J27-20

J+27 : Tokyo (5) et Kamakura

Aujourd'hui, exceptionnellement, Darumette a été à la découverte de Ginza, le quartier luxueux de la capitale, pendant que Daruma a pris le train pour Kamakura, petite ville de la banlieue de Tokyo (1 heure de train) qui est un peu ce que Nara est à Kyoto : un havre de temples périphérique à ne surtout pas manquer !

Une excellente journée qui, pourtant, commença durement avec la prise du métro Tokyoite aux heures de pointe... Parisien, je n'ai pourtant jamais assisté à une telle violence dans les transports en commun français... Ca pousse, ça joue des épaules, ça nous écrase dans le wagon...

Une fois arrivé à bon port, ça a été beaucoup mieux car Kamakura a énormément de temples et, si il y avait quelques touristes, c'était tout de même très calme. La tournée des temples a débuté par le Hasedera abritant l'une des plus imposantes statues en bois du pays, un immense "Kanon" de 10 mètres de haut. Les petites statues n'étaient pas en reste dans le beau jardin du temple !

Assez près se trouve le temple Kotokuin dont le buddha colossal est la véritable mascotte de la ville.

Après m'être perdu dans la forêt du mont Genjiyama... sous le regard interrogatif des écureuils argentés...

J'ai fini par tomber sur le sanctuaire Sasukeinarijinja qui m'a délicieusement rappelé notre journée passée à Inari.

Tout près se trouve ensuite le Sanctuaire Zeniaraibenzaiten qui est, peut-être, le véritable temple secret de la Triforce vu le nombre de représentation de cet artefact qu'il comporte !

La sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu est peut-être le plus important de la ville. En tout cas, il était très fréquenté !

On voit très régulièrement des groupes d'enfants en voyage scolaire.

Si j'avais à conseiller un seul temple de la ville, ce serait le Kencho-ji que j'ai découvert juste après. Particulièrement authentique (le bois bien patiné) et offrant d'intéressants intérieurs, ce temple est assurément l'un des plus beau du séjour.

Il y a vraiment un amour des fleurs que l'on retrouve trop rarement en France...

Le dernier temple de journée était le Hokokuji, si fier de sa forêt de bambous.

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par daruma Dernière mise à jour le 10 avril 2015