SAM_0426

Jour 7

Aujourd'hui la journée est consacrée à la visite de deux jardins, et non des moindres. Pour visiter le premier, nous nous rendons à Okayama pour voir le Korakuen, considéré comme l'un des trois plus beaux jardins du pays. Il peut surprendre à première vue: c'est un jardin de type promenade, comprenant, outre les étangs, de vastes étendues de gazon, de petites collines, une scène de nô, des sanctuaires et des pavillons de thé ou de repos.

L'après-midi, direction la ville de Takamatsu, située sur l'île de Shikoku, que l'on rejoint en empruntant le pont Seto-Ohashi. Une fois arrivés à la gare JR de Takamatsu, nous empruntons un tout petit train jusqu'à la station éponyme du jardin. De là, le Ritsurinkoen est à 5 min à pied. Ce jardin, s'il ne fait pas partie des trois plus beaux du Japon,est néanmoins classé 3 étoiles dans le guide touristique Michelin et c'est également le plus grand jardin du Japon possédant le titre de « paysage exceptionnel ».

Adossé au mont Shiun, il est divisé en deux parties : un jardin occidental et un jardin japonais. Nous sommes entrés par le premier, et si au départ nous avons été un peu déçus par cette partie, le jardin japonais nous a enchantés. On retrouve dans tout le parc des pins noirs du Japon, et cet arbre donne un charme unique au Ritsurinkoen.

La vue la plus belle du jardin est sans conteste celle qui domine l'étang principal ; c'est un spectacle magnifique.

Après 3 heures d'enchantements, nous rejoignons notre hôtel (encore un Toyoko Inn) puis allons nous promener en ville. Il y a peu de touristes occidentaux ; les regards des gens sont curieux, et beaucoup plus appuyés que dans les autres villes que nous avons visitées. Nous dînons ensuite dans un petit restaurant sans prétention, repas qui a failli mal tourner, en raison d'un fin morceau de baguette tombé par inadvertance dans l'assiette d'udons et ensuite fiché dans le gosier. Heureusement plus de peur que de mal, nous nous rendons dans le combini le plus proche pour acheter du pain de mie salvateur qui permettra d'évacuer l'intrus. Assez d'émotions pour la journée, le lendemain c'est Hiroshima qui est au programme...

Cet article est proposé par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kakikomi. Il ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par adamantin Dernière mise à jour le 20 novembre 2014