Zamami en famille, attention aux hébergements.

Bonjour,

De retour du japon, je souhaitais vous faire un retour d'experience sur l'ile de Zamami en famille.

Nous avons passé un mois au japon avec deux enfants de 3 et 6 ans. Sachez qu'il est très difficile de réserver des chambres familiales et que la politique en matière de tarification n'est pas uniforme. La plupart du temps les hébérgements sont tarifés à la personne et non à la chambre. Ce qui semble normal lorsque vous êtes dans un ryokan qui sous entend que vous reserviez un séjour avec pension.

Mais attention en ce qui concerne la location de gîte. Nous avons loué un gîte 5 adultes à l'Okinawa resort de zamami qui est mis en avant sur un célèbre site de réservation en ligne. Il ne s'agissait pas d'une chambre mais d'un gîte pour 5 adultes ne proposant aucune prestation à la personne de type petit déjeuner, ménage, ou repas...

Arrivés sur place, le propriétaire nous explique que nous devrons séjourner dans un gîte, dans un autre endroit, car celui loué a été attribué à quelqu'un d'autre. Tant que nous sommes sur l'ile pas de problème pour nous.

Puis il nous explique que nos enfants ont plus de 3 ans et que le gîte est prévu pour une capacité maximum de 5 adultes. Nous ne comprenons pas immédiatement car l'hôte parle très mal anglais. Puis il nous dit que nos enfants comptent comme des adultes ( à partir de 3 ans ... ) et nous sort une liste de prix et nous demande le double du tarif initialement prévu. Nous refusons car il s'agit toujours du gîte 5 adultes et nous sommes 4 dont 2 enfants. Nous avions par ailleurs prévenu que nous venions avec nos enfants plusieurs mois auparavant. Alors il nous explique que 5 adultes c'est la capacité maximum mais que lorsque l'on réserve le gîte le tarif est uniquement pour deux personnes.

Face à notre surprise il nous fait comprendre que tout est complet sur l'île, qu'il n'y a plus de bâteau et que si nous n'acceptons pas...nous dormons dehors avec nos deux enfants.

Par ailleurs, ce monsieur indique sur internet qu'il est possible de payer en carte bleue mais comme par hasard ne prend ce jour que des espèces. Nous avons été obligés de donner toutes nos liquidités et nous sommes retrouvés sans argent pour le repas du soir... car le seul distributeur est à la poste ( fermée à cette heure tardive) et qu'aucun établissement n'accepte de carte bleue. Nous avons payé 200 € par nuit pour un gîte de 20m2. Soit deux fois plus cher que la moyenne sur l'ile pour un gîte sale et mal équipé.

Avec un tuyau de douche dans les toilettes en guise de salle de bain, pas de plaque de cuisson donc pas de cuisine, deux futons de 4 cm d'epaisseur sur une mezannine où il était impossible de se lever pour nos deux enfants. Futons posés à même le sol sans tatami. Bref une énorme arnaque. Pour finir, le propriétaire nous annonce qu'il a fait une sur-reservation sur notre gîte et nous attribue une chambre de 4 personnes pour la dernière nuit. Il nous demande alors de refaire nos bagages et de changer de chambre avant 9h30.

Quand il est impossible d'honorer une réservation on surclasse le client. Dans cet établissement, on tire profit de votre situation de faiblesse pour vous demander encore plus d'argent sachant que vous n'avez pas le choix à 19h00 avec deux enfants.

Nous n'avons jamais eu ce genre d'experience durant notre séjour d'un mois au japon. Nous pensons qu'il s'agit là d'une exception et du comportement isolé d'une personne souhaitant profiter au maximum des attraits touristiques de l'ile. Et son discours est bien rodé, sa feuille de tarif déjà prête quand vous arrivez... Bref vous êtes férrés!

Quand nous voyons comment les autres professionnels du tourisme à zamami se mettent en quatre pour donner une bonne impression de leur île et vous faire plaisir...Celà fait mal au coeur et gâche tout!

Le comportement de ce monsieur nous a laissé une très très mauvaise impression de Zamami. Sachant qu'il y a peu d'hébergement sur cette île, si tout le monde fait pareil ils devront revoir leurs ambitions touristiques. Une très très mauvaise image pour le japon que nous avons adoré pour autant. Donc attention, les arnaques existent même au Japon!

Par CHELTON Publié en août 2016 - mis à jour en août 2016