Maid café : l’expérience otaku

Le Maid Café est une expérience que je n'avais encore jamais eu l'occasion de tester lors de mes voyages au Japon. Même si je suis loin d'être amateur de ce genre de pratiques, il est indéniable que le monde otaku y fait beaucoup référence et que ces cafés sont un des rares pendants de cette culture "dans la vie réelle" .

A ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, la maid est une domestique, archétype de personnage dans les animés japonais. Fantasme plus ou moins réalisé de son "maître" (en japonais : goshujin-sama), elle est une figure plus évidente à personnifier par le cosplay que d'autres représentations de la culture otaku. J'ai déjà abordé un ou deux de ces animés, par exemple Mahoromatic.

C'est la raison pour laquelle on trouve beaucoup de ces maids dans les rues du quartier Akihabara, pôle électronique et justement otaku à Tokyo (mais aussi par exemple dans le quartier Den-Den Town à Osaka). Je n'ai pas eu besoin de patienter longtemps pour commencer mon enquête : sorti de la gare d'Akiba un après-midi, je me suis fait alpaguer deux ou trois fois en à peine cinq-cents mètres. La raison est que souvent les Maid Cafés sont invisibles de l'extérieur car placés dans les étages des immeubles.

La formule est simple : une jeune femme déguisée en soubrette vous démarche (voir photo en début d'article) soit en vous distribuant un prospectus, soit en vous présentant une plaquette du café pour lequel elle travaille. Dans mon cas, après m'être assuré avec la maid que l'établissement correspondait à ce que je cherchais, elle nous a accompagné pendant cinq à dix minutes de marche jusqu'au café.

Chaque Maid Café est différent. Si l'on ne trouve généralement que du personnel féminin et jeune, en tout cas en clientèle et au service, celles-ci sont généralement toutes parées du même costume. On trouve des établissements identiques à des cafés classiques, le cosplay mis à part, mais aussi beaucoup de lieux thématiques. Dans mon cas, il s'agissait d'une représentation (un peu cheap) de l'époque d'Edo où les clients jouent le rôle de seigneurs.

Le fonctionnement est souvent le même dans les Maid Cafés. On paye un droit d'entrée (dans mon cas, 1.500¥) qui offre une boisson. La maid vous explique le fonctionnement du lieu et vous appelle systématiquement goshujin-sama. Chaque boisson servie fait l'objet d'un petit cérémonial où le client doit reproduire certains gestes et déclamer une formule moe simultanément avec la maid. Assez déstabilisant car je ne m'y attendais pas...

Puis c'est une sorte de jeu de rôle qui s'installe. La serveuse, qui force son aspect kawaii (mignon), est dédiée à votre table et doit vous faire participer à un maximum d'activités possibles, par exemple :

  • prendre des photos décorées avec une ou plusieurs maids de votre choix
  • commander une pâtisserie, un dessert voire un plat pour déjeuner
  • jouer à un jeu de société (par exemple jankenpon, c'est à dire pierre-feuille-ciseaux), un jeu de cartes ou jeu vidéo avec une des soubrettes
  • d'autres activités diverses qui dépendent de chaque Maid Café
  • ou simplement passer quelques minutes à discuter avec une maid

Bien entendu, chaque activité est payante et souvent à des tarifs assez prohibitifs. Je précise que n'importe lequel de ces exercices n'a absolument aucun caractère sexuel. D'ailleurs, j'ai été étonné de voir un public assez varié, constitué principalement de jeunes adultes (à vue de nez entre 18 et 30 ans) mais loin des clichés un peu glauques ou pervers auxquels on peut s'attendre. Il n'est pas rare de voir des couples dans un Maid Café, ou même un groupe de filles entre elles.

En revanche, j'ai été un peu plus gêné par le fait que les serveuses sont parfois très jeunes. Bien sûr, difficile de savoir quel âge ont vraiment les maids, mais j'ai pu me retrouver mal à l'aise en me faisant servir par une jeune fille qui joue quand même le rôle fétichiste d'une soubrette. Et qui en rajoute dans la voix, les mimiques, les expressions d'animé parfois un peu tournés vers le ecchi. Comme d'habitude, le rapport humain à l'occidentale a parfois du mal à se trouver dans certains pans de la culture japonaise.

Voici une vidéo publiée par un Maid Café assez classique appelé "MaiDreamin", qui montre le fonctionnement de leur établissement :

Au final, ce n'est pas une expérience que je réitérerai, tout simplement parce qu'elle ne me correspond pas. Et aussi parce qu'il y a tellement de petits cafés classiques adorables à découvrir dans tout le Japon, que je ne me vois pas passer du temps dans des établissements somme toute très factices et fantasmatiques.

Ce n'est pas ce que je recherche à titre personnel lors d'un voyage au Japon, mais je sais que certains apprécient ce côté kawaii et décalé. Le Maid Café est donc idéal pour y trouver leur bonheur. A noter, pour les lectrices de sexe féminin, qu'il existe des Dansô Café ou Shitsuji Kissa dont le concept est identique mais avec des domestiques hommes.

Mise à jour : un maid café a ouvert à New York en 2013, faut-il s'attendre à en voir débarquer en France également à l'avenir ?

Informations pratiques sur cette visite

JR lignes Yamanote, Keihin-Tohoku ou Sobu / Tokyo Metro ligne Hibiya (métro) : station Akihabara puis 5 minutes à pied

Ouvert tous les jours

Horaires variables selon les établissements

Généralement à partir de 1.000¥

メードカフェ

Maid kissa-ten cosplay à Akihabara, Tokyo
Publié le
25 commentaires
Publié par Gael
Fondateur / Rédacteur en chef
Gael est le responsable de Kanpai depuis sa création. Amoureux de la culture japonaise au sens large, il voyage au Japon régulièrement depuis 2003 et partage ses infos, bons plans et un certain regard sur le Japon.
-- Voir toute la carte du Japon
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

25 commentaires sur cet article
19 Décembre 2011
13:13

"Comme d’habitude, le rapport humain à l’occidentale a parfois du mal à se trouver dans certains pans de la culture japonaise."

Je te rassure : aucune spécificité occidentale ici, la majorité des Japonais aussi a du mal à se retrouver dans cet épiphénomène (je n'oserai parler des Maid Cafés comme d'un élément de la culture japonaise).

19 Décembre 2011
13:45

Ca ne me tente absolument pas comme expérience. Comme tu dis, il y a tellement d'autres cafés beaucoup plus sympa que ceux là.

19 Décembre 2011
13:59

"Que puis-je dessiner sur votre crêpe avec le ketchup, maitre ?"
Donc une entrée à un peu moins de 15 euros, plus nourriture/boissons et "prestations diverses". Non non, regarder Kaichou wa Maid-sama c'est pas suffisant, je crois que pour avoir un avis objectif il faut goûter au plaisir/à la déception de jouer au maitre choyé. Merci donc pour cette expérience "sur le terrain", qui me confirme que je ne comprends pas bien ce fétiche o_o'

D'aucun dira que pour apprécier ce genre de choses, "les gens" doivent vraiment être à la limite de la dépression et de la dévaluation auto-infligée (être traité comme de la merde au boulot, par exemple). En ce sens, la non-addiction de Gaël pour ce genre de choses est une bonne nouvelle ;)

Reynald WEISLO
19 Décembre 2011
14:03

Bien voilà, maintenant j'en sait plus sur ces cafés, c'est vrai que ça doit faire assez bizarre de se faire servir ainsi, mais le côté Kawaï est plutôt sympa.
Ca me rapelle une anecdote dans un resto du parc d'attraction de Fuji Q Highland, où une superbe et gentille serveuse toute Kawaï, c'était mise à genoux devant mon ami pour se faire pardonner car elle avait amené un plat épicé, alors que nous avions cru que nous commandions non épicé, donc la pauvre n'y était pour rien, ben
l'ami en question ne savait plus où se mettre.
Ca je pense que c'est vraiment dans leur culture, le respect et le bien être du client que ces serveuses mettent un point d'honneur a satisfaire.
Mais bon, il y a plein de belles choses au Japon et plein d'autres endroits où les filles sont aussi Kawaï que ces cafés où elles sont asservies, que je n'irai pas non plus.
Merci encore pour cet article.

Gunter
19 Décembre 2011
18:36

Et oui Rey, m'en rappelle bien!!! Mais ce n'était pas au Fuji Q mais au Sea Paradise (un peu vieillot ce parc)

Et la serveuse du resto était vraiment kawaii. (A mon avis c'est la plus belle jeune fille qu'on ait vu au Japon)

09 Avril 2012
14:31

Mmmm, votre ami a dû apprécier son plat après. C'est clairement le truc que je n'ai pas envie de vivre, et qui me ferait éviter des établissements à risques. Outre le fait que l'erreur vient de votre ami, la différence de commande est infime, et au pire, elle apporte le plat correspondant, et on en fait pas un plat. Je me demande si je serais rester après ça.

Pour revenir aux Maid Café, s'il ne s'agissait que d'un jeu, c'est un truc que je pourrais faire avec une amie, ou à plusieurs, mais pas le truc où j'irais seul pour assouvir un besoin.

himatsubushi
19 Décembre 2011
14:08

Moi cela me plait assez ; pas pour y aller, je n'ai plus l'âge, mais je pense que cela doit bien vider la tête ; cinq minutes de retour en enfance sans danger pour se débarrasser un temps du carcan des responsabilités et du quotidien, pour quelques milliers de yens c'est moins cher et moins stressant que certaines thérapies machin ou truc.

Bien sûr ce n'est qu'un épiphénomène comme il en existe bien d'autres au Japon, mais souvent monté en épingle à l'étranger pour montrer combien les Japonais sont détraqués.

C'est une bonne idée de l'avoir filmé ; il reprend sa juste dimension, surtout quand on précise, comme vous l'avez fait, qu'on n'en rencontre pas à chaque coin de rue.

Reynald WEISLO
19 Décembre 2011
18:41

Ha ?? je vais me replonger dans mes photos...
Ho que oui, qu'elle était hyper jolie, même plus, plus, plus...

19 Décembre 2011
14:16

c'est plus une experience qu'autres choses, je ne pense pas qu'il y ai vraiment d'habitué

19 Décembre 2011
15:27

Ils sont vraiment timbrés ces Jap. Il faudra que j'essaie une fois, ça a l'air complètement délirant

Oreda
19 Décembre 2011
20:01

ohhh, maid dreaming c'est celui que j’allais, a 00:57 c'est la serveuse qui nous conduisait toujours dans le bâtiment (Maid Dreaming 1 (car y'an a d'autre (2,3))
Par contre apparemment elles ont totalement changé la pièce depuis, c'était mieux avant.

Pour les âges, ca dépend des thème des Maid Kisa, pour le Maid Dreaming je pense qu'elle ont toute au moins 16ans, mais certain comme le maid doresu (désolé si j'écorche le nom, je suis plus certain (le maid près du magasin AKB)) elle était peut-être un peu plus jeune, mais rien de bien méchant non plus.

Sinon a préciser que le frais d'entré dépend des heure que vous passez dans le Maid Kisa (ca a peut-être déjà été précisé dans l'autre article par contre), généralement on a le choix entre 30 minutes, 1heure, parfois 2heure, mais bon resté que 30minutes c'est un peu difficile, car dans se cas a part mangé (et les petits rituels pré-mangé) on a pas le temps de faire grand chose.

Bref, selon les personnes on peu très bien prendre l'habitude de s'y rendre quotidiennement (on s'habitue au maid, ce qui fidélise aussi du coup)
Mais ce qui ma le plus étonnée dans les maid Kisa, c'est que la nourriture y est plutôt bonne, je m'attendais a avoir des truc pas terrible, mais en fait c'est vraiment très bon (pas super varier par contre)

Daniel
19 Décembre 2011
20:05

C'est assez gerbant comme taf mine de rien.
Bonjour patron, je suis payé à faire n'imp'...
Encore un truc qui n'a aucun interet sauf à faire de la femme d'aujourd'hui encore plus une femme objet.
Les feministes doivent juste hurler de haine haha
Enfin bon, comme on dit, il faut de tout apprement pour faire un monde. Alors si ils y en a qui aiment ce genre de truc >_> pourquoi pas...

Oreda
20 Décembre 2011
03:31

ne vois pas sa sous cet oeil, ca tape dans le mignon absolument pas dans la diminution féminine, ne crions pas au machisme quand ca ne le mérite pas.

20 Décembre 2011
12:17

j'ai testé le maidcafé de la video, bien mais rien de special en fait...

24 Décembre 2011
05:35

ça me ferait bizarre quand même de rentre dans ce genre de café,je serais plutôt mal a l'aise je dirais.

Marc
22 Août 2012
07:27

Ben en fait, quand je suis allé à Tokyo en 2010,je suis allé dans plusieurs maid cafés et il y en a un (dont je me souviens plus le nom,désolé) ou franchement,je me suis senti trop mal .On pouvait discuter avec une maid pendant un temps déterminé à l'avance et moi j'ai demandé une demi heure.Je voulais savoir si mon niveau de japonais était bon pour une vraie conversation et pas simplement pour commander les plats sur la carte. Alors la maid ,(super mignone ,mais en même temps j'étais pas là pour draguer) m'a dit de la suivre dans un petit salon séparé de la salle par un rideau. et on était assis sur le sol Je me souviens que je voulais parler du cinéma Japonais et des films de Kitano que j'adore,mais en fait,la maid ne faisait que me sourire en étant assise,les jambes écartées pour que je vois sa culotte . Elle m'a dit qu'elle me trouvait mignon et tout et qu'elle voulait que je revienne .Mais au café,pas dans la vraie vie .En fait,elle voulait juste que je vienne dépenser tout mon fric dans son café . J'étais trop mal parceque j'ai vraiment pas senti quoi que ce soit de sympa ou de kawai. J'ai juste senti qu'on voulait que je banque un max sans rien toucher en plus puisque c'est défendu. Franchement,je suis dégoûté.

Denis
24 Août 2012
10:00

Ce qui me fait gerber dans les maid cafés,c'est le fait que les filles se conduisent comme des gamines de 8 ans mais que le gros de la clientèle,c'est des mecs de plus de 30 ans .Je veux dire que pour moi,il y a une incitation à la pédophilie .Ce concept est vraiment dégueulasse . Et flatter un mec simplement pour qu'il vienne dépenser son fric,on est à la limite de la prostitution . IL n'y a rien de kawaï dans tout ça .Il n'y a rien que des filles qui l'air de rien se comportent de façon indécente,et des mecs qui,l'air de ne pas y toucher vont les reluquer . Tout le monde joue le jeu de l'hypocrisie .Sans compter le fait qu'une fois de plus,la femme doit se plier aux fantasmes de l'homme .
Non,franchement,je pense que ces endroits ne sont pas si innocents qu'ils en ont l'air même si on sait qu'il n'y a pas de contact sexuel . Pour moi,c'est du même ordre que de regarder un film x. On touche pas les nanas,mais on éprouve une satisfaction sexuelle . Du coup,prétendre que les maid cafés c'est du divertissement pour tous...franchement non . Je suis allé au maid café MaiDreamin et j'ai discuté avec un mec pour connaître ses motivations (je commençais à trouver l'établissement louche) et il m'a dit qu'il venait là tous les jours...pour assouvir ses fantasmes .Il a avoué que c'était le seul moment de la journée où il éprouvait une satisfaction d'ordre sexuelle .

Undertaker
25 Août 2012
09:16

J'ai jeté un oeil à la vidéo et c'est franchement affligeant de voir ces filles habillées,disons le franchement en putes-servantes ,mais se comportant comme des trisomiques . Ca me dérange ,cette ambiance de bonbonnière ,alors que les mecs qui vont là, y vont pour reluquer des nanas. A la limite,je trouve que les clubs de lap dance sont plus sains . Mais l'ambiance" jeunes filles qui se comportent en gamines débiles pour plaire à des otaku de 30 and et plus "(parceque c'est quand même le gros de la clientèle,hein?) là,c'est top malsain .

