UM Jammer Lammy

Après un Parappa The Rapper rafraîchissant d'inventivité et d'originalité, Nanaonsha ressert le couvert en 1999 avec une suite qui apporte son petit lot de nouveautés. Si le concept n'a pas bougé d'un iota, puisqu'il faudra toujours reproduire en rythme les phrases de différents professeurs suivant une partition composée de touches PlayStation, Parappa laisse sa place sur le devant de la scène à Lammy la petite nénette guitariste.

Dans le fond comme dans la forme, UM Jammer Lammy reprend fidèlement les rouages de son grand frère. Il crée une approche très légèrement différente de Parappa, dans la mesure où le personnage ne rappe plus mais enchaîne des riffs de guitare. Quelque part, il semble que cela soit presque plus adapté au concept tant la production du joueur passera beaucoup mieux à l'oreille.

Le titre offre sept titres très éclectiques et difficiles à maîtriser. Une fois bouclés, il sera possible de les refaire avec Parappa en rappant ; les compositions sont alors légèrement modifiées, et les scènes cinématiques inédites. Il est également possible d'aborder chacune de ces pistes à deux joueurs, une phrase musicale l'un après l'autre, en coopération ou en défi.

Seulement, la recette du succès dévoile également son lot de défauts. En effet, UM Jammer Lammy semble avoir perdu une bonne partie de la fraîcheur de son aîné, en partie à cause du manque de charisme évident des professeurs, de l'humour qui semble avoir déserté cette production, et de la qualité parfois douteuse des pistes musicales.

Il n'en reste pas moins un bon jeu, très court mais agréable, auquel je préférerai tout de même conseiller les Parappa The Rapper PlayStation 1 et 2.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles