Bilan d’un voyage radioactif dans les débris du Japon

Ganbare nippon suite au nucléaire à Tokyo

Le Japon dévasté, ravagé, décimé, traumatisé, détruit... On a lu beaucoup d'adjectifs après le 11 mars 2011 dans les médias occidentaux. Des qualificatifs pas toujours employés à bon escient au sujet d'un pays qui a su gérer un séisme de magnitude 9.0, un tsunami et une catastrophe radioactive avec une sérénité sans faille. Excusez du peu.

J'avais de toute façon prévu de retourner au Japon cet été 2011, pendant un mois. Les évènements de mars n'y ont rien changé. Ils ont peut-être au contraire, sur un certain plan, accentué ma volonté de montrer que le Japon est un pays toujours aussi envoûtant et que la population japonaise ne se laissera pas abattre, à Tokyo ou ailleurs.

J'ai choisi ce titre volontairement provocateur à l'attention de tous ceux qui noircissent le tableau pour faire du buzz, alors qu'à l'autre bout du monde, là où la catastrophe s'est déroulée, pour les 25.000 morts et disparus et les centaines de milliers de personnes évacuées, le reste des 127 millions de Japonais n'a qu'une expression de solidarité : 頑張ろう日本!!

"Ganbarô Nippon !" : "courage, allez le Japon !"

A découvrir en photos...

Article intéressant ?
5/5 (6 votes)

Galerie photos

  • radioactivite-japon-ganbare-enoshima
  • japan-i-radioactivite-japon-ganbare
  • radioactivite-japon-ganbare-5
  • radioactivite-japon-ganbare-8
  • radioactivite-japon-ganbare-10
  • radioactivite-japon-ganbare-fukuoka-tower
  • radioactivite-japon-ganbare-osaka
  • radioactivite-japon-ganbare-street-pass-3ds
  • radioactivite-japon-ganbare-tee-shirt
  • radioactivite-japon-ganbare-uniqlo
  • radioactivite-japon-ganbare-tee-shirts
  • radioactivite-japon-ganbare-yashima
  • radioactivite-japon-ganbare-yakuza

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Isako
06 Octobre 2011
13:20

Merci pour cet article. C'est moi aussi l'expérience que j'ai vécue quand j'y suis retournée cette année au mois d'avril (du 7 avril jusqu'au 20 juin). Un pays toujours aussi incroyable, attachant et dont j'aime et respecte le peuple plus que jamais. 頑張ろう日本!

Reynald WEISLO
06 Octobre 2011
13:56

Oui, la solidarité est partout, c'est super de voir ça,
moi même je m'éttait le plus souvent possible un t-shirt qui daisait Ganbarô Nippon
et j'ai eu un frabc siccés avec, beaucoup de personnes me remeciaent de le porter, j'en était
un peu gêné à force.
En tous cas, profond respect à eux.

yorigan
06 Octobre 2011
14:52

Bonjour, effectivement il y des médias qui exagère, ce qui n'empêche pas de réfléchir sur l'avenir du nucléaire. J'ai l'impression que certaines photos sont aussi pour la gloire de "l'entraide" dans le merchandising.
Il y a des reportages très intéressant (avec des fois un point de vu aussi européen), sur les irradiés mit de côté, émission radio :
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2175
Et sur hiroshima raconté depuis une rescapé :
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2184

himatsubushi
06 Octobre 2011
16:01

Tout à fait d'accord avec l'article !
Moi aussi je suis allée au Japon cet été, je suis passée par Fukushima (la ville) j'ai mangé des pêches de la région, j'ai dormi à Sendai j'ai visité la région, les parties sinistrées et les endroits superbes , je pourrais vous passer des photos, notamment des pokemon disant Ganbare Nihon peints sur notre TGV allant dans la région ; je crois que ce soutien est sincère.
Pour les pêches, elles étaient accompagnées d'un certificat du préfet du département de Fukushima certifiant qu'elles avaient subi plusieurs contrôles durant leur maturation. Ce sont les agriculteurs de la région que se sont réunis pour créer ce système de contrôle, obtenir un certificat et arriver à vendre leurs fruits.
Personnellement, notre soutien a été extrêmement apprécié.

Reynald WEISLO
06 Octobre 2011
16:12

Bravo himatsubushi
je crois qu'ils apprécient le fait de voir des "étrangers" alors que tant d'autres ont fuis.

Gunter POLUS
06 Octobre 2011
16:21

C'est vrai que nous aussi on avait déjà réservé en Janvier nos vacances en août, et cette catastrophe nous a plutôt conforter d'y aller pour les soutenir. On aurait même voulu aller les aider en Mars-Avril mais leurs besoins étaient avant tout des hommes de métier dans le secourisme, médecine, etc..

Et le nombre de fois où l'on nous a remercié d'être au Japon cette année. C'est a nous de les remercier d'être ce qu'ils sont, c'est pour ça qu'on vient. Merci les Japonais, et on revient en Février.
Et un jour peut-être, on y habitera.

Reynald WEISLO
06 Octobre 2011
16:42

C'est même sûr mon Ami Gugun !!
ça fait plaisir de te lire là...

Taikiii
06 Octobre 2011
22:58

Et de l'autre coté les videos assez incroyable des autorités qui n'en n'ont rien a faire des personnes exposées a la radioactivité. De l'autre coté toutes les revelations sur la radioactivité qu'on a voulu etouffer. Des enfants qui portent un dosimetre pr aller a l'ecole, avec des parents qui verifient tous les jours cb de radioactivité les enfants ont absorbé. De l'autre coté on force les enfants de Fukushima a boire du lait sans doute contaminé, et un ministre s'en amuse ( http://ex-skf.blogspot.com/2011/10/fukushima-children-humiliated-for-not... -lien piqué sur twitter). Alors oui, courage le japon. J'y suis allé quatre fois, je pense bien sur a y retourner. Mais quoi, j'ai un fils en bas age maintenant, et la securité passe avant tout. Entre les repliques a repetition, la pollution alimentaire qui est de fait, bien reel, et bien entendu la radioactivité (supposée ou averée), il y a de quoi reflechir, sans honte, a "froid". Apres a chacun de se faire son avis, perso, les enfants sont les plus exposés a tout ca et dans l'etat actuel des choses et de mes connaissances sur le sujet, je ne prendrais pas le risque d'exposer inutilement mon enfant a un risque reel, bien que difficilement quantifiable. Il faut voir comment tout cela evolue.
Comme dis precedemment, je suis père, et j'ai pleuré en voyant les videos des habitants de fukushima suppliant d'avoir des explications, des informations, pour la santé de leur enfants, avec le mepris des autorités. J'ai pleuré en apprenant ces tragedies de tous les jours, qui ne passent pas au 20h, et qui touchent une generation d'enfants sacrifiés.
Le japon est devasté et perdu? Peut etre pas. Le pays ne demande qu'a se reveler, avec la force qu'on leur connait.
Tout va bien (ou presque) à Tokyo, Osaka et Kyoto, donc tout va bien au japon, c'est safe, y'a que fukushima qui pose probleme? Peut-etre pas. Il y qq chose ds l'attitude des autorités qui ne tourne pas rond, ca n'est plus du mepris, ca en devient du sacrifice, une quantité negligeable. Un chiffre, ni plus, ni moins, pour des politiques en securité et bien au chaud. A tous les sceptiques, on en reparle dans 10ans. Bien sur les touristes de passages n'ont pas grand chose a craindre, on ne fait que passer. Pour les residents des zones sinistrés c'est tout autre chose. On en reparle dans 10ans.

yorigan
13 Octobre 2011
12:51

Effectivement aberrant ce lien, encore une belle oligarchie, avec un lobi du nucléaire aussi présent et fort qu'en france, les "petits gens" n'on rien à dire... ou se divise pour savoir si c'est dangereux pendant que, pour une poignée d'année, les industrielles se font de la tune sur des ressources ultra toxique à long terme...

Arnaud
09 Octobre 2011
20:33

Les évènements tragiques qui ont eu lieu au Japon en 2011 - ainsi que l'écho des médias français - ne m'ont pas enlevé l'envie de découvrir ce pays. Merci pour ton article (au titre redoutablement efficace ;)

thierry
11 Octobre 2011
06:52

nous avons passé 10 jours à Tokyo en avril (c'était mon 3° voyage, mais le 1° pour ma copine), et 2 choses m'ont marqué : d'abord le regard surpris des japonais se demandant ce que des gaijins faisaient là, on en a croisé un paquet de regards de ce genre, ils avaient l'air de penser qu'on était tombé là par erreur (on nous a même carrement demandé si ce n'était aps le cas un soir, alors qu'on mangeait dans un ramen à shinjuku). et ensuite, l'impression de se ballader dans le noir une fois la nuit tombée... nous avons pris des rues qui, si elles avaient été en dehors du japon, nous auraient semblées être des vrais coupe gorge... lol
une autre chose aussi m'a vraiment marqué (et même fait mal au coeur), c'était à Odaiba.... pas de file d'attente à la grande roue, la boutique Fuji-tv vide avec une seule vendeuse, alors qu'elle étaient au moins 4 ou 5 l'an dernier.... le chomage technique dans le milieu du tourisme, ça ne doit pas arranger l'économie locale non plus....
merci encore aux medias français !!!! car je m'étais bien renseigné avant et je n'avais pas l'intention d'annuler mon voyage, mais il a vraiment fallu que j'insiste pour que ma copine vienne aussi (c'était sa 1° fois.... et bien entendu, elle a adoré et compte bien y retourner au plus vite !!)

Ulrick
10 Novembre 2011
17:36

Ah ça oui, ils ont géré la catastrophe nucléaire !

Ils l'ont tellement bien géré qu'ils ont établi une zone d'évacuation ridicule et qu'ils laissent vivre des millions de personnes (y compris des enfants) dans des endroits hautement radioactifs (pour le record de l'espérance de vie la plus élevée du monde, il faudra repasser !).

Ils ont aussi mis des bâches pour "maîtriser" 5 réacteurs qui balancent des quantités alarmantes de radioactivité dans le monde entier depuis 8 mois (de la radioactivité mesurée jusqu'à Boston sur le côte Est des Etats-Unis !). Trop forts, les Japs. Il a fallu des tonnes de ciment aux Russes pour maîtriser Tchernobyl, mais eux ils arrêtent miraculeusement les radiations avec du nylon !

Les débris radioactifs du tsunami, ils les font incinérer dans tout le pays histoire de partager les neutrons avec tout le monde (c'est sans doute dû à l'instinct de groupe) et de contaminer les zones encore saines (chers gajins, respirez à fond le bon air de la Baie de Tokyo, c'est bon pour vos poumons).

Du poisson, du lait, du riz et du thé radioactifs ? Pas grave, il suffit de baisser le seuil de radioactivité légale (jusqu'à 500 Bq/Kg, c'est ok !) et de distribuer le tout dans les restaurants du pays ou bien encore dans les réceptions des ambassades japonaises dans le monde..., et SURTOUT, SURTOUT dans les CANTINES SCOLAIRES en forçant les enfants à manger le bon riz de Fukushima !

Sinon, le plutonium, ils ne veulent plus le mesurer, on se demande bien pourquoi...

Pour le strontium retrouvé jusqu'à Yokohama, paraît que c'est la faute à la Bierfest, et les spots hautement radioactifs qu'on détecte actuellement dans tout Tokyo, ils sont entièrement naturels et bons pour la santé !

Une sérénité sans faille qu'on vous dit !

Allez, pour les gajins moins bêtes que les autres et qui savent lire l'anglais, l'adresse d'un blog japonais de référence sur la vraie situation à Fukushima et au Japon : http://fukushima-diary.com/ Attention, c'est pas joli, joli, et le choc risque d'être dur pour les manganiais.

Ulrick
10 Novembre 2011
17:41

himatsubushi : "Moi aussi je suis allée au Japon cet été, je suis passée par Fukushima (la ville) j’ai mangé des pêches de la région,"

Toutes mes condoléances. J'espère que les grosseurs au niveau du cou ne te dérangent pas et que tu as un bon médecin sous le coude pour les 20 années à venir.

Ajouter un commentaire