Ce matin le réveil est difficile. Nous nous levons à 5h45 pour nous rendre à Takayama pour le matsuri. En effet, une longue route nous attend. Nous prenons le shinkansen depuis la gare de Shin-Osaka jusqu’à Nagoya à 7h26. Ensuite de Nagoya, nous prenons le train de 8h43 pour aller jusqu’à notre destination. Nous arrivons à 10h55, soit 3h30 de route. Dans le train, je lis le pamphlet acheté hier et écrit l’article sur Kyoto pour faire passer le temps et commence également celui-ci. Le paysage défilé et nous passons de villes en villes, voire par des petits villages. Au cours de la route nous arrivons rapidement dans les montagnes car Takayama se trouve dans les Alpes japonaises. Le wagon du train destiné aux personnes qui n’ont pas réservé leur place commence à se remplir fortement. La.matsuri est un événement particulier pour les japonais et un moment de fête. Il en existe 2 à Takayama, un qui célèbre le printemps et souhaite qu’ils y ai de bonnes récoltes pour l’année. Celui qui a lieu en automne à pour but de remercier les dieux pour les récoltes. Ces deux festivals sont extrêmement célèbres au Japon comme étant l’un des 3 plus beaux festivals. Lorsque nous arrivons à Takayama, après avoir pris un plan de la ville et le programme des festivités nous nous dirigeons vers les hauteurs au temple Higashiyama. En prenant l’artère principale vous trouverez pleins de petite ruelles commerçantes mais également le temple Hidarime Kokubunji ou le temple détaché au bâtiment du trésor (d’ailleurs ce dernier est bondé de plus de 20 bus de touristes, ce qui nous empêche de prendre des photos). Nous montons ensuite au temple higashiyama. La vue depuis le sanctuaire est magnifique. Il offre un panorama sur la ville splendide. Vous aurez l’occasion de marcher à travers le cimetière avant de voir d’autres temples. Nous redescendons ensuite vers la ville, même si vous n’êtes pas au centre, vous pourrez trouver des maisons au charme de l’ancien. Pour en voir plus il faudra bien entendu aller vers le centre historique. Nous flânons dans les rues à la recherche d’un restaurant où manger. Nous optons finalement pour un Ramen ! J’ai pris celui à base de tomate. Le bol était tellement grand que je n’ai pas pu le terminer en entier mais il était vraiment succulent. Nous prenons ensuite la route de l’hôtel pour le check-in. En le cherchant nous passons dans la rue du matsuri ou vous pourrez trouver les stands traditionnels. Vous pouvez vous restaurer (okonomiyaki, karage, takoyaki…) ou bien faire des stands de jeu pour obtenir des cadeaux. Nous logeons au guest house ouka. Il s’agit d’une auberge de jeunesse. Il nous avait été proposé par booking comme le dernier hôtel disponible mais pas le meilleur. Cependant je le trouve vraiment très bien et le personnel très sympathique. Certes nous entendons nos voisins de chambre mais comme dans beaucoup d’hôtels japonais cela dit… Nous prenons ensuite la route à la recherche des fameux chars du festival. Nous avons eu quelque peu du mal à en trouver car seuls les emplacements d’origine sont indiqués sur le plan. Nous souhaitions voir le spectacle de marionnettes (karakuri performance) il se trouve sur otabisho. En fait elles sont tout en haut des chars et ce sont les personnes à l’intérieur de ces derniers qui les font bouger. Nous n’avons malheureusement pu voir qu’une petite partie de celui-ci. Cependant voir bouger les marionnettes est sympathique. Nous parcourons la ville pour trouver les chars restants, ils sont rassemblés le long d’une rue. Ils sont en train d’être préparés pour la procession du soir. En effet, le soir les chars sont ornés de lampions pour leur procession dans les rues de Takayama. Nous y assistons après avoir fait un peu de shopping. Les chars sont resplendissants et flamboyants. En début de procession des musiciens jouent de la flûte et des percussions. Des enfants sont devants dans des déguisements. Nous entendons les dong provenant du sommet d’un des chars qui sont tirés et poussés par plusieurs hommes. Les lampions ne rendent les chars que plus beau alors que le ciel s’assombrit. Le passage des chars prend du temps lorsqu’ils doivent tourner au coin de la rue voisine. Il y en a 12 mais après la marche que nous avions effectué nous n’en voyons que 5 et décidons de.rentrer nous restaurer et nous coucher. Demain nous nous dirigeons vers Hida-Takayama (village folklorique) puis ensuite vers Nagoya. Kun kun ~

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • 20160414_161834-1
  • 20160414_112558
  • 20160414_112658-1
  • 20160414_114813
  • 20160414_120335-1
  • 20160414_122940
  • 20160414_154236
  • 20160414_154833
  • 20160414_184633
  • 20160414_190700-1

Découvrez les autres articles de sayuri22

Commentaires

Ajouter un commentaire