image

10 jours à Kyôto

Bonjour à tous ! Nous avions prévu de faire de Kyôto la principale étape de notre périple. Elle devait, en principe, nous aider à nous reposer un peu après les journées passées à explorer Tôkyô, Hakone, Takayama et Kanazawa.

C'est mon cinquième voyage au Japon, mais, par le biais des différents week-ends passés ici à chaque fois que nous venions dans le Kansai, c'est environ ma vingtième arrivée à la gare de Kyôto. Tadaima ! Il y a tant de choses à faire et à voir dans cette ville aux 1990 temples, cœur battant du Japon aux traditions séculaires .. mais il faut compter avec la chaleur éprouvante de l'été, la fatigue accumulée au cours du voyage, et les choix de visites de Madame et de Mademoiselle qui ne croisent pas toujours les miens. Qu'importe ! L'important est d'être ensemble à Kyôto, dans une machiya idéalement située au cœur de Gion, à deux pas de Hanamikoji dori. Je ne pouvais pas rêver d'un meilleur emplacement pour faire découvrir la ville à mes chéries.

Parmi mes choix de visites, j'avais placé cette année le Saihô-Ji ou Koke-Dera (le temple des mousses) en tête de liste. La réservation devait se faire depuis la France pour avoir l'autorisation de visiter le temple. J'avais fait ma demande en anglais et japonais avec une enveloppe timbrée pour la réponse, que j'obtins une dizaine de jours plus tard. Une demande simple en anglais est cependant suffisante, en précisant le nombre de visiteurs et vos dates de disponibilité. Merci à Gaël, à Kanpai et aux différents contributeurs pour la qualité des informations qui m'ont permis de préparer ce séjour dans les meilleures conditions.

Voici en vrac quelques photos et impressions recueillies au cours de ces journées. J'aurai l'occasion de compléter cet article au fil des jours, donc n'hésitez pas à revenir sur cette page à l'occasion !

À la demande de Before the boom, quelques photos de notre machiya :

La maison dispose de tout le confort moderne, climatisation dans toutes les pièces, cuisine équipée, toilettes occidentales mais avec toutes les fonctionnalités japonaises, plancher chauffant dans la salle d'eau et les toilettes, lave-linge séchant, téléviseur, accès Wi-Fi, et documentation fournie et actualisée. À noter l'excellent contact que j'ai eu avec le propriétaire de cette machiya entièrement restaurée avec des matériaux nobles et traditionnels, dans le style de Kyôto.

Le propriétaire, Curtis, est américain, vit à San Francisco, et dispose d'un bureau à Kyôto pour gérer la location. On peut également louer le premier étage de la maison, qui dispose d'un accès indépendant. Les échanges de mails sont toujours rapides, et Curtis est particulièrement agréable et arrangeant. Quant à Junko, du bureau de Kyôto, elle fait preuve d'une courtoisie, d'une discrétion et d'une efficacité toutes .. japonaises !

Quelques photos à suivre pour alimenter souvenirs et nostalgie ..

Clin d'œil à Anne :

Le parc de Maruyama me semble bien triste sous la chaleur accablante de l'été. Nous avions tant l'habitude de le parcourir au printemps, avec la foule des japonais venus y célébrer le Hanami en mangeant et buvant joyeusement sur les bâches bleues posées aux pieds des cerisiers, nous ravitaillant au passage dans un des dizaines de stands disséminés le long des allées, que le spectacle des espaces vides et du sol asséché me donne l'impression d'être sur place 4 mois trop tard .. ou deux à trois mois trop tôt pour profiter du spectacle des momiji.

En sortant du Maruyama kôen, nous nous engageons dans les petites ruelles pavées d'Higashiyama. Tetsu attire soudain notre attention : une petite pause serait bienvenue à la pâtisserie des rêves .. Nous ignorions que Philippe Conticini avait également ouvert un établissement à Kyôto; dans un souci d'information loyale pour nos amis lecteurs, nous décidons d'en savoir davantage et de pousser là nos investigations.

Il nous faudra bien marcher encore quelques heures pour expier ce savoureux péché !

Nous nous dirigeons vers la pagode Yasaka avant de rejoindre notre machiya pour une douche bien méritée.

Par ningengirai Publié en août 2013 - mis à jour en mars 2015