Les Japonais ne sont pas polis

Keigo : la politesse non intentionnée au Japon

Vous êtes en voyage au Japon, ou bien vous y habitez. C'est la fin de la journée, vous avez besoin de faire quelques courses avant de rentrer. Vous entrez donc dans un konbini et tout le personnel vous accueille avec au minimum des いらっしゃいませ! Irasshaimase! ("bienvenue dans la boutique"). Vous faites vos emplettes et en arrivant à la caisse, on vous abreuve de formules de politesses telles que :

  • Par ici s'il vous plaît
  • Merci d'avoir attendu (la plupart du temps, on patiente moins de 10 secondes)
  • Merci pour vos achats
  • Ceci coûte tant ; cela coûte tant ; etc.
  • Souhaitez-vous des baguettes / qu'on le réchauffe ?
  • Il y en a au total pour tant / Vous me donnez tant / Je vous rends tant
  • Merci beaucoup / au revoir

Le tout accompagné de courbettes plus ou moins basses selon le zèle du vendeur ou encore le montant de vos achats. Toutes ces marques, les Occidentaux peuvent les prendre pour de la politesse excessive. Pourtant, selon moi, venant de la part des Japonais, il ne s'agit pas de déférence et à peine de respect. Mais plutôt de signes qui répondent à un ensemble de codes déroulés comme du papier à musique en fonction de chaque situation rencontrée. Ces codes sont l'huile d'une mécanique sociétale qui doit fonctionner et donc, ne pas faire de vague.

Au Japon, on n'est pas poli(e) pour être poli(e) ; on utilise des expressions de vie en société incluses dans le vocabulaire et exploitables dans chaque situation donnée. Et, alors qu'une bonne partie de la langue japonaise est déclinable, modifiable et ajustable en fonction des locuteurs, ces formules de politesse font preuve d'une rigidité étonnante. Pour la souplesse, on repassera, et l'expérience est si codifiée que le japonais est allé jusqu'à inventer un système de langage spécifique appelé 敬語 / keigo, dont le plus commun est 丁寧語 (teineigo).

À son extrême, cela devient deux niveaux de langage pour la politesse la plus élevée (respect + modestie) : 尊敬語 / sonkeigo et 謙譲語 / kenjôgo où non seulement les verbes, mais aussi beaucoup des vocables de la phrase sont modifiés et auxquels on y ajoute encore des préfixes. Pour les Japonais, il est nécessaire de savoir jongler avec les 敬語 / keigo, pour composer la bonne distance interpersonnelle entre son propre niveau social et celui de son interlocuteur, en particulier lorsqu'il s'agit d'un collègue, d'un supérieur hiérarchique ou dans notre exemple, d'un client.

Seulement, ce qui manque à toutes ces formules, c'est l'intention. Les échanges a priori polis provenant d'un Japonais ne créent pas de sens à titre personnel : ils ne sont pas ressentis. On pense d'abord au bien-vivre en société et à la fluidité des rouages sociaux, et non à la transmission d'un sentiment d'individu à individu. Il n'est pas question ici de comparer la politesse japonaise avec une autre ailleurs, mais simplement à faire comprendre leur fonctionnement du respect social. Pour le touriste au Japon, qui s'en tient à la relation client et à un niveau superficiel d'échanges, cela reste en tout cas un plaisir et un confort difficilement égalables !

Terminons sur un exemple humoristique :

Dans cette vidéo des Japonais de Mad City, on peut être amenés à penser que ce comportement d'écart à l'entente d'une sonnette de vélo est conditionné. De là à y créer un parallèle avec les idées exposées plus haut, il n'y a qu'un pas que vous êtes libres de franchir en commentaires !

Pour aller un peu plus loin sur le sujet, nous vous suggérons de lire notre article Honne / Tatemae : pourquoi les Japonais ne sont pas francs.

Article intéressant ?
4.47/5 (17 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

David @ Ogijima
16 Mars 2012
13:21

Désolé Gaël, mais c'est le genre d'articles qui me gêne.

"signes qui répondent à un ensemble de codes déroulés comme du papier à musique en fonction de chaque situation rencontrée"

Par exemple, ça c'est la définition de politesse, sauf que là, tu appréhendes la politesse, comme s'il existait un "absolu" en la matière. Sauf que non pas du tout. Ce que tu considères comme cet absolu, c'est ton éducation et ta culture, et il n'y a rien de plus culturel que la politesse, ce qui est poli dans un pays ne l'est pas dans l'autre et vice-versa.

Tu parles de manque d'intention, et on est à deux doigts du "les Japonais sont hypocrites" (ou aussi le très célèbre "les Américains sont hypocrites") parce qu'ils sont gentils avec toi sans le "penser".

Mais je te le demande, en quoi est-ce un problème?
Pourquoi est-on hypocrite quand on est gentil sans le "penser", mais pourquoi - en France - la guichetière de la Poste ou d'ailleurs n'est pas considérée comme hypocrite quand elle est odieuse avec vous sans non plus le "penser." Elle ne nous connait pas, n'a pas de sentiment pour nous, et pourtant se comporte d'une façon très incorrecte.

Comme s'il était normal et acceptable d'être méchant avec les inconnus, mais si on est gentil avec ces mêmes inconnus, de suite c'est suspicieux, douteux, hypocrites.

Pour avoir testé en long en large et en travers les deux approches, je te le dis, je m'en fiche complètement de ce que pensent les inconnus de moi, mais je passe carrément une meilleure journée quand ils sont sympas et ça me donne naturellement plus envie d'être sympa moi-même.

Et surtout, il n'existe pas de peuple poli ni de peuple impoli, cela voudrait dire que les règles de politesse de certains pays soient supérieures à celles d'autres pays. Il n'existe que des individus polis ou impolis dans un contexte donné.

Lén
16 Mars 2012
13:54

Oui mais, (pour aller dans le sens de l'article) un "merci, bonne journée" + sourire enjoué qui n'était pas attendu déclenche souvent, chez les caissières par exemple, une réaction tout à fait surprenante et agréable.
Bien sur, tout le monde dit "bonjour, au revoir" aux caissières, mais d'une façon froide. Si l'on y met de l'énergie et que l'on recherche un vrai échange avec ces caissières ... on obtient une politesse ressentie et voulue et non automatique.

Je pense que l'article pointait cette différence entre automatique et voulue.

Gunter
16 Mars 2012
14:24

La politesse automatique, c'est quasiment tout le temps et partout dans le monde.
Quand tu dis "bonjour, ça va?" Tu t'inquiètes vraiment de savoir comme il va?
Et en plus s'il te répond "non ça va pas fort!" et qu'il commence à te raconter ses misères, tu te dis "j'aurais mieux fait de ne pas demander".
Pour moi la politesse n'est pas forcément des mots, mais l'attitude. Et là les japonais : champion du monde.

Gunter
16 Mars 2012
13:29

Si l'agréable est critiquable, où va t'on? Ce qui importe c'est le résultat.
C'est vrai qu'on va au Japon uniquement en touriste, mais quand on rentre en France, imagine la déception de voir le comportement des français à tous les niveaux.
On se demande même comment des japonais peuvent aimer venir en France.

mau.
16 Mars 2012
13:35

enticement d'accord avec ta réaction.

Belou4807
16 Mars 2012
13:35

J'ajouterais que la politesse fonctionne aussi un peu pareil en France : quand à la sortie d'un magasin on vous souhaite "Bonne journée" c'est juste une convenance sociale : l'employé du magasin qui ne me connais pas se fiche en général pas mal de savoir si je vais effectivement passer une bonne journée ou non : il ne désire pas spécialement que je passe une bonne journée...

Je ferais plutôt la différence entre politesse et impolitesse sur des éléments moins codifiés que les formules de langage : le côté chaleureux de l'échange, l'intérêt porté envers mes problèmes et l'énergie mobilisée pour les résoudre...

Fred
16 Mars 2012
13:47

Même si c'est conditionné, je trouve que c'est de la politesse. J'ai trouvé l'accueil très chaleureux lorsque j'ai visité le Japon. Est-ce que le fait qu'il n'y ait pas un réel fond à leur marques de politesse fait que les Japonnais sont impolis? Je ne vois pas ça de cette manière. Quelqu'un qui en France va dire bonjour, sourire, dire merci, dire s'il vous plait, sera considéré comme polis car il est conditionné et qu'on lui a appris à dire merci. Un enfant qui dit merci est considéré plus poli que celui qui ne dit pas merci. Maintenant est-ce que la politesse a à voir avec le fait qu'on pense ce que l'on dit ou tout simplement qu'on utilise des mots qui montrent une marque de respect?

À mon avis, les Japonnais sont extrêmement polis, le fait qu'ils le soit parce qu'ils suivent les règles de politesses sans pour autant y mettre le fond ne les rend pas impolis. Au Japon j'ai plus été choqué par le manque de politesse des clients des combinis, qui ne sourient pas et qui eux ne marquent aucun signe de politesse.

Gunter
16 Mars 2012
14:18

Absolument Fred! C'est exactement ce qu'on a aussi remarqué dans les combinis, et même dans les restos et les boutiques.
Je pense que ç'est grave de ne plus voir la politesse.
Si les français vivant au Japon commencent à dire "trop poli pour que ce soit poli!" on va arriver au "trop poli pour être honnète non?".
Français qui vivaient au Japon, revenez de temps en temps en France et je pense qui vous REverrez la politesse au Japon.
Ce qui me rassure, c'est que les réponses suivantes sont toutes dans le même esprit.

Angelo - Horizons du Japon
16 Mars 2012
13:57

Article qui se frotte à un sujet trop complexe pour être exposé en quelques lignes ici.
Je salue le commentaire de David Ogijima !

Je trouve que dernièrement Kanpai commence à manier un peu trop la provocation volontaire dans ces titres. Ceci afin afin d'augmenter le nombre de clic sur ses articles, j'en conviens. Mais c'est un peu la démarche de la mauvaise presse à gros titres. Celle-là même qui a fait tant de mal pendant la catastrophe du 11 mars.
Ce serait dommage de commencer à rentrer dans cette spirale et risquer de perdre un peu son identité de départ.

Christian
16 Mars 2012
14:00

Ce que j'ai trouvé étonnant c'est le comportement dans les restaurants par exemple, beaucoup de serveurs/serveuses avec qui nous avons pu échanger trouvaient certains européens/étrangers (en l’occurrence nous) presque trop poli bien qu'ils appréciaient nos attentions. En effet quand on nous apportait de l'eau ou une fois nos plats servis, nous lancions un Arigatō à chaque fois ce qui semblait être de trop, ou en tout cas peu usuel.
Mon pote qui vit au Japon depuis quelques années me confirmait que les Japonais lorsqu'ils étaient au restaurant semblait être dans l'esprit suivant : "je suis le client, je me fais servir, je paie pour un service rendu et donc je n'ai pas a en faire trop".
Là ou nous avons été un poil choqué c'est quand des japonais un peu éméchés qui en plus d'être extrêmement bruyant étaient mal poli avec le personnel, qui pour autant restait calme et relativement poli lorsqu'il leur demandait de faire moins de bruit etc. Je pense qu'en France on leur aurait demandé de sortir ou en tout cas on aurait tout simplement refusé de les servir.
Chaque pays à ses codes et personnellement toutes ces annonces lorsque l'on rentre dans un bar ou un restaurant sont assez marrantes et plaisantes, même si ça ressemble effectivement à une ritournelle au fur et à mesure qu'on les entend.

Angelo - Horizons du Japon
16 Mars 2012
14:05

Attention aussi à ne pas confondre politesse et procédure.

JG
16 Mars 2012
14:34

Je ne connais pas encore le Japon (mais par contre, je vois bien leur subtilité de langage en apprenant un peu leur langue) mais je connais bien le Canada et les USA (des pays d'"hypocrites"). Et c'est sur que la politesse est une convention, surtout quand on travaile dans le domaine des services et du tourismes. Nous on a tendance à avoir un absolu en la matière tout simplement parce que la politesse (ou plus simplement le contact agréable) est "accessoire" et "basée sur la volontariat" en France. Ce n'est pas pour rien que Paris est la ville où les touristes trouvent les gens les moins serviables. Pas pour rien que certains guides touristiques étrangers précisent qu'en France, un vendeur ou un serveur n'est pas obligé d'être agréable et de sourire si sa situation personnelle ne lui en donne pas envie (une parenthèse pour dire que j'ai toujours trouvé dommage qu'on confonde France et Paris mais bon). Donc oui la politesse n'exprime pas vraiment l'humeur et la sympathie des interlocuteurs. Qu'un vendeur sourit et parle respectueusement, ça devrait être normal c'est son boulot de commerçant. Ce respect "feint" n'est qu'une convention sociale pour que les gens se sentent bien. Un peu de cette hypocrisie ne ferait pas de mal aux professionnels du service hexagonaux. Ce n'est surement pas les Japonais qu'il faut blâmer d'imposer le respect à priori et de l'inscrire tellement dans leur culture qu'il est dans la forme de leur langage même. Chez nous, c'est l'inverse et on voit ce que ça donne dans les rapports humains.

Ero
16 Mars 2012
14:38

En effet, titre provocateur, article sans fond et sujet bien trop complexe pour un non natif

Kasugano Haruka
16 Mars 2012
17:07

Bien dit !

SETH
16 Mars 2012
15:15

En tant qu'ancien commerçant, je dirai qu'il y a deux types de politesse, la feint et la naturelle, et bien sûr son absence aussi. Alors, c'est selon la tête du client, de mon humeur et des circonstances, que l'une ou l'autre sont adoptée...
Mais au Japon, s'il n'y avait que la "feint", ce serai normal dans le monde du commerce, ce qui l'est moins, c'est de la codifier au point de fournir un manuel à ses employés avec les tournures à employer, avec un keigo personnalisé (déformé?) parfois qui n'a plus grand chose à voir avec ses origines.
On va dire que ce manuel existait déjà chez les hôtesses de l'air par exemple; mais c'est assez triste de voir qu'un simple sourire jovial soit remplacé par une tournure de phrase automatique, apprise dans un manuel, dans tous les autres corps de métiers.
Si c'est pour parler à un robot...Autant choisir un robot.

16 Mars 2012
17:09

Merci pour ces commentaires, dont la plupart offrent un point de vue différent du mien, mais néanmoins très pertinent sur la question. Je vous rejoins également sur pas mal des points soulevés, comme quoi une idée ou un avis n'est définitivement pas exclusif. Essayons par-là de limiter au maximum le manichéisme et les raccourcis, et de ne pas rabaisser le débat qui reste toujours ouvert sur Kanpai ;-)

Une petite remarque toutefois concernant le titre. Il est selon moi une accroche synthétique de ce qui n'est finalement qu'une simple théorie personnelle exposée dans l'article. Pas la peine d'y voir le spectre d'un appel au clic (qui ne fonctionne pas aussi facilement) ou d'un virage sur Kanpai. Preuve en est : il y a neuf ans, j'écrivais "Japon, la grande illusion ?".

Angelo - Horizons du Japon
17 Mars 2012
00:01

Merci pour tes précisions Gael !

Kasugano Haruka
16 Mars 2012
17:11

Je pense que toutes les personnes qui on compris que l'article ne possède pas de fond et qu'il n'ai pas exacte l'on assez dis. Donc je ne rajouterais rien sauf que je prend sa comme pour un gros mensonge. Gros epic fail Gael !

Vive la politesse des Japonais !

cyril
16 Mars 2012
18:16

J'adore le mec dans l'escalator... ou comment la politesse devient un réflexe pavlovien! D'ailleurs , plutot que de politesse, on devrait plutôt parler de civilité,non? Et c'est grâce à cette civilité que Tokyo est surement la mégalopole la plus cool et vivable du monde, quel choc lorsqu'on rentre sur Paris! Bon dans les resto, c'est souvent toomuch mais tellement marrant finalement..j'aime bien ce côté Disneyland. Après avoir passé des mois au Japon, pas un jour sans qu'une attitude "rigolote" m'ai fait marrer...(dans ma barbe bien sûr!)

Mik
16 Mars 2012
19:38

Suis-je l'une des seules à ne pas considérer cet article comme provocateur ?
Effectivement, il soulève des questions qui auraient le méritent d'être plus longuement développées.

Comme vous le dites, toutes les cultures ont des degrés de politesse, autant de comportements et de principes, inculqués dès le plus jeune âge. Mais je pense aussi qu'en parallèle, ou en complément de ces normes et valeurs, il y a ce qu'on en fait, comment on les transmet.

Effectivement lorsque je dis "Bonjour", au caissier ou à la caissière, j'obéis à une norme; c'est la bienséance de base, le "bonjour/ au revoir". Je peux le dire automatiquement, sans même le penser. Je peux aussi sourire, sans pour autant me soucier des bavardages de ma bouche. Je peux aussi sourire, être réellement sincère dans ma démarche...

Tous, nous expérimentons quotidiennement ces situations, côtoyons les faux sourires et les démarches sincères. Qu'elle soit sincère ou plus "hypocrite", la politesse aura au moins le mérite de maintenir le calme... ou pas ?

Hiroshi
17 Mars 2012
10:36

Je trouve certains avis sur l'auteur et sur la ligne éditoriale de trop là. Un non natif d'un pays à le droit d'avoir un avis, une opinion. J'ai souvent entendu des japonais dire que certain Gaijin sont plus japonais que des natif.

La politesse japonaise est, quelle que soit sa sincérité, magnifique car au moins on est sur d'avoir une formule gentille dans sa journée. En tant que commerçant je vous le dis tout net les gens polis je les compte sur les doigts de la main. Quant au caissières, elle ont plus de remarques désobligeantes que de marque de politesse, quand c'est pas des insultes. Et je ne vous parle pas de collègues commerçant dont la notion de politesse n'existe pas...

Alors les formules japonaises sont peut être hypocrites, mais moi ce genre d'hypocrisie j'aime et je voudrais bien que les français en use un peu.

Kasugano Haruka
17 Mars 2012
10:40

J'ai presque envie de prendre ton texte pour le faire connaitre sur la toile car moi aussi dans le commerce il m'arrive la même chose. Courage !

mahaults
17 Mars 2012
11:12

Bonjour,

cette politesse n'est pas l'apanage du Japon. Quand je rentre dans un lieu, que j'arrive au travail ou que je suis avec des amis , je dis bonjour, au revoir merci et toutes ces petites formules qui sont agréables à entendre.
Au Japon j'ai apprécié d'être saluée en entrant dans un magasin... ce que l'on a de moins en moins dans les magasins en France. C'est une question d'éducation qu'elle soit française, japonaise ou de toute autre nationalité.
Ca rend la vie bien plus agréable. D'un autre côté toute politesse est impersonnelle, elle marque juste le fait que nous sommes bien élevés .

en attendant bonne journée ^^

noumbissi
17 Mars 2012
14:03

Mon avis est contraire au tien, selon moi, la politesse c'est une façon de se comporter conformément aux règles de vie communes en société. Une des premières chose que l'on apprend quand on est gosse c'est savoir dire bonjour et merci. On le dit machinalement sans pour autant savoir ce que ça signifie et donc comment être sincère dans ces cas là. Je penses donc que tu confonds ces deux notions, la politesse et la sincérité. Ce sont deux choses différentes mais qui ne sont pourtant pas opposées. Les Japonais sont les champions incontesté de la vie en société, il est contradictoire de dire qu'ils ne sont pas polis.

En France, la politesse n'est pas plus sincère qu'au Japon, mais elle est aussi beaucoup moins présente. Du coup, il est aisé de la confondre avec de la bonne volonté. Je suis persuadé qu'un Japonais nous trouverai très impolis et peu respectueux, alors qu'on manifeste notre respect sous une autre forme.

ReyTan
18 Mars 2012
09:14

Oula....Vaste sujet que voilà....
La politesse! Oui, on savait ce que c'était en France quand nos professeurs nous l'enseignaient, ou plutôt, avaient lke droit de l'enseigner, car à notre triste époque, comme ceux qui devraient être des professeurs, ne sont plus, par obligation, que des donneurs de leçons, mais pas celles de la vie, celles des livres qu'ils essaient tant bien que mal de faire rentrer dans la tête de certains qui ne pensent qu'a bafouer l'enseignement et a s'en plaindre à des parents tellement idiots pour leurs têtes blondes, qu'ils préfèrent aller taper un prof, plutôt que de mettre une double punition a son rejeton, c'est ce qu'on avait avant et on est pas mort!!
Aussi, le Japon a tout compris et ce, depuis la nuit des temps, le respect (tiens encore ce mot) est présent partout et déjà dans les petites écoles où il est enseigné puis qui se "transforme" en politesse au fil des ans, mais ça reste quand même du respect, respect pour le client qui achète(ou pas d'ailleurs), respect pour les piétons, dans la rue, les voitures ne grilleront jamais un feu ou ne forceront pas un passage piétons où il y a du monde qui s’apprête a traverser, enfin bref, toutes ces petites attentions qui rendent un monde tout simplement beau et facile a vivre.
Un seul bémol dans cette politesse incroyable, dans les transports, il est très rare de voir une personne se lever pour donner sa place à une autre plus âgée ou enceinte....là , il y aurait a redire, d'ailleurs les personnes pour qui ont le fait, nous occidentaux(pas tous hélas, certain jeunes ne se lèvent pas non plus)sont très étonnées de cet égard envers elles et nous remercient très longuement.

La France a un tel chemin a rattraper sur le Japon en terme de politesse, que ça fait du bien d'y aller 2 fois par an, pour prendre ce bain de jouvence pour supporter tous ces gens qui se croient supérieurs à vous, qu'ils ne vous montrent aucune marque de respect, à commencer par le douanier, à la descente d'avion, qui nous fait penser,"mais pourquoi je suis revenu en France ???"
Alors, c'est peut être de la politesse commerciale, pas sincère, ou tout ce qu'il vous plaira de dire, mais elle a l'avantage d'être là et bien là au Japon et ça, ça s'apprend, alors les Français, au boulot.

Gun, il est prêt le prochain voyage ?, je suis en manque de politesse....LOL

Gunter
18 Mars 2012
21:38

Rey à dit " Gun, il est prêt le prochain voyage ?, je suis en manque de politesse"

J'y travaille Rey, j'y travaille. Faut que j't'appelle justement.

Et quand je vois les gens s'écarter dans le travolator ou dans l'allée de la superette, oui c'est un peu du conditionné.
Mais faite ça chez nous (ding ding dans la rue) , et vous verrez la réaction à laquelle vous aurez droit (peut-être même une insulte ou même plus).
La politesse, c'est aussi l'attitude qu'on a envers l'autre. Ca ça me manque, comme Rey.
Mon dieu que le temps est long entre 2 voyages.

yogi
19 Mars 2012
01:56

ben je suis au japon depuis 2 semaines la avec ma femme (japonaise) et elle me dit sans detour que dans les transport en commun,meme si on est loin du RER et du metro Francais ici c'est chacun pour soi, ici on voit pas les plus jeunes donner leur sieges au plus ages et femme enceinte ou avec bebe, quand on se tape du 1heure mini de train entre Tokyo et Saitama on peu toujours rever pour voir quelq'un nous proposer un siege......
Dans les magasin oui tout le monde joue le jeu...pourquoi pas puisque l'on decide d'acheter alors on a le droit a un minimum de service...en France le sourire est cher...ou alors faut tomber sur quelqu'un bien dans sa peau ou qui aime son boulot.....
Je suis aller seul a Tokyo l'autre jour....pas vu beaucoups d'etranger...je suis exotique en ce moment....sans doute un effet du seisme.....je me suis bien fait pousser dans le metro..la porte a peine ouverte j'ai eu le droit a un bon coups de coude dans le dos....mais bon je m'arrete pas a ca.....a ochanomizu j'ai pu essayer toutes les guitares que je voulais avec un staff poli qui ne bronche pas le temps que je monte mes gammes dans le magasin....a Paris je pense par pouvoir faire la meme chose....mais bon ca depend du staff toujours...

Noy
09 Septembre 2013
22:56

Comme quoi même dans les transports, les Japonais sont un peu comme tout le monde.

sun
21 Mars 2012
14:05

très drôle la vidéo !! à tester !!

Sam
23 Mars 2012
09:36

A Tokyo je dirais que la politesse peut effectivement se limiter bien souvent a un code, sans "sentiment" particulier, quoique comme certains le rappellent dans leur commentaires, cela correspond a une certaine definition de ce qu'est justement la politesse, y compris en France.

Par contre la difference tres nette c'est qu'au Japon, la politesse ne se rend pas, c'est a dire que selon sa position (par ex vendeur ou client) on est poli ou pas, et ca ne depend pas de si son interlocuteur a fait preuve de politesse ou s'il nous est sympathique (ce qui sera plus le cas en France).

En gros les clients au Japon, on a parfois l'impression que ce sont des malotrus quand on voit de quelle attention et gentillesse les vendeurs font preuve, alors que le client s'en va avec ses achats parfois sans un mot, ni bonjour, ni svp ni merci, ni au revoir, sans un regard, ni sourire. En France c'est le genre de choses qui ne passerait pas mais au Japon, la politesse ne dependant theoriquement que de la hierarchie entre deux personnes, ca n'est pas vraiment mal vu. Mais tout ca est quand meme theorique et heureusement il y a bien sur des clients qui font preuve de reconnaissance envers leur vendeur.

Kasugano Haruka
23 Mars 2012
10:03

De puis quand il faut des sentiments pour être polis ? Elle est bien bonne dis donc ! Merci sa ma bien fais rire. ;)

Sam
23 Mars 2012
09:50

Maintenant je reagis aux reactions des autres commentaires ici. J'habite au Japon depuis 8 ans, j'ai habite a Nagasaki et Osaka mais surtout j'ai habite plus de 7 ans a Tokyo. Et a Tokyo je pense que ce que dit Gael n'est pas vraiment faux, mais disons que c'est une question difficile a discerner.

En gros est-ce que les gens sont polis par amitie pour autrui ou bien parce que leur culture leur a toujours impose cette routine. Je pense qu'il y a bien un peu des deux, surtout qu'a Tokyo on recontre tellement d'inconnus qu'on peut etre tente de reduire la politesse a sa plus simple expression, cad le respect d'un code de conduite en ville.

Tout d'abord rien que le respect d'un code de conduite, cela me parait deja qqch de tres bien dans une grande ville comme Tokyo, et Gael ne dit pas le contraire. Ce n'est pas parce que les japonais ne sont pas polis avec toi parce qu'ils te trouvent sympa que c'en est pas pour autant une chose tres appreciable.

Et puis dans l'ensemble a mon avis les japonais sont fondamentalement bons quand meme, en particulier dans les campagnes. Vous me direz les japonais cachent bien leur jeu, on ne sait pas ce qu'ils pensent vraiment. Oui c'est assez vrai, mais depuis le temps que je cotoie les japonais, je sais reconnaitre que pour beaucoup il s'agit bien d'amabilite veritable et pas d'un simple code de conduite.

Krssst
25 Mars 2012
10:51

Juste comme ça, pour la vidéo, je pense que le résultat serait pareil dans n'importe quel pays. L'instinct de survie de n'importe quel individu lui dicte de s'écarter quand il entend une sonnette de vélo ou un klaxon.
Comment les gens devraient réagir autrement ? "Ah, un bruit de sonnette, il faut que je me retourne pour voir si c'est un un vé-BAM !". Et avec un klaxon de voiture, pareil, avec un peu plus de sang sur les murs.
Bref, c'est pas de la politesse, juste une question de pas vouloir finir à l'hôpital.
Du moins, je pense ;-)

damss
30 Mars 2012
02:51

tout d abord bonjour
Le japon est selon moi le pays le plus poli et respectueux du monde . Les japonais sont humbles et bien éduquer,et ce malgré l époque ou nous vivons rien qu à regarder en France quand vous avez a faire a des commerçant qui ne vous disent même pas bonjour a l'entrer d'un magasin s est honteux d avoir la prétention de vouloir débattre d un sujet pareil sur ce peuple qui a un niveau de savoir vivre extraordinaire .Les occidentaux devrait déjà regarder leur éducation avant de polémiquer sur les japonais . Je suis français né en france et j ai honte du comportement de mes compatriotes .
enfin voila s est tout ce que j avais a dire .
bonne journée et méditer sur votre éducation sayonara

Jeremy
18 Août 2012
02:47

Ca ne me choque pas, ça fais 6 ans que jhabite a tokyo, et simplement je pense les gens se traites les uns les autres comme ils ont envie dette eux meme traites...
fais aux autres ce que tu veux quon te fasse en somme... c'est ça la politesse...

Apres je serai le premier a dire que parfois ils sont polis dans les mots mais pas toujours dans les actes... tu peux avoir un vois très polis quand tu le croise mais qui mettra son chien qui aboie sans arrêt , sous la fenetre de ta chambre a partir de 6h du matin...

Arnaud
26 Décembre 2013
03:06

Beaucoup de commentaires interessants.
Je desaprouve aussi completement cet article bourre de prejuges et de stereotypes.
Un article qui se veut revolutionnaire pour faire le buzz.
Je me permets de recommander a l auteur de l article de revoir ces bases dans un dictionnaire. Je mets ici des extraits du larousse pour la definition de la politesse :
Ensemble des usages sociaux régissant les comportements des gens les uns envers les autres ; observation de ces règles.
Action, propos dictés par les bons usages.
On ne parle pas d envie, de volonte personnelle, de sentiment, de sympathie ou meme d empathie la dedans.
Ensuite, l auteur indique qu il n y a pas de lien qui se cree avec le vendeur ou la vendeuse. Plusieurs choses. Je ne vais pas dans un magasin pour me faire des amis mais pour acheter quelque chose et si possible etre bien renseigne ou conseille. Ensuite, ce que vous dites est completement faux car au contraire, il est possible de creer des liens avec les vendeurs ou dans les restaurants, et les vendeurs, serveurs etc... savent tres bien sortir des codes et des regles. Ca arrive en tant quand on est gaijin, par exemple dans des magasins on peut discuter avec le vendeur assez librement (vous habitez au Japon ? etc... ; dans un restaurant ou nous avions pris nos habitudes, la patrionne s asseyait avec nous...) ou entre japonais (d ou venez vous ? odawara ? moi aussi blah blah blah).

(desole pour les accents j ecris depuis un pc japonais)

Amaia
25 Mai 2014
22:18

Quand même, le protagoniste de la vidéo a un sacré culot. Mais ça illustre bien la véritable "harmonie" sociétale où tout fonctionne bien ça les gens se comportent de la bonne manière au bon moment. Leur organisation est vraiment admirable.
Quand à la vision "hypocrite" de la politesse japonaise prise dans l'article (du moins c'est ce que j'ai interprété, de même que la plupart des auteurs des commentaires ci-dessus), je dirais qu'après tout, si politesse et gentillesse ne sont pas un même mot, il y a bien une raison : ces deux termes ont chacun un sens, une définition différents.
La politesse est "un code, un ensemble de règles permettant de faciliter les rapports sociaux en permettant des échanges respectueux et équilibrés. Elle s'acquiert par l'éducation."
Donc en gros, après lire la définition, ce qu'on peut en déduire n'est pas une hypocrisie de la part des japonais, mais peut-être une meilleure éducation, une preuve de savoir-vivre.

Woodrocks
29 Mai 2014
16:05

Bonjour,

Je reviens d'un voyage au Japon (Tokyo, Kyoto, Koyasan) où j'ai à mon tour découvert cette attitude extraordinaire des Japonais les uns envers les autres.
Et si je partage l'ensemble de vos réactions outrées par cette critique de la politesse des Japonais, je trouve intéressant d'apporter un contre avis à la question...

Néanmoins, l'auteur a tort lorsqu'il dit que les Japonais ont des comportements automatiques, voici un exemple:dans un supermarché de Kusuha j'ai demandé à un vendeur s'il connaissait une boutique spécialisée dans la vente de crackers japonais.Celui-ci ne me comprenant pas est allé voir son chef qui a alors appelé un autre vendeur qui bredouillait l'anglais.Lorsque le chef a compris ma question, il a effectué une recherche rapide sur internet puis m'a donné une feuille imprimée du plan d'un quartier de Kyoto avec l'adresse entourée de la boutique!!
Je les ai remercié très chaleureusement et j'ai vu dans leurs regards une immense satisfaction pour m'avoir aidé!!
J'ai plusieurs exemples de ce genre.

Si quelqu'un maîtrise assez bien le sujet, j'aimerais qu'il m'explique comment un pays tout entier peut être aussi respectueux des codes de savoir vivre en société?
Pourquoi n'y-a-t'il quasiment pas de criminalité?
L'éducation?Le poids des traditions?La religion shintoiste et ou bouddhiste??

Je ne veux pas écrire un roman, mais j'ai par ailleurs rencontré des Français qui avaient vécu plusieurs années au Japon et qui m'ont rapporté des petits cas de "racisme" ordinaire à l'égard des non-Japonais.
Aux lecteurs de ce forum dont l'expérience du Japon est grande, peuvent-ils nous éclairer sur les véritables raisons de cette politesse proverbiale?

Merci à tou(te)s

Myu
19 Février 2015
15:23

Déjà assez de gens ont écrit à propos du texte, et je partage leur opinion, je n'en rajouterai donc pas, mais je voulais juste dire que la vidéo n'a absolument pas sa place ici.
Premièrement cette vidéo a été faite dans pleins de pays différents et toujours avec la même réaction, ce n'est pas du tout une spécificité japonaise. En plus, la personne qui klaxonne est très proche des personnes devant, les passants doivent donc imaginer le vélo presque en train de les frôler, normal qu'elles s'écartent. Certaines personnes se retournent même, surprises qu'un vélo leur demande de se pousser aussi tard. Plusieurs femmes ont également montré des signes de peur; bref, une personne qui ne s'écarterait pas n'aurait pour moi pas toute sa tête.

JeanB
17 Décembre 2015
13:58

J'ai vécu 10 ans au Japon et je peux dire que les japonais ne sont pas polis. En dehors des codes sociaux qui régissent la relation client/commercant, voyez comment les Japonais se comportent lorsqu'il s'agit de se ruer dans le métro, de tenir la porte à autrui ou simplement de dire "bonjour" à ses voisins.
Bref, au risque d'être provocateur j'ose affirmer qu'en dehors des relations codifiées en entreprise ou dans les commerces, les Japonais sont extrêmement peu polis et cela le touriste ne peut pas l'entrevoir.

Shoohei
20 Mai 2016
05:33

Ne pas confondre politesse et sympathie. La politesse est du domaine du savoir vivre et ne nécessite pas de sincérité, contrairement à la sympathie.

Melanie
15 Août 2016
05:20

Sérieusement? Reprocher le savoir vivre et la politesse? C'est du n'importe quoi! Dans n'importe quel boutique peut importe où tu es dans le monde, on te voit comme une carte de crédit sur deux jambes, au moins au Japon ils offrent un service impécable! Puis pour les gens qui disent qu'il n'y a pas de courtoisie dans le métro, on m'a offert de l'aide à chaque fois que j'étais mal prise avec mes bagages dans le métro dans chacune des villes où j'étais! Le seul moment où j'ai eu de la difficulté c'est quand je cherchais mon chemin car les gens ont peur de parler en anglais!

Ajouter un commentaire