Les soutiens-gorge japonais nous mentent !

Lingerie push-up au Japon : ampliforme ou rembourré (petite taille)

Pour beaucoup d'(a)mateurs du Japon, les Japonaises sont vues comme des femmes belles et élégantes. Loin de moi l'idée de vouloir rentrer dans le débat de savoir si elles le sont plus ou moins que d'autres femmes dans le monde ; cette question n'a aucun intérêt à mon avis. En restant factuels, il faut reconnaître que les Japonaises ont un physique longiligne généralement avantageux, qui pointe en direction des canons de beauté. Pour ne rien gâcher, elles savent s'apprêter dans l'habillement et la cosmétique pour se mettre en valeur. Elles capitalisent notamment sur leurs jambes, en portant des mini-shorts en toute saison.

Mais il reste un sujet principal sur lequel les Japonaises complexent assez invariablement : leur poitrine qu'elles jugent trop petite. Alors, si en Europe on trouve de plus en plus de soutiens-gorge rembourrés ces dernières années, au Japon ça fait bien longtemps qu'il est impossible d'en trouver qui ne le soient pas ! Même ceux qui sont dotés de coussins amovibles conservent une couche rembourrée sur les bonnets.

A noter que concernant la profondeur du bonnet, la lettre indiquée est celle du rendu à l'extérieur et non de la correspondance du sein à l'intérieur. De plus, difficile de trouver des tours de dos supérieurs à 85 et des bonnets supérieurs à C. Et dans les gammes grande taille ou femmes enceintes, soit le prix est trop important, soit le goût est franchement douteux. On est alors totalement à l'extrême inverse du soutien-gorge japonais classique : plein de couleurs, de froufrous et d'accessoires... bref, très girly et pour beaucoup d'Occidentales, trop "gamine".

En réalité, les Japonaises ont détourné l'objet originel du soutien-gorge : de pièce qui épouse la forme du sein pour le soutenir, elles en ont fait un accessoire de mode censé dessiner la silhouette. Plus qu'ampliforme, le soutien-gorge japonais impose souvent lui-même sa courbe et son volume. Tout ceci est généralement dicté par une peur et un rejet à tout prix du décolleté plat.

Dans la galerie, vous trouverez quelques photos prises dans un magasin de lingerie à Harajuku, temple de la mode à Tokyo.

Chez Uniqlo, on va encore plus loin en proposant le "bra-top" : un "haut / soutien-gorge" qui comme son nom l'indique, inclut un soutien-gorge directement dans le débardeur. Plus exactement, il inclut du rembourrage afin de donner une forme au vêtement quelque soit la taille de la poitrine. 

Avec son petit prix (1.500¥), l'argument de vente principal est l'effet "nude" qui libère les femmes de la contrainte du soutien-gorge. Mais il indique par là même que son rôle est limité à donner de la forme à des poitrines qui n'en ont souvent pas. Une vision, donc, très éloignée du soutien-gorge à l'occidentale.

Voici une publicité du bra-top de Uniqlo qui met en scène Yamada Yu, une actrice bien connue des drama japonais :

Sachez pour finir qu'il en va évidemment de même pour les hauts de bikinis japonais que pour leurs soutiens-gorge. Ils sont tous rembourrés, et il est même possible d'acheter des coussinets supplémentaires, traités pour ne pas changer de forme ni être désagréables même mouillés...

Alors la prochaine fois que vous irez à la plage au Japon, arriverez-vous à voir le subterfuge ?

Article intéressant ?
4.8/5 (10 votes)

Galerie photos

  • soutien-gorge-japonais-3
  • soutien-gorge-japonais-10
  • soutien-gorge-japonais-1
  • soutien-gorge-japonais-2
  • soutien-gorge-japonais-4
  • soutien-gorge-japonais-8
  • soutien-gorge-japonais-5
  • soutien-gorge-japonais-6
  • soutien-gorge-japonais-7
  • soutien-gorge-japonais-9

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

pof
06 Septembre 2011
12:16

J'aime bien les petits seins

eric
17 Janvier 2014
23:09

j adore les asiatiques et surtout les japonnaises elles sont affinées et raffinées aux smalls tits and body verry nice i like and white panties verry beautifull et elles sont vraiment sensuelles ce n est que du bonheur de les regarder on a envi d enlever leur petite culottes et leur faire du bien bye

Sabrewulf
06 Septembre 2011
12:22

Hum ... t'as pas du passer pour un pervers dans le magasin de lingerie à prendre des photos ...
Ceci dit article ... intéressant, on en apprend tous les jours on va dire ^^". Après je partage ton avis sur les attous des japonaise plus longilignes que leur comparses occidentales, mais aussi - et ça reste uniquement mon avis - peut-être moins vulgaire ;) Enfin, encore une histoire de goûts quoi :p

popi soudure
06 Septembre 2011
13:36

on vit une époque formidable ! meme les seins des japonnaises ne sont
plus fiable ! ......... Sniff sniffffffffffff ! ceci dit pour ma part
, j ' aime les petits seins ! lol ........ Arigato pur l ' article ,
tu m ' as bien amusé ............

