Mario Party 8

Il devient de plus en plus délicat, depuis la sortie de la Wii, de critiquer ses jeux. En effet, le point de vue sur chacun des titres dépendra fatalement du public cible. C’est le (bien maigre) fardeau d’une machine qui séduit les traditionnels gros joueurs comme le très grand public.

La saga Mario Party n’échappe pas à la règle. Elle propose, pour sa huitième itération, une expérience encore plus mainstream que ne pouvaient l’être ses grands frères. Le plombier nous invite donc à nouveau dans son univers pour un jeu de l’oie à la Nintendo. Sauf qu’à vouloir aplanir l’approche à outrance, on se retrouve avec un jeu bavard, totalement imbuvable en solo et, sinon tricheur, au moins aléatoire dans les récompenses (pièces et étoiles).

Ne cherchez aucune originalité dans les mini-jeux proposés. Seule l’utilisation de la Wiimote propose une vision différente des précédents Mario Party, mais finalement juste identique à ce qui se fait depuis un an avec Wario Ware Smooth Moves ou Rayman & les Lapins Crétins.

Ça n’empêchera pas ce Mario Party 8 de séduire un grand nombre de joueurs car il reste un petit titre sympathique. Mais n’oubliez pas qu’il est totalement dénué d’ambition (visez ses graphismes…) et qu’il n’apporte quasiment rien de plus que le 7, le 6, le 5, etc.

Article intéressant ?
3/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles