Ys VI : The Ark of Napishtim

Dur dur de s'attaquer à un jeu à la réputation forte comme Ys. Et d'autant plus lorsque l'on commence à découvrir cet univers avec le sixième opus de la saga. Dès lors, pas de fanatisme aveugle dans cet écrit, mais peut-être quelques incompréhensions dont le néophyte en Ys que je suis s'excuse déjà. Avec ce que j'avais lu, j'attendais de ce jeu en quelque sorte la crème de l'Action-RPG. Et s'il n'en reste pas moins un fort sympathique titre, à l'esprit bien old-school, il n'aura pas eu des arguments assez solides pour me scotcher devant mon écran jusqu'au bout de l'aventure.

Car le problème est que, finalement, tout est poussiéreux dans ce Ys. La réalisation façon PSone++, tout comme le gameplay, se limitant finalement à avancer, hacher du monstre à coup d'épée, et parler, semblent venir d'un autre âge. Je n'ai rien contre les jeux "à l'ancienne", bien au contraire, mais rien de ce que j'aurai vu dans mon expérience avec ce Ys n'aura déjà été vu dans un autre jeu auparavant. Rien ne semble neuf, tout a été repris par-ci, par-là. Même la bande-son, tantôt dynamique, tantôt insignifiante et parfois somptueuse en de rare moment, ne fait pas preuve d'une réelle inspiration. On notera également des dialogues doublés en anglais complètement surjoués, dignes des pires premiers doublages de l'histoire du jeu vidéo, ou des séquences en images de synthèse pas franchement belles, ni totalement laides, mais avec de gros relents de production bon marché.

Dès lors, il ne reste à la quête d'Adol qu'un scénario qui, pour ce que j'en ai vu, reste intéressant sans être passionnant, ni très original (oh, le héros qui échoue sur la plage d'un île inconnue… Déjà vu ce lancement de jeu quelque part…) et un gameplay limité. Il peut être jouissif pour certains de faire courir un personnage animé en 2 étapes pendant des heures pour découper du monstre dans plaines et donjons, mais la plupart risquent de s'ennuyer ferme assez rapidement.

Un peu déçu donc par cette première approche de la saga Ys. Est-ce lié au fait que je n'ai pas tiré le bon numéro ? Aurait-il fallu commencer par un épisode 2D, qui aurait sans doute eu plus de charme et mieux vieilli que ce soft à la 3D bancale ? Toujours est-il que s'il n'est pas un mauvais jeu, au contraire, il reste fort sympathique, il n'a rien pour se démarquer de la masse d'Action-RPG disponibles sur consoles. J'ai dû trop en attendre, ou peut-être n'étais-je pas préparé à affronter un jeu aussi banal sur bien des niveaux.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles