La Chambre Rouge d'EDOGAWA Ranpo

La Chambre Rouge

Titre original : Imo mushi (1929), Ningen isu (1926), Ni haijin (1927), Hakai heya (1927), Nisen doka (1923)

A l'instar de Mirage, La Chambre Rouge regroupe plusieurs nouvelles du maître. Cinq récits qui vous emmèneront tantôt aux frontières de la peur, de l'angoisse, ou encore de la folie, en passant par le gore. EDOGAWA utilise une logique implacable pour retracer des mises en scènes connues à sa façon. Chaque nouvelle emploie un thème connu -le somnambulisme, le voyeurisme par exemple- mais l'auteur tourne les scénarii de manière à perdre le lecteur : on s'attend inconsciemment à un rebondissement, qui ne parait pas, tandis qu'un autre vraiment imprévu survient quelques lignes plus loin. Mais le plus surprenant reste encore la capacité incroyable d'EDOGAWA de tisser une histoire, de créer des caractères, sinon complexes, au moins torturés et en cela profonds. Vingt pages lui suffisent pour offrir au lecteur des enquêtes policières incroyables et pleines de rebondissements. Chaque nouvelle se révèle étonnante, mais l'apothéose réside tout de même dans le récit éponyme... Extraordinaire de surprises. Selon l'auteur : "Quelqu'un me demanda même si ce n'était pas dommage d'utiliser tant de bonnes idées en une seule fois".

Incontestablement LE recueil à lire pour tomber sous le charme de la plume d'EDOGAWA.

Article intéressant ?

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire