Témoignages de vos expériences dans les ryokan ?

15 réponses

Bonjour à tous,
Je suis actuellement en stage dans un ryokan (auberge traditionnelle japonaise) et le but de mon stage est de trouver comment attirer les étrangers dans ce type de logement très traditionnel et méconnu des occidentaux. 

Si vous avez des idées, ou des réflexions, témoignages de vos expériences à me faire part celles-ci sont la bienvenue :)

Merci d'avance et de votre compréhension.

Question intéressante ?
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Mili
27 Août 2014
12:55

Bonjour,
Lors d'un séjour au Japon, j'ai passé une nuit au ryokan d'Okayama.
Etant amoureuse du Japon et de sa culture, j'ai adoré ma soirée et ma nuit là-bas, le service et la nourriture très traditionnels, la gentillesse, la serviabilité et la disponibilité de mes hôtes. Le futon au sol n'est pas très confortable quand on n'a pas l'habitude mais j'ai adoré essayer de porter un kimono (même si je sais maintenant que je ne l'avais pas mis comme il faut ! haha !!)
J'ai cependant relevé quelques inconvénients. A part la patronne (une mamy pas très sympa, soit dit en passant), personne ne parlait anglais. Et j'ai été gênée par l'heure du dîner et du petit-déjeuner programmées à l'avance.
Voilà mes impressions, en gros.

Gral94
27 Août 2014
14:19

Bonjour,

Oui c'est vrai qu'a Miyajima, j'ai du me coltiner un petit déj à 8h (bon la encore ça va) et un repas du soir à 18h (glurp)... un peu tôt à mon gout...

Gral94
27 Août 2014
14:36

le problème des ryokans c'est que ce n'est jamais simple de réserver et/ou de se renseigner... il n'y a qu'à prendre exemple sur japanguesthouse qui les référence sans indiquer de prix clair, juste une fourchette indicative. Le seul moyen d'avoir le prix exact c'est de ce passer par le formulaire de réservation. En dehors de cela beaucoup de ryokan ne sont pas référencés sur des sites tel que booking.com ou hotel.com et n'ont pas de site internet qui leur est propre ou s'il y en a un il est souvent en japonais et rarement en anglais. Et quand ce dernier est en anglais généralement il est vraiment trop succinct et n'est pas toujours mis à jour.

autre problème, dans les ryokans il n'est souvent pas possible de payer par carte de crédit et les prix ne sont souvent pas donnés. Et même si la prestation est supérieur à celle d'un hôtel traditionnel, je ne suis pas certain que la différence soit justifiée.

attention je ne critique pas les ryokans. j'adore y séjourner et se sera d’ailleurs encore le cas pendant 6 nuits en septembre. Mais la conjugaison de tout cela fait que les touristes étranger les boudes souvent.

27 Août 2014
15:03

Tiens donc, je lis ici que le fait de ne pas parler japonais est un gros problème dans les ryokan, alors que dans les réponses à une autre question il était dit que ce n'était pas du tout un problème quand on voyageait au Japon...

Gral94
27 Août 2014
15:16

Premièrement Mili dit "inconvénient" et non pas "gros problème". Deuxièmement même si les tenanciers des ryokans ne parlent pas un mot d'anglais on arrive toujours a se faire comprendre tellement les japonais sont patient et serviable. Donc ce qui pourrait être un problème dans n'importe quel pays du monde n'en est plus un au japon... troisièmement tu n'as rien autre à faire que de venir bâcher les gens gratuitement. Ce n'est pas la première fois que tu le fais et ça en devient très agaçant pour rester poli.

allez vas y déverses ta haine puisque apparemment tu n'as que ça à faire...

27 Août 2014
15:23

Merci pour vos réponses, elles sont importantes pour moi et me permettent d'avoir un autre avis que le mien. C'est vrai que pour les sites internet je suis totalement d'accord avec toi Gral94, ça devient quelque chose de fondamental/essentiel pour pouvoir avoir un aperçu ou du moins se laisser tenter par une reservation ou autre et la plupart des ryokans ont des sites très peu fonctionnels (je ne parle pas qu'au niveau de la langue ...).

27 Août 2014
15:53

Lors de mon séjour, j'ai passé trois nuits dans trois ryokan différents, avec dîners et petits déjeuners. Contrairement aux hôtels "occidentaux", les horaires des repas étaient plus tôt (dîner dès 17h30) et les menus beaucoup plus traditionnels (tempura, soupe de miso, tofu, légumes, riz...). Pas possible d'y trouver par exemple des croissants ou du pain au petit déjeuner.
Pour le couchage, il est certain que le futon au sol est assez dur, mais étant habitué à un matelas dur, je n'ai pas vu de grosses différences et j'ai dormi à chaque fois comme un loir! Les personnes habitués à des matelas plus souples auront peut-être du mal à bien dormir.

Pour ma part, très bonne expérience, que je renouvellerai lors de mon prochain séjour.

27 Août 2014
18:18

Idem que Agepoyo, plusieurs Ryokans testés (bientôt un autre en mars) et franchement, les gens sont serviables, nous c'était formule petit dej, à une heure matinale mais totalement acceptable.
Comme pour le repas, je veux du traditionnel (sinon je vais pas là hein !), ainsi que pour les couchettes, je trouve ça très atypique et charmant. (et très bon !). Mais ça c'est une question de gout, mais si je voulais un petit dej tradition, j'irai à l'hotel.

Bref, je n'en retiens que du bon, et je dors très bien sur les futons (contrairement au lit dans un hotel, vu que je mesure 1m95, je peux dépasser sans bois de lit pour m'emmerder !)

27 Août 2014
21:13

nous avons séjourné une fois et une seule dans un ryokan c'était sur la presqu'île d'Ise
c'est un souvenir inoubliable mais que nous n'avons pas réitéré
personne ne parlait anglais et c'était trés bien
nous avons dormi dans des futons 4 dans une pièce (pas de futon 2 personnes pour les parents)
la salle de bain était nickel mais c'était une petite baignoire car il y avait des salles de bain commune (n'ayant pas envie de faire d'imper devant les autres touristes, nous n'y sommes pas allés )
nous n'avons pas pu diner le soir car il fallait prévenir bien avant notre arrivée et l'heure du petit déjeuner nous a été imposée pour 7h30
si bien que nous nous sommes levés au dernier moment ...
le petit déjeuner a été un supplice car il s'agissait de poisson avec du riz et d’autres mets traditionnels assaisonnés à manger avec des baguettes (même un oeuf a la coque) c'était trés bon mais pas évident
nous étions dans une salle commune avec d'autres japonais qui mangeaient leur petit déjeuner dans les règles de l'art avec notamment une vieille épouse qui préparait tout pour son mari , se déplaçant aisément a genou ficelée dans son kimono (c'est un grand spectacle)
nous étions maladroits , les enfants étaient encore moins à l'aise que nous.
le pire a été quand nous sommes remontés dans notre chambre et que nous avons constaté que les futons étaient rangés ainsi que nos affaires (pyjama, chausettes et culottes de la veille) bref la HONTE! l’hôtesse avait fait le ménage en autre absence.
nous sommes partis rapidement avec quelques sumimasen en guise d'excuses, l'hotesse nous a des onagiri
et une fois dehors nous avons poussé un grand Ouf de soulagement.
c'était inoubliable mais il faudrait avoir un guide précis de ce qu'il faut faire et pas faire. nous sommes plutot bien élevés et polis mais vraiment là on a du passer pour des gros sales français !

Jice
28 Août 2014
08:43

Bonjour,
J'ai pu tester un ryokan dans les environs d'Osaka en 2011 lors de mon séjour au Japon.
Ma femme de chambre parlait un anglais "so perfect", la chambre était très bien et confortable, et le couchage en futon. Certes plus "dur" qu'un couchage occidental, mais il ne faut pas s'attendre à un couchage "western style" dans un ryokan.
Le bain était collectif et l'eau bouillante, au moins maintenant je sais ce que ressent le homard quand il est plongé dans l'eau bouillante...^^
Les Japonais sont assez pointilleux sur l'hygiène et la propreté, et ce qu'il faut faire et ne pas faire est assez simple, se déchausser avant d'entrer chez quelqu'un, ou dans un hôtel, temple, etc...
Un personnel du ryokan a même essuyer les roues de ma valise à roulette.
Et dans les bains on se lave avant d'entrer dans le bain, puisque le bain est plus un moment de délassement quasi rituel.

28 Août 2014
12:25

Dès mon premier voyage au Japon il y a fort longtemps (uniquement dans un but professionnel mais j'avais rallongé pour y rester un weekend), j'ai expérimenté le ryokan sans le moindre problème mais c'est vrai que je me débrouillais déjà un peu en japonais ... j'avais déjà des amis japonais et pris la précaution de me renseigner.

Tous les guides de voyage, ceux pour les routards comme ceux pour les bobos, contiennent un chapitre dédié, et expliquent bien les règles à respecter notamment au niveau du "bain".

Maintenant, pour répondre à Gabriel-salmon :
- les horaires des repas sont les horaires traditionnels au Japon, qui ne correspondent pas à ceux des touristes. Au Japon, on se lève tôt le matin et le petit-déjeuner est donc aussi servi tôt et on mange tôt le soir. C'est ainsi et c'est (peut-être) aussi parce qu'il fait nuit tôt. Après, faut voir le bon côté des choses. A Miyajima, par exemple, j'ai apprécié de dîner tôt et de ressortir après avec toute une soirée de libre, à voir le site et le torii illuminés, à faire des rencontres et pouvoir discuter avec des gens ... DONC peut-être qu'une fourchette d'horaires seraient appréciables pour nombre de touristes. Il n'y a pas beaucoup de mets préparés à la dernière minute, donc cela devrait être possible. Certains ryokan proposent déjà une fourchette petit-déjeuner style 7h-8h au moins, peut-être que 7h-9h serait mieux. Après, c'est aussi une question de personnel.
- le futon est dur parce qu'il n'est pas épais et que la plupart des occidentaux ne sont pas habitués à un matelas dur. Je n'ai entendu qu'une seule fois des touristes s'en plaindre (peut-être parce que j'ai rarement été dans des ryokan où y a beaucoup de touristes ?), c'était à Kyoto et on leur a proposé de mettre deux futons l'un sur l'autre. DONC : c'est peut-être une solution de proposer deux futons pour que ça soit moins dur.

kaeru
01 Septembre 2014
22:39

Quelques "problèmes" avec les ryokan :

Peu de sites sont en anglais et permettent de faire des réservations, c'est vrai, et c'est un problème quand on se débrouille seul pour voyager sans (vraiment) parler le japonais. Si jamais le ryokan a une page en anglais il y a soit peu d'informations, soit impossibilité de réserver en ligne directement (c'est à dire qu'il faut envoyer un mail et attendre la réponse).
Sur beaucoup de sites de réservations d’hôtels (type hotel.com), les hôtels sont présentes comme des "ryokan" mais soit n'en sont pas (pas de 1/2 pension, chambres à l'occidentale), soit ne proposent pas la dite 1/2 pension mais juste la chambre.
Bref c'est compliqué de réserver.

Personnellement les heures des repas ne me dérangent pas car au Japon je vis à la japonaise. Je commence tôt et je me couche tôt pour suivre le soleil. De plus aller dans un ryokan c'est expérimenter la cuisine du pays. L'avantage des petits déj japonais c'est qu'on a pas faim à midi. La nourriture était toujours très bonne parfois même raffinée (je suis allée 3 fois au Japon). J'ai juste eu du mal avec l'odeur du poisson grillé à 8h du mat... mais le reste du petit dej était toujours excellent.

Les couchages sont durs et donnent mal au dos mais on a parfois la possibilité de demander 2 matelas. Comme le dit Lisa nous n'avons pas l'habitude des couchages très durs (mon matelas en France est toutefois déjà très ferme).

Je suis étonnée que personne n'ai évoqué la question du bain. Je pense que pour les plus timides d'entre nous les bains communs peuvent être un énorme obstacle. Bien sûr, cela fait partie du charme du ryokan mais j'ai bien apprécié, dans un ryokan où je suis allée, le fait qu'à chaque étage il y ai eu une petite salle de bain qu'on pouvait privatiser. Ayant une particularité physique, je n'aime guère me mettre nue en public car je suis regardée comme une bête curieuse. Alors il était agréable d'avoir le choix.

Sinon, le personnel était très sympa et les plus jeunes chargés de l'accueil se débrouillait aussi bien que moi en anglais.

Concernant les règles de savoir vivre et de bain, c'est expliqué dans n'importe quel guide sur le Japon donc pas de réel souci.

02 Septembre 2014
19:20

Oui, le bain ... collectif, ça peut être un problème dans certains cas.
Je n'en ai pas parlé car je suis peut-être un peu prude du fait, aussi, d'une particularité physique après une opération chirurgicale, j'hésitais à en parler ouvertement sur ce blog, mais finalement pourquoi ne pas faire profiter de mon expérience dans ce domaine ?

Je ne voulais pas me montrer nue même si, sachant que les bains ne sont pas mixtes, cela n'aurait a priori pas dû me poser de problèmes entre femmes.

Pourtant, lors de mes premiers voyages au Japon après mon opération, je prenais soin de réserver dans un ryokan où l'on pouvait disposer d'un ofuro individuel, qui peut se réserver à l'avance eet permet de bénéficier à plein du bain traditionnel, et je n'allais pas dans les onsen.

Aujourd'hui, je sais que je me privais ainsi quand même d'une expérience et d'un plaisir certains.
Les japonais ont en effet une approche toute différente de nous dans les bains collectifs, si j'ose m'exprimer ainsi. C'est chacun pour soi, les yeux ne sont pas "baladeurs", ou alors on ne s'en rend pas compte.

Il y a deux ans, j'ai pris mon courage à deux mains et je suis allée dans un ryokan, où il y avait à la fois un bain collectif pour femmes et un onsen "maison" si l'on veut, en pleine nature.

L'expérience ainsi vécue m'a convaincue de ne plus hésiter à l'avenir et de profiter de ce plaisir, car j'ai pu avoir des conversations et des échanges tout à fait inoubliables. Même si je sais que les femmes avec qui j'ai partagé cette expérience ont toutes vu mon corps, je n'ai ressenti ni curiosité ni pitié à mon encontre. Et il n'y a eu aucune question.

Cependant, pour Gabriel-salmon, je crois que ce serait bien si un ryokan disposait à la fois d'un bain collectif et d'un bain individuel. Comme cela, le client aurait le choix et personne ne serait privé du plaisir que ça procure.

kaeru
02 Septembre 2014
22:54

On est d'accord ! Je me sens moins seule tout d'un coup^^

J'ai moi aussi testé les bains collectifs et n'ai pas été "dévisagée" (si je puis dire) ; le plus dur c'est le premier pas. Ceci dit pour rassurer d'éventuels futurs clients.
J'ai toutefois trouvé l'eau du bain beaucoup trop chaude, mais comme elle est différente dans chaque ryokan/onsen...

03 Septembre 2014
00:11

Effectivement ...

Merci de ton retour !

Quant à la température du bain, j'ai trouvé qu'en entrant lentement et en s'aspergeant un peu, ça va assez bien. C'est différent que si l'on entre dans une piscine où l'eau est "fraîche" et où il faut faire vite ;-)
Ce qui est rassurant : les Japonais aussi trouvent l'eau très chaude ;-) et ne restent parfois pas non plus très longtemps dans le bain.

En fait, en y réfléchissant bien, ce n'est guère plus dur qu'un vrai sauna finlandais.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.