Yam
01 Septembre 2012
10:26

Plus je vois et lis des trucs sur les maid cafés,plus le Japon me dégoûte .
Dans le genre dégueulasse,il y a aussi le mimikaki ! Là, il parait qu'on pose sa tête sur les genoux d'une nurse
(costume de nurse ras la touffe, jambes nues ou bas sexy au choix) et on se fait masser les oreilles ...
Certains mecs y passent 6 heures par jour .On continue à dire que c'est du divertissement,du coseplay etc ...
C'est ça,ouais ...

Steven
18 Octobre 2012
06:43

Le seul souvenir que je garde de ma visite à MaiDreamin est celui de vieux mecs baveux et de serveuses même pas jolies mais se comportant comme des grosses chaudasses .Je m'attendais à un peu plus de décence .
Je suis plus que déçu,je suis dégoûté .
Voilà un lien où j'ai pu lire des commentaires qui ont conforté mon impression.Il y a une Japonaise qui explique pas mal de choses intéressantes .

http://blog.m0shi-m0shi.com/articles-japon/maid-cafe-%e3%83%a1%e3%82%a4%...

xHurtless
02 Mai 2013
06:03

Hmm... Ça peut se faire d'y aller seule, même si on est une fille ? '-'

Undertaker@free.fr
16 Juin 2013
17:03

Ben je pense que si tu es juste une cliente,on ne va pas te brancher puisque les mecs y vont pour mater les maids,donc si tu es un fille et que tu ne t'habilles de manière décente,je ne pense pas que quelqu'un va te sauter dessus .
Par contre,je trouve que ce genre d'endroits puent du cul et que c'est pas bien de soutenir ce genre d'établissements .
J'ai regardé le site envoyé par Steven et je te l'envoie à mon tour dans ce message :

http://blog.m0shi-m0shi.com/articles-japon/maid-cafe-%E3%83%A1%E3%82%A4%...

Lis bien les commentaires .Depuis que Steven a envoyé le lien,il y a une autre Japonaise qui est une ancienne maid et qui explique à quel point c'est grave ce genre d'endroits .

Je suis un mec et j'aime déconner mais j'ai mes limites, et la prostitution (ou ce qui y ressemble), non,ce n'est pas pour moi .J'ai une copine , ca me suffit .
Un peu de moralité,ça ne fait pas de mal .

Pardon de répondre si tard à ton message !

Charlie
06 Mai 2013
17:12

Musiciens et autres oreilles fragiles, s'abstenir d'aller dans un Maid Café, la voix kawaii, c'est cool 2 min, après ça vous claque les tympans. Perso, mes potes et moi, le prix d'entrée nous a un peu rebuté (on est un peu radins), mais le pire ça doit être l'odeur du tabac froid dan l'ascenseur, un peu ragoûtant...

Undertaker@free.fr
16 Juin 2013
17:11

C'est clair pour l'odeur de tabac !!!
Et puis c'est vrai que la "kawaii attitude",ça va 5 minutes .
Perso,ça me saoûle vite ,ces trucs là .
J'aime les jeux video et les consoles mais le délire kawaii,c'est pas mon truc .

Florence
07 Mai 2013
10:22

Nous revenons juste de Tokyo avec mes deux filles de 14 ans, et l'on a voulu faire l'expérience de ces maid café , et nous sommes allées justement chez maidreaming ! Il manque quelque chose à tout ça, c'est le bruit assourdissant qui prend la tête dès la montée en ascenseur ! Les filles se relaient en chantant, la sono est à fond , entre les chansons des discours, incompréhensibles évidemment,vu le prix annoncé en plus, nous sommes parties en courant... Il y avait deux femmes seules qui mangeaient... Mais bon, vraiment, il y en a peut-être de plus sympas, mais pas celui-là...

Ajouter un commentaire