Travailler dans la culture au Japon ?

14 réponses

Bonjour,

Je pars vivre au Japon dans quelques mois, probablement en PVT, mais je vais tout de même chercher un "vrai" travail dans le domaine culturel... on ne sait jamais !

Je suis diplômée et travaille dans le secteur du spectacle vivant, et je souhaiterais trouver un travail dans mon secteur, ou du moins dans le secteur culturel. Mon niveau de japonais (A2 en cours) ne me permet pas de travailler "en japonais". Je pense donc me tourner vers le réseau français : Institut Français, Alliance française, etc. Seulement je ne connais personne qui travaille pour ces institutions au Japon, et j'aimerais avoir quelques infos pour ne pas faire d'erreurs bêtes dans mes candidatures...

Au-delà du réseau culturel français, il existe probablement d'autres institutions, associations, lieux culturels, susceptibles d'embaucher des français, si certains d'entre vous ont des pistes, je suis preneuse !

Merci pour votre aide.

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

12 Avril 2017
00:51

la question c'est qu'est ce que votre secteur apporterait au Japon? Le japon a t-il besoin de votre compétence en tant qu'étrangère. Est ce que l'alliance française recherche des profils votre Le votre.
Si oui et avec beaucoup d'expérience et de diplômes vous pourrez postuler pour l'alliance française et encore dans le culturel si vous n'avez pas le japonais il y'a de grande chance de vous voir tout refuser
De plus spectacle vivant à mon avis Le japon n'est pas intéressé et je ne vois un employeur vous recruter avec visa de travail pour ça. Le japon ne délivre des visas que dans son propre intérêt
Travailler au japon = parler japonais en amont sauf pour ingénieur et prof qui ne doivent pas parler en japonais et encore, pour le reste sans Le japonais les chances sont Quasi nulles.
Au delà du travail ne pas parler japonais risque de vous faire défaut dans votre vie de tous les jours et votre intégration sera très difficile.

12 Avril 2017
11:48

Bonjour, et merci pour votre réponse.

Je connais un peu ce contexte général, en effet, et je ne me sens pas l'âme d'une prof de français (et encore moins d'une ingénieure en informatique). Même si, chose qui m'a étonnée, mon enseignant de japonais (à la MCJP), m'a tenu un discours très différent disant qu'en parlant anglais et français il ne lui semblait pas compliqué de trouver un travail sur place (je ne dis pas un bon poste dans mon secteur, bien sûr !).

Cependant, le secteur culturel est un domaine vraiment particulier. L'institut français embauche "en local" mais aussi sous le droit français, et pour connaître des personnes travaillant dans d'autres pays dans le réseau français, j'ai entendu plusieurs fois qu'il y a des postes pour les personnes ne parlant pas parfaitement la langue locale (en lien seulement avec des collègues francophones et des personnes en France). Le réseau culturel français du Japon est un des plus développés du monde, et de nombreux événements sont organisés entre les deux pays (la prochaine saison célèbre les 160 de coopération culturelle !). J'ai ici et là entendu parler également de divers événements autour de la culture française.

J'ai conscience de l'importance de parler japonais, et c'est pour ça que j'ai commencé l'apprentissage, mais je dois partir bientôt. Je prépare un dossier de PVT, pour améliorer mes compétences linguistiques dans un premier temps. Mais si j'avais la possibilité de trouver dès maintenant un travail, ça serait parfait ! C'est pour ça que je souhaite envoyer tout de même des candidatures, mais j'aimerais pouvoir bien cibler les institutions et le type de poste pour mettre toutes les chances de mon côté.

12 Avril 2017
13:56

Il ne faut pas écouter ce qu'il raconte, la seule connaissance qu'il a du système d'immigration japonais lui vient de son cas personnel, donc il dit le plus souvent n'importe quoi.

À ta place, je contacterais directement les alliances françaises et autres structures similaires, qui pourront bien mieux t'informer sur ce milieu que des quidams des Internets.

12 Avril 2017
14:43

Merci pour ta réponse, comme il est toujours délicat de contacter une une structure avant une candidature spontanée, j'aurais aimé avoir des avis de personnes qui connaissent bien ces structures de manière plus informelle... mais je pense que je vais devoir faire comme tu dis :)

kaeru
12 Avril 2017
23:10

Tu peux regarder les types de poste recherchés là : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/transparenceext/transparence_emplois_r...
et là http://www.fondation-alliancefr.org/?cat=802
sachant qu'une autre partie des recrutements sur d'autres postes se font sur place. J'ai un ami qui est parti bosser à l'étranger (dans le milieu culturel) par ce biais sachant que la motivation est un point très important pour les recruteurs. Ne pas oublier non plus qu'on est des "ambassadeurs" de la culture française à tous les niveaux du réseau.

Les alliances et centres bossent en effet avec des artistes français qu'ils font venir dans leur pays donc la langue n'est pas toujours un obstacle (mon ami ne parlait pas la langue du pays). Tout dépend de l'emploi.

Je pense quand même qu'être sur place pour candidater serait un avantage car tu pourrais tater le terrain, socialiser directement avec les personnes concernées. Toutefois, si tu tiens à candidater avant d'arriver, je crois qu'il faut ratisser large comme on dit car comme tu le soulignes ton profil peut être intéressant dans la grosse année évènementielle à venir. Je doute cependant qu'en dehors des organismes que tu as cités il y ait beaucoup d'autres embaucheurs potentiels tant que ton japonais n'est pas meilleur... surtout dans ton domaine.

Bon courage !

15 Avril 2017
18:30

Bonsoir, Merci beaucoup ! Je vais étudier ça attentivement. Il est clair que mon plan B : PVT pendant un an pour perfectionner mon japonais et être sur place pour créer un début de réseau a plus de chances d'aboutir :)

13 Avril 2017
00:57

Au moins moi j'ai un cas.
J'ai un visa de travail et ayant fait des demandes de visa et de renouvellement je sais comment ils sont et même dans un cas légitime comme Le mien ils m'ont fait chier pour un revouvellement et mon patron a du donner des formulaires supplémentaires pour un boulot qui se fait beaucoup avec la france et l'étranger
Donc un travail dans le spectacle mis à par un soutien de l'alliance française, trouver un employeur japonais qui aurait besoin d'un étranger pour quelconque spectacle sans au préalable parler japonais et qui plus est n'est pas un cdi mais ponctuel se tournerait plus vers quelqu'un qui est déjà en possession d'un visa sur place longue durée et parlant la langue.
À force on connaît la logique du pays et on sait à peu près les secteurs qui sont plus accessibles que d'autres

13 Avril 2017
09:39

bonjour
oui de toute façon ce sont les expériences personnelles de ceux qui sont installés au Japon, qui y vivent et y travaillent, qui cotoient la société japonaise au quotidien (et toute la rigidité de l'administration) qui sont profitables à ceux qui ont l'intention d'y venir en tant que touristes, WH ou qui ont l'intention de s'y installer
on ne peut pas être aussi documenté qu'eux en vivant à 10000km du pays ou en n'y allant que 15 jours en vacances
il faut être un peu sérieux quand même, dans l'absolu rien ne les oblige à vous conseiller et ils pourraient tout aussi bien vous laisser vous débrouiller tout seul une fois sur place, bon courage :)
merci d'en tenir compte avant de poster des réponses
bonne journée

15 Avril 2017
18:34

Merci pour tes conseils, bien entendu ton expérience est précieuse et je te remercie de prendre du temps pour m'aider. Je pense que je me suis mal exprimée en parlant de spectacle vivant, je ne suis pas intermittente, actuellement je travaille en CDI dans une structure... il y a beaucoup de métiers permanents dans les bureau et les lieux de spectacles (production, administration, communication, accueil, etc. !) et sachant que le réseau culturel français travaille avant tout avec des artistes francophones, certains postes peuvent ne pas nécessiter une parfaite maîtrise du japonais :)

15 Avril 2017
18:55

deux amis à moi sont allés 3 mois en école de langue et ils ont mené avec eux une gamine d'une vingtaine d'années qui elle y est restée 15 jours, ses parents ne voulait pas qu'il y aille toute seule et ses parents ont donc chargé mes deux potes de la chaperonner
c'est une fan de visual kei et son voyage coincidait avec le concert de je ne sais quel groupe local, relativement connu car ils avaient programmé plusieurs dates à Tokyo
elle est plutôt du genre culottée et s'est débrouillée pour rencontrer les musicos et le tour manager et ils ont été plutôt surpris de voir quelqu'un venir de si loin pour les voir
le fait est qu'ils lui ont proposé de participer à leur mini tournée et voulaient l'embaucher comme public relation pour les aider à faire les interviews en anglais
elle a fait quelques dates avec eux et était à l'entrée des concerts, orientait les spectateurs VIP etc... petit boulot payé bien entendu
elle n'est allée là bas que pour une courte durée mais je pense que si elle avait été en WH ou mieux, en visa longue durée elle n'aurait pas eu trop de mal pour trouver du boulot
après c'est clair qu'elle est plutôt mignonne, souriante et avenante, ça aide dans un pays où l'aspect physique est très important
bonne soirée

15 Avril 2017
19:02

Merci pour ton témoignage ! Comme quoi, avec un peu de chance on peut se débrouiller ! :)
Je vais essayer d'être mignonne alors ! ;-)
Bonne soirée

15 Avril 2017
19:41

oui, la kawaiitude est primordiale
je connais une américaine de Floride qui est blonde professionnelle et la pauvre fille se donne du mal pour garder la forme, fitness, institut de beauté etc etc...
je ne sais pas si t'as déjà trainé du côté du pont d'Harajuku mais je sais que des gaijin y vont souvent dans l'espoir d'être embauchés comme modèles photos, j'y ai déjà vu une Barbarella accoudée à la barrière à la sortie de la gare et un couple de "cow boys junkies"
je pense qu'il y a un tas de petits boulots qui n'existent surement pas ailleurs dans le secteur :D
bonne soirée

12 Avril 2017
19:27

bonsoir
de mémoire l'institut français dépend directement de l'ambassade et le recrutement des personnels ne se fait donc pas en direct, je mange souvent avec mes clients à la brasserie et la majorité des employés est constituée de japonais francophones
la dernière fois que j'y suis allé il y avait une serveuse française, je n'ai pas trop eu le temps de discuter avec elle mais il me semble qu'elle était en WH car elle avait une formation en archéologie
après niveau spectacle vivant regarde peut être du côté de l'AFJ, je sais qu'ils font venir des comédiens ou des chanteurs de temps en temps et des petits spectacles sont organisés dans des villes de l'archipel
ils font venir ponctuellement des prestataires pour une durée limitée
il serait peut être plus intéressant pour toi d'étendre ton domaine de recherches à d'autres activités car le secteur du spectacle est effectivement très limité et une bonne connaissance de la langue sera forcément nécessaire
bon courage

12 Avril 2017
22:48

Bonsoir,
Merci beaucoup pour tes conseils, je regarderai de plus près l'AFJ, je n'y avais pas pensé ! Mais bien sûr, je reste ouverte à tout ce qui touche les échanges culturels, au-delà du domaine du spectacle. Au final, il y a de grandes chances que je commence par être en PVT avec un petit job qui n'a rien à voir. Mais j'ai quand même envie d'essayer avant de m'avouer vaincue !

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.