image

Automne 2013 - Tokyo - Kyoto (maison :))

Bonjour,

Jeudi matin, je pars tranquillou de Ks'house Tokyo avec mon sac à dos sur le dos, ma valise voyageant seule vers Kyoto. Vous verrez que cela va revêtir une importance certaine dans l'histoire.
Hop, hop, et que je te prends le métro aux heures de pointe avec des wagons bondés comme dans les films. Je suis heureuse de ne pas à voir de valise car j'aurais été cramoisie toute seule avec ma valise. Inutile de dire que je suis la seule non-japonaise de l'histoire.
On marche quand même beaucoup, on monte et descend les escaliers et, quand on voit le nombre de mètres entre la sortie de la station Hango-Sanchome et la correspondance pour la ligne Marunouchi, soit 250 mètres, on est bien contente de ne porter quasiment que son pyjama et sa brosse à dents.
Heureusement j'ai pris soin de m'appliquer les conseils que je prodigue en imprimant sur le site Hyperdia l'heure de départ de mon train, son petit nom, son numéro, le numéro de la voie de départ. Comme cela, je sais que je dois prendre le train Shinkansen Hikari numéro 465 qui part à 9.03 de la voie 17. Parçe que mon train, il n'a pas pour terminus Kyoto mais Okayama... Ça, je ne le savais pas. Hop, hop, je marche vite. Il y a un monde fou et je n'ai pas de place réservée, j'ai pris le risque de prendre juste un billet pensant faire des économies. Tu penses, j'économise trois bouts de chandelles, genre 3 euros, ce que je ne referai jamais. Je précise que j'ai fait mon compte et que pour trois semaines de séjour, je n'avais aucun intérêt à prendre un JR Pass, aussi étonnant que cela puisse vous paraître. Bref, j'arrive sur le quai à 8.52, j'ai vu par hasard que les 'non-reserved seats' se trouvent entre les voitures 1 à 5. Il y a de belles files indiennes devant chacune des voitures le temps que le petit ménages se fasse, que tous les sièges se mettent dans le sens de la marche. L'embarquement se fait à 9 heures, le train part à 9.03. Ouf, j'ai une place assise mais rapidement les nouveaux voyageurs doivent rester gentiment debout.
Nous passons près de Fujisan. Mon voisin japonais me le montre, tout fier. Il fait toujours très beau mais la vue depuis le train n'est pas belle, il y a des fils électriques, un environnement de ville. Je rigole... et lui dis que je vais lui montrer les photos que j'ai prises il y a 2 jours, moi Monsieur... Il fait 'ohhh' comme seuls le font les japonais.

Le temps passe. Soudain, je regarde l'heure sur mon iPhone. 12.05. Euh, on ne devait pas s'arrêter à 11.48 à Kyoto et on est bien d'accord au Japon les trains n'ont pas de retard ? Bing, l'arrêt qui vient est Shin-Osaka... Yehhh. Toi, Annie, la pro de chez pro, qui connaît la gare de Kyoto comme ta poche, tu ne l'aurais pas reconnue et, en plus, tu n'aurais pas été alertée par le fait que beaucoup de monde soit descendu à Kyoto ? Oui, on peut le faire.
Je descends, vais voir un employé qui met juste un petit coup de tampon sur mon billet, m'écrit sur un petit papier l'heure du prochain train et le numéro de la voie. 5 minutes plus tard, je suis dans le train Hikari qui va vers Tokyo et dont le premier arrêt sera Kyoto...

Cette fois, je descends bien et je me dis, comme E.T. : 'Maison' quand je sors sans me tromper de l'énorme gare de Kyoto et que je suis sur la grande place d'où partent tous les bus. Aucun endroit ne m'a jamais procuré cette sensation de me sentir chez moi.

Je marche à toute vitesse vers l'auberge de jeunesse Ks' house Kyoto. Je franchis la porte. 'Annie-san :)´. C'est mon 7eme séjour au Japon, je viens pour la 6eme fois chez Ks' house Kyoto et, à la fin de ce séjour, j'aurai passé 15 semaines au Japon et 11 semaines chez eux. Je connais toute l'équipe, ils sont super gentils. Je pose mon sac à dos, on m'informe que ma valise est arrivée et je pars en taxi vers mon cours de japonais dans l'ecole ARC Academy. Pas le choix, j'ai failli être en retard avec mes pérégrinations. Je vais prendre 10 heures de cours individuels pendant ces deux semaines de séjour. Ce n'est pas énorme mais il faut que je travaille mes leçons entre deux séances et ma mémoire n'est pas celle de mes 20 ans. Pendant mon premier cours, j'apprends quelques katakana.

Je rentre à Ks' house prendre possession de la chambre et m'installer. Je prends le bus vers Teramachi Dori et sa voisine, deux arcades commerciales parallèles couvertes qui croisent le marché Nishiki. Je me promène et vais diner de tonkatsu (côtes de porc panées) avec du chou blanc, du riz, un assortiment de sauces délicieuses dans un petit restaurant de la chaîne Katsukura dont je connaissais le restau de la gare. Mon voisin japonais, au comptoir, me parle en anglais et m'explique comment me dépatouiller avec ma dînette. Nous discutons un peu.

Fin de la journée, je suis rétamée.

Bonne soirée,

La suite demain sans doute.

Annie

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par annie Dernière mise à jour le 08 janvier 2015