La cuisine japonaise, surprenante, variée et délicieuse lorsqu'on sait quoi choisir.

Lors de mon premier voyage au Japon, ne connaissant rien à la cuisine du pays mis à part les sushis et les tempuras et j'ai été un peu déçu. Depuis j'ai pu découvrir une cuisine très variée, très saine et aux multiples facettes.

Les restaurants sont souvent mono produit et ne proposent que leur spécialité Ramen ou Suhi ou Unagi ...

On trouve quand même des restaurants à la mode occidentale et des family restaurant très bon marché où l'on trouve de tout, de la pizza au steak haché en passant par les gyozas, les riz sauté, la soupe à l'onion ou des escargots.

Les family restaurant les plus prisés s'appellent Deny's, Jonathan, Gusto ou Saizerya ... On peut y rester des heures, ne prendre qu'à boire ou un dessert et même y dormir. Comptez de 300 à 1000 yens par personne. Saizerya propose même des verres de vin à 100 yens (sans commentaire sur la qualité gustative).

Les Izakaya sont des sortes de bar locaux proposant du Nihon Shu (saké ou vin de riz), Ume Shu (vin de prune) à boire avec de l'eau gazeuse, Cho Shu (alcool de riz ou de pomme de terre), bières et autres. Banana Shu, Melon Shu ... et où l'on peut également grignoter leur spécialités.

Les sushis, sashimis et makis : vous trouverez une multitude de restaurant en proposant. Pour moi le Maguro (thon) est ce qui se fait de mieux, rien à voir avec ce que vous connaissez en France, il est fondant, très rouge, avec un gout fin et subtil, le thon gras également est très réputé. Vous pouvez le demander aburi, c'est à dire légèrement snacké au chalumeau. La baleine ressemble à du filet de boeuf et le fugu aux St Jacques en beaucoup plus ferme. Vous trouvez également Uni (oursin), maquereaux, saumon, tako (poulpe), ebi (crevettes), ika (calamar) ... Comptez de 100 à 300 yens par assiette de 1 à 2 pièces.

Les japonais sont également fan de sashimi de cheval, par contre ils ne mangent pas de lapin (usagi)

Il existe sur Tokyo un restaurant de sushis à 10 yens pièce (7cts d'euro) et un autre tripe étoilé Michelin à plus de 200 euros le repas.

Les unagis : filets d'anguilles caramélisés à la sauce teriyaki posés sur du riz. Comptez 500 à 1000 yens.

Les gyozas : un must have : raviolis au porc et légumes mi vapeur et mi frit, on en trouve partout pour un prix dérisoire, on les trempe dans un mélange de sauce soja, vinaigre de riz et huile pimentée au sésame, un délice ... Utsunomiya est la ville des gyozas. de 500 yens pour 4 à 6 pièces à 800 yens pour 6 à 8 pièces.

Une chaine est classé parmi les meilleurs Gyozas du Japon : Tiger Gyoza avec des raviolis de 15cm ou bien les classiques.

Les natto : alors là attention, ce sont des haricots blancs fermentés avec une forte odeur de fromage, on les mange en mélangeant de la moutarde et de la sauce soja sur du riz chaud, une expérience à vivre ... au petit déjeuner par exemple.

Le Yakiniku ou barbecue japonais : un autre best of : un délice, attention néanmoins car la carte comprend beaucoup d'abats mais en sélectionnant assez bien vous trouvez du poulet, du porc, du boeuf (wagyu et autre). Environs 2000 à 3000 yens par personne.

Une excellent chaine s'appelle Gyu Kaku, avec menu en anglais mais pourtant très peu touristique.

Le shabu-shabu ou fondue japonaise, on trempe des morceaux de viandes et légumes dans un choix de bouillons. De 3000 à 10000 yens par personne.

Le sukiyaki : viandes et légumes plongées dans un jus de soja et daishi sur une plaque chauffante, un délice ... ensuite on nappe ça dans de l'oeuf cru et on déguste. De 3000 à 10000 yens par personne.

Les tempuras : sorte de beignets et poissons et légumes ou crevettes, de 500 à 1000 yens par personne.

Les ramens : un autre must have : soupes de nouilles de toutes sortes, nourrissant, copieux et pas cher. Il faut souvent payer à l'entrée dans un distributeur qui vous délivre un ticket que vous donner au serveur. Il y a plein de sortes. Souvent avec du porc et un oeuf mollet. de 600 à 1000 yens.

Une chaine excellente s'appelle Ippudo, vous en trouverez plusieurs au Japon.

