Les meilleurs souvenirs à rapporter du Japon

Où faire son shopping omiyage

Le souvenir de voyage prend une dimension encore plus prégnante au Japon avec le concept de お土産 omiyage. Ainsi, le plus difficile s'avère souvent de choisir ou, tout simplement, de ne pas craquer lors de ses visites sur l'archipel !

Que ce soit pour rapporter des cadeaux à ses proches, conserver un objet ou un élément de décoration pour chez soi, ou encore pour profiter de tarifs plus avantageux sur place qu'en import, la chasse aux souvenirs devrait vous occuper tout au long du séjour, ne serait-ce qu'en filigrane. Cet article vous permettra donc d'y voir un peu plus clair pour mieux cibler avant le départ.

Notre conseil : prévoyez une valise peu remplie à l'aller pour pouvoir loger un maximum de souvenirs au retour, et prenez garde aux éventuelles limites de quantités et montants autorisés à voyager avec vous pour ne pas vous les voir confisqués.

Au Japon, la TVA est de 8% mais vous pouvez demander une détaxe sur de très nombreux produits, sur simple présentation de votre passeport et ce, dès 5.000¥ (~44,13€) d'achats dans une même boutique. Pensez-y !

À découvrir également :

Détaxe et duty-free au Japon

Spécialités de Tokyo

Il y a peu ou prou de spécialités que vous pourrez trouver exclusivement dans la capitale japonaise. Toutefois, Tokyo n'usurpe certainement pas sa réputation de haut lieu du shopping et les pôles dédiés n'y manquent pas pour effectuer ses achats :

Dans tous les plus grands quartiers tels que Shinjuku, Ueno, Marunouchi ou encore Ikebukuro, n'oubliez pas non plus d'arpenter les grands centres commerciaux qui s'étalent sur plusieurs étages, dans les immenses gares ou tout autour d'elles.

Spécialités de Kyoto

Cela peut paraître cliché mais on trouve de magnifiques souvenirs japonais très typiques dans les temples et sanctuaires. Et naturellement, c'est à Kyoto qu'il y a le plus de choix. On peut ainsi en rapporter des お守り omamori (amulettes), des 絵馬 ema (planches de vœux), de l'encens ou encore des objets-symboles à l'effigie du lieu (par exemples, des petits torii du sanctuaire Fushimi Inari). Attention aux tarifs parfois élevés dans les temples les plus touristiques !

L'ancienne capitale et ses quartiers typiques sont également idéaux pour (s')offrir un kimono ou ou yukata. Dans le centre-ville, les possibilités sont nombreuses, des magasins dédiés aux tarifs haut de gamme, au classique Takashimaya plus abordable, en passant par la boutique Chicago et ses pièces d'occasion. Pour les beaux tissus, une seule adresse toujours dans le coin : Nomura.

Dans tous les cas, pour votre shopping à Kyoto, le plus simple est de déambuler dans les artères commerçantes de Kawaramachi, Teramachi et tout autour. Il est possible d'y consacrer jusqu'à une journée entière tant les découvertes sont nombreuses !

Autres objets traditionnels

Outre celles abordées plus haut, il existe une foule de spécialités nipponnes (au sens large) qu'il est possible de dénicher un peu partout lors de pérégrinations au Japon. On pense déjà forcément aux Maneki-Neko et autres Daruma, fameux porte-bonheur.

Plus délicats et moins gourmands en place dans les bagages, les 風呂敷 furoshiki (carrés de tissu pour porter différentes petites affaires), 手拭い tenugui (mouchoirs en coton) et autres 扇子 sensu (éventails) raviront en particulier les dames. On pense également aux poupées diverses, jusqu'aux kokeshi.

Les 足袋 tabi, ces chaussettes avec le gros orteil séparé (comme des moufles pour les pieds) feront peut-être sourire vos proches au retour, mais attention à ne pas en tomber accro ! Dans le même genre, on pense naturellement aux amusantes sandales 下駄 geta ou 草履 zôri.

Enfin, attention aux armes en tous genres (katanas, sabres, couteaux...) dont le transport est réglementé et les contrefaçons ou répliques très bas de gamme de plus en plus courantes, en particulier sur les marchés et dans les lieux les plus touristiques.

Cuisine

Dans cette catégorie, le choix sera évidemment pléthorique tant les Japonais sont les premiers consommateurs de leurs propres spécialités culinaires locales. Mais prenez garde aux dates de conservation des aliments, parfois très proches et qui empêchent donc de repartir avec au pays.

Chaque région ira de son produit phare, souvent décliné, et il suffira d'arpenter les lieux touristiques ou les grandes gares du pays pour débusquer aisément des boîtes toutes prêtes et bien emballées pour le transport. Ainsi, on favorisera :

  • wagashi : confiseries traditionnelles, senbei, mochi, pâtisseries et gâteaux divers
  • thé vert matcha et ses nombreux dérivés
  • saké ou shôchû (eau de vie)
  • accessoires bento (Bento&co a par exemple sa boutique en centre-ville de Kyoto)
  • les inévitables Kitkat aux goûts amusants, saisonniers ou en édition limitée

Pour éviter les denrées périssables, d'autres choix sont possibles, à commencer par les baguettes aux formes, motifs et fourreaux variés pour tous les goûts.

N'oubliez pas de penser aux faux plats japonais en cire ou en plastique — ceux présents dans les devantures de nombreux restaurants au Japon. Ils amuseront la galerie et ouvriront l'appétit grâce à leurs reproductions fidèles. On en trouve de très nombreuses versions de toutes les tailles, jusqu'aux aliments individuels, en particulier dans les quartiers dédiés : à Osaka Namba dans la rue Sennichimae Doguyasuji, ou à Tokyo sur Kappabashi-dori entre Ueno et Asakusa.

Divers

Avec un soft-power aussi puissant, impossible d'éviter les produits culturels japonais. Les chaînes de type Tsutaya et Book-off offrent à elles seules un choix immense, en neuf comme en occasion, et leurs magasins couvrent tout l'archipel ou presque. Vous y trouverez la plupart des livres, CD, DVD ou jeux vidéo recherchés. Il est ainsi possible de dénicher des collections complètes de manga à prix cassés, ou encore les magnifiques (mais onéreuses) éditions Blu-Ray du Studio Ghibli. À Osaka, Den-Den Town complètera bien vos envies otaku.

Plus simplement, un petit tour dans un konbini vous permettra d'acheter votre magazine ou Jump préféré du mois de votre voyage. Même idée dans les "pharmacies" pour rapporter des produits cosmétiques locaux ou des masques à imprimés amusants.

D'autres grandes boutiques comme Donquihote ou les nombreuses franchises de 100 Yen shops vous permettront d'acheter des cadeaux insolites et pas chers, par exemple :

  • coques ou pochettes de smartphones japonisantes et/ou fantaisistes
  • drapeaux japonais ou bandeaux (attention au goût douteux de ceux où est inscrite la mention 神風 kamikaze)
  • déguisements et cosplay divers

Quant à Hello Kitty, sa collection de porte-clés Gotochi vous permettra de vous remémorer tout votre périple puisque Kitty-chan se décline selon d'innombrables lieux et régions visitées !

Si vous voyagez pendant la période du nouvel an et n'avez pas peur des files d'attente, tentez de rapporter un fukubukuro, les sacs-surprise vendus par les grandes enseignes qui contiennent du matériel à la valeur parfois bien plus importante que le prix d'achat.

Enfin, l'achat sur place de matériel informatique, électronique ou photographique au Japon n'est pas toujours si avantageux qu'on persiste parfois à le penser. Il dépend principalement du taux de change, mais les étaux se resserrent depuis des années déjà. Pour tout un tas d'autres raisons, il vaut souvent mieux s'équiper avant de partir sur des sites très compétitifs comme Amazon.

---

D'autres idées et conseils ? N'hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous.

Article intéressant ?
4.52/5 (31 votes)

Galerie photos

  • Daishoin Miyajima 10
  • Omikuji
  • Momiji Manju 7
  • Sake Japonais 2

Informations pratiques

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Accompagnement privé

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles