleurs service? Pas grand monde car tel est la mentalité Française... On préfère laisser les délinquants faire la loi dans les transports et subir, que régler les problèmes!

A la SNCF il y a des problèmes certes, ils vont se régler dans les prochaines années car enfin les investissements arrivent, mais les problèmes de délinquances qui crées de nombreux retard a cause de portes bloqués et câblés voles ne s'arrangeront pas tant que la société et l'Etat ne changera pas certains comportements!

Nico
23 Avril 2013
13:33

De plus, la société japonaise est très respectueuse et ce respect de tout est à la base même de l'éducation japonaise... Comme le dit mon amie Japonaise, l'économie d'un pays et d'une société ne peut fonctionner si les gens ne respectent rien...

Bien entendu Il ne faut pas faire un cas général quand je dis que le français est sale... Mais ne pas voir la réalité en face fait que c'est pour cela que notre beau pays est dans la merde depuis des dizaine d'année... Il n'y a plus de respect et c'est chacun pour soit! Il suffit de voir les actes de violence récurant dans les transports c'est dernier temps! Ce n'est quand même pas la faute des sociétés de transport quand même. C'est un tout... Notre réseau a très mal vieilli c'est dernière année, et la délinquance n'a rien arrangée sur la ponctualité bien au contraire...

Frédéric Buono
23 Avril 2013
14:31

Les tags et la fraude sont en effet la faute de la RATP et la SNCF.
C'est une question d'ordre philosophique. En France, nous partons du principe qu'il faut chasser le fraudeur ou le tagueur "une fois son forfait accompli". Cette philosophie a des conséquences pratiques... Il est possible d'entrer et de sortir de la gare sans billet, quelques fois même devant le personnel planqué derrière son hygiaphone.
Au Japon, le personnel est présent à l'entrée et à la sortie de la gare pour le contrôle des billets. J'en ai fait l'expérience : Rien qu'en me trompant simplement de compagnie de train, expliquer sa bonne fois n'a déjà rien d'aisé! Il a fallu que je remonte jusqu'au N+2 qui, lui, parlait enfin anglais pour lui expliquer que son collègue sur le quai m'avait enduit d'une épaisse couche d'erreur ;-) Cerise sur le gâteau, le contrôleur s'était même excusé de n'être pas arrivé plus vite pour me contrôler et m'ouvrir la porte!
Bref, les problèmes à l'intérieur de la gare et des trains se règlent dès l'entrée de la gare. Ce qui est logique puisque c'est le point de passage obligé! Les japonais l'ont bien compris, ce qui cadre bien avec ce qui semble être une certaine aversion pour le risque, au moins dans l'espace public!
En résumé, en retirant des transports en commun ceux qui n'ont rien à y faire, en mettant plus de personnel sur le quai des gares et dans les trains (et moins à glander derrière l'hygiaphone), en modernisant et en entretenant le matériel, en proposant des toilettes nettoyées dans toutes les gares, en considérant que ce n'est pas l'invalide qui est handicapé mais les infrastructures qui sont handicapantes... Il y a fort à parier qu'en moins de 10 ans, nous n'aurons pas à rougir de notre réseau ferré.
Il faut simplement que l'Etat assume ses fonctions régaliennes et que la SNCF, la RATP et le STIF aient une vision un peu moins étriquée de la réalité de leur travail ;-)
Pour le coup, nous sommes bien en France, ce n'est pas dans 10 ans la veille! ;-) ;-) ;-)

Nico
23 Avril 2013
15:02

Pourquoi les gares sont des gruyères? Le probleme est plus complexe que ça! Déjà dans le métro on ne rentre pas comme ça, les fraudeurs escaladent carrément les portiques. Pour le personnel derrière son hygiaphone comme tu dis, c'est a cause des agressions en constante augmentation. Pour l'insécurité c'est à l'Etat d'intervenir... Le meilleur exemple est l'attaque du RER où les délinquants ont été relâches par la justice. Il y aurait une justice en France et donc moins de délinquants on aurait moins de problèmes dans les transports. D'autre part, qui dit plus de personnel en gare, dit plus de coût... Hors les Français ne sont pas prêt à payer plus cher! Les rames sont modernisées mais aussitôt dégradées. De plus le STIF n'est pas pour la vidéo surveillance à tout va car c'est une question sociologique... En France on aime pas le principe d'être épié partout! Qui dit aussi plus de toilettes dans les gares dit plus d'entretien... Et il faut voir même quand elles sont entretenue dans quelle état les gens les rendent (les tag et la casse)... Là aussi il s'agit d'un problème sociologique! Bien sûre il ne faut pas non plus généraliser mais on subit les consequances d'une minorité.

Ensuite je ne suis pas d'accord avec l'entretien des trains. Les TGV sont de plus en plus nettoyé, et il y a même des agents qui passent dans toute la rame pour nettoyer pendant un trajet... Mais ça n'arrête pas les tag et les fumeurs! Hier j'avais un TGV tout neuf et les toilettes était propre mais dégradées...

Effectivement là ou tu as raisons, c'est que les gens qui n'ont rien à faire dans une gare ne doivent pas y rester... Beaucoup de gares sont des squat... Mais c'est a la police de faire ce travail là! Un agent SNCF n'a pas de pouvoir a intervenir, c'est la loi... Beaucoup de gares ont des portiques sans agents pour surveiller, mais si on met des agents, il faudrait aussi mettre la police car les fraudeurs sont souvent en groupe et dangereux... Au Japon les portiques sont petits mais la mentalité japonaise joue aussi un rôle important dans le fait qu'ils ne fraudent pas car c'est un délit! Ce n'est pas le seul fait de la présence des agents aux portiques. Les agents sont là aussi bien pour prévenir que pour renseigner.

Tout cela au final à un coût! Mais cela se passerait mieux et couterait quand même moins cher si chacun y mettait du sien.

Moi personnellement, ce ne me dérangerait pas si c'était Big Brother dans les transports et les rues... Comme au Japon quoi!

Frédéric Buono
23 Avril 2013
15:37

Tu ne dis rien d'autre que ce que je viens de dire, tout ceci se résume à un choix de société : L'Etat n'assume pas ses fonctions régaliennes que sont la Police, la Justice et l'Armée dont l'objet est la préservation des personnes et des bien. Le transport ferroviaire est une prérogative non régalienne que l'Etat ou ses organes déconcentrés ont choisis d'assumer, à tort. A tort, car si tout le transport ferroviaire était privé, par définition il ne serait pas le bien commun, et les sociétés privées qui en ont la charge veilleraient jalousement à ce que le matériel soit entretenu, protégé et rentabilisé... C'est vrai pour les trains comme pour les gares.
En résumé, quand on transforme l'usager en client, le voyageur devient à la fois la personne dont on prend soin et dont qu'il faut essorer en agrémentant son voyage ou son passage en gare d'un maximum de services!
J'en veux pour preuve les aéroports parisiens dont l'hygiène et la qualité de services sont très supérieurs à ce qu'on peut constater dans les gares parisiennes ;-)

Frédéric Buono
23 Avril 2013
15:40

Le drame d'une fin d'après-midi ou le naufrage de la vieillesse, le même message avec la fin en Français ;-) :

Tu ne dis rien d'autre que ce que je viens de dire, tout ceci se résume à un choix de société : L'Etat n'assume pas ses fonctions régaliennes que sont la Police, la Justice et l'Armée dont l'objet est la préservation des personnes et des bien. Le transport ferroviaire est une prérogative non régalienne que l'Etat ou ses organes déconcentrés ont choisis d'assumer, à tort. A tort, car si tout le transport ferroviaire était privé, par définition il ne serait pas le bien commun, et les sociétés privées qui en ont la charge veilleraient jalousement à ce que le matériel soit entretenu, protégé et rentabilisé... C'est vrai pour les trains comme pour les gares.
En résumé, quand on transforme l'usager en client, le voyageur devient à la fois la personne dont on prend soin et qu'il faut essorer en agrémentant son voyage ou son passage en gare au moyen d’un maximum de services!

Tinou
10 Juillet 2013
16:45

@Frédéric Buono : "[...]les sociétés privées qui en ont la charge veilleraient jalousement à ce que le matériel soit entretenu, protégé et rentabilisé..." Je ne suis pas sûr de la même chose. Quand je vois ce qu'il s'est passé en Angleterre suite à la privatisation, ça ne m'inspire pas vraiment confiance.

Le train est tellement dans les mœurs en France que j'imagine d'avance une société privée profiter au maximum des machines et des infrastructures pour effectuer l'entretien et le remplacement au dernier moment (rentabilité maximale, tirer les coûts vers le bas, ...).

Par contre, j'imagine tout à fait une société privée avec un contrôle de l'état avec le fait que les bénéfices ne soient jamais reversés à un tiers mais réinvestis. Là, je pense que ça pourrait le faire.

Restera ensuite à expliquer à tout le monde que les cours d'éducation civique (ou quelque soit son nom aujourd'hui) ne sont pas du vent et que les parents ont aussi une obligation d'éducation (oui, je me laisse aller à rêver).

Frédéric BUONO
10 Juillet 2013
18:38

A chaque fois que l'Etat s'occupe d'entreprises, c'est la catastrophe.
IL n'y a pas de salut ailleurs que dans la concurrence des services... Comme au Japon ;-)

Frédéric BUONO
12 Juillet 2013
17:42

Tragique exemple que la société d'Etat n'est pas plus performante qu'une société privée : http://www.leparisien.fr/faits-divers/deraillement-de-bretigny-sur-orge-...

hik3
10 Juillet 2013
08:28

Essaie les trains suisses, ce sont les meilleurs juste après le Japon :)

Lyn
10 Juillet 2013
08:49

Excellent article, merci pour avoir pris le temps de tester les deux réseaux dans des conditions équivalentes.
Pour avoir pris récemment le fameux Shinkansen à plusieurs reprises, l'écart de qualité est bluffant : Tant au niveau de la préparation du voyage (réservation, informations, placement des voitures...), que du voyage en lui-même.
Si la SNCF voulait en prendre de la graine, elle aurait pu s'en inspirer depuis bien des années, comme quoi ils semblent se conforter dans leur position...

Nico
10 Juillet 2013
12:59

@Lyne... On pourrait s'en inspirer, et donc vendre des billets plus cher! Le voyage en Shinkansen est plus cher qu'en TGV... Après, il faut comparer ce qui est comparable! Les rames Shinkansen sont plus larges que les TGV, donc oui il y a plus de place et donc plus de confort sauf pour les bagages car il y a peu de rangement... Pour l'avoir pris beaucoup de fois, oui j'adore le Shinkansen mais les cultures sont différentes et les mentalités aussi ce qui a une grande importance dans un comparatif... Exemple flagrant, l'accès dans une rame de Shinkansen est moins large et peut-être un peu plus étroit que dans un TGV si je me souviens bien, pourtant l'organisation des passagers et l'ordre fait qu'on s'y installe plus facilement (je ne parle que de la plateforme à l'entrée du train car les couloirs eux sont plus larges)...
Étonnamment, mon amie Japonaise préfère l'intérieur moins austère du TGV que le Shinkansen... Certainement à cause du fait qu'en France on emploi beaucoup la moquette par rapport aux panneaux en PVC et sol en vinyle du Shinkansen... Sauf qu'en France on entretient pas la moquette alors que les gens sont dégueulasses et ne respectent rien!
Le point super important que la SNCF pourrait au moins améliorer est la propreté des toilettes (et je trouve que cela a quand même progressé) et ils pourraient y rajouter des lingettes désinfectantes pour la cuvette comme dans le Shinkansen!!!
Après pour conclure, en France on veut toujours mieux sans y mettre le prix, on a quand même l'un des réseaux d'Europe où le train reste encore raisonnable, mais dans quel état!

Nico
10 Juillet 2013
13:02

@hik3, y a beaucoup de délinquance en Suisse? Je pose la question car je ne connais pas... En France, les gens ne respectent rien et on est pourri par la délinquance!!!

Prophecy
10 Juillet 2013
19:16

@Nico c'est de la petite délinquance mais elle reste vraiment chiante, pour habité à Marseille, qui je le rappelle la ville la plus pauvre de France, donc vu que la délinquance arrive avec la pauvreté c'est problèmatique, pour réglé ce genre de problème il faut changer de ville ou changer de pays après on peut pas tous faire cela pour des raisons X, mais il faut faire ses choix ^^.

Bref sinon la SNCF est vraiment null niveau respect qualité et ils sont presque tout le temps en retard, le pire c'est être en retard avec un TGV qui doit être plus rapide à la base, faut croire qu'il aime perdre du temps.

