J+09 : Ikaruga et Imaicho

Hélas, ô combien hélas, la pluie ne nous a pas lâchés d'une semelle et le programme pour demain s'avère de la même trempe... Mais il en fallait plus pour nous faire poireauter à l'auberge quand tant de merveilles nous environnent ! Comme avec Osaka, nous avons décidé d'utiliser notre deuxième jour pour explorer un peu les environs de la ville.

Tout d'abord le très impressionnant Temple Horyu-Ji du village d'Ikaruga. Le plus vieux temple bouddhiste du Japon comprend nombre de bâtiments très anciens dont le plus vieux bâtiment en bois du Japon (et l'un des plus anciens au monde) : une superbe pagode à 5 étages.

Notre visite qui devait durer une petite heure a finalement duré au moins trois heures grâce à l'intervention d'un guide volontaire japonais (anglophone) que avions pour nous tout seuls. Très patient et attentif à nos questions, ce puits de science a été adorable avec nous ! Ils nous a appris plein de choses sur le bouddhisme comme  le rôle des pagodes qui sont en fait des reliquaires du Bouddha historique puisque sous le premier niveau de la pagode sont toujours placés des ossements de ce Bouddha.

Cette pagode est d'ailleurs particulièrement importante : elle est la plus vieille du Japon et l'un des plus anciens édifices en bois au monde (il date du VIème siècle).

Difficile d'imaginer que ces piliers de bois ont plus de 1.000 ans...

Un petit temple octogonal dédié à l'un de leurs princes (qu'ils ont par ailleurs déifié) et qui n'est ouvert que 2 fois par an (c'était notre jour de chance !), était assailli par les japonais. Pour finir, un musée à la collection assez époustouflante concluait notre visite. (idem, les photos étant là aussi interdites, voici ci-dessous un aperçu trouvé sur le net). 

L'après-midi, nous avons quitté le tout-religieux pour tenter de découvrir un village préservé de l'époque Edo situé quelques kilomètres au sud de Nara. Bien que désertique et un peu mort à cause de la météo, Imaicho a été un nouveau voyage vers le Japon du passé.

Nous avons pu entrer dans cette maison (photo suivante), celle d'un ancien juge dont l'arrière-arrière petite fille autorise la "visite" (payante à 400Y/pers.) pour financer la rénovation. Ce bâtiment (maison de la famille Imanishi) abrite une salle de torture avec de quoi faire un feu en dessous pour enfumer le coupable que l'on voulait faire parler, et une prison ... Malheureusement, on ne peut pas déambuler dans la maison.

Demain, peu importe le temps, à nous le Todai-Ji et son Bouddha monumental !

Cliquez ici pour afficher toutes les photos de cet article
Galerie - 13 photos
Publié le
Pas encore de commentaire
Publié par daruma
Membre
Kanpai vous suggère également ces articles
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.

Pas encore de commentaire sur cet article
Ajouter un commentaire