Les Simpson : Le Jeu

Le monde des jeux à licences est trop souvent cruel et certaines séries ou films sont malheureusement abonnés à l’adaptation mercantile de basse qualité. Et s’il fallait faire un classement des franchises ayant engendré moult daubes, il ne fait aucun doute que la famille Simpson serait bien placée. Mise entre les mains du peu soigneux éditeur Acclaim, on ne compte plus le nombre d’adaptations flirtant allègrement avec la médiocrité sorties au début des années 90. Seule exception pour confirmer la règle, un jeu d’arcade de Konami sorti en 1991. Les adaptations se sont ensuite calmées, pour revenir dans des titres tout autant anecdotico-merdiques sur les deux générations précédentes, cette fois avec le label très mal nommé Electronic Arts. Avec l’arrivée du film au cinéma, il n’aura donc pas fallu attendre longtemps que pour l’éditeur aux dents longues n’adapte les Simpsons à la nouvelle génération. Mais si on pouvait craindre le pire, le résultat n’est peut-être pas aussi raté que cela.

Comme pour le jeu Futurama, sorti sur Xbox et PlayStation 2, The Simpsons Game a cette particularité d’avoir fait intervenir les scénaristes de la série. Ce qui nous donne au moins un point de sauvé, le scénario. Car s’il avait été simple, pour ne pas dire simpliste, d’adapter le scénario du film sorti la même année ou de reprendre simplement le scénario d’un épisode, l’effort a été fait de partir de zéro. On se retrouve ainsi avec une famille Simpson plongée dans un jeu vidéo, en tant que personnage de jeu vidéo, avec un scénario riche en rebondissement et composé tout de même d’une énorme dose de clins d’œil aux multiples épisodes qu’a connu la série. Mieux que ça, le ton irrévérencieux de la série est bien présent et l’on ne comptera pas le nombre de petites piques envoyées à Electronic Arts, tout comme la Fox s’en prend régulièrement dans la série.

Sans pour autant atteindre le niveau de certains des meilleurs épisodes, ni même du film, ce scénario reste toutefois amplement satisfaisant et mérite à lui seul de parcourir le jeu. Pour autant que vous soyez un fan de la série, cela va de soit. Car il faut bien avouer qu’à côté, malgré de belles trouvailles et de nombreux clins d’œil à l’histoire du jeu vidéo, The Simpsons Game n’est pas franchement un jeu qui se joue bien. Saut imprécis, gameplay souvent répétitif, objets à collecter inutiles, bugs en tous genres... Bref, ce n’est pas vraiment ce qui en ferait un jeu inoubliable. Et la réalisation non plus, pêche par une volonté d’être si fidèle à la série que finalement, on a clairement un jeu capable de tourner sur la génération précédente. A se demander d’ailleurs si les versions Wii et PS2 ne sont pas simplement une version SD, sans grosse perte graphique.

Mais tout de même, malgré ses défauts, il reste on ne peut plus sympathique. Je ne dis pas que sans l’univers des Simpson, ce jeu figurerait sans doute parmi les plus mauvais sortis sur PS3, mais il y a quelque chose. Quelque chose qui fait qu’on y revient, qu’on veut voir la suite. En se focalisant sur la mise en scène des Simpson dans un jeu vidéo, au lieu de faire bêtement un épisode interactif, les scénaristes et les créateurs du jeu ont, main dans la main, réussi à créer un ensemble qui, comme la série à certains moments, tourne autant en dérision que rend hommage à son univers.

Alors forcément, même en ayant passé un bon moment, je ne peux que m’enrager de voir que ce jeu provient encore du vieil Electronic Arts. Pas celui qui nous a gratifié cette année de titres comme Dead Space et Mirror’s Edge, mais bien celui des suites à répétition et jeux à licence fades. Le scénario est excellent, les idées de gameplay étaient là, alors pourquoi diable faut-il que le tout se joue aussi mal ? Avec un tout petit peu plus de talent, peut-être aussi de temps ou de moyens, ce jeu avait toutes les cartes en main pour venir aux côtés du titre de Konami faire mentir la règle de jeu Simpson = daube. Mais EA a dû se dire que c’était suffisant, que le prestige de la série et la sortie du film ferait le reste et qu’il ne méritait pas plus. Et c’est juste dommage. Peut-être le plus beau gâchis de cette génération à mes yeux, même si je me suis bien marré à faire ce jeu de bout en bout. À réserver donc aux fans, et uniquement eux. Il vaut clairement plus que ce qui a été fait par le passé par Acclaim ou EA, mais il lui manque toujours malheureusement la finition qui aurait pu faire de lui un très bon jeu.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles