Acheter des cigarettes au Japon ?

7 réponses

Bonjour, je compte repartir au Japon dans peu de temps, mais cette fois ci j'y emmènerais quelques amis.

Je ne suis pas fumeuse, mais eux le sont, et j'aimerais savoir si il y a pour eux un moyen d'acheter des cigarettes une fois là bas.

Mes amis Japonais fumeurs utilisent une carte délivré par leur mairie pour les distributeurs, et les "bureaux de tabac" ne sont pas courant dans les rues et avant de décider de les y emmener, je ne me suis jamais posé la question de "comment acheter des cigarettes au Japon pour des touristes?".

Alors, si vous pouviez m'aider, ce serait super !

Merci !

Question intéressante ?
5/5 (4 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Djuls
02 Avril 2013
22:30

Bonjour,

Il est vrai que les distributeurs machines nécessitent une carte pour être utilisés, il y a suffisament de konbini "tabako" pour acheter des cigarettes a peu près partout.

Je n'ai pas eu de souci pendant mon dernier voyage (prévoir tout de même quelques réservent car biensur, il y a moins de konbini dans les petites villes).

Tom
03 Avril 2013
09:51

.... et attention de ne pas fumer dans les rues là où c'est interdit

Généralement, si le Japon est un pays de gros fumeurs, fumer en marchant n'est pas bien vu (sauf pour les petits vieux malpolis, mais vous ne voulez pas être comme eux).

GATTACA
04 Avril 2013
00:42

Haaaaa... Quel beau pays qu'est le Japon pour les fumeurs.
Le paquet de cigarette y est à moins de 2 €...
"fumer en marchant n’est pas bien vu" C'est même parfois interdit et la police n'hésitera pas à vous le faire remarquer. Dans la rue, sur les quais de gare il y a des espaces fumeurs. Bien délimités par un marquage au sol et qui se remarque facilement par une concentration de cendriers et un attroupement d'oncophiles assumés. Il est interdit de fumer dans les trains. Y compris les shinkensanen qui avaient il y a encore quelques temps des voitures fumeurs réservées. Il me semble même (quelqu'un peut il confirmer) que maintenant, même sur les quais de gare il est interdit de fumer et les zones fumeurs ont disparues.
Sinon, comme en France, il est interdit de fumer dans les lieux publics. A ce détails près, c'est qu'un lieu public, c'est la rue (exception faite des espaces fumeurs). Les restaurants, les izakayas et autres lieux prisés des fêtards et autres soiffards ne sont pas des lieux publics. Ce sont des lieux privés.
L'avantages des combinis, par rapport aux distributeurs : pas besoin de la fameuse carte. Par contre, après 23h ou minuit (je ne me souviens plus très bien) les combinis n'ont plus le droit de vendre de tabacs.
Par contre, pour le retour en France, consultez le site des douanes pour connaître les quantités autorisées à l'importation.

S
04 Avril 2013
04:11

"Le paquet de cigarette y est à moins de 2 €…"
euh, 440 yen en février 2013, soit environ 4€

hanami
04 Avril 2013
16:47

En effet 440yens soit environ 3.70€ au taux actuel.
Et en effet, les quaies de gare sont désormais entièrement non fumeur (pour la région de Tokyo en tout cas à ma connaissance)

Quentin
07 Avril 2013
23:36

A savoir si vous passez par Narita, les duty free proposent des cartouches de mild seven a 22€ soit 2.20€ le paquet...

smaragdin
15 Mai 2014
15:10

Bonjour

Petit update concernant le tabac au Japon. Etant fumeur moi-même, j'ai été confronté aux prégrinations du fumeur nippon.

Déjà, à l'aéroport, en tout cas celui de Narita, il y a des cabines de 3m² environ situées juste à l'extérieur. Personne ne se permettrait de fumer direct une fois passée les portes automatiques de sortie. Je le dis à l'attention de ceux qui, comme moi, ont patienté un bon tour de cadran pour s'en griller une.
Il y a encore quelques années, il y avait presque autant de distributeurs de tabac que de boissons et bien souvent, les uns étaient accolés aux autres.
Depuis l'introduction de la carte Taspo, dite "carte du fumeur" mentionnée plus haut, nombre de ces distributeurs automatiques ont été retirés, faute de rentabilité.
Il est néanmoins très facile de se procurer des cigarettes, la majorité des "konbini" (superettes) en proposent. Il vous sera alors demandé de confirmer que vous êtes majeur en tapotant l'écran tactile et pivotant du caissier.
Les 23 quartiers de la capitale sont non fumeur. Il est très difficile de s'en griller une à la vue et au su de tous sans s'attirer au minimum des regards réprobateurs. Des policiers de la police de proximité patrouillent également. Il existe néanmoins des "smoking areas" disséminées un peu partout, sans que ces endroits ne soient mentionnés sur aucune carte ! Croyez-moi, j'ai cherché. C'est au petit bonheur la chance...
La majorité des restos et bars ont des coins fumeurs, ouverts ou fermés. Les fast-food aussi (généralement derrière une baie vitrée avec porte étanche).
A savoir qu'il existe aussi des minis smoking areas pour le moins folkloriques : certains commerces, superettes, tabacs et resto, disposent à leur devanture d'un cendrier. Vous avez donc le droit de vous en griller une à cet endroit précis, sans que rien ne soit affiché.

Pour finir, le Shinkansen. Là, tout dépend de la ligne. Sachez que sur la ligne Tôkaidô, de Tokyo à Hiroshima (Tokyo-Yokohama-Shizuoka-Kyoto-Osaka...), la plus empruntée du Japon, dans le Shinkansen "Hikari" auquel on a droit avec le Japan Rail Pass, il y a en tête de train des voitures fumeurs 1ère et 2ème classe. A moins d'avoir spécifiquement réservé un billet dans ces voitures (ce que vous pouvez faire avec le JR Pass), vous vous retrouverez dans les voitures 1 à 5 qui sont sans réservation. Il vous faudra alors traverser tout le train pour arriver en tête, après la voiture 15, où il vous sera autorisé d'allumer la cibiche.
Je vous déconseille, même s'il y a de la place, de vous asseoir dans le wagon fumeur si vous n'avez pas réservé. Les contrôleurs ne sont pas souples.

Il est à noté que nombre de fumeurs japonais profitent, sans autorisation, de petites ruelles peu fréquentées pour prendre leur dose en toute quiétude.
Vous remarquerez que si vous tentez la même chose en solitaire, les fumeurs de passage dans le coin ne se gêneront pas pour vous imiter.
La nuit aussi, c'est une autre musique. Beaucoup de fumeurs japonais bravent les interdits. Ces restrictions tabagiques ont donné naissance à une certaine hypocrisie. Ayant connu l'avant et l'après, je peux dire que je n'avais jamais vu autant de mégots par terre que depuis l'interdiction.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.