On doit le reconnaître, les jeux de pêche ne sont pas monnaie courante sur console. Outre les séquences "bonus" présentes dans chaque épisode de Breath of Fire, on ne peut compter les jeux de pêche que sur les doigts d'une main. Il faut ajouter que, bien souvent, ces titres ne font pas date dans l'histoire… excepté peut-être Sea Bass Fishing sur Saturn sorti durant l'été '96. Aujourd'hui, Sega prend le pari de convertir Get Bass sur Dreamcast, avec en prime l'accessoire adéquat : la canne à pêche !

C'est bien la première fois qu'un éditeur ose sortir un tel accessoire. Décidément, avec les tapis de danse, les guitares, platines de DJ, batteries et autres maracasses, on aura tout vu… en attendant les tambourins de Shakara to Tamborino, le nouveau Sonic Team ! Revenons à la canne à pêche en elle-même. L'accessoire est d'excellente qualité, d'apparence sobre et s'intégrant parfaitement dans la -déjà bien belle- collection d'accessoires de la Dreamcast. Robuste, précise, esthétique, pratique, munie d'un vibreur… elle a tout pour plaire. De plus, les concepteurs ont pensé à la pourvoir d'un capteur qui permet à la console de retranscrire à l'écran vos gestes les plus brusques. Par exemple, si vous effectuez le mouvement du lancer, le personnage à l'écran effectuera la même action, ce qui ne manquera pas -bien sûr- d'amuser vos spectateurs ! La canne à pêche est bien entendu munie d'un moulinet, qui plus est robuste (ouf !). Imaginez-vous en train de ferrer pour pêcher du poisson. Une fois que le black-bass a attrapé votre leurre, vous moulinez rapidement - mais pas trop pour ne pas casser la ligne ; les vibrations sont présentes pour vous le rappeler. Eh bien vous êtes dans Get Bass !

Ceci dit, intéressons nous au jeu plus précisément. Après une introduction sympathique reflétant l'ambiance générale du jeu, on se trouve devant le fameux écran titre. Pas très rempli malheureusement, puisqu'il ne propose que 3 modes de jeu. Après un petit tour en Training pour apprécier la qualité du jeu et intégrer les bases, on démarre une partie d'arcade. Ici, l'action est déjà bien plus rythmée : deux minutes pour pécher entre 5 et 8 kg de poisson. On dispose tout de même des continus infinis… Bref, bien vite, il ne nous reste plus que le "Consumer Mode", alias "Championship". Pas de surprise : il s'agit d'un tournoi banal, assez facile certes, mais qui vous tiendra en haleine un certain temps.

Côté graphismes, force est de constater que Get Bass est beau. Voire magnifique, dans les décors de fond. Seuls subsistent quelques petits problèmes de pixellisation de près sur les poteaux par exemple, et parfois sur les nageoires des plus gros poissons. Par contre, du côté de l'animation, et malgré le fait qu'elle soit particulièrement réaliste, on remarque certaines faiblesses, notamment lors des lancers rapides. Rien de grave, rassurez-vous.

En réalité, Get Bass possède quelques défauts un peu inhérents au genre des jeux décalés. D'une part, sachez que dans ce soft vous ne pourrez pêcher que des black-bass, et aucune autre sorte de poisson. Eh oui, dommage ! On rencontre bien par moments des tortues, canards, pagures ou autres alevins, mais il n'y a pas moyen de les attraper… Enfin, sachez que la plus grosse déception du soft tient à sa durée de vie. On le finit très rapidement, et on en refait peu. Il manque, je pense, un mode deux-joueurs, et quelques mini-jeux… Get Bass reste quand même un titre très sympathique, qui amusera beaucoup de monde, et vous fera passer de bons moments poilants avec vos potes. Car GB reste l'un des rares softs auxquels on préfère jouer à plusieurs alors qu'il ne supporte que le jeu seul... Rien qu'en cela, c'est un exploit !!

Get Bass reste un bon petit jeu à s'acheter avec le coffret. Il vous procurera des instants de fun, et ne manquera pas d'amuser vos amis et parents. Il manque juste une durée de vie un peu plus longue, et -pourquoi pas- un jeu à deux. Gardons (petit jeu de mot !) cela pour sa suite.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles