Souhaiter la bonne année en japonais + traditions du nouvel an au Japon

Souhaiter la bonne année en japonais + traditions du nouvel an au Japon

Fêtes de la nouvelle année et vœux à la japonaise (traduction)

Publié le 05/01/2011
Publié par
Fondateur / Rédacteur en chef

Gael est le responsable de Kanpai depuis sa création. Amoureux de la culture japonaise au sens large, il voyage au Japon régulièrement depuis 2003 et partage ses infos, bons plans et un certain regard sur le Japon.

Galerie photos de l'article
Japonaise au nouvel an

Le Japon fête le passage à la nouvelle année le 1er janvier depuis la fin du XIXè siècle. C’est devenu aujourd’hui sans doute la fête familiale la plus importante dans la société nippone. Mais culture japonaise oblige, cette tradition diffère de celle des Occidentaux sur plusieurs points que je détaille dans cet article.

Cliquez ici pour savoir comment afficher les caractères japonais sur cette page.

Le « nouvel an » se dit お正月 / oshôgatsu. En japonais, il y a 2 façons de se souhaiter la bonne année :

  • jusqu’au 31 décembre : 良いお年を / yoi otoshi o
  • à partir du 1er janvier : (新年) 明けましておめでとう (ございます) / (shin-nen) akemashite omedetô (gozaimasu)

En complément et pour aller plus loin, voici une vidéo réalisée par notre interprète bilingue Noëlla pour Kanpai qui détaille les différentes manières et les bonnes prononciations pour se dire « bonne année » en japonais :

Coutumes avant la nouvelle année

La tradition est d’envoyer ses vœux par courrier postal, dans des cartes appelées 年賀状 / nengajô. Alors qu’en France on peut les envoyer durant tout le mois de janvier, au Japon selon la tradition, elles doivent arriver le matin du 1er janvier. La poste japonaise fait en sorte que ce soit le cas et pour cela, elles doivent être postées avant le 28 décembre au plus tard.

Les derniers jours de décembre, les Japonais font le grand ménage dans la maison : un grand nettoyage appelé 大掃除 / ôsôji qui fait office de rite de purification. On lave tout du sol au plafond, et c’est le cas également dans les écoles, collèges, lycées et au bureau ! La tradition de 煤払 / susuharai veut qu’une journée soit consacrée à nettoyer la saleté de l’année passée entre le 13 et le 28 décembre.

La semaine qui précède la nouvelle année est souvent consacrée aux 忘年会 / bônenkai, des soirées entre amis ou collègues pour « oublier l’année ». A cette période, les izakaya sont pris d’assaut et il est parfois difficile de réserver. De nombreux magasins profitent également du nouvel an pour faire des soldes parfois importantes sur leurs produits.

Le réveillon du 31 décembre (大晦日 / ômisoka) se déroule assez traditionnellement en famille, sauf pour les jeunes qui vont faire la fête entre amis. On mange un bouillon de soba ou udon (nouilles) appelées 年越し / toshikoshi (« passage de l’année » qu’il faut intégralement finir) et on regarde à la télé des émissions de variétés qui diffusent des sketches et des chansons traditionnelles ou modernes. Le programme ayant le plus de succès est 紅白歌合戦Kôhaku Uta Gassen, une émission musicale diffusée depuis 1951 sur NHK dans laquelle une équipe de chaque sexe s’affronte pour les votes des téléspectateurs.

Aux alentours de minuit, on se rend au temple (bouddhiste) ou au sanctuaire (shinto) pour le 初詣 / hatsumôde, la première visite au temple. On prie en sonnant la cloche. Les temples et sanctuaires sont souvent bondés et il faut faire la queue, parfois pendant plusieurs heures.

Certains temples et sanctuaires sont extrêmement populaires et accueillent plus d’un million de visiteurs dans les premiers jours de l’année, par exemple :

Ensuite, tout le monde rentre pour un festin appelé お節料理 / osechiryôri. Les enfants reçoivent des enveloppes décorées, お年玉 / otoshidama, qui contiennent des étrennes sous forme de billets en Yens.

Coutumes à partir du 1er janvier

Le 1er janvier, on se lève tôt pour assister au premier lever de soleil de l’année, appelé 初日の出 / hatsuhinode. On boit le premier sake de l’année (屠蘇 / toso) à 9h du matin, on petit-déjeune très copieusement, et l’on peut éventuellement retourner au temple tirer des prédictions de bonne fortune (お神籤 / omikuji). Selon la tradition, il faut également faire voler des cerfs-volants.

Le 1er janvier (元日 / ganjitsu) est férié et souvent, pendant le ou les deux jours suivants, certaines entreprises ferment (pas les konbini, heureusement). Cela crée comme une mini golden week, pendant laquelle les Japonais peuvent se reposer ou partir en voyage : retrouver la famille ou partir à l’étranger. Les gares et aéroports du Japon sont souvent bondés à cette période. En revanche, les grandes villes se vident et sont souvent très intéressantes et agréables à visiter à ce moment-là.

Le 2 janvier, l’Empereur du Japon présente ses vœux aux visiteurs venus au Palais Impérial de Tokyo. C’est l’un des deux seuls jours de l’année où il est possible d’y entrer, avec l’anniversaire de l’Empereur le 23 décembre. La foule y est très dense et la famille impériale salue le public plusieurs fois dans la journée depuis un balcon protégé par une vitre.

Les premiers jours de l’année, il est coutume de ne pas trop cuisiner. On mange des 餅 / mochi, un dessert japonais à base de riz gluant, d’ailleurs responsable chaque année de plusieurs morts par étouffement, souvent chez les personnes âgées.

À partir du 1er janvier, beaucoup de magasins proposent des 福袋 / fukubukuro, littéralement des « sacs de chance ». Pour 3, 5 ou 10.000¥, ces sacs contiennent un assortiment de produits qui en coûtent souvent le double, voire plus ! Les Japonais adorent cette tradition et l’esprit de surprise qui l’accompagne.

« L’année du… » (horoscope)

Bien que les années japonaises suivent le calendrier grégorien et non le décalage de quelques semaines du nouvel an chinois, elles suivent l’horoscope chinois. Ainsi, chaque nouvelle année est associée à un animal :

  • 2010 : tigre
  • 2011 : lapin
  • 2012 : dragon
  • 2013 : serpent
  • 2014 : cheval
  • 2015 : chèvre
  • 2016 : singe
  • 2017 : coq
  • 2018 : chien
  • 2019 : cochon
  • 2020 : rat
  • 2021 : buffle
  • 2022 : on revient au tigre, et ainsi de suite…

Pour ma part, je vous souhaite à tou(te)s une excellente nouvelle année !


Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Tout apprentissage du japonais se doit de débuter par les Kana (Hiragana et Katakana). Grâce au planning complet et aux exercices précis de cette méthode éprouvée, apprenez à lire et écrire la base du japonais sur le bout des doigts, en un temps record et sur le long terme.

Organisez votre voyage au Japon de A à Z en toute sérénité : de la préparation et réservations avant le départ, aux visites à effectuer sur place en passant par la constitution de votre itinéraire. À l'aide de ces eBooks, vous partirez facilement au Japon avec tous nos bons plans.

15 commentaires
  1. Par bluescocuyo
    le 5 janvier 2011 à 11:41

    Intéressant! Merci et Bonne Année!

  2. le 5 janvier 2011 à 12:11

    Article tres interessant, merci :)
    Bonne annee a toi Gael, bonne continuation pour ton blog en 2011, et bonne annee aussi a tous tes lecteurs.

  3. Par laurent
    le 5 janvier 2011 à 12:36

    grand merci, pour ces informations, je souhaite tout le bonheur du monde à tous les habitants du Japons et de notre pauvre planète.

  4. Par math
    le 30 décembre 2011 à 11:37

    Très intéressant cette article, merci :)

  5. Par Reynald Weislo
    le 30 décembre 2011 à 16:09

    merci Gaël, comme toujours super !!
    Bonne année à toi
    良いお年を

  6. Par Mâcha
    le 1 janvier 2013 à 00:44

    Bonne année à tous les japonais
    Happy New Year has all the Japanese

  7. Par jean-bernard marin
    le 1 janvier 2014 à 21:49

    Bonne Année 2014.

  8. Par NEKOJITA
    le 5 janvier 2014 à 21:31

    La nouvelle chaine J-One a, sauf erreur de ma part, repompé la structure de cette article (voir des phrases entières…) dans une émission appelé « Japan investigation » au sujet du nouvel an au Japon…

    • Par Gael
      le 5 janvier 2014 à 22:44

      Merci de l’avoir signalé.
      Peux-tu me dire le jour et l’heure de la diffusion de cet épisode de « Japon investigation » où tu as constaté cette… inspiration ?

      Malheureusement, J-One ne semble pas proposer de replay de cette émission, et nous ne captons pas la chaîne.
      Si un(e) lecteur/lectrice de Kanpai peut « enregistrer » l’émission et nous la fournir, nous lui en serions reconnaissants.
      En parallèle, nous allons mener l’enquête de notre côté.

  9. Par NEKOJITA
    le 6 janvier 2014 à 11:30

    C’était samedi matin à 12 H je crois. Ensuite J-one n’a pas énormément de reportage et font des rediffusions régulièrement. J’avais lu ton article dans la semaine et quand j’ai entendu l’émission, il n’y avait aucun doute possible.
    Je n’ai pas la possibilité d’enregistrer…

  10. Par Fifou
    le 6 janvier 2014 à 11:54

    Je rêve… Vous êtes sérieux là à jouer aux chasses aux sorcières ? Tout le monde utilise internet pour accéder a de l’info et vous n’en êtes pas exempt.

  11. Par Gael
    le 10 janvier 2014 à 18:22

    Pour vous tenir au courant, j’ai échangé avec J-One qui m’a fait parvenir l’émission concernée : il s’agit du programme Asie Insolite.
    Il y a effectivement une petite poignée de phrases très proches mais rien de bien méchant, d’autant que leur reportage est très complet.
    Pas d’inquiétude, donc, et cela me permet d’affirmer que J-One fait son travail très sérieusement, au vu de leur réactivité et du traitement de mon interrogation.

    Quoi qu’il en soit, merci Nekojita d’avoir signalé cela et bravo pour avoir remarqué les ressemblances. ;-)

  12. Par NEKOJITA
    le 13 janvier 2014 à 13:33

    De rien, mais je dirai pour J-One qu’il est plus facile de faire un bon gateau en suivant une recette.

  13. Par NEKOJITA
    le 17 janvier 2014 à 22:15

    Et finalement une pub J-One ^^

    • Par Gael
      le 18 janvier 2014 à 09:55

      Le timing est amusant en effet, mais tout à fait fortuit : leur groupe communique sur J-One et GameOne pendant quelques semaines un peu partout sur le web francophone.

Votre adresse e-mail ne sera pas rendue publique. Tous les champs sont obligatoires sauf le "site web".