Maneki-neko : le chat porte-bonheur japonais

Maru n'a qu'à bien se tenir ! Le chat le plus célèbre au Japon et depuis bien plus longtemps, c'est lui : le Maneki-neko, qui signifie littéralement "le chat qui accueille". Et pour cause, élément central du consumérisme populaire, on le trouve très représenté sous forme de statuette, notamment :

  • à côté des caisses enregistreuses pour inviter les clients à régler leurs achats ou repas ;
  • par dizaines et sous d'innombrables formes dans les étals des boutiques de souvenirs en tout genre.

Leur fonction : convier les clients à dépenser leur argent pour favoriser la prospérité d'un magasin ou d'un restaurant. Mais, outre cette représentation blanche "classique", le Maneki-neko s'est également décliné au fil des âges, quoique toujours assis. On dit ainsi que :

  • doré, il symbolise l'argent ;
  • noir, il contribue à la bonne santé en faisant fuir les esprits malins ;
  • bleu ou vert, il encourage la bonne réussite scolaire ;
  • rose ou rouge, il renforce les relations et l'amour.

La provenance initiale de ce "chat du bonheur" (de race bobtail) n'est pas des plus évidentes à retracer. Estimée au cours de l'ère Edo, entre 1603 et 1868, différentes légendes racontent qu'il aurait notamment protégé des passants de la foudre en les conviant à s'écarter de leur chemin initial. Le proverbe japonais "si tu es pressé, fais un détour" en aurait été tiré.

D'origine japonaise, le Maneki-neko a largement dépassé les frontières de l'archipel pour conquérir le continent, ce qui explique qu'on le retrouve dans la plupart des restaurants asiatiques en occident.

Dans la gestuelle japonaise, la position du bras levée avec la main abaissée invite l'interlocuteur à venir et ne sert pas à dire "au revoir". La croyance veut que :

  • la patte droite relevée facilite l'argent et la chance ;
  • la patte gauche privilégie l'accueil et la relation client-boutique ;
  • alors que les deux pattes ensemble protègent la maison ou l'établissement.

Plus la patte est tenue haute, plus les effets seraient puissants.

Des représentations montrent le Maneki-Neko orné de divers accessoires, à commencer par son inévitable collier rouge à clochette et sa pièce d'or ryo (monnaie de l'époque) sur le ventre. Plus récemment, il se dit que le personnage de Kitty-chan (nom japonais de Hello Kitty) tirerait son origine du chat porte-bonheur.

Les Japonais y sont tellement attachés que le Maneki-Neko possède même son propre jour dédié (non férié) : le 29 septembre de chaque année.

Article intéressant ?
4.95/5 (20 votes)

Galerie photos

  • Maneki Neko
  • Maneki Neko Omikuji
  • Chats Maneki Neko Gotoku Ji
  • Manekineko Gotoku Ji
  • Maneki Neko Gotoku Ji
  • Chats Manekineko Gotoku Ji

Informations pratiques

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

En japonais

招き猫

Hébergement

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées