DSC01819

Automne 2013 - Kyoto - Takao - Jingoji

Bonjour,

Reprenons le cours du récit. Nous sommes le mercredi 4 décembre. Je poursuis ma visite du charmant village de Takao et termine ma promenade par le Jingoji, un temple bouddhiste datant du 9ème siècle.

L'ensemble du temple fait 200.000 m2. Il est composé de plusieurs sous-temples. C'est le temple le plus visité de Takao. Après une très, très longue montée des marches (voir les photos), on arrive au temple. Je n'ai vu personne escalader les marches sans s'arrêter.

Plusieurs bâtiments sont visibles sur l'ensemble de Jingoji :

L'endroit est très calme et vaste. A un moment, je vois une flèche avec des mots inscrits en japonais. Elle indique une destination tout en contrebas. Je me dis que, ensuite, je devrai remonter. Je m'abstiens. Quelques minutes plus tard, je me dis que, si cela se trouve, je ne reviendrai jamais à Jingoji et rebrousse chemin. J'ai bien fait, j'arrive sur un très joli chemin en pleine forêt qui me mène à un endroit débouchant sur une vue magnifique sur la vallée et la rivière tout en contrebas. 2 dames lancent des disques en argile dans la vallée, il est dit que les vœux que l'on formule en accomplissant ce geste se réalisent.

Pour retrouver mon bus de retour, je dois redescendre toutes les marches puis remonter ... une centaine de marches en pierre. Je prends le bus de ville n°8 qui me ramène au centre de Kyoto.

Et là... je m'emmêle les pinceaux question transports. Au lieu de prendre le bus JR que j'avais pris le matin, qui m'aurait amenée directement à la gare de Kyoto pour 500 yen, je prends le bus de ville n°8 avec mon pass quotidien que je n'ai pas encore utilisé jusqu'à présent (donc 500 yen) pour lequel je dois payer un surcoût de 300 yen, étant donné la longue distance. Ensuite je prends un autre bus, le 73, et prépare mon pass jour qui me dispense normalement de payer un billet. Arrivée à mon arrêt, je suis la seule à descendre, présente mon pass au conducteur mais ... celui-ci ne fonctionne pas sur cette ligne 73 ! Arggh, je dois donc suer sang et eau pour trouver 220 yen dans mon portefeuille. Je suis la seule non-japonaise du bus et me sens un peu nunuche ! Finalement, au lieu des 500 yen que j'ai payés le matin pour un trajet aller, je paie 1020 yen pour mon trajet retour !!! Bravo.

Bonne journée,

Annie

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par annie Dernière mise à jour le 20 Mai 2016