Un automne à Shikoku

Une histoire de saisons

La saison la plus plébiscitée par les touristes au Japon est sans aucun doute le printemps, avec sa très réputée période des cerisiers en fleurs, le Hanami. Son "équivalent" automnal, le Kôyô, est aussi très apprécié des japonais, mais beaucoup moins pratiqué par les étrangers. Pourtant son attrait n'est pas moindre, et il permet de se régaler de paysages somptueux tout en ne subissant pas une trop excessive affluence de visiteurs, qui, il faut bien l'avouer, gâche parfois la fête.

Je trouve par exemple, de manière plus générale, que Kyoto est souvent victime de son attrait auprès des touristes. La taille restreinte de la ville contraste avec l'afflux touristique. Ses charmantes ruelles sont souvent bondées et les visites de temples se font au coude à coude. Sa beauté est incontestable mais ses richesses culturelles qui aspirent à la tranquillité et inspirent la sérénité s'accommodent assez mal de la foule quasi ininterrompue. Fin de la parenthèse !

Je voulais cette fois concilier la splendeur des paysages et des visites plus sereines, dans des lieux plus reculés et donc au ressenti plus authentique. C'est pourquoi mon deuxième voyage au Japon fût en partie composé en fonction de cette période de l'année.

Dilemme du retour au Japon

Il est toujours délicat de choisir sa destination pour un deuxième voyage au Japon. Le premier, souvent bien rempli, nous semble inégalable, de par la découverte tout simplement, et aussi pour son côté best-of des choses qui nous faisaient envie depuis tant d'années. Mon parcours fût celui d'une majorité d'entre nous : Tokyo - Kyoto - Osaka - Nara - Hiroshima - Miyajima. Avec 2 ou 3 destinations originales en bonus, et un lieu de villégiature bien typique loin des zones touristiques. Je fus comblé et je doutais de pouvoir revivre une telle expérience un jour.

Comme beaucoup de monde j'aimerai visiter chaque recoin de ce pays merveilleux, tant son charme enivrant et le civisme des habitants nous donnent l'irrésistible envie d'y retourner, encore et encore. Au bout de longues recherches , et après des sacrifices insoutenables (mais raisonnables) sur le planning rêvé, je me suis enfin décidé pour l'île de Shikoku, et le pic de la période des momiji, mi novembre. Un choix a priori "modeste", qui se révèlera riche de découvertes et de sensations.

En complément, je choisis de retourner à Tokyo, inépuisable source de plaisirs d'explorateur urbain, parfait contraste avec mon autre destination. Et pour revoir les amis nippons, aussi, indispensables compagnons d'un voyage réussi.

Je suis donc parti à la recherche des "spots" à momiji qui vont quelque peu aiguiller mon parcours automnal. Je vais vous proposer un aperçu des deux endroits qui m'ont le plus impressionné (pour ne pas faire un article interminable non plus). J'espère que mon expérience vous donnera envie de choisir cette saison, comme de donner une chance à cette merveilleuse région de Shikoku trop souvent ignorée des voyageurs.

Le jardin Ritsurin

Shikoku est réputé pour son climat quasi méditerranéen. En effet les températures étaient douces et agréables, et le temps clément (je n'ai eu que 2 jours de pluie sur 16). Arrivé à Takamatsu au cœur de la saison, j'ai pu profiter du jardin Ritsurin de jour comme de nuit, la période des illuminations se déroulant sur une petite semaine fin novembre. Le culte des saisons prend tout son sens dans les jardins japonais, et celui de Ritsurin est exceptionnel à plus d'un titre. L'automne y resplendit d'une manière inédite. La perfection de chaque "vue" surprend au moindre virage, avec des points d'orgue en hauteur composant de splendides panoramas à vous faire monter les larmes aux yeux (vraiment, et c'est bien la première fois que ça m'arrive). La maison de thé si parfaitement agencée en bord de lac donne lieu à une visite et une collation sur tatami des plus pittoresque et sereine. Le mont Shiun lui offre un arrière-plan idéal.

De nuit, en cette dernière semaine d'un mois de novembre si inhabituellement doux pour des occidentaux, Ritsurin nous illumine d'un visage inédit, qui vaut bien une deuxième visite. Des airs d'opéra chanté depuis la maison de thé nous accompagnent alors dans des pérégrinations entre émerveillement et relaxation.

Plaisir chaque année renouvelé de nombre de photographes et de familles japonaises venus admirer les merveilles d'une nature transcendée, Ritsurin est vraiment le plus beau jardin qu'il m'ait été donné de contempler. Il vaut à lui seul le détour à Takamatsu.

Le jardin Ritsurin est facilement accessible en train. Arrêt Ritsurinkoen-kitaguchi pour l'entrée nord, et arrêt Ritsurinkoen pour l'entrée principale. L'arrêt simplement nommé Ritsurin est plus éloigné du jardin.

La gorge de Kankakei

Je conseille de toute façon une virée dans plusieurs îles de la mer de Seto à partir du port de Takamatsu, tant elles ont toutes à offrir quelque chose de différent. Je choisis de ne parler ici que de la plus grande, Shodoshima, car elle recèle en son cœur un lieu qui devient magique quand les feuilles se parent de leurs plus belles couleurs.

Il s'agit de la gorge de Kankakei, dont le sommet est accessible en téléphérique. C'est simple, je n'avais jamais vu un tel panaché de couleurs, comme si la nature avait été soigneusement composée pour ravir les yeux. Dès le départ c'est un régal pour les mirettes et cela ne cessera pas jusqu'à l'arrivée au sommet. Une fois là-haut des promenades plus ou moins longues vous permettent d'accéder à nombre de points de vue sur les vallées et les îles environnantes au loin. Le spectacle est total et il faut bien prévoir une bonne demi-journée pour en profiter. C'est souvent la bousculade (japonaise la bousculade, précipitation dans la courtoisie) dans la cabine du téléphérique pour avoir le meilleur point de vue sur la gorge. Appareils photos en mode rafale et concert de "Kirei!" jalonnent ce parcours haut en couleurs.

Shodoshima est à 50 minutes de ferry de Takamatsu. Ensuite il faut prendre deux bus pour accéder au départ du téléphérique de Kankakei. L'endroit vaut bien ce déplacement, d'autant que l'île recèle de nombreux autres trésors pour compléter votre journée de visite. Je dirais même qu'elle vaut bien plusieurs jours sur place.

Si vous désirez de plus amples renseignements, je vous répondrais avec plaisir en commentaires.

En espérant vous avoir donné envie de découvrir ces destinations.

Article intéressant ?
4.36/5 (11 votes)

Galerie photos

  • _ritsurin-5
  • _ritsurin-1
  • _ritsurin-2
  • _ritsurin-3
  • _ritsurin-4
  • _ritsurin-6
  • _ritsurin-7
  • _ritsurin-8
  • _ritsurin-9
  • _ritsurin-10
  • _ritsurin-11
  • _ritsurin-12
  • _ritsurin-13
  • _ritsurin-14
  • kankakei-1
  • kankakei-2
  • kankakei-3
  • kankakei-4
  • kankakei-5
  • kankakei-6

Commentaires

23 Avril 2015
14:11

Tes photos sont magnifiques !!
Je reviens de mon premier voyage (j'avais choisi le même itinéraire que toi), et je me pose déjà la question de quoi voir pour le prochain.
J'avais hésité à partir en automne, et je me suis finalement décidé pour le printemps, mais c'est vrai qu'il y avait beaucoup de monde.... Donc je partirai sûrement à l'automne pour voir les momiji la prochaine fois !

23 Avril 2015
14:32

Merci !
Un régal pour les photographes cette saison.
Il faudra un jour que je tente le printemps... mais cette année je repars une 3ème fois à l'automne !

BargalloAnais
08 Novembre 2016
03:34

Bonjour et merci pour ce commentaire !

je vais au Japon une dizaine de jours en décembre pour y visiter un ami qui étudie a Osaka. Nous irons a Hiroshima ensemble, oui je serai toute seule pendant 5 jours, jusqu'à rejoindre Osaka de nouveau. J'ai énormément de difficultés à prévoir ces 5 jours toutes seules car tout m'intéresse..
Auriez vous des suggestions ? Pensez vous que la gorge de Kankakei à Shodoshima sera aussi colorée début décembre ?

Merci d'avance pour votre réponse :)

08 Novembre 2016
09:58

Bonjour,

A priori début décembre les feuilles commenceront à tomber.
Ce calendrier est très pratique pour se renseigner sur les périodes idéales selon les régions :
http://www.japan-guide.com/e/e2014_when.html

Ajouter un commentaire