Flo
06 Septembre 2011
13:58

Ahah et une chose est sure c'est que ça crée de belles surprises. Entre leurs rembourrages (n'oublions pas les fesses), faux cils, lentilles de couleur, faux ongles, couleurs de cheveux voir perruques sans oublier beaucoup de maquillage... Et comme tu le soulignes même à la plage elles restent à fond, à ne pas vouloir se baigner pour pas que le maquillage coule. Ce n'est peut être pas vulgaire mais une fois tout ça enlevé tu n'as plus la même fille en face de toi. Heureusement, il y a des exceptions ;)

Seth
06 Septembre 2011
14:20

le système japonais pour les tailles diffèrent du notre:
En France, un 95D veut dire que la profondeur est du type D ( la bonne taille à mon goût ;) ) et le 95 désigne le tour de poitrine de la pointe des seins au dos, le système japonais ( ou allemand) prend la mesure toujours au niveau du dos, mais sous, et donc sans le sein.
Un 85D allemand équivaut alors à 95D français. Si le système japonais est identique, en plus avec des femmes plus minces et plus petites, il me semble alors que les tailles supérieures à 85 soient rares dans les magazins japonais.
Tant qu´il y a du bonnet C,D,E...

David
06 Septembre 2011
14:39

Juste pour completer l'article, ce n'est pas tant pour augmenter le volume de leur poitrine que les soutiens-gorge sont rembourres, mais plus pour eviter qu'on ne puisse voir leurs tetons, vu que ceux de beaucoup d'asiatiques sont un peu plus volumineux que ceux des occidentales. Meme les soutiens-gorge dans les plus grandes tailles sont rembourres, alors que ce ne serait pas necessaire. Ma femme (japonaise a petite poitrine) n'a jamais aime porter les dessus que je lui avais achetee en France, elle se sentait mal a l'aise et "nue" avec nos soutiens gorge.

Lén
06 Septembre 2011
14:45

Je confirme !
Le mienne trouve bizarre qu'en France il n'y ait pas de "pad" , comme elle dit, dans le bonnet ...

pitchan
30 Octobre 2012
16:50

ben il y a des cache tétons pour ça (qu'on trouve aussi en magasin) donc c'est bien pour augmenter les seins en fait !!!! héhéhé

pitchan
06 Septembre 2011
17:10

Je vous conseille de regarder ici : http://mpenaud.wordpress.com/2011/08/30/pub-japonaise-hilarante/
j'adooore cette pub surtout quand elle sort les rembourrages de son soutien gorge.
Sinon messieurs vous croyiez quoi ? Qu'on trouvait une japonaise faisant un 95C ????
Sans vouloir être méchante les soutiens gorge européens vous mentent AUSSI ^^ mais un peu moins.

pitchan
06 Septembre 2011
17:41

Bon sinon les filles je vous conseille une marque alliée de UNIQLO qui s'appelle GU (non je ne parle pas de douceurs au chocolat! ) Ils font des petits hauts et des soutiens gorge dans de petits sachets plastiques et en taille XXL pour nous les filles européennes.
Sinon les soutifs japonais ont trop souvent des rembourrages inamovibles donc inutile d'espérer les découdre.

Bokudanya
06 Septembre 2011
19:23

Tu peu trouver des japonaise avec une poitrine bien plus opulente, en tout cas d’après les couverture de DVD que j'ai pu apercevoir dans certain magasins de Shinjuku ....

Flo
06 Septembre 2011
19:43

Après la chirurgie esthétique existe aussi. Surtout quand c'est un argument pour trouver du taff.

Bokudanya
06 Septembre 2011
21:15

ouais mais vu le volume, je pense pas que la chirurgie puisse arriver a ca, a moins de les gonflé a la graisse directement.

al
09 Septembre 2011
12:04

la chirurgie esthetique peut tout faire, meme l`impensable, il n`y a qu` a voir les exemples aux US ou on vit la demesure (y compris les poitrines), c`est les consequences a long terme qui peuvent etre elles facheuses

MonkeyD.Babouin
07 Septembre 2011
10:41

Excellent article j'ai saigné du nez!!! Continue c'est du pur boulot!!! ^^

Sam
06 Janvier 2012
10:21

"Harajuku temple de la mode a Tokyo"
Bon c'est le cas pour la mode avec un grand M, dans les boutiques tres fashion et extravagantes qu'on trouve dans les petites ruelles moins frequentees, ainsi que dans le grand magasin "Laforet".

Par contre les boutiques de la Takeshita dori (la rue la plus frequentee de Harajuku) sont clairement pas le temple de la mode a Tokyo. C'est populaire chez les gothiques (en voie de disparition ces derniers tps) et les collegiennes voire lyceennes. Mais c'est pas specialement considere comme branche au dela de cet age. Mais c'est vrai que pour les soutifs, on en voit bcp de rose fluo avec des frou frous.

Sam
06 Janvier 2012
10:23

Ah et Yamada Yu avant d'etre actrice est avant tout mannequin hein (elle etait dans Can-Cam)

Face
19 Mars 2012
23:53

Ouah sa c'est vraiment un écart de culture... En France une fille qui rembourre est assez mal vue et encore pire quand elle doit l'enlever et que son compagnon se rend compte du subterfuge !

Ajouter un commentaire