IMG_9047

Choisir ses photos ? Oui c'est important !

Voilà, vous êtes partis en voyage au Japon et votre carte mémoire est remplie à ras bord de clichés, de souvenirs, de moments inoubliables. Comme je vous comprends. Oui mais de là à publier vos 4000 photos, NON !

Avec les réseaux sociaux, on assiste à cette mauvaise tendance voulant que les photographes, souvent peu confirmés, décident de nous abreuver d'albums photos interminables. Très sincèrement, je ne vais que rarement au bout de tel pavé numérique tant cela est lourd et peu palpitant. Oui la Tokyo Tower c'est beau. 15 fois la Tokyo Tower c'est tout de suite moins magnifique.

Bref vous l'aurez compris, toutes vos photos ne sont pas intéressantes. Même si pour vous, elles ont une valeur sentimentale, dites-vous bien qu'un cliché ne parlera pas de la même manière à vos amis ou des anonymes (sur Flickr par exemple).

En partant de ce constat, voici quelques conseils basée sur ma propres expérience :

Un minimum de qualité :

Je suis d'accord, et moi le premier, nous ne sommes pas tous photographes professionnels. Toutefois, nous pouvons facilement tomber d'accord sur le fait si une photo est jolie ou pas. On ne vous demande pas de réaliser le cliché National Geographic mais une photo floue ou avec un cadrage vraiment mal équilibré n'est pas à publier. Et ne parlons pas de celles avec une ligne d'horizon complètement bancale...

Je parle de jolie photo car en choisissant bien ces moments, il est assez facile d'y arriver. Une météo favorable, le matin ou en fin de journée sont des facteurs qui joueront en votre faveur. En cela, n'hésitez pas non plus si vous n'y connaissez pas grand chose à rester en mode auto ou P (si votre appareil le propose), vous éviterez les aléas peu agréables.

Lorsque dans un article précèdent, je mentionnais l'iPhone ou tout autre smartphone avec un nombre de megapixels suffisants c'est aussi que ces appareils sont largement suffisants pour le voyageurs dont la photos est un mode de récit mais sans but artistique.

De la variété :

Revenons à notre Tokyo Tower. Je me souviens moi même l'avoir mis en ligne une bonne dizaine de fois. Vous allez donc dire que je me contredis... Oui et non. En réalité, un même sujet avec des angles différents et des moments différents permettent d'éviter la répétition. Attention cependant à ne pas trop abuser non plus.

Tout comme la première année où j'ai eu mon SX10 et son super zoom, j'ai passé mes vacances en Bretagne à faire des photos de... goélands. Et j'ai ramené quasiment que ça... Alors oui ils sont très beaux mes oiseaux mais après la cinquième photo, ça devient lassant.

Photographier aussi bien des paysage, que de l'humain, que des petits détails. Pour cette dernière catégorie, le mode macro peut donner de jolis effets.

Donner du rythme à vos albums ou bien choisissez un thème :

En parlant de rythme, je veux bien évidemment dire qu'il est bon d'alterner entre scène de rue, portrait ou photos de gens, monuments etc... Vous éviterez ainsi de lasser votre "public". Toutefois, vous pouvez aussi déterminer un thème. Par lieu, par sujet (parc, temples...). Vous l'aurez compris, le meilleur moyen pour faire fuir les gens c'est de balancer un gros albums qui n'en finit pas intitulé Japon 20XX.

Ecrivez un minimum :

N'hésitez pas expliquer ce que vous avez pris en photo et même à partager votre sentiment. Il peut aussi s'agir de titres amusants.

Ce sera tout pour ce soir. N'hésitez pas à partager vos avis. J'espère que ces quelques conseils vous seront uitles.

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par gambarimasu Dernière mise à jour le 20 novembre 2014