Koihime : le Pacte des Tabous

Deux OAV de trente minutes : ça va, on a limité les dégâts… Donc Koihime, c'est un peu le Love Hina en version un peu plus érotique et qui vire franchement, c’est assez déplorable, dans le lolicon (pour « lolita complex », pas la peine de traduire). Très à la Amaenaideyo, d'ailleurs. Par contre, il manque l'humour et la fraîcheur de certaines situations pompées sur Love Hina. Tout fait quand même un peu pitié dans Koi Hime, du scénario faiblard à la Yumeria, aux scènes de cul ridicules voire dérangeantes. Pour ma part, j'aurai toujours ce différend d'avec les Japonais et certains otaku : j'ai un problème avec les gonzesses au rendu pré-pubère en situation sexuelle...

En plus, même pour les gros obsédés, Koi Hime doit être bien frustrant car la première OAV n'a qu'une seule scène de sexe, et on dirait quasiment un cours d'éducation sexuelle tant ils expliquent ce qu'ils font... Sauf que Futari Ecchi était, quand même pas plus classe, mais au moins plus accepté comme tel. Quand on mélange ça avec des poils pubiens de la même couleur que les cheveux (c'est-à-dire bleus), on vire franchement dans le ridicule… Next !

Article intéressant ?
4/5 (2 votes)

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles