Nokogiriyama, balade bouddhique magique

Je ne saurais pas vous expliquer pourquoi, mais Nokogiriyama est une destination très méconnue des voyageurs au Japon. Pourtant, je peux vous garantir qu'il s'agit d'une des plus belles expéditions qu'il m'ait été donné de vivre dans la nature japonaise. Quand on parle de sorties hors Tokyo, les visites qui viennent à l'esprit et reviennent dans les débats sont souvent :

  • la balade ou randonnée au mont Takao, selon le sentier choisi
  • l'ascension du Mont Fuji, très saisonnière et plus difficile
  • un des Fujigoko (comme Hakone / Ashinoko ou Kawaguchiko) pour l'admirer d'en bas
  • Nikko et sa balade dans les cinq temples montagneux
  • le combo facile Kamakura / Enoshima
  • ou encore la péninsule d'Izu
  • éventuellement l'île d'Oshima et le mont Mihara

À mon avis, il faut absolument inclure à cette liste le Mont Nokogiri (littéralement "la scie"), qui se fait sur une petite journée ou même une grosse demi-journée. La balade démarre de la charmante station rurale de Hamakanaya à Chiba, accessible soit en 1h15 de train depuis la capitale, soit en 45 minutes de ferry depuis Kurihama / Yokohama (de l'autre côté de la baie de Tokyo).

Après quelques minutes à pied, on emprunte un téléphérique qui nous emmène au sommet du mont, l'occasion d'admirer la vue sur la Péninsule de Bôsô et de l'autre côté, si le temps est clair, jusqu'au Mont Fuji. D'en haut, on se retrouve directement plongé dans des paysages qui semblent comme directement tirés d'un mélange de Lost et Shadow of the Colossus. L'ambiance est incroyable dès le début de la balade.

Il suffit alors de descendre quelques dizaines de marches pour arriver à l'entrée de Nihon-ji, un gigantesque complexe bouddhiste dans la montagne, qui contient tous les points d'intérêt de la visite de Nokogiriyama.

Cela commence par cette sculpture immense (30,3 mètres) et très impressionnante de la déesse Hyakushaku-Kannon, gravée dans la roche. L'ambiance est majestueuse, comme si l'on découvrait la relique d'une civilisation éteinte. Juste derrière se trouve ce point de vue situé sur un morceau de roche avancé dans le vide à 380 mètres au-dessus du niveau de la mer, justement appelé Jigoku-nozoki (qui signifie "un coup d'œil vers l'enfer" !).

En poursuivant la visite, ce sont 2.639 marches qui créent un dédale de chemins dans la forêt, vers un des plus grands Bouddha du Japon. Tout au long de la randonnée, 1.500 statues Rakan (disciples de Bouddha), chacune au visage unique censé véhiculer la bienveillance, vous accompagnent. Toutes ont été sculptées par le maître-artisan Jingorô Eirei Ôno et ses 27 moines apprentis entre 1779 et 1798. Beaucoup ont été décapitées par un mouvement anti-bouddhiste pendant l'ère Meiji, ce qui explique les traces apparues au niveau du cou lorsqu'elles ont été reposées.

Contrairement à une idée reçue, le plus grand Bouddha assis de l'archipel ne se trouve donc ni à Kamakura (13,35m), ni au Todai-ji de Nara (18,18m). Celui de Nokogiriyama mesure pas moins de 31,05 mètres de haut ! Selon la légende, cette statue sculptée à même la roche (entre 1780 et 1783) représente "le lieu pur dans le monde d'une fleur de lotus", symbole de paix et de tranquillité. Il est possible de s'asseoir en le gardant à vue, voire de s'allonger pour profiter de la sérénité ambiante.

Évidemment, je vous conseille très fortement de consacrer une journée à Nokogiriyama pendant votre voyage au Japon. C'est d'autant plus vrai qu'avec sa plus faible renommée, le lieu est encore relativement protégé des touristes, donc exceptionnellement calme.

Informations pratiques sur cette visite

JR ligne Uchibo (train depuis Chiba) : station Hamakanaya puis 10 minutes à pied

TokyoWan ligne Tokyo Bay (ferry - 1.000¥ A/R) : port Kanaya puis 12 minutes à pied

Ouvert tous les jours

De 9h à 18h (en juillet-août)

De 9h à 17h (du 16 février au 15 novembre)

De 9h à 16h (du 16 novembre au 15 février)

Téléphérique : 500¥ aller / 900¥ aller-retour

Temple Nihon-ji : 600¥

鋸山 (Nokogiriyama)

Mt-nokogiri.co.jp (en anglais)

Mont Nokogiri, temple Nihon-ji et grand Bouddha
Publié le
29 commentaires
Publié par Gael
Fondateur / Rédacteur en chef
Gael est le responsable de Kanpai depuis sa création. Amoureux de la culture japonaise au sens large, il voyage au Japon régulièrement depuis 2003 et partage ses infos, bons plans et un certain regard sur le Japon.
-- Voir toute la carte du Japon
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

29 commentaires sur cet article
ReyTan
15 Février 2013
13:35

Belle destination en effet....
A mettre dans mon carnet de destinations a faire
Merci beaucoup Gaël

Gally
15 Février 2013
13:45

J'avais déjà entendu parlé de cette ballade (proposée par Autrement le Japon, en fait) mais je n'ai pas trouvé d'itinéraire précis pour m'y rendre. La ballade a l'air bien sympathique. Si tu as plus d'info sur où/comment prendre le ferry, je suis preneuse.

PS : le plus grand Bouddha du Japon se trouve à Ushiku et fait 120m de haut. Il est récent (1993) donc aucun intérêt...

15 Février 2013
14:09

Au temps pour moi, il fallait lire "le plus grand Bouddha assis" du Japon.

15 Février 2013
14:00

La bouddha de Nara est connu pour être le plus grand en bronze, matière demandant probablement le plus de travail et d'effort. Ça explique l'importance qu'on accorde à ces statues que l'on recouvre souvent d'une enceinte comme pour le Todaiji à Nara. Le Daibutsu de Kamakura avait lui aussi son enceinte, mais elle été détruite à cause d'un tsunami il y a plusieurs siècles.

omar
16 Février 2013
07:22

SALUT GAEL

J AIMERAIS TE POSER UNE QUESTION?

Voila je suis professionnel dans le téléphone aux émirats et j aimerais savoir si les téléphone au japon sont chère i phone black Berry et est il possible d en hachette en quarante et a qu elle endroit au japon.

cordialement

ReyTan
16 Février 2013
08:12

Les téléphones au Japon autre que ceux fornis par les opérateurs sont très chers, à chaque voyage on regarde et ça ne baisse pas, mieux, une amie Japonaise a acheté un Iphone 5 en France.

omar
16 Février 2013
08:22

ok merci lol

Francis
17 Février 2013
00:00

Sava l'air superbe

18 Février 2013
02:17

Chose amusante la sculpture de la déesse Kannon est récente, contrairement au reste du temple. Elle a été sculptée en hommage aux morts de la seconde guerre et aux accidentés de la route. Elle donne pourtant l'impression de venir d'une civilisation passée

Anne-Marie
15 Mars 2013
08:47

Bonjour,

Cette expédition doit être magnifique. Je vais au Japon du 30 mars au 14 avril.

Je vais la mettre dans mon programme. Mais une chose m'inquiéte un peu.

Je n'ais plus fait de grande randonnée depuis 10 ans (depuis que mon mari à étais malade et qu'on lui a enlevé un poumon). On se contente de petite ballade quand nous allons en vacances. Alors je me demande si c'est à ma portée.Je présice aussi que mon mari ne viens pas avec.
Votre site est formidable.

Anne-Marie

15 Mars 2013
09:05

Bonjour Anne-Marie,

Ce n'est pas à proprement parler une grande randonnée, mais elle est à flanc de montagne donc bardée de côtes et d'escaliers. Vous pouvez faire des pauses autant que vous le voulez.

Bon voyage !

Kureru
16 Mars 2013
13:12

1h15 de puis Tokyo ?! Mes repérages sur Hyperdia donnent plutôt des durées de minimum 2h, y a une ruse ?
Merci pour ton site qui est une mine d'informations très claires :)

18 Mars 2013
09:22

Effectivement, la phrase dans l'article prête à confusion : il fallait comprendre 1h15 de train depuis Chiba à l'est de la capitale (plus exactement, 78 à 84 minutes selon la ligne). En partant de Tokyo, il faut effectivement compter deux bonnes heures. C'est pourquoi certains préfèrent le faire en ferry.

Knu
28 Avril 2013
12:52

Salut Je devore ce site depuis que j'ai pris mes billet en janvier dernier (voyage pour fin aout 2013). Maintenant que j'attaque la partie concrète de mon organisation je dois avouer que je n'ai pas bien compris comment accéder a Nokogiriyama en partant de tokyo… Peux tu me renseigner ? ^_^

29 Avril 2013
08:20

Tu as deux choix possibles d'itinéraires indiqués dans le bloc "informations pratiques" sur cette page.

Depuis Tokyo, tu peux par exemple rejoindre Chiba (train JR ligne Sobu) puis changer pour JR ligne Uchibo jusqu'à Hamakanaya.

Bonne préparation de voyage !

Maxime75
04 Mai 2013
17:11

j ai fait cette visite lors de mon premier séjour au japon en avril 2013, sur les conseils de Kanpai et effectivement, je ne peux que la conseiller à mon tour : campagne japonaise, nature, et déconnexion totale avec la jungle tokyoite, peu de touristes étrangers et ce magnifique bouddha.. allez y foncez

13 Mai 2013
19:17

Après avoir lu votre article, je suis allé à Nokogiriyama en avril dernier.

J'ai débarqué par le ferry avec ma valise à Hamakanaya, sans avoir prévu d'hébergement, mais j'avais bien envie d'y passer la nuit. Malgré la présence d'un terminal de ferry, le village est très petit. Un passant m'a indiqué un ryokan où j'ai été très bien accueilli. L'immeuble en béton ne payait pas de mine mais la chambre était confortable et, bonheur, il y avait un onsen !

La chambre n'étant pas encore disponible, je suis parti immédiatement pour Nokogiriyama. Petite frousse dans le téléphérique qui se balançait sous les rafales de vent et qui s'est même arrêté en plein milieu en attendant que ça se calme un peu. Ils l'ont ensuite fermé pour le restant de la journée, ce qui m'a permis de redescendre par un superbe petit chemin serpentant dans les bois (une demi-heure de marche pour retourner au village). Je recommande la descente à pieds. À l'arrivée du téléphérique, je conseille aussi de faire un tour sur le toit du bâtiment pour admirer la vue.

Le site de Nokogiriyama en lui-même est tel que décrit dans l'article, je n'ai rien à ajouter : merci du conseil, c'est un endroit extraordinaire.

Ma journée s'est terminée par un tour à l'onsen et une promenade en bord de mer, pour finir dans un excellent restaurant de sushis.

À ceux qui veulent déguster un peu le calme du Japon rural et prendre le temps de respirer entre deux étapes du voyage, je conseille donc aussi de rester une nuit à Hamakanaya. Il n'y a strictement rien à faire à part l'onsen et les promenades, et c'est parfait.

Quelques photos : http://blog.pnk.fr/post/2013/04/25/Japon

risu
05 Août 2013
13:00

Hakone n'est certainement pas un des Fujigoko.

Jicé
30 Août 2013
23:35

Bonjour, ayant fait hier le Kenkon-Zan Nihon-Ji à Hamakanaya, je me dois d'apporter des précisions.
Le trajet depuis Tokyo ne prends pas 1h10, mais plutôt 2 bonnes heures depuis Akihabara d'où je suis partis.
Aucuns trains direct ne dessert la gare de Hamakanaya, il faut changer à Chiba pour un train qui ensuite s'arretera à toutes les stations, des fois assez longuement puisqu'il n y a plus qu'une voie quelques stations après Chiba. Donc le train reste en gare et attends celui qui va en sens inverse pour redémarrer.
Ca se produit régulièrement toutes les 3 ou 4 stations environ, donc ça prends du temps.
Lorsque je suis arrivé au téléphérique, il n'était pas en fonction, soit il ne fonctionne que le week end (j'y ai été un vendredi), soit en panne, soit je ne sais pas, et mon niveau de Japonais n'est pas suffisant pour aborder le sujet.

J'ai donc fait l'ascension à pied depuis Hamakanaya, l'ascension est difficile, pas infaisable, je ne suis pas un grand sportif, mais ça monte raide, et à certains moment il faut escalader, les marches sont inexistantes à certains endroits, et la pierre qui sert d'escalier arrondie par les marcheurs et les éléments est glissante.
De plus je n'ai croisé que quelques travailleurs, et un couple, donc pas grand monde au cas ou il vous arrive un pépin.
En passant par là après une grosse heure de montée (des points de pause sont installé régulièrement, il y a même des toilettes) on arrive au niveau du deuxième grands boudha sculpté, celui qui est sous l'observatoire, tout en haut.
On peut donc redescendre tranquillement et profiter du temple en voyant quasiment tout.
Une fois redescendu on arrive de l'autre coté de la montagne à Hota, la gare après Hamakanaya.
D'ailleurs c'est par là que je conseille de le faire, laissez tomber le téléphérique qui m'a donné une impression d'abandon et allez à Hota, il y a des parkings pour les voitures (c'est par là que les Japonais arrivent), et l'ascension qui reste physique est moins dangereuses, car aménagée.
Si vous venez par le train, en redescendant du temple, vous allez à un certain moment longer la voie férrée, traversée là au premier passage petit passage à niveau, à moins de faire un trèèèèèès long détour dans Hoka pour trouver la gare.
Il y a des trains environs toutes les 45 mn, et le guichet de la gare est fermé après 18h, même si des trains continuent à circuler.
Une dernière chose, le bateau, laissez tomber, il ne dessert pas la baie de Tokyo, et donc Tokyo, mais fait juste la traversée de l'autre coté de l péninsule, a l'endroit le plus étroit, et vous devrez encore prendre un train à Kurihama (train JR) jusqu'à Tokyo.

Si non en effet la ballade vaut le coup, mais c'est infaisable sur une demi journée depuis Tokyo, même en voiture.

Catherine
07 Septembre 2013
19:40

En lisant les premiers commentaires ainsi que ceux du site officiel en anglais, j'avais inscrit cette balade à mon programme..mais avec le dernier commentaire posté, je suis un refroidie...

Ambroise
09 Septembre 2013
19:48

Pour avoir fait l'aller en ferry et le retour en train, je dirais que le ferry est la meilleure option pour les voyageurs pressés. Le train entre Chiba et Hamakanaya est en effet un omnibus assez lent (mais très belle vue sur la côte pour les voyageurs qui ont le temps). Alors que la traversée en ferry est assez rapide et le terminal de Kurihama est assez facilement accessible depuis Tokyo (train express jusqu'à Yokohama, puis train local et bus ou taxi). L'idéal est sans doute de prévoir de séjourner à Yokohama juste avant et/ou après. Juste pour la précision, le port de Kurihama est bien dans la baie de Tokyo (même s'il ne se trouve pas à Tokyo).

Catherine, si cela peut vous donner une idée des horaires de ferry, voici une traduction automatique en français :
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ja&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fww...

En colonne de gauche, les départs de Kurihama. À droite, les départs de Hamakanaya. J'ignore à quoi correspondent (A) et (B). Les horaires varient de jour en jour mais ça donne une idée de la fréquence des départs.

Dans l'ensemble, je pense qu'en ferry et depuis Tokyo, la visite se fait bien en une journée, en arrivant à Hamakanaya vers midi et en repartant vers 17h, ce qui permet de voir beaucoup de choses sans se presser. Je rejoins Jicé quant à l'impossibilité de la faire en une demi-journée depuis Tokyo.

Catherine
10 Septembre 2013
20:16

Bonsoir,
Merci à Ambroise pour son lien de traduction automatique du site concernant les horaires du ferry...et je retiens cette excursion dans mon programme de fin novembre prochain...

08 Août 2014
23:50

J'adhère à ton commentaire. En effet, en une demi-journée, cela semble infaisable. J'ai eu l'occasion d'aller à Nokogiriyama, mais nous étions en voiture, et c'était en week-end, donc, nous avons eu le téléphérique (peut-être ne fonctionne-t-il que le week-end comme tu l'as fait remarqué). D'ailleurs, je peux me rendre compte combien ton ascension a pu être difficile de ce côté, car la montée en téléphérique fait assez peur (mais il faut dire que j'ai le vertige). Cependant, à l'arrivée en haut, la vue est fort sympa.

A mon avis, il faut coupler cela avec une autre ballade dans la préfecture de Chiba, en décidant de passer une nuit quelque part sur place. Nous avions fait Shirahama, avec nuit dans un ryôkan en bord de mer, suivi de Nokogiriyama. Il y a plein de petits trésors dans Chiba (j’y ai habité quatre ans et je regrette amèrement que nous ayons déménagé à Yokohama), c'est vraiment une préfecture intéressante, mais les distances sont longues notamment du fait qu'elle s'étende pour sa majeure partie sur la péninsule de Bôsô.

Jicé
08 Septembre 2013
04:48

Pour Catherine

Disons que j'ai voulu relativiser l'article de Gaël sur la ballade à faire en une demi journée, qui est, à mon sens, impossible à faire, et sur l'aspect bateau.
Pour le téléphérique, je ne sais si il fonctionne toujours, ni dans quelles conditions ils l'arretent.
Par contre deux choses, il est clair que c'est à faire, et il est tout aussi clair, que je déconseillerais de faire la montée depuis Hamakanaya en été, et même de le faire à pied en été.

Catherine
08 Septembre 2013
07:39

Merci de cette précision...mais je ne pensais pas n'y passer qu'une demi-journée, pour profiter de la magie des lieux. Mais j'aimerai autant que possible éviter l'ascension, mon mari un peu asthmatique aura quelque problème à la faire...
Comme cette balade me tente vraiment, je vais me renseigner sur les horaires de service du téléphérique et sur les horaires de ferry AR...mais je ne parle pas japonais..d'où un nouveau défi...

Ludo et Dorothée
08 Avril 2014
13:09

Merci Gaël pour cet article! Nous avons fait cette visite aujourd'hui sous un magnifique soleil printanier.

Effectivement, nous avons eu long trajet en train: Shinjuku - Tokyo - Chiba - Hamakanaya mais cela valait le coup. La vue est magnifique, le site est splendide, calme, les paysages sont impressionnants, comme sortis de films ou de jeux vidéos (Tomb raider :-) ).
C'est physique mais accessible: il y a surtout beaucoup de marches à monter/descendre.
Un plan en anglais nous a été fourni à l'entrée. cela nous a permis d'organiser notre visite sans rien louper.
Le téléphérique fonctionnait très bien ce mardi, pas de problème.

Dans le train, nous avons aperçu une très grande statue (http://www.t-kannon.jp/) qui se visite aussi apparemment.

Nous conseillons vivement Nokogiriyama à tous!

bodorsan
20 Mai 2014
13:52

un grand merci Gael,

Je viens de faire cette superbe balade après avoir visité Tokyo et tout ce monde ça m'a fait du bien.

Merci pour tes conseils

Gil
22 Mai 2014
11:43

J'aimerais savoir si le trajet peut se faire avec la carte Suica ? Merci d'avance. Gil

bodorsan
22 Mai 2014
12:19

Salut Gil

Sans problème pour la SUICA,même dans les gares de campagne :)
Regarde bien les horaires car il y a des express !!
Bon voyage

Ajouter un commentaire