Wii Motion Plus

Présenté à l’E3 2008, le Wii Motion Plus est finalement sorti il y a quelques semaines, seul. Une politique commerciale étonnante de la part de Nintendo, qui souhaite généralement promouvoir ses accessoires dès leur sortie. Certes, Virtua Tennis 2009 a accompagné sa mise sur le marché, mais tout le monde sait bien que la vraie démo technologique du Wii Motion Plus est Wii Sports Resort qui, moment langue de pute, devrait le rester un moment avant que Nintendo ne remette la main à la patte (qui a dit « le prochain Zelda » ?). Je ne souhaite que l’inverse, évidemment, mais l’expérience montre que les accessoires Wii se font rarement dompter autrement que par la firme de Kyoto.

Le Wii Motion + est livré directement incrusté dans son préservatif sa protection plastique transparente. Du coup, en suivant le petit film explicatif (inzappable) au début de Wii Sports Resort, on enfiche la Wiimote pour venir clipser cette dernière protubérance. La finition est plutôt bonne, avec un enclenchement « lock » pour l’amarrer, ainsi qu’un petit crochet bien pensé pour la protection du Nunchuk. Au niveau prise en main, la manette fait évidemment plus longue : on a l’impression de tenir un bâton ou un manche d’épée, par exemple, et non plus une « simple » télécommande. La prise en main n’en est pas moins bonne mais la manette est désormais un poil imposante ; on a fait du chemin depuis la Wiimote seule, sans protection, de fin 2006. Pour exagérer un peu, je dirais qu’on est presque passé d’un look japonais à un feeling plus américain.

Plus largement, on pourra pester avec raison sur le fait que la manette est vendue en kit et qu’elle revient, avec le Nunchuk et ce WM+, à près de 80€… tout de même. Mais c’est désormais le triste jeu du marketing : Xbox 360 va sortir Natal, Apple vend plein pot un iPhone qui fait (accrochez-vous, on n’est qu’en 2009) vidéo et copier/coller, PlayStation 3 revient en arrière (en avant ?) en remplaçant sa SixAxis par la Dual Shock 3, etc. Comme pour tous les autres produits que je viens de citer, Nintendo ne nous oblige pas à acheter l’accessoire ; leur boulot est simplement de susciter le désir, créer le besoin pour au final ramasser les pépettes. Peut-on vraiment leur reprocher de faire le job avec succès ?

(réponse perso : mon portefeuille dit oui, mon plaisir de joueur veut l’étouffer... en attendant, j'ai l'accessoire et le jeu à la maison)

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles