Airforce Delta

Deadly Skies

Avec Aerodancing et sa suite Aerodancing F (CRI), Airforce Delta se trouve être le seul simulateur de vol de la Dreamcast. Alors qu'au départ on peut rester méfiant quant aux qualités ludiques du jeu, bien vite le titre surprend agréablement. Mais quelles sont donc les caractéristiques qui font d'Airfoce Delta un si bon titre ?

Airforce Delta s'inscrit d'entrée de jeu comme un simulateur de vol sobre, mais de très grande classe. Pas d'introduction, mais seulement un Replay - qui manque un peu de pêche, il faut le dire. Au vu de l'écran-titre et des différents menus, on observe tout de suite que l'esthétique et la présentation du jeu sont très propres et de nature sérieuse. Sensation renforcée par la réalisation générale du soft. En mouvement, Airforce Delta rappelle énormément le classique Top Gun. Mais une fois le jeu lancé, ce qu'on pensait être une simulation " banale " se révèle être une titre de grande qualité à mi-chemin entre simu et shoot'em up, à la hauteur des plus grands action-movies à l'américaine.

Airforce Delta propose en tout et pour tout vingt missions. Pas énorme, me direz-vous. Mais ces missions en elles-mêmes sont d'excellente facture, en grand nombre, variées, et soignées dans leur déroulement. Les objectifs se révèlent incroyablement diversifiés : destruction massive de bases au sol, d'avions, protection de porte-avion, de tour alliée contre d'énormes missiles ennemis, course-poursuite au cœur d'un canyon, infiltration d'une base secrète au cœur d'une montagne, et même destruction d'un satellite allant s'écraser sur Terre ! On ne s'ennuie pas une seconde, et les objectifs sont aussi intéressants que jouissifs. Vraiment, c'est du bon boulot. Les équipes de Konami ont de plus intégré aux missions d'excellentes idées (froid et glace qui brouillent le radar…) et de nombreux clins d'œil aux autres titres et aux films d'avions. Par ailleurs, les briefings et debriefings sont particulièrement complets et bien expliqués - la barrière de la langue paraît presque effacée, c'est dire.

Saluons également la performance des concepteurs qui nous offrent une réalisation d'excellente facture. L'ensemble reste sobre sans pour autant être repoussant. L'animation et les graphismes se révèlent particulièrement bluffants, avec notamment une animation à 60 images par seconde (sans aucun clipping, et elle ne faiblit jamais) et une impression de relief saisissante à hauteur raisonnable. Les développeurs ont su jouer sur les textures qui offrent, à quelques centaines de mètres d'altitude, une qualité et des sensations exceptionnelles. La jouabilité, quant à elle, ravira de nombreux joueurs à sa cause, particulièrement grâce à sa prise en main rapide et la précision des commandes. Elle est par ailleurs très bien adaptée aux divers avions (30 en tout).

Au final, on regrette juste l'absence de quelques modes de jeux annexes (dont le 2 joueurs en coopération), et aussi une plus grande diversité dans les missiles (seulement une mitrailleuse et des missiles à tête chercheuse). Des détails qui auraient vraiment fait d'Airforce Delta une bombe…

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

cedsoe
22 Septembre 2005
19:08

c'est vrai qu'il ne lui manque qu'un tout piti chouia pour etre parfait.

Ajouter un commentaire