Rayman Legends : l’artistique a survécu au capitalisme

Enfin !

Rayman Legends fait partie de ces jeux au développement chaotique. Plus exactement, c'est la production qui a connu des rebondissements assez déroutants. Prévu au départ comme un titre de lancement Wii U, il fut sans doute repoussé par Nintendo pour éviter le clash qualitatif avec le redondant New Super Mario Bros. U. Puis le jeu d'Ubisoft Montpellier, qui devait sortir en février dernier comme une exclusivité Wii U, fut alors retardé à cette fin août (alors que la version au GamePad était achevée) pour finalement devenir multi-plateformes. Un retournement de veste qu'Ubi associe publiquement à la déception Zombi U, plombé par les faibles ventes de la console HD du plombier. Dans le même temps, les figurines NFC disparaissent du tableau. Double malaise.

Outre l'équipe de Michel Ancel, ce sont les joueurs qui souffrent de cet imbroglio aux ficelles capitalistes. Surtout dans un premier temps, il faut l'avouer, car au final, le titre sera disponible sur un parc de machines beaucoup moins confidentiel, lui permettant peut-être (je l'espère) de contredire les ventes timides du premier volet : 2,27 petits millions.

C'est peu dire que j'avais apprécié Rayman Origins, au point de l'avoir plié à deux reprises, sur console de salon et sur PS Vita. J'attendais donc de pied ferme Legends et le retour de cette patte artistique incroyable. Grâce au moteur Ubi Art Framework encore mieux maîtrisé, on a encore plus l'impression de jouer une BD interactive. Le niveau de détail hallucinant des décors variés et le fourmillement d'animations de haut vol contribue à la réussite technique et artistique incontestable de cet opus, qui se paye le luxe de faire encore mieux que son grand frère. Notons également le travail sur le son, aussi bien dans la composition musicale (et ses inénarrables niveaux rythmiques) que sur les bruitages adorables. Rayman Legends est long, drôle et mignon ; impossible de ne pas craquer devant son charme et sa maîtrise de part en part.

En plus d'être beau à se damner, le jeu ne cesse de montrer une inventivité à toute épreuve et déroule son rythme varié, bourré de clins d'œil et de références en tout genre qui ne cesseront de vous arracher des sourires. Outre cela, c'est une générosité à toute épreuve qui caractérise le titre : le contenu pléthorique et challengeur pour les gamers reste très accessible et peu punitif, et offre même un remix de plusieurs dizaines des niveaux d'Origins.

Venons-en alors à ce qui différencie les plusieurs versions du jeu. Car avant tout, Rayman Legends a été imaginé pour la Wii U. On serait amenés à penser, alors, que les portages vers les autres consoles sont des sous-versions. Étonnamment, c'est loin d'être le cas et peut-être même à l'inverse. Plus exactement, après avoir tâté aussi bien le jeu sur Wii U que sur PS3, le choix d'une édition ou d'une autre dépendra surtout de ce que vous recherchez dans l'aventure. Les versions à la manette classique s'avèrent plus axées gamers, intelligemment pensées (avec Rond et L1/R1) pour pallier l'absence de contrôle initial sur Murphy. Sur Wii U en solo, la progression dans les niveaux semble du coup peut-être plus hachée et plus lente, alors qu'en multi elle y dévoile une véritable merveille de coopération.

Pour jouer l'aventure à deux, découvrir un gameplay un peu plus alternatif ou amuser les enfants, la console de Nintendo fera le meilleur boulot. Si vous attendez, en revanche, un plateformer 2D avec une maniabilité à l'ancienne et fidèle à Origins, visez plutôt les versions classiques. Comme d'habitude chez Nintendo, la Wii U inaugure une autre façon de jouer, mais elle ne séduira pas forcément tout le monde. Les démos gratuites sur chacun des supports vous permettront, dans tous les cas, de vous faire une idée assez précise de ce qui vous attend. Sur PS3, je regrette simplement que la course soit attribuée au bouton R2 et non paramétrable sur R1 ou L1, choix d'autant plus étrange qu'elle n'est pas analogique.

Quoi qu'il en soit, ne manquez surtout pas ce Rayman Legends qui permet sans problème de prendre le train en marche. Avec une fin d'année qui s'annonce très chargée en jeux vidéo (vous avez dit nouvelles consoles ?), ce titre fera une transition idéale entre la fin de l'été et le mastodonte GTA V.

Article intéressant ?
4.5/5 (10 votes)

Galerie photos

  • rayman-legends-06
  • rayman-legends-01
  • rayman-legends-02
  • rayman-legends-03
  • rayman-legends-04
  • rayman-legends-05

Informations pratiques

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Noy
09 Septembre 2013
22:41

Une belle expérience entre le jeu de plate-formes entre le multi.

Ajouter un commentaire