Rester 4 mois au Japon sans visa ?

6 réponses

Bjr. Je pars pour 4 mois au Japon première semaine octobre.
Visites diverses et surfouching. 60 ans. Pas possible de visas spéciaux.
Un aller retour en corée (au bout de 3 mois pour "repartir pour 3 autres mois") grève le prix global du voyage.Que se passera-t-il si je repasse la frontière au bout de ces 4 mois ? Camp de rétention (je part, inutile). Amende (ça craint..). Quels conseils ?

Question intéressante ?
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

greg
25 Septembre 2012
22:36

Je pense que ça ne serait pas bon pour un retour au Japon si tu ne pars pas dans de bonnes conditions.
Après tu t'exposes (vu qu'on est fiché dans tous les hotels) à être expulsé manu militari. Si tu fais que du couchsurfing tu seras moins vite repéré c'est sûr mais bon, dans un pays où la droiture règne (je passe pour un rebelle à traverser quand le petit bonhomme est rouge) vaut mieux pas trop tenter le diable.
Mais pourquoi ne pas faire un petit aller retour vers la corée en bateau depuis ? ça te prends deux jours et le voyage n'est pas si couteux et puis ça doit être sympa (sauf tempête, typhon...etc)

Tsukiyo
26 Septembre 2012
00:13

Si je me souviens bien c'est impossible car si tu n'as pas de billet retour dans les trois mois quand tu arrives au Japon et que tu n'as pas de visa particulier, ils peuvent tout simplement te renvoyer en France.

Tu dois peut-être pouvoir passer entre les mailles du filet, mais j'imagine que c'est risqué car s'ils te prennent, ils peuvent tout simplement t'intedire de séjour au Japon.

Ce serait dommage :(

Le coup d'aller dans un autre pays n'est pas non plus si simple, si je me souviens bien également, tu peux rester 90 jours maximum en tant que francais sans visa seulement au cours d'une période de six mois. C'est à dire qu'il faudrait que tu passes trois mois en Corée par exemple pour bénéficier d'une nouvelle période de trois mois. Je ne sais pas si c'est six mois glissants ou si tu peux faire avril,mai,juin, je pars je reviens et juillet, août, septembre et ne plus pouvoir revenir avant l'année suivante.

Ils peuvent très bien remarquer ton illégalité à ton retour, surtout que depuis quelques années ils fichent tout les étrangers à leur arrivée sur le territoire avec prIse d'empreintes.

Perso, je ne prendrais pas le risque car je ne voudrais pas me voir interdire de revenir.
D'autant plus qu'il existe des visas pour aller au Japon, notamment un visa pour pratiquer une activité culturelle ou le working holliday pour un an, tu n'es pas obliger d'y aller sans visa ;)

Olivier
26 Septembre 2012
00:22

Tu risque une expulsion en cas de contrôle. Et lors du dépars une interdiction de territoire pouvant aller jusqu à 10 ans.

joel
30 Septembre 2012
09:47

OK. j'ai bien entendu vos 3 messages. Je prends un AR inférieur à 3 mois. je verrai à trouver un retour modifiable ou... carrément le perdre; Il apparait qu'il ne serait pas impossible sur place d'obtenir une extension (si j'ai un billet retour). a voir. Je verrai à ce moment pour le billet retour. je verrai aussi sur place l'idée d'aller en corée. why not? restons ouvert à la Vie. ALors, elle s'ouvre à nous.
il me serait, je pense, dommageable d'être black lister et de ne pourvoir y retourner.
mega merci pour vos réponses, en tant qu'apports de point de vues, et/mais aussi en tant que telles : ne pas se sentir tout seul (pour moi, ce trip est méga important) est fort apréciable.

