Space Channel 5 Part 2

Kanpai!'s swinging report show !

Space Channel 5 fait partie de ces jeux qui caractérisent la grande époque SEGA sur Dreamcast. Avec UGA aux commandes, c'est bien évidemment une ambiance de toute façon décalée, et une manière de jouer originale qui nous sont offertes.

Techniquement, le jeu ne révolutionne rien du tout, et utilise le même système que son grand frère : des personnages en 3D dans des décors en alternance vidéo/3D. Il n'y a rien de transcendant là-dedans, juste un psychédélique mélange entre des décors seventies puis futuristes, sur les déhanchements sexy d'une Ulala qui porte bien son nom.

Pour un rythm game, SC5 innove plutôt en oubliant presque les indications à l'écran pour se fier, comme Julien l'expliquait dans sa critique du premier opus, principalement aux indications sonores et parfois graphiques. Le sens du rythme est bien sûr indispensable, mais combiné ici à une excellente écoute et une capacité de reproduction. Bonjour les sollicitations de mémoire immédiate !

Malheureusement, si l'esprit et les mimiques homogènes du premier volet sont conservées, il en va de même pour le déroulement, les rythmes, voire presque les stages et les musiques. Par exemple, la fin est quasiment un copier/coller du Space Channel original. A ce titre, on a plutôt l'impression de se retrouver devant une version 1.5, ce qui justifie peut-être l'appellation Part 2 et non un réel nouvel épisode.

Et ce, même si l'on a tout de même droit à un simili de version multiplayer assez maladroit, puisqu'un joueur usera des directions pendant que l'autre s'occupera des boutons d'action. Pas des plus pratiques... Et ce n'est pas un Challenge vite fatiguant qui nous fera ressortir ce Part 2 après avoir fini en long, en large et en travers le mode classique.

Ainsi, le titre est plutôt à conseiller aux grands amateurs du premier qui n'en ont jamais assez, ou à ceux souhaitant se procurer directement les deux volets pour un prix intéressant.

Mais Space Channel 5 demeure de toute façon un excellent rythm game, qui malgré son côté un brin répétitif, restera dans nos yeux amoureux une des références du SEGA de la belle époque.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles