Rarement Rare se serait fait si peu rare que sur Game Boy Advance. Après les conversions des Super Donkey Kong et un Banjo-Kazooie ma foi fort agréable, la division si chèrement rachetée de Microsoft nous revient avec Sabre Wulf. Non, ce n'est pas un jeu mettant en scène le combattant lycanthrope de Killer Instinct, mais bien la renaissance d'un des premiers jeux du studio britannique.

D'un point de vue visuel et sonore, allons droit au but, c'est un jeu Rare. Les environnements utilisant les mêmes routines graphiques qu'un Super Donkey Kong sont donc juste très beaux pour une Game Boy Advance, et la bande son typiquement dans l'esprit Rare. Réalisation soignée donc, mais très franchement, comment en attendre moins d'une équipe formée à l'école Nintendô ?

Cependant, les qualités techniques ne font pas forcément un bon jeu, et il faut reconnaître que Rare a parfois excellé dans la création d'oeuvres visuellement attirantes au contenu nettement moins réjouissant. Sans être mauvais, Sabre Wulf fait toutefois partie de cette catégorie. Le jeu se contente de reprendre les base du jeu de plate-forme 2D de manière relativement limitée. En effet, pour se frayer un chemin jusqu'au trésor, il faudra disposer intelligemment un nombre limité d'animaux disposant de certains pouvoirs. L'un explose pour dégager le chemin, l'autre sert de trampoline ou encore il y en a qui servent de plate-forme temporaire. L'action lente et réfléchie prime donc sur l'amusement rapide tel qu'on le reçoit habituellement dans ce genre de jeux.

Du fait de la réflexion, les niveaux sont également très courts. Ils sont certes nombreux, mais trop vite traversés à mon goût. Une fois le trésor entre vos mains, le loup, Sabre Wulf, car il fallait qu'il se cache quelque part dans cette histoire, vous tracera jusqu'au début du niveau. Il faut donc faire marche arrière à toute vitesse, ce qui n'est pas franchement une tâche compliquée, compte tenu de la taille minuscule du niveau et du classicisme du level design. Comme liant entre les niveaux, Sabre Wulf propose une vue de dessus, façon RPG, qui sert aussi à mettre en scène le scénario pas franchement inspiré, mais rigolo.

Le jeu n'est pas vraiment mauvais, mais pas vraiment bon non plus. S'il n'y a rien à redire d'un point de vue technique, il n'en reste pas moins que le gameplay, lent et peu varié, rend le jeu assez ennuyeux. L'on se prend à ne pas accrocher, à laisser la cartouche prendre la poussière plutôt qu'avancer cette quête, et c'est bien dommage. Un jeu très moyen donc, surtout que dans le registre plate-forme, sur Game Boy Advance, ce ne sont pas les bons titres qui manquent.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles