shinju

Tokyo, la ville qui ne dort jamais (top 10)

Pour notre dernier jour à Tokyo, je me suis réveillée avec une question existentielle et je passe en revue mes sentiments à propos de cette ville "qui ne dort jamais".
On prête à plusieurs villes dans le monde cette expression. Je ne les ai pas toutes visitées pour réaliser la comparaison mais sans nul doute Tokyo doit être dans les numéros un.
Cette ville ne s’arrête jamais, elle est tournoyante, tourbillonnante et lessivante ! Une journée à Tokyo doit en valoir 10 dans les autres villes du pays. Éclairages démesurés, musiques et slogans partout : chaque magasin, chaque panneau publicitaire est clinquant, bruyant ! La foule se presse et oblige à suivre un rythme éreintant. Je comprends pourquoi on voit des japonais s’endormir épuisés dans le métro ou sur un banc comme si toute leur énergie avait été happée par la ville.
A Tokyo quasiment tout est ouvert sept jours sur sept et de nombreuses enseignes sont ouvertes 24 heures sur 24. Pourtant, dans cette pagaille et cris incessants, subsiste un certain ordre, une certaine harmonie. Même enchevêtrement de néons dégage au final une certaine grâce et confère à Tokyo quelque chose d’unique. Car à côté de la démesure, au coin d’une rue, un sanctuaire, un temple et toute la cohue s’arrête, s’éteint pour faire place au recueillement et à la spiritualité du lieu.
A coté des buildings et des néons, s’empilent des siècles d’histoire dans un grand écart permanent.

Bref, que l’on apprécie ou pas, Tokyo ne peut pas laisser indifférente, trop mégalo, trop criarde, trop clinquante mais si sereine, si douce, accueillante et apaisante à la fois. Ils nous aurait fallut des semaines, nous n’avons eu que quelques jours. Aventure brève avec quelques rendez-vous ratés mais qui laisse un brillant souvenir, une larme émue au coin de l’oeil et un sentiment profond de nostalgie à l’idée de la quitter demain. Tokyo c’est un peu notre premier baiser, ce n’est pas parfait, il y a eu des manques mais nous ne pourrons jamais l’oublier...

Notre "top 10" de Tokyo

1. Le quartier d'Asakusa

Parce que nous l'avons visité avec un ciel bleu magnifique mais nous n'avons pas pu "fouiller" tout le quartier, à refaire à tout prix

2. Les jardins et parcs

Parce que chaque parc, chaque morceau de nature est d'une beauté à couper le souffle. Chaque parc est pensé pour mettre en valeur la beauté naturelle de la végétation, c'est poétique et organisé. On se sent très vite ailleurs et hors du temps. Le top malgré un temps maussade, l'Hama Rikyu.

3. Le parc de Ueno

Parce que profiter du calme du parc ou de l'agitation pendant l'hanami ne se racontent pas. Passer un moment, flanner, observer les familles qui viennent promener et avoir la sensation de se trouver dans l'un des coeurs de la ville.

4. Le marché aux poissons de Tsujiki

Parce qu'il faut vite en profiter avant son déménagement. Même si nous ne l'avons pas fait en entier, c'est une étape incontournable de Tokyo.

5. Faire les magasins à Shinjuku et Shibuya, faire les courses à Tokyu Hands

Parce que l'expérience du shopping japonais est géniale : entre les objets décalés, la mode différentes et le service au top du top, quelque soit la boutique, on s'est régalés. Notre coup de coeur, Tokyu Hands, car on y trouve tout, absolument tout et n'importe quoi aussi.. Autant du bas de gamme que d'une bonne facture..

6. Tokyo vue d'en haut

Parce que l'on ne prend conscience de l'immensité de la ville que d'en haut et que les couleurs donnent l'impression d'une mer immense ou les immeubles à perte de vue donnent l'impression de vaguelettes. Plusieurs points de vues sont possibles à Shinjuku, a Roppongi ou du haut des Tokyo tower ou Sky Tree.

7. Prendre le métro

Parce que l'expérience du métro à Tokyo c'est juste extraordinaire. Pour quelqu'un qui prend les transports en commun tous les jours comme moi (train + tram) et qui râle contre (la liste n'est pas exhaustive) : l'impolitesse, la saleté, le manque de ponctualité etc.. prendre le métro là-bas c'est l'impression de passer d'un hôtel de passe au fin fond d'un quartier crado à un resort 5 étoiles (bondé mais classieux).

8. Se perdre dans la gare de Shinjuku

Parce que notre expérience Tokyoite n'aurait pas été aussi complète si nous ne étions pas autant paumés dans la gare de Shinjuku. Sur le moment, je n'en ai pas ri des masses, mais avec du recul cela nous a permis d’atterrir dans des coins ou nous ne serions jamais allé autrement.

9. Gouter à la bière japonaise (et au café de distributeur aussi)

Parce qu'il y en a pour tous les gouts (la meilleure pour moi Kirin)

10. Manger tout ce qui fait envie

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par thechoupchoups Dernière mise à jour le 08 janvier 2015