Nico
10 Juillet 2013
22:30

Je suis rarement en retard avec un TGV je dois avoir de la chance... Et encore moins depuis qu'on est filtre à l'entrée du train... Ensuite la pauvreté il y en a partout pas qu'en France donc il fait arrêter avec ces excuses à 2 balles... De nos jours on pardonne tout et n'importe quoi! Le respect c'est culturel...

hellas
18 Juillet 2013
00:18

Le système de réservations est efficace au Japon. Mais aussi le respect des horaires. Plus de 300 millions d'utilisateurs du Shinkansen dans l'archipel nippon. Dans les trains, les employés et les voyageurs sont hautement respecté(e)s. Inconvénients: au Japon quelques arrêts en cas de typhons ou tremblements de terres, stabilisation des voitures en très haute vitesse sur certains parcours. France: grèves, services de basse qualité*, horaires non respectés, réservations et informatique inadéquats, impolitesse, nuisance voisins de route, retards, technologie, étroitesse des voitures. * Sur les lignes de train français: insécurité, criminalité. Article intéressant, reflet des mentalités.

thor94
02 Août 2013
02:29

C'est vrai qu'en terme de confort, le réseau JR et SNCF ne sont pas du tout comparable. Mais c'est surtout dû au prix pratiqué.
Les TGV atteindrait aisément la qualité de service des shinkansen, si la SNCF pratiquait le tarif JR. Pour preuve, dans les années 60 à 80 les services de restauration ferroviaire était digne d'un hôtel, mais les tarifs n'étaient pas les même comparé au pouvoir d'achat. Bref, de nos jour la SNCF pratique des prix bon marché, mais en contre partie a dû supprimer des services.

Julien
03 Août 2013
07:24

Je cite l'auteur :
"vols de matériel, en particulier le cuivre des rails."

Attention les rails ne se volent pas, sinon il y aurait beaucoup d'accident, ce sont les câbles en cuivre alimentant en électricité les signaux, circuit de voie, passage à niveau, retour courant traction etc... qui sont volés.
Et les caténaires étant faites de cuivre, sont elles aussi prisées des voleurs de métaux, mais attention à la tension !

Et le TGV n'est peut-être qu'arrivé qu'en 81, mais avant cela la SNCF avait des liaisons rapides à 200 voire plus, avec le Capitol notamment.

Pour être allé au Japon en 2012, tout en étant cheminot (ancien agent SNCF, à présent passé à la RATP), c'est vrai que les métro/train sont très propres, trains à l'heure, sièges confortables, les gens qui font la queue, service à bord, toilettes très grandes et propres.
De plus, pour un touriste, via hyperdia, connaître à l'avance sur quel quai prendre son train c'est une info plus qu'utile, car ça évitait de chercher le train sur des panneaux, on filait sur le quai indiqué sur hyperdia, et c'était le bon train, pas besoin de demander. C'est très pratique, et très rassurant.

Mais quand j'étais au Japon, au départ de Nikko, notre Shinkansen avait eu 18minutes de retard! Ca arrive à tout le monde, mais c'est vrai que nous avions des messages à gogo sur le quai pour nous prévenir du retard, et des agents à disposition qui pouvaient répondre à toute question, directement sur le quai.

Eric
12 Août 2013
21:10

Tgv Paris-quimper 560 km environ --> 4H15 de bonheur ineffable ;-))
pareil pour brest, la sncf semble vouloir se rattraper en 2014 avec un trajet à 3H30 mais bon...

Tout le grand ouest est quasi-inexistant en terme d'attractivité du transport ferroviaire (durée du trajet et prix très souvent à plus de 100 euros l'aller-retour).

En france les compagnies low cost se font régulièrement botter le derrière par le tandem de choc sncf-air france qui savent les ejecter par l'intermédiaire de notre cher état français ...qui n'y est évidemment pour rien.

Faites votre choix et surtout gardez le sourire !

Sans concurrence pour la sncf, le mécontentement de l'usager c'est un peu comme "p... dans un violon" encore est-t-il utile de le rappeler...

Damien
19 Août 2013
16:18

Je suis d'accord avec cette article. J'explique l'efficacité du Shinkansen grâce aux aspects suivant :
- voies dédiées
- maintenance la nuit (ce qui engendre le fait qu'aucun train ne roule la nuit malheureusement)
- les tarifs élevés
- l'organisation à la japonaise

J'apporterai 2 bémols :
- pas de wagon restos mais juste une personne qui passe avec un chariot. Ça suffit si vous voulez manger des cacahuètes sinon... Donc prévoit à l'avance son panier repas
- les emplacements pour les grosses valises plutôt rares. Dans un train bondé, ça devient un pb.

Tommy
04 Septembre 2013
08:09

Allez juste pour faire mentir les statistiques et y aller de ma touche Troll je vous laisse un petit commentaire en direct d'un shinkansen Tokyo-Kyoto qui subit actuellement pas loin de 2h de retard suite à un problème de météorologie (forte précipitation) à Osaka.

@+

Julien
14 Décembre 2013
08:43

La magazine Ville Rail & Transport, du mois d'octobre ou de novembre consacrait un plein article sur le ferroviaire à grande vitesse au Japon (les Shinkansen donc), tout en voyant les points forts (voies dédiées, matériels récents, pas de yield management etc..) et les inconvénients (coût des infrastructures). Et regardait si ce modèle était transposable en France.
Un bon article, lors d'un colloque, mais je vous rassure, rien n'en est sortit.

Olivier
01 Janvier 2014
13:38

Salut,

Je viens seulement de lire l'article. La critique est intéressante, mais pas la peine de partir aussi loin (au Japon) pour trouver des qualités similaires, en Europe. Je suis en Suisse et voyage régulièrement en Allemagne. Dans ces 2 pays, les cadences des trains (Régionaux et Intercités) sont horaires. Le premier train démarre vers 5h00 et le dernier vers vers 23h00. Chaque heure, le même train part du même quai. Donc si on loupe un train, on sait qu'au pire, on peut attendre une heure pour prendre le suivant. C'est très pratique lors d'embouteillage de personnes lors de rush par exemple ;) Comme ces trains sont réguliers, ils passent toujours sur les mêmes quais (sauf en cas de retard bien sûr). La machine en Suisse est bien huilées. Ceci est aussi valable pour les bus postaux et les bateaux qui font les correspondances. L'Allemagne a le même principe de cadence, mais les retards sont plus nombreux, notamment à Franckfort, ou c'est juste le bazar. Il est presque normal d'avoir sont train en retard de 20 minutes.
Coté retard, la ponctualité des trains suisse, vu par un étranger est remarquable. Le train part toujours dans la minute indiquée sur l'horaire. Les passagers sont bien éduquées et laissent d'abord sortir les gens des voitures, en se postant sur le coté des portes et pas devant comme je le vois que trop souvent en France. Résultats, un arrêt ne durent jamais plus de 2 minutes chrono entre l'arrêt et le départ. Un retard en Suisse est avéré si le train a plus de 3 minutes... Dans ce cas, un message sur le quais et dans le train sont annoncés régulièrement, ainsi que sur l'application mobile et sur Twitter. Si le retard est supérieur à 20 min, souvent un parcours alternatifs est proposé en gare. Voir des trains supplémentaires sont mis en place quand le retard est important ou il y a un soucis sur la ligne. Et quand je dis mis en place, c'est dans l'heure que les bus ou trains sont disponibles. Les CFF sont efficaces. Un exemple qui m'est arrivé: sur la ligne Lausanne - Genève (60km), ligne qui a le trafic le plus fort de suisse (avec 800 trains/jours, un train toutes les 3 minutes), une caténaire a été arrachée, tout le trafic est stoppé, il était 9h du matin. Mise en place de bus de remplacement entre 2 gares dans l'heure. Le trafic a recommencé à la fin des réparation de la caténaire: après 2h... Le "bouchon" a été résorbés 2h plus tard.
Le trajet le plus long en Suisse est, je pense, Genève - Saint Galle (du sud ouest au nord est de la Suisse). Il y a 2 parcours possible soit en Intercité pendulaire par Bienne, soit en Intercité par Lausanne. Le trajet se fait en gros en 4h00, pour une distance de 350 km environ. Les trains ne vont pas vite : 140km/h. Le pendulaire a une portion "grande vitesse" à 200km/h (15 minutes de griseries ;) ). La géographique du pays empêche les grandes vitesses. Je n'ai pas encore pris le trajet entier entre Genève et St Galle, seulement par bout (j'habite sur le trajet des pendulaires).
Coté service en Suisse:
- en gare, c'est silence, un train arrive, et on le sens à peine passer à coté de soit à quai. Tout les trains sont équipes de freins silencieux (même ceux de marchandises). On reconnait de suite l'arrivée d'un TGV avec ses crissement de freins, ou même un ICE allemand).
- la majorité des gares (plus de 2 voies) ont des chariots pour les chaises roulantes pour les monter les passagers ou les descendre rapidement des Intercités (pendulaire ou pas).
- la majorité des gares ont des passages souterrains voir des ascenseurs sur les quais.
- on ne met pas son billet en compost ni en Suisse, ni en Allemagne
- en Suisse, on considère (encore) que le passager est de bonne foi et a acheté son billet.
Confort à bord:
- En Suisse j'ai une carte Abonnement Général qui me permet de prendre train, bus postaux, bateaux, transports publics au choix. Mon abonnement est pour la seconde classe. C'est l'équivalent de la Bahncard 100 en Allemagne (moins les transports publics). Et non, je n'ai plus de voiture depuis 4 ans ;) Je peux prendre autant de transport que je veux. J'ai aussi des réduction pour les publibike (vélib suisse) et les voitures mobility (car sharing) de toute la Suisse.
- Le contrôleur ne vérifie qu'une seule fois le billet quelque soit le trajet. Il ne redemande pas le billet si il repasse ! et si il demande, il suffit que je dise que j'ai déja été vérifié. Ca suffit.
- Tous les Intercités et Intercités pendulaires suisse ont une voiture restaurant. Pas un bar, un vrai restaurant, avec de vrai tables en bois, nappes et chaises séparées. Un serveur vient prendre commande. On peut se faire un vrai repas chaud pour un prix à peine supérieur à celui d'un restaurant classique (entre 25-30 CHF pour un plat+boisson: 20 Euro...). Un café me coute 3.50 CHF (2.80 Euro), une bière (33cl), 5CHF (4 Euro)
- Je prend rarement les Intercités allemands, mais les Intercités Express (ICE) 2 et 3, ont aussi leur restaurant. Les ICE2 ont une voitures restaurant panoramique plus haute que les autres voitures. Un plat (goulash) + boisson (bière) m'a couté 12 Euro. Un latte machiatto avec un bout de tarte aux fruits me coute 5 Euro.
- les trajets d'un passager en Suisse, est en moyenne de 1h, le confort des sièges est notablement moins "confortable" qu'un TER français ou un Intercités en 2nde classe. En 1ère, les sièges larges en cuirs valent bien le sièges semi bacquet en cuir des ICE. Les sièges en moquette des TGVs habillés par Lacroix sont moins bons à mon gout. Les autres modèles de TGV sont carrément dur.
- Quand je vais en Allemagne, je prend un billet 1ere classe, ma carte suisse me donne accès à 25% de réduction en Allemagne, j'utilise ce bonus pour une upgrade. Je n'ai pas ce bénéfice avec la SNCF.
- En première des ICE allemands, le service est à la place. Il est possible de commander de la boisson au plat complet. Le personnel de bord passe dans les voitures de 1ere prendre les commandes. A bord, des journaux sont aussi disponibles, distribués en personnes. Régulièrement, des friandises diverses (bonbons, chocolats, gateau) sont distribués.
- Les ICE+ et ICE2 sont plus large (d'environ 10cm je crois) que les trains normaux et n'ont pas le droits au trafic international. Et cette différence se ressent de suite à l'intérieur. l'ICE3, plus "fin" est autorisé à l'international, et même en 1ere, on se sent un peu plus serré. Mais quand même moins qu'en 1ere d'un TGV.
- en cas de retards annoncés, je signale systématiquement si j'ai une correspondance au contrôleur. Le contrôleur répercute la correspondance aux gares qui feront attendre le train au besoin. Et ca marche ! J'ai testé même à Bale entre un ICE allemand en retard et un ICN suisse en correspondance. J'ai testé dans un TGV à Montpellier et Bordeaux, et aussi entre un TGV et un ICN à Genève. Les contrôleurs de la SNCF m'ont regardé bizarrement... J'ai aussi vécu un ICE entre Frankfort et Bâle, retard de 1h50 ! L'ICE a fait un arrêt supplémentaire pour proposer des correspondances aux passagers !
- En Suisse, vous pouvez demander tout ce qui est relatifs à votre trajet au contrôleur. dans au moins 3 langues (français, (suisse) allemand, anglais - éventuellement italien). Même si c'ets pour connaitre le quai du train suivant.... En général d'ailleurs le contrôleur connait heures et quais de tête ! Ca peut aller (pour l'avoir vu) jusqu'à vérifier qu'un bus allait bien attendre un passager dans une gare à Pertpet's les Oies).

En Suisse (et je pense que c'est aussi le cas en Allemagne), chaque société de transport est responsable de l'entretien de ses voies (Il y a quasiment une société de chemins de fers par canton en plus des CFF). Les Suisses me disent que ca oblige à garder une qualité de service dans les trains, contrairement au système anglais et français, ou 2 sociétés gèrent les rails et le matériels roulant.

Coté prix (en 1ere classe, aller simple):
En Suisse, à cause de ma carte d'abonnement, je n'ai aucune idée des prix des trajets ! Genève - St Gallen, Cout: 181 CHF (144 Euro), 350km, voiture restaurant, pas de service à la place, pas de Wifi, prise électrique en 1ere et 2nde classes.
En France, mon dernier trajet a été Agen - Lyon (6h de TGV) et Lyon - Genève (1h30 de TGV). Cout: 174 Euro, 700km, pas de plateau repas, pas de plat, pas de service à la place, voiture bar sans place pour se poser, pas de Wifi, prise électrique en option suivant les rames.
En Lyria, pour le trajet Lausanne - Paris (4h), Cout: 259 CHF (207 Euro), 450km, plateau repas à la place (par les CFF, pas la SNCF), voiture bar, pas de wifi, pas de prise électrique. En cas de grève de la SNCF, les CFFs font le double boulot.
En Allemagne, mon dernier trajet a été Bale - Franckfort (3h), Frankfort - Bamberg (2h10). Cout : 160 CHF (130 Euro), 500km, voiture restaurant, service à la place, journaux, friandises, prises électriques, Wifi payant sur certains trajet.

Comparer:
Si un jour vous faites le trajet Paris - Frankfort, vous pourrez choisir entre un TGV Est et un ICE3. Si vous pouvez, faites la comparaison sur un Aller Retour en prenant un train différent ! Le prix est identique...

Enfin... La chine a acheté des ICE3 à l'allemand Siemens pour ces lignes grandes vitesses ;)

Puis : les Suisses râlent car ils perdent leur correspondances, râlent car leur trains à 3 minutes de retard... Mais à chaque fois, tous se passe tranquillement.

Je crois que c'est tout ^^

Olivier
01 Janvier 2014
14:41

En corollaire de mon post, voilà quelques photos

Intercités Pendulaire CFF
http://www.flickr.com/photos/twen/7303235292/in/set-72157629706617268

Intercités Express 3 (ICE3)
http://www.flickr.com/photos/twen/7303237788/in/set-72157629706617268

Interieur ICE3, 1ère classe
http://www.flickr.com/photos/twen/7303238118/in/set-72157629706617268

Voiture restaurant des Intercités Pendulaire CFF
http://www.flickr.com/photos/twen/6964426884/in/set-72157625384025320

Voiture restaurant panoramique de l'ICE2 ici à Olten en Suisse, légèrement plus grand que les autres voitures (bien que interdit à l'international, les ICE2 circulent en suisse...)
http://www.flickr.com/photos/twen/6701468403/in/set-72157628883595091

Café renversé (4.5 CHF, 3.8 euro)
http://www.flickr.com/photos/twen/10757975465/in/set-72157612557133761

Bière au blé (50cl) 6.5 CHF
http://www.flickr.com/photos/twen/7396140380/in/set-72157625264901795

Café et tarte tarte à la pomme (5 Euro), ICE, Deutsche Bahn
http://www.flickr.com/photos/twen/7303431008/in/set-72157625974824166

Plateau repas Lyria Première
http://www.flickr.com/photos/twen/9212940635/in/set-72157634509075210

Les bus postaux (bus TER en France)
http://www.flickr.com/photos/twen/5573409133/in/set-72157624197623574

(les prix sont approximatif, je ne suis plus très sur de tous)

Julien
01 Janvier 2014
19:13

Attention, la Chine a acheté des ICE car SIEMENS était prêt à transférer (abandonner?) sa technologie à la Chine.
Depuis les Chinois fabriquent leur propres trains, sur une base ICE certes, mais ce n'est plus un ICE, c'est un train chinois à présent.
Et la Chine commence déjà à répondre à des appels d'offres dans le monde avec ses trains, en concurrençant directement SIEMENS et ses ICE.

Alstom n'a pas voulu effectuer ce transfert de technologie.

Olivier
01 Janvier 2014
19:19

En effet, le transfert de technologie est un risque a prendre... pour potentiellement se faire copier. Interessant que Siemens ai accepté ce risque. Oui, j'ai vu que les modèles suivant des trains grandes vitesse n'avait plus trop l'air d'ICE ;)
Pour le TGV, j'ai entendu que c'est la SNCF qui possède les plans des rames, pas Alsthom. Ce dernier ne pourrait donc pas librement transférer la technologie. C'est bien ca ?

Julien
02 Janvier 2014
12:48

En France, la RATP et la SNCF exige les plans complets des rames afin d'en faire la maintenance en interne ; mais ne peuvent avoir de poids quand au fait que le constructeur du train veuille vendre son modèle de train ailleurs (cf : les tramways Citadis en IdF d'Alstom sont vendus partout dans le monde et en France, et la RATP n'a rien à redire à ça). Les plans se monnayent tout simplement, et lorsque la RATP/SNCF achète un train, et aussi ces plans, la facture est juste plus salée.

Alstom étant le constructeur, ils ont toujours les plans des rames, la preuve le métro MP89 (qui était sur la ligne 1 de la RATP, à présent sur la 4) a été vendu il y à peu à Lausanne en Suisse, donc le constructeur garde toujours ces plans de fabrication/conception.
Mais à terme, oui la RATP pourrait proposer à Lausanne d'entretenir ces métros, vu qu'elle en a les plans.

Pour la Chine et Alstom, j'ai plutôt entendu dire qu' Alstom refusait le transfert de technologie et de voir donc son TGV le concurrencer ailleurs dans le monde (cf au Brésil ou dans des pays du Maghreb).
Pareil, pour la RATP, on ne refuse pas à aider un autre réseau en France et dans le monde à se développer mais sans dévoiler nos "techniques", pareil pour les Japonais, leur réseau est fermé.
Même si JREast a signé un accord de coopération avec la RATP en 2013 afin d'en apprendre plus sur les systèmes de conduite automatisés, la RATP ne dévoilera, ce qu'elle veut bien dévoiler.

Olivier
02 Janvier 2014
13:02

Merci pour ces détails !

J'apprend maintenant que le tram qui passera à coté de mon bureau sera... français. Non, le metro automatique de la ligne M2 est d'Alsthom. (Oui, je travaille à Lausanne ;) ).
Les T-L (Transport Lausannois) fait l'annonce depuis 3 mois que ce fameux tram sera mis en service en 2014. A ce jour personne ne sais où sont les rails sur le tracé annoncé.

J'espère que cette fois-ci les freins seront bien silencieux (grosse critique du metro qui a obligé a changé toutes les rames), que les marche-pieds se rétracteront bien (gros soucis à Bordeaux qui a été résolu en les enlevant) et qu'aucun suicide d'ingénieur ne se passera...

vilatte solange
25 Mars 2014
15:26

Nous avons eu l'occasion de prendre le shinkansen entre Hisohima et Osaka. Impeccable.Train confortable même s'il va un peu moins vite que le TGV. Il y a de la place pour allonger ses jambes. Les toilettes sont très PROPRES et bien agencées et on peut vraiment se retourner. Tout était opérationnel. Couloir dans les voitures assez large et pourtant les Japonais sont moins corpulents que nous. Service de restauration à la hauteur. Personnel poli et aimable.
Retour en France. Trajet Paris-Rennes-Quimper. Quelle surprise! Les toilettes sont sales et de plus, l'une des 2 est hors service. Vu le nombre de passagers. C'était un peu juste.
Sans commentaire!
Le Japon est un pays formidable!!!

Julien
25 Mars 2014
16:22

J'ajouterais une chose encore, toujours étudiée lors d'un colloque sur le ferroviaire Japonais, ou nos notables du Grand Paris Express s'y sont rendus il y a peu.

Là-bas, les compagnies sont propriétaires des gares, mais aussi de la surface foncière au-dessus de la gare, voilà pourquoi on trouve des centres commerciaux pour les grandes gares, ou des commerces pour des gares plus pétites. Les sociétés ferroviaires Japonaises rentabilisent le coût du foncier, avec des bureaux, des logements, des hôtels, des crèches. Bref, tout pour attirer des gens sur la ligne à emprunter.

En France, lors de la création de la ligne 14 de la RATP, à la Biblio F Mitterrand, il n'y avait rien au-dessus, la RATP voulait développer ce secteur, mais la Mairie de Paris avait refusé en expliquant "vous, c'est en-dessous". Au final 15 ans après, il y a très peu de resto, quelques commerces, et beaucoup de bureaux, on ne met que maintenant des logements.

Niveau bus, la RATP cherche a construire au-dessus d'un de ces dépôts parisiens, un immeuble de logement, mais beaucoup de gens sont contre et se plaignent du bruit (alors que le dépôt n'existe pas encore).

Lorsque la SNCF a dit "à St Lazare on va rénover la gare et installer des boutiques", personne n'y croyait. Au final ça marche plutôt bien.

En France, on a dû mal à voir "l'intégration" de tout.
Au Japon (travaillant dans le ferroviaire), j'ai vu des gares souterraines avec en surface des immeubles de bureaux/logements voire centres commerciaux, dans la gare des commerces de proximité, des restos, des boutiques, le tout avec un parking souterrain pour ceux qui veulent juste faire les boutiques, une gare routière pas loin, et des parkings vélos.

A l'heure du Grand Paris, les architectes se plaignent que l'on ne pense qu'aux gares, sans chercher à les intégrer avec les bus, les voitures, et même à rentabiliser le lieu (commerces, crèches, etc...).

Regardez la SNCF a expérimentée la crèche dans certaines gares, plusieurs associations sont montées au créneau pour crier qu'un enfant n'était pas un bagage à déposer dans une consigne !

Lisez "Ville Rail et transport" de Mars 2014, ils reparlent de tout ça.
Du fait que l'on ne pense pas à intégrer les transports entre eux, mais aussi avec la vie de la ville.

Si je compare à chez moi, j'ai deux gares RER.
Une du RER E avec parking, mais occupé en permanence par des gens habitant dans les cités alentours pour se garer. Rien autour de la gare, planquée au milieu des cités. Pas de parking vélo, accès piéton non sécurisé, pas de bus.

L'autre, est une gare du RER A.
Le parking a été détruit au profit de bureaux. Juste un café dans la gare, mais ça ne donne pas envie de consommmer en tunnel, sous une lumière jaunâtre dans la saleté. Pas de parking vélos, juste des vélib. Elle fait office de gare routière, tous les bus s'y rabattent.

Regardont aussi la propreté de nos gares, et là je parle pour les touriste,s mais des gares comme Châtelet, Auber, Nation, sont très sales, lumière sombre, tout est noir au sol, murs de couleurs foncées, des fuites d'eau partout.
Au Japon (comme ailleurs), souvent les gares sont belles, murs et sols clair (peut être qu'ainsi les gens salissent moins), en bon état.

Tsukiyo
19 Mai 2014
16:08

Pour remettre une couche pour ceux qui ont toujours pas compris : le comparatif queChoisir !
http://www.quechoisir.org/transport/train-route/actualite-shinkansen-jap...

19 Mai 2014
18:58

"La SNCF rappelle souvent que les Shinkansen roulent sur des lignes dédiées, ce qui les préserve des aléas du reste du réseau."

Je pourrais leur en trouver une meilleure : le Japon est endetté à 200 % de son PIB, la construction des lignes de Shinkansen et des gares qui vont avec n'y sont pas pour rien. J'ai en mémoire la gare de Tazawako, un fort joli bâtiment dessiné par un architecte célèbre, tout ça pour... 300 passagers par jour, je doute que la rentabilité soit au rendez-vous.

Julien
19 Mai 2014
19:15

La SNCF aussi est endettée.
Un jour, le Japon devra payer tout cet endettement. Ca fera mal.

Pour le reste, oui, avoir un réseau dédié, ça résoudrait bien des problèmes, il faut le reconnaître, mais tout ça, ce sont des choix fait par les politiciens, qui n'ont qu'un objectif, que ça coûte toujours moins cher, mais moins cher c'est pas toujours forcément la meilleure réponse.
On le comprend maintenant.

BUONO Frédéric
20 Mai 2014
05:12

Il y a longtemps que l'essentiel de la dette a été refilé à RFF.
Quant aux politiques et l'argent. S'ils choisissaient de dépenser notre fric au "moins cher", çà se saurait ;-)
Le français moyen a toujours à l'esprit que le client est un casse-pieds qui ne comprend rien. Ça se ressent dans les prises de positions "syndicales" : La SNCF n'a pas de "client", elle a des "usagers".
Faire le choix de supprimer les toilettes dans les trains de banlieu d'IDF, au motif que les trajets sont suffisamment courts pour se retenir, est le dernier symptôme de cette maladie du mépris!

Frédéric Buono
20 Mai 2014
05:20

Un point que l'article n'expose pas : La plupart des grandes gares sont imbriquées dans d'énormes centres commerciaux.
Avoir des clients à portée de main et ne rien en faire est une erreur typiquement française. Utiliser les gares au maximum de leur potentiel économique permet sans peine d'abonder le budget des compagnies de transport ferroviaires.
Après, les 200% du PIB de dettes sont à comparer avec la capacité d'un peuple à piloter ladite dette. Mais c'est un autre sujet...

Julien
20 Mai 2014
08:07

Oui, c'est le problème de la France, la RATP et la SNCF ne sont propriétaires que du "souterrain", et pas de ce qu'il y a au-dessus de la gare/station de métro.
Voir pour exemple la station ligne 14 Biblio Mitterrand, où la RATP voulait tester le modèle japonais en devenant proprio de ce qu'il y avait au-dessus de la gare, mais la Mairie de Paris, avait refusé.

Pour le Grand Paris Express, voir les rapports sur leur site web, ils ont prévu d'essayer de reproduire le schéma japonais dans les gares, en mettant en place dans les gares des crèches, des boulangeries, épiceries, postes, banques, cabinets médicaux, parkings vélo et voiture, accès direct à la gare routière, etc...
De ce fait oui, ça ramène plus de "clients" dans la gare, et disposer de certains services dès la sortie du train c'est pratique (postes, médecins). Mais ce n'est qu'une étude, est-ce que cela sera fait?

Frédéric Buono
20 Mai 2014
11:06

Non... En France, on fait une étude pour conclure que ce n'est pas possible!
Pour y parvenir, il faudrait virer 50% des parasites qui pompent notre fric pour nous dire comment nous servir de ce qu'il nous laisse au titre d'un cadeau fiscal.
Eliminons le ministère de la culture, celui du travail (ou plutôt du chômage), celui de l'économie et celui de l'écologie... Nous économiserons 30 ou 40 milliards d'euros par an d'emmerdeurs qui empêchent les vrais projets de voir le jour!

Dr Dré
23 Juin 2014
18:30

Un point sur lequel l'article semble mensonger : les shinkansen traverseraient les typhons sans retards... Ben voyons.

Il serait intéressant de connaître les règles de comptages des retards côté japonais, car ils ont bien évidement les intempéries (on trouve facilement des cas de shinkansen bloqués plus de 12 heures, de manières bien compréhensibles, par un typhon), des suicides, etc...

Il est probable que leurs procédures suicide soient plus souples (attente gendarmerie, etc... Un suicide c'est minimum 1h30 en France)

lepoildublaire
10 Octobre 2014
17:59

Tout à fait d'accord, la signification de ce chiffre de 6 s de retard moyen, qu'on trouve anoné partout sur le web, est des plus douteuses.
Un seul retard de 12 h, et il faut 7000 autres Shinkansen pour le compenser dans la moyenne ! Son calcul est certainement tout autre chose qu'une moyenne sur l'ensemble des Shinkansen d'une année. Il faudrait avoir le détail.

Ceci dit, le Shinkansen bénéficie de facilités pour ne pas accumuler de petits retards, le fait qu'il ne circule que sur ses propres lignes. Mais il
y a aussi je crois un autre facteur pour les "gros" retards. Il me semble que les lignes, au moins certaines, sont dédoublées, elles seraient à 4 voies, deux
dans chaque sens. Ceci semble indispensable pour pouvoir mixer des trains rapides (les directs) et ceux qui s'arrêtent à toutes les gares. Ce serait quasi
impossible avec une seule voie dans chaque sens et avec le trafic serré du Shinkansen: les trains ne peuvent pas se doubler, même avec un conducteur trompe-la-
mort ! Cette double voie doit offrir une solution de secours lorsqu'il y a un problème, réduisant largement les retards en cas de coupure totale d'une voie. La ponctualité du Shinkansen bénéficie ainsi d'une retombée de la surpopulation des zones habitées du Japon, qui a obligé à doubler les voies.

Sylvain
12 Juin 2014
10:58

Comment peut-on comparer les deux sachant qu'au Japon, le maillage du réseau est totalement différent ?! La France dispose de bien plus de lignes et son réseau est un véritable noeud. Côté retard, le moindre accident/incident provoque des retards sur l'ensemble du réseau. Au Japon, c'est moins probable car le réseau est moins dense et en ligne droite.
En France : croisement TGV, Intercités, TER, et surtout trains de marchandises....

Bref, je pense pas que les deux réseaux soient comparables. Après sur la qualité de service, c'est autre chose.

Frédéric BUONO
12 Juin 2014
11:47

Ce que vous décrivez du réseau français n'est que le résultat de choix. Ce qui est rassurant, c'est que quand on fait des choix tordus... Le résultat est tordu.
Ce qui est important au Japon, c'est le client. Qu'est-ce qui est important pour ceux qui prennent des décisions en France?

donmeri
23 Juin 2014
12:19

https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t1.0-9/10301511_6...

on a aussi des problemes de largeur des trains !!!!

23 Juin 2014
13:37

Je préfère les problèmes de largeur des trains que de largeur des rails, vois-tu ! Surtout volontairement dissimulés.

http://www.japantimes.co.jp/news/2013/12/13/national/jr-hokkaido-admits-...

lepoildublaire
10 Octobre 2014
17:14

C'est merveilleux le Shinkansen ! Pas tant que ça. Voyager à 5 de front, en 3+2, très peu pour moi. Comme en avion, à la place centrale des 3 il faut faire son voyage au garde-à-vous, impossible de déborder un peu à gauche ou à droite, ni même de "jouir" des maigres accoudoirs pour peu que les voisins y aient déjà posés leurs bras.
Quand au au troisième siège, contre la fenêtre, même les moins claustrophobes se sentent un peu prisonniers. Pour en sortir il faut déranger deux personnes, souvent très occupées (ordinateur ou papiers), ou carrément les enjamber si elles sommeillent. Sur 5 places de front, 2 ont donc un confort sacrifiés sur le Shinkansen.

La seconde classe du Shinkansen mieux que la première du TGV ? En rêve peut-être ! 3 sièges de front sur 1.70 m (largeur intérieure TGV) pour 5 de front sur 2.20 m (Shinkansen), y'a pas photo pour la largeur aux coudes par siège, le principal critère de confort que ce soit en train ou avion. Comme le TGV est plutôt moins cher à kilométrage égal, pour le prix de la seconde sur Shinkansen on peut s'offrir la première sur TGV. Et là, le confort TGV est sans commune mesure: largeur disponible, et pas de risque de se retrouver au garde-à-vous sur le petit siège central, ou enfermé sur le siège extérieur !

16 Novembre 2014
16:40

N'importe quelle personne qui a voyagé au Japon en empruntant le Shinkansen sera d'accord sur le fait que le voyage en train au Japon est bien plus agréable qu'en France.

Comme le signale Lepoildublaire, il faut comparer la 2nd classe du Shinkasen à la 1ere classe du TGV en terme de prix, et donc de confort, et là la différence est plus faible, même si au niveau ponctualité et propreté générale le Shinkansen est supérieur.

Il faut quand même relativiser et discuter un peu avec des Nord-Américains ayant voyagés en TGV pour nous rappeler que nous avons beaucoup de chance d'avoir le TGV!

Thomas / Damax
19 Janvier 2015
06:43

L'un des avantages de la SNCF, c'est le prix. Normal car ils ont un monopole, ce qui n'est pas le cas au Japon avec des bus (meme des bus JR) qui sont a partir de 3000 yens.

Pour des trains moins cher au Japon, il y a Puratto 10300 yens (avec une boisson) au lieu de 14140 yens. Par contre, il y a peu (1 par heure) et il est lent (4h au lieu de 2h30). Contrairement au JR Pass, des Japonais et residents peuvent l'acheter.
http://www.jrtours.co.jp/kodama/en/

Eagleaxel
25 Septembre 2015
23:03

Hum quand il y a un monopole c'est là généralement que les prix sont plus cher...
La concurrence fait baisser les prix

DjiBee
22 Avril 2015
08:35

Le service! C'est toute la différence! Un exemple ? Un jour que je devais prendre en toute dernière minute un train (Shinkansen) au Japon en gare de Onomichi pour Osaka, alors que j'essaie lamentablement d'expliquer mon cas pour obtenir un billet rapidement, l'un des employés comprend mon empressement (courtois, car au Japon on devient nécessairement courtois) et se , pendant que je paie, d'emmener (en courant svp!) mes encombrants bagages sur le quai juste devant la porte d'embarquement!

Pour le reste vous comprendrez aisément que le « combat » est déloyal, car tout fonctionne ainsi au Japon.

Eagleaxel
25 Septembre 2015
23:01

Bonjour, je voulais apporter ma pierre à l'édifice !
J'ai habiter un an à Oita sur kyushu et prenais le train très souvent.
Déja j'étais surpris car c'était des trains fonctionnant au diesel et par les retards, (alors que j'avais entendu que il n'y avait pas de retard au japon) 20 % du temps le train n'étais pas à l'heure( moins de 5 min le plus souvent).
Après je pense que le Japan rail mise beaucoup sur les shinkansen de ce fait oui prendre le shinkansen c'est une très belle experience (un peu l'arbre qui cache la foret) mais dans la globalité du réseau c'est pas toujours le rève. De même entre Oita et Fukuoka (le sonic pour ceux qui connaissent) là c'est un train électrique mais le trajet est bien long 2h30 pour faire 200km et le train pas très confortable, il m'est même arrivé (juste une fois) de rester debout une partie du trajet car il n'y avait pas de place.
C'est juste pour dire qu'on peut trouver cela aussi sur le réseau JR. Les qualités qui reste sont la propreté et la politesse du personnel.
Je pense donc que le réseau sncf est plus homogène que celui de Jr.

10 Mars 2016
06:13

Record du monde de vitesse des trains sur rail et sur Roues : le TGV EST France avec 574 km/h . ( le train japonais à lévitation magnetique à 604 km/h n'est pas un tgv sur roue et n'est pas ou peu exploité (visible au musée de nagoya).

10 Mars 2016
06:36

TGV Est : vraiment TOP ! J'ai pris ce train en aller retour dans la journée pour visiter Paris en partant de Metz. Il a tout , le confort, le silence , la rapidité , la propreté ( de plus c'est neuf) , et de plus le controleur etait tres courtois . Sans parler de la tranquilité car le TGV est n'est pas surchargé comme ça peut l'etre vers Lyon ou au Japon .De plus , il passe dans la Champagne ce qui est loin d'etre desagrable et on n'est immergé dans la nature ( pas d'habitat dense ) sur 90% du trajet . On respire . Au Japon , la courtoisie est de mise car la population est tres dense .

BlogPro
28 Avril 2016
11:05

"La SNCF jouit... d'une mauvaise réputation." Si cette réputation est mauvaise, la SNCF n'en "jouit" pas mais en "souffre". A moins d'être syndicalisée à mort et aimer ça...
La SNCF emploie dix fois plus de cheminots environ pour... 10 fois moins de voyageurs. Ca parle tout seul.

09 Juin 2016
15:53

Si la sncf propose une qualité faible avec des prix assez fluctuant c'est par soucis d'essayer d'abaisser le prix des billets malgres qu'ils doivent aussi se rentabiliser . Ce qu'il faut savoir c'est que la sncf ( appartenant a l'etat ) gere de nombreuses lignes qui sont parfois peu voir pas du tout emprunter par des voyageurs sauf que malgres tout ils doivent : entretenir les rails, payer les employés ( dans le train, dans la gare, sur la voie, dans les postes d'aiguillages etc ) sa coûte énormément et sa ne rapportent pas sauf que vue que la sncf a des obligations elles est obliger de continuer de gerer ses lignes a pertes c'est pour sa que les gens ont l'impression de se faire pigeonner mais la majorité du temp c'est simplement pour combler le deficit du mieux possible. " La SNCF emploie dix fois plus de cheminots environ pour... 10 fois moins de voyageurs. Ca parle tout seul. " Oui mais la sncf couvre 10 fois plus de territoires que au japon :) .

17 Septembre 2016
18:25

Malheureusement, cet article décrit parfaitement et avec objectivité la situation du train en France mais, heureusement: un exemple existe et c'est bien la cas de Japan Rail!
Pour nos deux séjours au pays du soleil levant, nous avons eu recours à JR, en Shinkanzen comme en train plus locaux, toujours en équivalent seconde classe, pour une famille de 5 pax.
Quel bonheur:
* de rentrer dans des gares d'une propreté chirurgicale (qque soit cette gare, petite ou grande)
*d'avoir un ascenseur à disposition et des accès pour personnes à mobilité réduite
* d'avoir la rame qui s'arrête là ou elle doit s'arreter
*de ne pas avoir à soulever les bagages pour accéder à la voiture
*d'avoir plus d'espace pour ces jambes qu'en business classe AF
*d'avoir la possibilité de connaître toutes les informations relatives à son train des mois à l'avance (quai compris!)
*d'avoir cette même propreté à l'intérieur du train (que dire des toilettes à commande optique...)
*d'avoir des espaces réservées pour appeler
...et j'en passe
De retour dans notre beau pays, je ne peux m'empêcher d'imaginer la stupeur de ces japonais à la découverte de nos gares et de nos trains. Par train, je ne fais pas référence au train de banlieue sans âge mais simplement à nos TGV.
La bonne nouvelle, est que nous pouvons prendre exemple sur cette compagnie.
Mais: la SNCF souhaite-elle vraiment le changement? SOuhaite-elle vraiment se concentrer sur SES clients? Absolument pas à voir et entendre ce qu'il se passe dans les trains et gares!!
Que dire du TGV 2017 présenté en grandes pompes! La 1ère n'arrive as à la cheville de la seconde classe JR!
Le voyage offre, à celui qui le pratique, la possibilité d'apprendre, de s'améliorer, de progresser; le voyage n'offrira jamais la volonté.
Pour nos trains de demain, envoyons nos ingénieurs au Japon et demandons leur de faire mieux!

Etranger au Japon
19 Septembre 2016
14:00

Voila 4 ans que je vis au Japon. J ai eu le plaisir d utiliser les services impeccables du Shinkansen. Les retards du Shinkansen dit-on relevent de l improbable pourtant il y a de cela quelques mois, j ai eu la surprise de voir mon train, en partance pour Hakata, avoir un retard de 16 minutes au depart de Kyoto.
La ou je voudrais en venir, c est que le legendaire Shinkansen peut lui aussi avoir retards qui ne se comptent pas uniquement en secondes comme on voudrait bien le faire croire.

Ajouter un commentaire