J03-10

J+03 : Miyajima

Inoubliable journée passée à Miyajima, île offrant tantôt ce que le Japon a de plus touristique (peut-être la carte postale la plus connue du Japon après le Mont Fuji) et plus intime (comme des temples shintoistes perdus dans la nature).

L'accès au domaine sacré se fait par bateau, au sud d'Hiroshima et la trajet est pris en charge par le Japan rail pass !

A peine débarqués et alors que nous goutions à l'absence de foule de touristes, les daims nous accueillirent dans la rue commerçante reliant le port aux temples.

Allez, tant qu'il n'y avait personne, il fallait que nous-nous occupions de la partie la plus touristique du site regroupant notamment l’important Temple d’Itsukushima construit sur pilotis, mais aussi une belle pagode à 5 étages, l’incontournable O-torii et un musé d’art japonais.

Notre visite s'est déroulée à marée basse, mais nous sentions bien que l'eau circule régulièrement entre les nombreux piliers rouges du temple.

La chaleur étouffante n'épargnait pas ce sympathique tireur de pousse-pousse...

Les lieux de prière sont innombrables dans cet ensemble aussi authentique que varié !

La journée étant encore assez peu avancé, il était temps pour nous de profiter de ce ciel et d'explorer un peu les alentours... Car plus d'un temple se cache dans ces montagnes boisées !

La première étape de notre ascension du Mont Misen a été la découverte du Temple Daishoin... une nouvelle claque dans cette journée déjà riche en beautés. Mais quelle harmonie entre l’homme et la nature !

Les statues dispersées ci et là dans la nature environnant le temple étaient innombrables et variées.

A côté des lieux de prière, il arrive qu'une boutique tenue par un moine permette d'acheter des offrandes, bâtons d'encens, prières, ou de consulter la bonne aventure.

Notre ascension s'est poursuivie un moment dans la montagne par des chemins transpirant du poids des siècles et de la beauté des lieux.

L'ascension est jonchée de petits temples...

Ca y est ! Le Torii n'a plus les pieds dans l'eau !

De retour au pied de la montagne, il nous restait encore assez de temps pour capter de dernières images à tel point que nous étions dans un état un peu second... Un peu comme ne transe, ivres des beautés de la journée.

Nous n’osons pas compter le nombre de photographies prises au cours de cette journée si intense mais garderons en tout cas toujours la mémoire de ce coucher de soleil sur la baie d’Hiroshima…

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par daruma Dernière mise à jour le 10 avril 2015