Un rêve qui prend fin...

Et voilà le voyage se termine et ce texte je l’écris de l'aéroport de Shanghai d'où nous sommes en transit en attendant notre vol pour Paris décollant à minuit
Il est temps de faire un premier petit bilan de ces 3 semaines
Tout d'abord le constat est sans appel : on ne veut pas rentrer!!!
Ces trois semaines sont juste passées trop vite et on ne pense qu'à une chose : y retourner!
Et quand on voit la météo en France ça donne juste pas du tout envie d'y revenir surtout quand on s'est habitué aux 30 degrés de Kyoto...
Bref on ne regrette rien, on en a profité un max et on compte bien réitérer l'expérience le plus rapidement possible, en allant probablement plus loin, restant moins sur Tokyo et visitant d'autres régions pour en découvrir toujours plus sur ce pays qui nous fascine tant.

Monsieur:

Les sourires, la ponctualité, la propreté, l'unité, voilà autant de mots qui me viennent à l'esprit pour décrire ce pays que je ne connaissais que par les films de yakuza et les mangas.
Comment dire que je n'ai pas subi de dépaysement mais plutôt une constatation de comment les choses devraient fonctionner dans un pays.
Je l'avais lu sur plusieurs blogs qui racontent comment le japon est un pays qui tourne comme une horloge suisse mais je me disait que ces personnes exagéraient ....que nenni!!!
Les rues propres, les zones fumeurs, le métro à l'heure, les gens qui se mettent en 4 pour aider, la sensation de sentir une véritable unité au sein de ce peuple me fait comprendre à quel point en France on est en retard à ce niveau là.

Bref!!!
Ce que je trouve génial dans ce voyage trop court c'est de marcher au gré des rues et de tomber sur un temple juste à coté d'un magasin de figurines par exemple.
Le japon est en totale harmonie avec ses traditions ses rites religieux et son coté wtf et ultra technologique.
Quand une lolita se ballade avec une autre fille en kimono traditionnel cela ne choque personne alors qu en France ce serait comme croiser une fille en tenue traditionnelle alsacienne à côté d'une fille ultra fashion.
Impossible.de toute façon, trop de choses impossibles existent ici.
Les prix dérisoires pour un plat chaud ( un tonkatsu a 4.5 euros) les magasins de proximités ouvert non stop avec pleins de petits trucs du quotidien, les rues où on ne regarde pas où l'on met les pieds (je sens que je vais marcher dans une m***** en France) bref il y a tellement de choses à raconter que je ne dirai que deux choses.... Quand est ce que j'y retourne??? et allez y vous aussi!!!

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par miyu Dernière mise à jour le 20 novembre 2014