image

Direction le Fuji san : Shinjuku - Miyanoshita par le Romance Car

Au revoir Tôkyô ! Nous quittons le bruit, la foule et l'activité incessante de cette ville qui ne dort jamais pour nous diriger vers Miyanoshita et le lac Ashinoko au pied du Fuji-San !

J'avais choisi d'emprunter le Romance Car, train panoramique de la ligne Odakyû partant directement de la gare de Shinjuku et nous permettant de gagner Hakone-Yumoto sans changer à Odawara. Nous avions acheté un Hakone Free-Pass à Shinjuku, valable deux jours sur tous les moyens de transport de la région de Hakone : ligne Tozan pour rejoindre Gôra, tramway jusqu'à Sounzan, télécabine pour monter jusqu'à la vallée de l'Owakudani puis rejoindre Togendai sur le lac Ashi, bateau pirate, et bus pour le retour au ryokan.

Il fallait cependant prévoir une petite somme additionnelle car le Romance Car est un train Limited Express. Je l'avais pré-réglée par internet sur le site d'Odakyû en prenant soin de choisir nos places dans la voiture de tête, ce qui est possible 30 jours avant la date du trajet prévu. Il faut également prendre soin de choisir un Romance Car avec voitures panoramiques, et donc prévoir les horaires de trains en conséquence car les différents types de Romance Cars circulent à des horaires précis. J'avais choisi le Super Express VSE 50 ooo (je vous rassure, ce n'est pas le prix du billet).

En attendant l'arrivée du train en gare de Shinjuku, nous patientions sur un banc en pleine chaleur. Une voyageuse qui attendait également le train s'est alors avancée pour gentiment offrir à Madame deux petits éventails, ce qui l'a confortée dans l'amabilité et la prévenance dont font preuve les japonais au quotidien.

Le Romance Car est très confortable, climatisé comme dans tous les moyens de transport au Japon, vélo excepté. Les voitures sont organisées en 2 rangés de deux sièges que l'ont peut tourner à volonté pour former par exemple un carré de 4 sièges se faisant face.

Une hôtesse passe régulièrement pour proposer un service de boissons froides ou chaudes ainsi que des pâtisseries. Nous avons vu une fois un contrôleur. Il n'a jamais contrôlé de billets, mais venait s'assurer que tout se passait bien dans le train et acceptait gentiment de poser pour des photos avec les petits enfants .. et les grands, quitte à y laisser sa casquette !

Arrivés à Hakone-Yumoto, il nous restait environ une demi-heure de transport par un petit train de montagne sur la Tozan line pour rejoindre Miyanoshita où ce trouvait notre ryokan traditionnel. Mais ceci mérite bien un autre article, pour ne pas vous lasser trop vite.

O yasumi nasai !

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par ningengirai Dernière mise à jour le 22 août 2019