Isako
30 Septembre 2012
13:53

Désolée, je vais être un peu longue mais je veux te faire part de mon expérience : je confirme, si tu aimes ce pays, tu auras sans aucun doute envie d'y retourner très vite et ce serait vraiment bête pour une fraude d'un mois de se priver du Japon pendant dix ans n'est-ce pas ?
Crois-moi, ce n'est pas l'envie qui me manque à chaque fois de rester plus longtemps (mon petit ami est Japonais et vit à Tokyo double déchirement à chaque fois !) mais je suis toujours raisonnable pour pouvoir y retourner au plus vite.
En fait, ce n'est pas à l'arrivée au Japon qu'on vérifie ton billet retour (on te demande juste d'écrire combien de temps tu as l'intention de rester au Japon sur la carte d'entrée sur le territoire) mais c'est quand tu embarques à Paris (ou en province, j'imagine que c'est pareil) qu'ils vérifient les billets retour.
Par contre, quand je suis allée en Corée au bout de trois mois, ça a été une vraie galère d'acheter mon billet sur place (dans une agence HIS à Tokyo) car on me demandait toujours mon "re-entry permit" comme si j'étais résidente (!!??!!) et j'ai eu beau leur expliquer qu'en tant que touriste je n'en avais pas besoin, ils n'ont pas voulu me vendre un billet (alors que j'avais un billet retour pour la France 3 mois plus tard car j'avais pris un billet que je pouvais changer dès le départ , ce que j'avais fait avant d'aller en Corée). Bref, cette fois-là, j'ai finalement trouvé une agence qui ne m'a pas demandé de VOIR mon re-entry permit et j'ai bluffé en leur disant que j'en avais un et ils m'ont vendu un billet. Je savais que je n'étais pas en tort puisque je n'avais pas dépasser mes 3 mois donc je savais que je n'aurais pas de problème avec l'immigration, c'était juste les AGENCES DE VOYAGE à Tokyo qui faisaient du zèle !!
Cependant, quand j'ai embarqué à Narita, là, ils ont voulu voir ma réservation pour mon billet pour la France 3 mois plus tard ET la compagnie aérienne (Asiana en l'occurence) m'a fait signer une décharge comme quoi je ne les attaquerais pas en justice si j'étais refoulée à la frontière en revenant de ma semaine en Corée !!!!!!!!!!!!
J'ai passé une semaine à Séoul un peu stressée j'avoue et finalement, quand je suis arrivée à Narita , je n'ai eu AUCUN problème, même pas un commentaire, rien du tout, aucun problème du tout ! Que de prenage de tête pour rien ... (pour info, c'était en 2009)
Maintenant, j'achète mes billets du Japon (cette année et l'an passé, c'était pour aller de Tokyo à Hong Kong) sur internet, comme ça, on ne m'embête pas.
Mais à chaque fois, à l'aéroport, au moment de l'enregistrement, on me demande TOUJOURS (pour un départ de Tokyo vers un autre pays d'Asie et retour à Tokyo) mon billet RETOUR pour la France 3 mois plus tard.
En fait, les compagnies aériennes sont formées pour anticiper les problèmes éventuels qu'il pourrait y avoir avec l'immigration.

Ce n'est pas un problème en soi, mais il faut le savoir et être prêt et en règle. Le Japon est un pays très régularisé pour tout c'est vrai, mais qui fonctionne et où il est si agréable de vivre que je veux bien mettre mon côté rebel de côté pour le bonheur qu'il me procure. Le jeu en vaut la chandelle !

Je ne sais pas si t as déjà acheté ton billet mais je trouve que HIS France (tu trouveras le site en recherchant sur Google, ils ont un bureau à Paris vers Opéra) a de très bons deals pour des billets avec des dates de retours changeables. Les prix sont compétitifs mais surtout à prix égal, ce sont les conditions qui sont meilleures : en général 30 kg de bagages ou 2 x 23kg même en économie. Quand on part 3 mois ou plus, c'est bien pratique (surtout pour une fille ! )

Voilà pour mes expériences qui j'espère pourront te servir ! Bon voyage !

joel
02 Octobre 2012
22:56

Merci bcp pour cette (pas si) longue réponse. Au vu des réponses déjà éclairantes, j'ai pris un AR par Emira Arabs (ETIHAD) pour 3 mois.... je verrai...
il fallait que je prenne une décision rapidos. Une de mes options était de sortir (Corée, ou Vladivostock ou j'ai un ami) et de revenir.
je comprends mieux maintenant les difficultés car elles viennent aussi des compagnies qui ne veulent pas s'em..... avec des personnes refoulées (peut-être aussi ont elles ""été invitées""" par les gouvernements (pareil dans ts les pays j'imagine) à ne pas donner de billets simples.
je viens de regarder HIs... zut... j'ai payé 703,00 et il semble que ce soit le même (même compagnie pour env 590.00. tant pis...

il me semble que je vais aimer ce pays et, effectivement, ce serait trop dommage d'être blacklister.... et de ne plus pouvoir revenir.

merci pour tous tes renseignements.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.