Aujourd’hui levées à 8h nous prenons la JR line à 9h13 depuis notre station shi-imamiya jusqu’à Nara. Nous arrivons au bout de 40 minutes.

Nous passons au point information touristes pour que je prenne la carte de la ville. Malheureusement ils n’en ont plus en français je prends donc la version anglaise.

Par la suite nous prenons la direction du sanctuaire Kofukuji (au sud de la ville). Le long de la route vous trouverez pleins de restaurants et de commerces (lorsque nous passons certains sont fermés) .

Comme d’habitude je m’amuse des enseignes franponaises (écrites dans un français incertain). Celle qui m’a marquée : « Le ciel conseil au grand mariage »

Nous arrivons par la suite au sanctuaire où vous pourrez voir plusieurs temples dont la pagode à 5 étages. Les temples sont très beaux. Ils construisent par ailleurs un nouveau temple.

Nous voyons le premier daim de la journée entouré par beaucoup de touristes qui le prennent en photo. Le site est d’ailleurs pleins de touristes. Callista me conseille que nous continuons dans la montagne car il y aura moins de monde et nous y verrons plus de daims. En effet à Nara les daims sont en liberté dans toutes cette partie de la ville. Vous pouvez les nourrir, il y a des marchands qui vendent de la nourriture. Cependant faites attention les daims peuvent vous attaquer, vous suivre ou vous mordre lorsque vous en avez. Pour ma part je n’en ai pas pris.

Il est vrai que le long des chemins boisés nous sommes tranquilles, il y a beaucoup moins de monde et les coins d’ombres font beaucoup de bien car il commence à faire chaud. Nous nous baladons jusqu’au pavillon ukimido qui se trouve sur un étang. Vous pourrez faire de très jolies photos sur ce pont en bois, la vue est vraiment belle.

Par la suite nous poursuivons notre route jusqu’au sanctuaire kasuga wakamiya. Tout le long du chemin vous trouverez des piliers dans lesquels je suppose ils allument des bougies pendant les matsuri, ce qui doit rendre la ballade magnifique à ce moment là.

Lorsque nous arrivons au temple a lieu un mariage shinto. Nous le regardons rapidement le temps de prendre une photo afin de ne pas les déranger en ce jour si spécial pour eux. En effet les japonais sont assez précis sur le jour où doit avoir lieu ce mariage. Il faut que ce soit un « bon » jour pour le couple aussi la date est extrêmement bien choisie par les mariés. Ce n’est pas comme les mariages occidentaux. En général les mariages japonais administratifs se font très rapidement (ce n’est qu’un enregistrement fait par un agent). Par la suite ils peuvent faire un mariage à l’occidentale avec les tenues que nous connaissons, mais qui ne prend pas la tournure « catholique. » Ce type de mariage est plus prisé car plus fun pour la famille. Ou ils peuvent choisir d’avoir le mariage traditionnel shintoïste, ou les mariés sont revêtus de kimonos traditionnels (blanc pour la mariée et noir pour le marié). Cette célébration vise à bénir l’union par les dieux.

Nous poursuivons notre route jusqu’au temple kasugataisha. Il y a une partie gratuite, et une autre payante (500¥). Nous décidons de faire la partie payante sans aucun regrets. En effet, il y a peu de monde, ce qui nous permet de prendre des photos sans qu’il y ait 10 personnes inconnues dessus… par ailleurs vous pourrez trouver une petite salle dans ce temple dans le noir remplies de petites lanternes allumées. Chaque lanterne comporte différents ornements. Même si la salle est petite, c’est un endroit magnifique ! Nous voyons des familles qui viennent aussi bénir leur nouveau né à ce temple. Ils le revêtent d’une tenue à spéciale. Ils sont vraiment « kawai. »

Après s’être achetée quelques souvenirs, nous poursuivons notre route vers les collines wakakusayama. Nous restons en bas (la pente à l’air vraiment rude), mais la vue est déjà magnifique !

Nous continuons ensuite. Sur notre chemin, il y a pleins de sanctuaires et pavillons Tamukeyama hachimangu ; hokke-do ; Nigatsu-do ; kaisan-do. Le Nigatsu-do offre vraiment un magnifique panorama sur la ville et l’on peut voir le toit du temple Todaiji, c’est d’ailleurs notre prochaine étape.

