Les îles d'Oki, le trésor caché de Shimane

Un des plus beaux voyages au Japon a sans conteste été celui de la préfecture de Shimane. Si ça ne m'avait pas été proposé, je soupçonne que je n'y aurais jamais mis les pieds, tant le Japon regorge d'endroits uniques et bien référencés à visiter... et c'est bien dommage, car même si peu connue, la préfecture de Shimane vaut le détour. Et j'y retournerai aussi vite que possible.

Shimane est facilement accessible depuis Tokyo, en quelques heures seulement depuis Haneda en avion. A l'arrivée, l'aéroport d'Izumo est petit mais bien organisé et accueillant. La première étape du voyage est les îles d'Oki, qui font partie de l'UNESCO global Geopark. Pour accéder à ces quatre îles en brodure de Shimane, un mini avion pour un trajet de 30 minutes reste le plus pratique et confortable. Ceci dit, les îles sont aussi accessibles en bateau, moyennant quelques heures supplémentaires.

Premier arrêt sur les îles : le sanctuaire Tamawakasumikoto et son arbre millénaire, le Yaosugi. Bien que en bordure de la route, ce sanctuaire très populaire est calme et abrité, paisible avec sa construction en bois qui laisse voir à l'arrière du sanctuaire (ce qui est assez rare avec les constructions shinto). Un arrêt nécessaire pour se rendre compte du shinto local des îles, légèrement différent de celui de Tokyo. Le lac intérieur et le petit musée sur le côté sont en bonus.

Après un court trajet en voiture, une petite crique ayant l'air désertée abrite des hangars à bateaux délabrés. Le lieu est irréaliste, comme venu d'un autre monde. Pourtant mon guide me confirme qu'il est encore utilisés des pêcheurs. Définitivement un endroit magnifique pour des photos d'artiste, avec l'eau bleu limpide, la jetée et le petit chemin menant aux embarcations.

[IMAGE 17]

Puis l'arrêt impératif de l'île de Nishinoshima : la cascade Dangyo no Taki. Un sanctuaire perdu au milieu d'une forêt dense, accessible après quelques minutes de marche le long d'une rivière. Celle-ci remonte tranquillement jusqu'à la cascade de Dangyo, à côté de laquelle se situe un petit sanctuaire en bois réputé pour amener le succès aux visiteurs. Les photos suffisent à expliquer l'ambiance exceptionnel du lieu. La cascade tombe de haut, son bruit apaisant se mêlant à ceux de la forêt qui entoure le sanctuaire. Un petit temple bouddhiste se cache dans la paroi près de la cascade. Le lieu est désert, et si je ne devais retourner qu'à un endroit sur l'île, se serait Dangyo no Taki.

[IMAGE 11]

La falaise Nagu vaut aussi le coup d'oeil, avec sa hauteur vertigineuse et sa vue magnifique sur l'océan. Un long escalier pentu en bois permet l'accès à la rive, mais gare à la remontée...

La balade pour accéder à Nishinoshima tenku, si elle se fait à pieds, peut facilement prendre la matinée voir la journée. Le chemin est agréable est pas difficile, au milieu des champs et des animaux en liberté. L'air de la mer est frais et les alentours calmes, les paysages magnifiques. De quoi se détendre et profiter de la beauté de l'île. Le Kuniga sanctuaire, un peu plus bas vers la mer, est construit en pierres avec un chemin construit en bordure de l'eau pour y accéder.

Les îles d'Oki méritent définitivement plus d'attention. La culture et l'histoire sont présentes et riches, le Japon authentique que le visiteur recherche est représenté dans ces îles protégées par l'UNESCO. 2 jours n'étaient pas suffisants pour tout découvrir, j'ai hâte de retourner sur les îles et de les explorer à nouveau.

[IMAGE 13]

Article intéressant ?
5/5 (3 votes)

Galerie photos

  • 17
  • 13
  • 8
  • 17
  • 11
  • kimg1709
  • kimg1635
  • 2

Commentaires

Ajouter un commentaire