Accosteurs étranges à Tokyo ?

17 réponses

Bonsoir, je suis actuellement à Tokyo et j'ai remarqué quelque chose d'assez étrange lorsque je suis allé à Shibuya et Harajuku. J'ai vu des africains ou afro-américain habillés en ricain qui campaient à certains coins de rue et qui accostaient des japonaises en insistant assez impoliment. Que font-ils au juste ? C'est certainement encore plus mal vu que le nampa des Host non ? Cette question peut paraître bête mais c'est la première fois que je viens au Japon et j'ai trouvé ça vraiment bizarre.

Question intéressante ?
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Réponses à la question

pascal
10 Septembre 2013
15:15

pareil, les seuls noirs que j'ai vu au Japon c'est à Harajuku, une bande de 3 ou 4, ils avaient pas des têtes de touristes, je me demande ce qu'ils foutaient là...

10 Septembre 2013
15:19

En général se sont des rabatteurs de boites vraiment très lourds, limite agressifs... j'ai eu affaire a eu a shinjuku. Mieux vaut les éviter, ils m'ont accostés pour me proposer un bar, puis des strip-tease et puis... je laisse deviner la suite.

as1304
10 Septembre 2013
15:22

En effet, ils sont là pour attirer les femmes à aller dans les clubs ou autres. Je ne suis pas sure que se soit forcément pour les clubs d'host mais ça en fait partie.
Mais c'est assez chiant car de manière générale les japonaises n'aiment pas la proximité dont ils font preuve. Parfois ils accostent également les gaijin et pour s'en défaire se n'est vraiment pas facile !

Gennaro
10 Septembre 2013
15:27

J'en ai vu en 2007 et 2008 à Roppongi. J'ai détesté leur façon de faire et j'ai décidé de ne plus retourner dans ce coin du quartier (là où il y a les bars et les clubs). Je me suis posé en effet la même question: comment vivent-ils?

Thomas
10 Septembre 2013
15:27

En fait c'est des ivoiriens, ils sont embauchés (au black justement ^^) pour attirer les étrangers et les japonais dans des "boites" (ouais des bordels en vrai) ect ect

Ouais ils sont lourd mais pas plus que les accosteurs en France ^^

En tout cas tu dis juste non pas interessé (ils parlent français)

Voila voila

benoit
10 Septembre 2013
15:28

C'est les seuls type qui m'ont sorti une insulte lors de mon voyage au japon...

Liz
10 Septembre 2013
15:52

Actuellement à Tokyo, j'ai vu pas mal de rabatteurs pour des magasins de fringues américaines. Ils accostent beaucoup les hommes japonais pour leurs proposer des tee shirts sur photo et les invitent à aller voir en boutique.

10 Septembre 2013
16:11

Nous nous sommes fait accostés puis insultés egalement dans harajuku. Un des rares souvenir desagrable. Nous avons pu egalement voir leur petit manège dans des boutiques un peu à l'écart. Par contre il y a beaucoup plus de rabatteur que l'an dernier. Ils passent également beaucoup de temps a insulter ou rigoler des japonais...

PigeonVoyageur
10 Septembre 2013
19:00

Je les avais aussi remarqués à Harajuku, ça m'a un peu attristé ce genre de comportement. Ils n'ont aucun respect pour autrui.

Je me suis aussi fait accosté par des asiatiques (japonais, chinois,...?) dans les rues pas loin de Golden Gai à Kabukichô. Mais ils ont lâché l'affaire dès que j'ai refusé poliment.

Maxime75
10 Septembre 2013
19:08
NEKOJITA
11 Septembre 2013
11:05

A Shinjuku/Kabukisho > Ils vendent des putes aux touristes (les Chinois vendent aux Japonais).
A Roppongi > Ils vendent des putes aux touristes.
A Shibuya > Ils vendent des fringues aux Japonais (Des Asiatiques vendent des putes aux touristes).
A Harajuku > Ils vendent des fringues OBEY aux Japonais (grosses boutiques derrières).
Leurs techniques de vente consiste à jouer sur la timidité, la peur des Japonais face à cette approche sauvage.
Les vendeurs de putes bossent pour les Yakuzas. Si tu suis des cours de Japonais sur place tu peux en avoir dans ta classe ! Les Yak leurs payent les cours.

Tonio
12 Septembre 2013
02:42

Oui il y a pas mal de nigérians aussi.
Bon c'est sur, ils sont bien lourds mais si tu restes ferme dans ta réponse ils te lâchent rapidement.
Faut juste pas avoir l'air d'hésiter.
Ils sont ni plus ni moins que ceux trouvés en Europe ou dans le reste de l'Asie.

ijimax
12 Septembre 2013
11:03

Hi Tonio,
Je suis désolé mais même si je suis d'accord avec ta réponse, ta dernière phrase lui donne une tournure très intéressante.
Si je te suis bien, tous les Noirs que tu as croisés en Europe et en Asie sont aussi "lourds" que ceux que tu as vus à Tokyo ?
J'espère me tromper mais en te lisant je comprends qu'ils sont tous comme ça.

Furansu_Nana
12 Septembre 2013
13:29

Dans la Takeshita Dori a Harajuku, ils essayent d'attirer les japonais vers leur boutique de fringues qui est située dans une petite rue adjacente (un endroit ou peu de gens vont), et c'est vrai qu'ils ont des méthodes très agressives, surtout comparées aux méthodes japonaises. Et c'est vrai qu'ils rigolent des japonais; ils prennent souvent les gens de haut. Une de mes boutiques préférées est a coté de la leur (malheureusement), et je supporte pas leur façon de me regarder en me jugeant (tellement l'impression d’être en France) et de me draguer d'une façon tellement lourde.

Un conseil, reste ferme, dit simplement no sans hésitation, et continue a avancer.

Sinon Maxime75, la loi vaux aussi pour les hosts ? Ça va être triste TT

Tonio
13 Septembre 2013
02:56

Réponse à Ijimax.
Effectivement, en relisant mon post, cela prête clairement à confusion.
Je parlais des rabatteurs dans leur ensemble (c'est leur gagne pain en même temps) absolument pas de leur couleur de peau.
Tous les rabatteurs que j'ai vus en Asie ou Europe peu importe leurs origines sont lourds et te racolent tous les 10m que tu fais.
Mais rien d'exceptionnel non plus, les rues de Ghuangzou ou Shenzen en Chine sont bien pires. J'y suis encore passé hier (Roppongi) et franchement ça va.
Voilà l'explication pour "ni plus ni moins" :)

original-jerem
13 Septembre 2013
19:23

Le seul moment ou j'me suis fait emmerder au Japon, c'était à Kabuki-Cho par un racoleur ! (j'ai absolument rien contre les africains...) Du coup, ça m'a dégouté et je n'ai pas pu visiter ce qartier...

A Naka-Cho aussi (Ueno) c'est assez chiant de s'y promener à cause d'eux...

Gagner de l'Argent
27 Janvier 2014
16:04

Bravo, c est un regale de vous suivre
Gagner de l'Argent http://www.methodeargent.net/

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.