Lorsque nous y arrivons, il est 13h c’est l’heure du repas. Il y a du monde, mais d’après Callista qui y a déjà été, il semble y avoir moins de monde. Pour accéder au temple Todaiji, il faudra payer 500¥ et ainsi voir le Daibutsuden (grand Bouddha de 15 mètres). Tout autour du temple, vous avez une allée remplie de touristes qui prennent des photos. Arrivée devant le Bouddha en bronze je suis impressionnée par sa taille. C’est vraiment magnifique, tout dans ce temple est gigantesque, nous faisons le tour et prenons des statues très grandes elles aussi en photo.

Nous passons à côté d’une file ou des gens attendent devant un pilier en bois. En bas se trouve une ouverture correspondant à la taille de la narine de Bouddha m’explique Callista. D’après elle, passer dans l’ouverture porterait chance. Souvent des gens restent coincés et le staff doit faire appel aux ambulances. Je ne tente pas le diable, mes hanches ne passeraient pas…

En ressortant, l’entrée principale du temple est noire de monde, nous avons parfois du mal à marcher. Nous nous arrêtons manger un mochi fraise-chocolat. C’est vraiment une délice ! Nous reprenons la route du retour pour manger et faire du lèche-vitrines. Nous nous décidons pour un restaurant de porc pané. Je prends le plat qui se vend le plus avec un tempura (crevette frie) et des morceaux de porc. Mon plateau est tellement copieux que je ne le termine pas… Mais c’était vraiment bon !

Nous continuons notre tour dans les rues commerçantes. Pendant que je fume une cigarette, Callista fait un tour dans un magasin de CD et DVD. Je la rejoins et me retiens d’acheter des cd et DVD des johnny’s pour l’instant. En redescendant nous tombons sur les magazines je ne peux me retenir d’en prendre un en voyant autant de Johnny’s à l’intérieur… Je suis trop faible...

Nous repartons ensuite pour Osaka vers 16H afin de nous poser un peu avant de repartir pour rencontrer des amis à Callista. Je m’aperçois par ailleurs que J’ai attrapé un coup de soleil dans le dos...

Nous avons rendez-vous au quartier Dotonbori, le plus animé d’Osaka. Nous avons dû mal à les retrouver tellement il y a du monde. Nous nous décidons à manger dans un restaurant d’okonomiyaki (grosse crêpe d’œufs, lait, farine, porc et divers légumes). En cherchant le restaurant, il y en a beaucoup, nous rigolons car l’ami japonais de Callista recherche un restaurant ou il y a la queue. Au Japon, ils passent leur temps à faire la queue pour tout. Manger dans un restaurant ou il y a la queue signifie que c’est un bon restaurant. Comme nous en avons assez de faire la queue au Japon, nous allons dans celui ou il n’y en a pas. Nous prenons un menu composé de Takoyaki (beignet de poulpe), de yakisoba (nouilles sautées), viande de bœuf grillée + okonomiyaki. J’ai tout aimé sauf les Takoyaki. C’est vraiment spécial et je pense que le psychologique à beaucoup joué aussi. Mais c’est quand même à essayer au moins 1 fois !

Par la suite nous nous sommes baladés sur les quais ainsi que dans les rues de Namba et Dotonbori. Osaka est vraiment une ville immense (3 fois plus grande que Paris). Aussi J’ai parfois du mal à savoir dans quel quartier je me trouve…

Nous avons pris un dessert sur la route une crêpe pour Callista et un Melonpan rempli de glace pour moi et ses amis. J’ai pris 3kg d’un coup mais comme nous marchons plus de 16km par jour…. Pour finir nous avons flané dans les rues, avons fait un purikura (sorte de photomaton beaucoup mieux et plus drôle) avant de rentrer comme les trains s’arrêtent à minuit.

Demain nous resterons sur Osaka pour le château et faire du shopping.

Kun kun ~

Article intéressant ?

Galerie photos

  • 20160416_102951-1
  • 20160416_102118
  • 20160416_111312-1
  • 20160416_113812-1
  • 20160416_114239-1
  • 20160416_111615
  • 20160416_115349-1
  • 20160416_115523
  • 20160416_122200-1
  • 20160416_124603-1
  • 20160416_131250
  • 20160416_130824
  • 20160416_212658

Découvrez les autres articles de sayuri22

Commentaires

Ajouter un commentaire