Les okonimyakis et monjayakis : sortent de galettes/omelettes au légumes et fruits de mer ou viande sur plaque chauffante. Les Okonomiyakis sont une spécialité d'Osaka, le Monjayaki de Tokyo. Entre 600 et 1000 yens.

Les teppanyakis : Le grill typique japonais sur plaque chauffante, viandes, fruits de mer et souvent Okonomiyakis, Monjayaki et Sobas y sont proposé.

Les sobas : nouilles chaudes ou froides que l'on trempe dans un bouillon.

Les yakis soba : nouilles sautées sur plaques chauffantes

Les takoyakis : boules de pate farcie d'un petit bout de poulpe et légumes. Entre 500 et 700 yens pour 6 à 8 pièces.

Les yakitoris : petites brochettes de viandes variés (attention, parfois des abats dont uterus ...) Entre 800 et 1500 yens par personne.

Les karaagué : sortes de nuggets japonais, excellent avec un filet de jus de citron. On en trouve également au fugu.

La miso : soupe traditionnelle japonaise, avec bonite séchée et daishi, un concentré d'umami la 6eme saveur.

Les Gyudons : bol de riz recouvert de boeuf sauté aux onions entre 500 et 1000 yens. Yoshinoya et Sukiya sont des chaines connues.

Les currys : Savoureux, parfois Indiens avec des Nans géants, parfois japonais, Birman ou autre.

Mais aussi : les repas végétariens de Koyasan : très jolie mais pas du tout à mon gout, la glace aux pates Bolognaises, les domburis, les dangos, les crêpes ...

Avant de manger n'hésitez pas à lancer un petit Itada Kimasu, le bon appétit local. Et si vous avez apprécié un Gotiso sama deshita en fin de repas pour remercier celui qui a préparé le repas.

Article intéressant ?
4.25/5 (4 votes)

Galerie photos

  • Maguro aburi
  • Yakiniku
  • Boeuf Wagyu
  • Sukiyaki
  • Ramen et gyozas
  • Ramen
  • Natto
  • Shabu shabu
  • Tempura
  • Okonomiyaki
  • Yakitori
  • Wagyu
  • Fugu sushi
  • Baleine
  • Glace aux pates bolognaises :(
  • Domburi
  • Karaagué
  • Maguro

Commentaires

10 Mai 2015
14:36

Sauf que les gyosa, les ramen, le yakiniku, le shabu shabu et les tempura ne sont pas vraiment de la cuisine d'origine japonaise, sans oublier le tonkatsu qui du porc pané avec une sauce Worcestershire et qui date des années 1930.

Jusqu'à la fin du 19e siècle , on ne consommait pratiquement pas de viande au Japon. Ainsi la plupart des plats carnés sont récents dans la cuisine japonaise.
A part ça , tout est bon pour la santé si l'on consomme avec modération.

10 Mai 2015
22:07

Sauf que cet article n'est pas pour Wikipedia, ni une thèse, mais raconte mon expérience personnelle pour se nourrir au Japon au quotidien et qu'il concerne le 21e siècle, notre époque.

cc
27 Juillet 2017
13:00

osef.

27 Juillet 2017
13:38

?

27 Juillet 2017
13:39

Moi pareil de ta vie nolife

cc
27 Juillet 2017
21:28

nah je parlais a deepslv. merci pour l'article :)

28 Juillet 2017
00:38

Oups... gomen nasai

13 Mai 2015
12:30

Le natto reste une des experiences les plus traumatisante que j'ai jamais vécue... Au petit déjeuner effectivement !

13 Mai 2015
13:03

J'adore le fromage, donc ça m'a plu, surtout qu'avec leur sorte de moutarde ça relève l'ensemble.

12 Juin 2015
14:26

Moi aussi ça m'a assez traumatisé. Le mentaiko aussi x_x

17 Juillet 2015
12:46

Ah le natto il faut que je teste mais l'aspect rebutant n'est pas engageant. J'ai pu gouté à 2 spécialités cette année : les Yuba (feuilles de caillé de soja) à Nikko et le Shirasu (de miniscules poissons) à Enoshima c'était vraiment bon !

17 Juillet 2015
17:01

Merci pour ces nouvelles découvertes, je testerai.

20 Août 2015
18:16

J'ai été surpris très positivement en découvrant sur place la gastronomie japonaise, beaucoup plus variée que ce que l'on peut trouver dans les restaurants "japonais" en France ( à part dans quelques uns hélas trop rares ... ). Poissons, viande, volailles et légumes variés, cuisine peu grasse et présentations souvent très sympathiques m'ont séduit.

Ajouter un commentaire