Letter Bee - Niche by Shueisha

ENFIN !!! Après des semaines de recherches acharnées, nous l'avons eu enfin entre les mains !!! Niche, de Tegami Bachi -Letter Bee, pour les habitués-, a trouvé son chemin depuis les ateliers de la Shueisha.

The box

Première constatation, la boite semble disproportionnée par rapport au colis. Illustrée en accord avec l'univers de l'Amberground, elle renferme la Niche, celle tant convoitée...

Et on regrettera l'absence de mise en scène en fond du modèle, l'intérieur étant seulement agrémenté d'une banale feuille blanche.

The one

La petite mesure environ une 21 cm, et trône au milieu de ses sabres cheveux, en mode offensif. Sortie en mai 2009, elle n'a depuis pas subi de concurrence et le character n'a pas fait l'œuvre de nouvelle mise en action.

Le package comprend 2 Steaks, un à poser sur le front de Niche, et l'autre destiné à l'accompagné sur la terre ferme. D'ailleurs, celui destiné à trôner sur le haut de Niche a été spécialement creusé pour pouvoir tenir plus facilement dessus.

Personnellement, rien n'y fait, creusé ou pas, Steak se casse la fiole à chaque mouvement.

La première impression, quand on la voit, est que le personnage n'est pas assez mis en valeur. Peu de contraste pour un personnage clé, couleurs pastels et crinière triant plus vers le vieux doré que vers le jaune éblouissant auquel je me serais attendue.

Deuxième point sur lequel on peut faire une remarque, plus particulièrement depuis l'apparition de Black Rock Shooter et de Canaan, est que le socle est bien trop négligé pour justifier une telle mise en action du chara.

En effet, une simple plaque de plastique peut paraître un peu mesquine par rapport au contexte dans lequel on est habitué à la voir évoluer, et que les couleurs de la boite rappelle.

The details

A mieux y regarder, on pourrait croire que le travail a été sapé !

Le visage trop joufflu, aucune expression (OOC quand on connait le chara), un regard beaucoup trop poupée Barbie, dessiné avec des couleurs peu incisives, pâlottes, c'est à croire que les coûts ont été rognés au plus près. Jusqu'aux sourcils trop neutres, et l'expression finira par tuer le chara.

Aucun travail du côté du visage, et du sabotage au niveau des couettes, qui ont subies des projections aléatoires de... BLEU !!!! Le reste est du même calibre, les couettes ne font état d'aucune finesse, les moulages sont grossiers, coupés au plus court, mêlés de manière non gracieuse.

Bref, encore cette impression de vite fait. Les ombres sont encore et toujours faites en projection de bleu.

Finally

Niche est un bon concept en soi, et mériterait d'être remaniée, car malgré tout l'attachement que l'on pourrait avoir pour le chara, la réalisation reste d'une envergure médiocre. Une possession par conviction avant tout. Heureusement, avec un bon photographe, on peut tout faire...

Article intéressant ?

Galerie photos

  • Niche (Letter Bee)
  • Niche (Letter Bee)
  • Niche (Letter Bee)
  • Niche (Letter Bee)
  • Niche (Letter Bee)
  • Niche (Letter Bee)
  • Niche (Letter Bee)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire