Mon quartier préféré de Tôkyô ? Ikebukuro !

Si vous regardez un guide de voyage, Ikebukuro ne va pas vous sembler être LA destination à ne pas manquer à Tôkyô. Votre guide pous parlera peut-être du Tôbu et du Seibu, les champions des department stores, puis peut-être du Sunshine, qui fut un temps le plus haut gratte-ciel de la ville... et c'est à peu près tout car de l'avis de tout le monde, il n'y a pas de quoi s'arrêter à Ikebukuro.

Comment j'ai découvert Ikebukuro

Il y a un peu plus de 10 ans, on m'a vendu Ikebukuro comme le quartier des boutiques pour les otaku filles. Entre le Animate de 7 étages qui était la boutique principale de la chaîne, le Mandarake, géant de l'occasion, et les petites boutiques qui s'ouvraient autour, une rue du quartier était devenu le repère pour les filles qui aimaient les manga et en particulier pour celles qui aimaient le Boys Love. Cette rue de Ikebukuro Est, coincée entre l'autoroute et le Sunshine s'est vue affublée à peu près à la même époque du nom de "Otome Road" : la rue des jeunes filles (lire "jeunes filles pures et gracieuses", vous savez, celles qui aiment le yaoi :p).
A l'époque, j'étais à la fois une jeune fille pure, une otaku et une lectrice de Boys Love, donc passer à Ikebukuro quand je venais à Tôkyô était une étape obligatoire. Le jour où je suis enfin allée à Akihabara, j'ai trouvé le quartier beaucoup plus glauque que Otome Road où j'avais mes habitudes et j'ai mieux saisi le pourquoi de cette ségrégation des quartiers otaku par sexe. En effet, j'imagine plus difficilement la petite otaku japonaise faire son shopping entre les affiches à gros boobs et les maids qui font du racolage ;)

Ikebukuro, un quartier pour otaku

Aujourd'hui, une 2e rue otaku a émergé à Ikebukuro, à mi-chemin entre la gare et Otome-Road. L'Animate s'est dédoublé, l'ancien ne proposant que les événements, le matériel de cosplay et l'Animate Café, et un nouveau building de quelques étages le remplace pour la vente de goodies. Certains magasins se sont déplacés avec, d'autres sont restés dans Otome Road, et de nouveaux venus sont arrivés, comme Rashinban, Fromagee ou Yellow Submarine, qui n'avaient pas encore de boutique à Ikebukuro.
La clientèle s'est développée et est devenue beaucoup plus mixte, même si les goodies à caractère un peu trop sexuel à destination de ces messieurs se font toujours très discrets à Ikebukuro. En plus de l'émergence de ces nouvelles boutiques, c'est le Sunshine qui s'est vu accueillir des magasins à destination des otaku : le J-World sur les séries du Jump ou encore le Pokémon Center. A côté de ça, le parc d'attraction Namja Town (qui est à l'intérieur du Sunshine) a commencé à faire des événements spéciaux focalisés sur les anime à la mode. De l'autre côté du quartier, le grand magasin Parco abrite désormais une boutique Evangelion... c'est une véritable explosion des boutiques et des événements otaku à Ikebukuro !
Le dernier week-end d'octobre 2014, j'étais à Ikebukuro quand s'est tenu un événement qui sort de l'ordinaire au Japon : un rendez-vous de cosplayers, sans aucune convention manga pour supporter l'événement. Et pour cause, c'est la mairie de l'arrondissement de Toshima (dont dépend Ikebukuro) qui l'a organisé ! Les cosplayers (enfin, surtout des cosplayeuses) se baladaient dans la rue en tenue et prenaient la pose sur l'esplanade d'Otome Road à côte du Sunshine. Ceci est assez extraordinaire, car déjà en convention, les organisateurs demandent aux cosplayers de ne PAS venir cosplayé et de se changer sur place ! Voir ainsi tout le quartier d'Ikebukuro Est rempli de cosplayers était donc une vraie surprise :) Ce sont donc les autorités qui, prenant conscience qu'Ikebukuro devenait peu à peu un lieu de la culture otaku, encourage cette population à venir !

Et pour ceux qui n'aiment pas les manga ?


Forcément, si vous ne vous identifiez pas comme un fan de jeu vidéo ou d'anime, ça vous fera une belle jambe de savoir qu'il y a un Pokémon Center à Ikebukuro... mais le quartier n'en reste pas moins plaisant pour faire son shopping. Les department stores sont légion, avec Seibu et Tôbu en tête, mais le Parco ou le Tokyu Hands sont de belle taille aussi. Mon coin shopping non-otaku préféré est le centre commercial Alta, à l'intérieur du Sunshine. Sur quelques étages, les boutiques s'enchaînent sans être trop serrées ni trop peuplées. Le week-end, la gigantesque fontaine du centre commercial s'anime et la scène est souvent occupée par de mini-concerts ou des événements.

Et si on ne veut pas faire de shopping ?

Vous pouvez admirer les voitures dans le show-room de Toyota si c'est votre dada. Sinon, le Sunshine comporte un aquarium, un planétarium ET un parc d'attractions (oui, je sais, ils sont fous ces Japonais). Le parc d'attractions Namja Town possèdent d'ailleurs un lieu très particulier : le gyôza stadium, composé d'échoppes indépendantes vendant toutes des gyôza des différentes régions du Japon. En même temps que votre commande, chaque échoppe vous confie un bulletin de vote sur lequel vous devez noter votre repas. Le restaurant avec les meilleurs notes devient le King of Gyôza :D C'est très sympa d'y aller entre potes et de partager des portions d'un peu partout. En plus le parc d'attractions a une entrée spéciale à prix très réduit pour les gens qui ne veulent pas faire les attractions mais juste manger des gyôza ;)


En conclusion je voudrais juste signaler à tous les petits otaku qui rêvent de Akihabara, ou qui viennent de découvrir Nakano, qu'Ikebukuro n'est pas du tout en reste et mérite de plus en plus le détour !
Si vous avez des questions sur où se trouvent les magasins dont je parle ou discuter de ce qu'on trouve où, n'hésitez pas ;) Et si vous connaissez aussi un coin moins connu qu'aimeront les otaku, merci de partager l'info.

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par histoirede Dernière mise à jour le 16 novembre 2015