Kanpai sur Google Plus

Ouvert depuis bientôt six mois, le réseau social Google Plus propose enfin d'ouvrir des pages marques. Une possibilité fortement attendue par de nombreuses entreprises et sites Internet, qui peut enfin permettre à tous d'officialiser sa présence sur Google+ sans justifier d'un profil plus ou moins adapté.

Kanpai en a donc profité pour ouvrir sa propre page marque, à retrouver à cette adresse : Kanpai sur Google+

Pour l'instant, je suis assez sceptique sur l'intérêt réel de ces pages, qui non seulement n'offrent pas grand chose de plus que les profils, mais en plus doivent composer avec des défauts (de jeunesse ?) très inconfortables, tels que :

  • confusion entre l'ajout aux cercles et le +1 de la page
  • droits d'administration bancals car dépendants d'un seul compte
  • gestion des cercles publics qui n'exploite pas le potentiel attendu (j'imaginais pouvoir gérer mes abonnés selon leur langue pour séparer notamment les mises à jour en anglais de Kanpai-Japan.com)
  • les notifications et "follow back" peu pratiques

Bref, tout cela est encore très confus et peu ergonomique, et ne risque pas de faire de l'ombre tout de suite aux pages Facebook, ni à Twitter. En attendant, je poste tout de même les mises à jour de Kanpai sur cette nouvelle page Google Plus, ainsi que des courts messages et actus du Japon qui ne justifient pas forcément un article complet sur le site.

Alors n'hésitez pas à ajouter Kanpai à vos cercles Google+ !

Article intéressant ?
5/5 (3 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

海子 Okasan
11 Novembre 2011
13:08

C'est très juste et objectif ce que tu dis là, Gaël!
Merci pour ton travail ;)

sabrina
11 Novembre 2011
15:24

ww c b1 bravau...

sedorikku62
11 Novembre 2011
15:45

Les "courts messages " ont les retrouvent aussi sur FB et Tw? Ce seront les même?
Je suis comme beaucoup, j'ai un compte G+ mais je n'y vais jamais car ça n'apporte pas grand chose de plus à ce que FB et TW apporte déjà.

14 Novembre 2011
08:43

Ce sont a priori les mêmes que sur Facebook et Twitter, avec très peu de différences au pire.

Ajouter un commentaire