Yoshi Touch And Go

J’ai tendance à être le premier à défendre la petite DS, sa grande ambition et son potentiel encore plus impressionnant. Pourtant, j’ai aussi tendance à être le premier à critiquer le fait que tous les jeux qui sortent sur la machine, a fortiori les titres intéressants, soient beaucoup trop courts.

Catch! Touch! Yoshi! n’échappe pas à la règle des premiers jeux sortis. Toutefois le concept a ce quelque chose de caractéristique chez Nintendô qui fait qu’il mérite un grand intérêt. Jouable exclusivement au stylet, il propose de ne pas diriger de personnage (ou presque), mais d’aider un Yoshi inexorablement piéton à convoyer Baby Mario. Pour ce faire, le joueur doit dessiner des nuages et des bulles, ou lancer des œufs, pour protéger Yoshi, attraper les pièces, et abattre les ennemis.

Le hic vient encore et toujours de cette durée de vie qui est relayée par un presque ridicule écran titre. Quatre modes de jeu seulement sont proposés, chacun se terminant en une demi-douzaine de minutes maximum. Les niveaux ne sont pas aléatoires, mais quelques propositions jouent au turn-over pour varier le gameplay. Toutefois, l’on tourne vite en rond, à se demander pourquoi un tel concept n’a pas été nourri par un vrai jeu de plate-forme. Et lorsque l’on arrive enfin à lâcher la DS lors des premières parties, tout avance inexorablement. Vive le scrolling automatique.

Catch! Touch! Yoshi! peut donc aller se ranger à côté d’une ribambelle d’autres titres de la machine, qui bénéficient d’un système de jeu original et réjouissant, mais qui épouseront vite l’étagère pour prendre la poussière et être ressortis une fois de temps en temps seulement. C'est-à-dire trop peu compte tenu de ce qui aurait pu être fait.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles