A380 : compte-rendu d'un Paris-Tokyo

Sur Air France en classe économique (pont supérieur)

Tous ceux qui ont déjà voyagé au Japon, ou vers d'autres destinations lointaines, le savent : le trajet en avion peut s'avérer rapidement fatiguant. Espace confiné, bruit du réacteur constant, ambiance "cage à poules" pour peu que certains voisins fassent du bruit (ronflements voire, pire, le cauchemar du voyageur : un bébé qui pleure pendant tout le trajet)... Bref, on n'est clairement pas dans des conditions idéales. D'ailleurs, nombreux sont les bons dormeurs à avoir du mal à trouver le sommeil en avion. Même en mesurant 1m80, la position est souvent inconfortable, les jambes mal tendues, le dos ou les cervicales pas droites et on gêne fatalement le voisin de derrière en baissant son siège.

Alors bien sûr, on l'a tous fait, il y a forcément un moment donné ou un autre où l'on va jeter un œil aux tarifs de la classe affaires, comme ça, "juste pour voir"... Des 800~900€ en moyenne pour un aller/retour Paris-Tokyo direct en classe économique, on passe à du 3~4.000€ pour la classe business hors promotions, et il n'est pas rare de monter au-dessus des 10.000€ en première. Voilà voilà.

Pour notre part, bien que nous volions plusieurs fois par an, nous n'avons jamais été surclassés jusqu'à présent. Sur les forums, chacun y va de son petit commentaire optimiste, avec des conseils plus ou moins judicieux pour favoriser le surclassement, mais nous croyons surtout que la chance (disons "le concours de circonstances plus ou moins appuyé") y jouera principalement. Gageons que le jour du mariage, accompagnés d'une femme enceinte de 8 mois, avec une angine blanche et une jambe dans le plâtre, lors de son baptême de l'air et avec un avion surbooké, l'hôtesse pourrait se montrer clémente.

Dans tous les cas, à moins de faire chauffer la carte bleue ou de supporter de "mauvaises" conditions de voyage pendant 12~13h (c'est ce que la plupart d'entre nous faisons), il n'existe pas de solution miracle pour pallier les désagréments de vol catalysés en classe éco. Mais tout ça est sans doute en train de changer, avec le lancement depuis quelques mois du dernier Airbus, l'A380, et sa mise en route par Air France sur la ligne Paris-Tokyo depuis le 1er septembre 2010.

Le dernier appareil de la compagnie française, qui vole déjà depuis quelques mois, n'a pour l'instant que de bons retours côté passagers :

  • la durée du vol est sensiblement raccourcie, puisque le Paris-Tokyo ne dure qu'environ 11h ;
  • un peu plus d'espace pour les jambes (2,5cm devant) ;
  • des hublots plus grands pour plus de luminosité et moins de sensation d'étouffement pour les claustrophobes ;
  • des coffres à bagages au-dessous des hublots de chaque côté, qui font également office de larges accoudoirs pour les sièges collés aux hublots ;
  • un éclairage satiné ("mood lighting") qui aide à la relaxation ;
  • de l'avis de tous, une absence de sensation de turbulences ;
  • des caméras placées dans le nez / sous la carlingue / sur l'empennage arrière de l'appareil et accessibles à tous en vol ;
  • un meilleur écran (plus large et de résolution supérieure) et un accès VOD refait avec une centaine de films ;
  • le messenger (messagerie) en direct entre passagers ;
  • un espace bar pour la classe économique ;
  • et, fin du fin, un silence en vol rapporté comme impressionnant.

Bref, un confort nettement rehaussé par rapport aux prestations dans les appareils d'ancienne génération. D'après certains, on atteint un niveau quasiment digne de la classe business (sur certains points seulement car, évidemment, l'inclinaison des sièges n'y est pas). Certes, la différence a un prix, et il faudra parfois compter autour de 950€ pour voler en A380. Mais c'est un vol direct et pour notre part, nous accordons une telle importance à sa durée et au silence en vol que nous sommes prêts à allonger ce supplément, au moins pour voir. Mais avec la crainte, quand même, d'avoir du mal à voler de nouveau sur d'anciens appareils.

La ligne A380 d'Air France est déjà ouverte vers le Japon, mais les vols quotidiens entre Paris et Tokyo devraient démarrer au cours de l'hiver.

Impressions après un vol

Liaison réalisée en novembre 2012

Suite au tsunami de mars 2011, le service A380 entre Paris et Tokyo a été interrompu par la compagnie française, qui l'a heureusement repris au bout de quelques mois. Nous avons donc pu réserver nos places dans le plus gros avion civil lors de notre dernier voyage au Japon en date.

Le tarif de base n'a pas vraiment augmenté avec le passage à l'A380 ; il faut donc compter à partir de 800€ en temps normal pour cet aller-retour en vols directs. C'est assez rare, mais il peut arriver que le Paris-Tokyo d'Air France bénéficie d'une réduction - pour cela, scrutez régulièrement les promos vols sur Kanpai. Attention, la liaison avec Osaka n'est pas concernée par l'Airbus : c'est un Boeing 777 qui effectue ce trajet.

Depuis le magnifique terminal 2E de l'aéroport Charles de Gaulle, on peut apercevoir le mastodonte. Avec son envergure de près de 80 mètres et ses deux étages tout le long du fuselage, l'A 380 ne passe pas inaperçu sur le tarmac. Malgré ses 516 sièges et le fait que l'avion était rempli ce jour-là, l'embarquement s'est déroulé rapidement. L'utilisation d'une passerelle par pont et de nombreux personnels au sol accélère le processus avec fluidité.

Mais c'est évidemment à l'intérieur que l'A380 dévoile tout ses charmes aux passagers. La cabine, dès la classe économique, offre un confort amélioré. Il n'y a certes qu'un tout petit peu plus d'espace pour les jambes, et l'inclinaison du siège est juste un poil meilleure. Mais ce sont surtout les coffres sous les hublots qui offrent de vastes rangements ainsi qu'un large accoudoir, très agréables pour s'allonger et/ou évacuer tout ce qu'on a dans les pattes pendant un vol : smartphones, journaux et magazines, appareils photo, ordinateurs et tablettes... Cela offre une véritable sensation d'espace, et évite de tout déménager par exemple pour manger ; mine de rien, c'est un confort intéressant.

Ayant réservé des places au pont supérieur, côté hublot on se retrouve avec seulement deux sièges côte à côte : encore un point positif, notamment pour les couples, qui disposent alors d'un peu plus d'intimité, au lieu de partager la rangée avec un(e) inconnu(e). L'écran individuel est plus grand et permet d'afficher le flux de trois caméras placées à l'extérieur, notamment sur l'aileron et sous le nez de l'avion, pour pouvoir vivre le décollage en direct. Un décollage d'ailleurs moins branlant, qui annonce une croisière d'un confort une gamme au-dessus.

Car en vol, l'A380 est vraiment moins bruyant. Ce n'est pas forcément choquant une fois dedans, mais couplé au mood lighting (cet éclairage doux et vivant au rythme de la croisière) et aux cabines moins vastes en longueur, on ressort de ces douze petites heures de trajet moins fatigué et paradoxalement, avec beaucoup moins le goût de cage à poule. La classe éco reste ce qu'elle est, mais à bord de ce nouvel Airbus, elle s'avère moins spartiate que sur les autres appareils. Et l'on se prend surtout le retour standing en pleine face au vol suivant hors A380 !

Car après avoir goûté au très gros porteur, nous aurons beaucoup de mal à vouloir nous rendre au Japon via d'autres appareils.

Article intéressant ?
4.69/5 (51 votes)

Galerie photos

  • a380-air-france
  • a380-aile
  • a380-champagne
  • a380-classe-economie-voyageur
  • a380-coffres-rangements
  • a380-escalier-pont-superieur
  • a380-espace-cote
  • a380-hublot
  • a380-nuages
  • a380-paris-tokyo
  • a380-portes-embarquement-cdg
  • a380-repas
  • a380-vue-camera-arriere
  • a380
  • terminal-2e-charles-de-gaulle-aeroport

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~239€)

Découvrez les promos vols Japon

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Tours virtuels de l'A380 (classes & cockpit)

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Commentaires

Stéphane
16 Septembre 2010
08:34

Salut,
Chouette article, j'ai hâte qu'on soit en novembre pour profiter de l'A380 sur cette ligne :)
Sinon, juste une petite remarque sur le temps de vol: celui-ci est identique (voire supérieur) aux vols en B-777 par exemple: 11h40 dans le sens Paris-Tokyo et 12h25 dans l'autre sens (http://corporate.airfrance.com/fr/presse/actualites/article/item/paris-t... et http://www.lejapon.org/forum/threads/14468-Vol-Paris-T%C3%B4ky%C3%B4-et-...)

Ines
27 Février 2011
00:00

Salut, je vais a Tokyo en Avril et comme c'est la première fois je suis toute excitée.Par hasard et curiosité je me suis mise a découvrir plusieurs sites qui parlent du Japon et en tombant sur cet article j'ai pu en savoir plus sur mon vol car oui, je vais voyager en A380. Même si mon vol va être un petit peu plus long car je fais escale a Paris je voudrais vous remercier car votre article a pu satisfaire ma curiosité! Pour finir, MERCI!

petit adrien
07 Juin 2012
15:34

En général, je trouve que le plus désagréable, lors de mes vols, est d'une part le bruit des réacteurs (dès qu'on se site derrière l'axe des ailes, j'ai toujours trouvé le bruit des moteurs vraiment gênant), et d'autre part l'odeur des toilettes pas forcément très agréable, ni même l'afluence (notamment dès que les plateaux repas ont été ramassés ^^).
Donc je m'installe quand c'est possible plutôt vers l'avant (et côté allée pour me dégourdir les jambes plus facilement).

J'ai eu l'occasion de prendre un A380 de Singapore Airlines (l'arrangement des cabines diffère un peu d'une compagnie à l'autre) et c'était top, j'étais vers l'arrière mais le bruit des réacteurs était contenu. Et j'étais sur le pont supérieur, côté hublot, il y avait effectivement des grands rangements sous celui-ci qui permettaient d'avoir vraiment beaucoup d'affaires à portée de main sans être encombré.
Quant aux toilettes, elles étaient au niveau de l'escalier donc suffisamment éloignées pour ne pas être gênantes.
L'impression d'espace était certes un peu plus importante, mais ce n'est pas le changement qui m'a le plus frappé.

Bref, en tout cas l'A380, c'était _vraiment_ mieux ^^

06 Février 2013
13:21

Je vais le prendre aller et retour avec Lufthansa ! ça s'annonce bien déjà ! on a fait l'effort car en effet le prix est pas excessivement plus cher et c'est l'occasion !
Merci pour l'article !

ReyTan
06 Février 2013
13:45

On le reprend en avril
on l'a découvert l'été dernier pour aller au Japon,
c'est le pied ce gros n'avion.

J'ai en souvenir, une belle clé USB A380 toute rouge.

pascal
06 Février 2013
13:51

la chance d'être en 2-4-2 ! je le prends avec Lufthansa en avril, et c'est en 3-4-3 :(

Baha
06 Février 2013
13:57

J'ai été Upgradé en business Class chez Lufthansa en a380 pour Tokyo la dernière fois. Je ne vous dis pas le confort !

flo
06 Février 2013
16:14

en effet après aussi gouter a l'a380 en ocotbre dernier sur le vol paris tokyo ont a du mal a reprendre autre chose car il faut dire que le voyage est super agréable et vraiment plus de place que dans les autres avions

DUMEAU
06 Février 2013
17:07

Moi j'ai pris cet avion le 26 SEPTEMBRE 2012 pour faire PARIS / TOKYO VOL AF et

J'aimerai bien repartir avec celui ci .

Bigbenr
06 Février 2013
21:27

J'ai tout de même trouvé qu'il y avait moins de place pour les jambes que sur le Boeing 777, ce qui se révèle assez gênant pour qui a de grandes jambes. Hormis ce point le A380 est top. Le coup de la caméra au décollage est excellent !

Didou
07 Février 2013
04:09

Je pars étudier au japon dans le cadre de mes études, d'une durée de 8 mois.

C'est super, mais mon Dieu que j'ai peur de l'avion...
Pourtant je l'ai pris des dizaines et des dizaines de fois étant petit sans soucis.... Mais pas depuis 10 ans. Et j'en ai une peur bleue maintenant, ne me demandez pas pourquoi... Je vais devoir prendre sur moi, ça va être les 12 heures les plus horribles de ma vie lol !

Didou
07 Février 2013
12:02

Le voyage est-il calme ?

09 Février 2013
20:06

Sur l A380 spécialement je ne sais pas mais en général, oui, surtout si tu pars le matin de France puisque tu vas y passer la nuit, les gens dorment (quand ils y arrivent!) je trouvent qu en partant le matin heure française se sont des très bon vols et qu on ressent moins le decalaga, tout comme partir du Japon le matin heure locale

DUMEAU
07 Février 2013
20:23

L'avion c'est plus sur que la voiture donc pas de panique alors bon voyage .

argealis
13 Février 2013
11:47

Bonjour à tous, et merci pour ce compte-rendu !
Moi aussi je prends ce vol AF276 à bord de l'A380, mais fin mars prochain.

J'ai choisi 2 sièges "Plus ou Duo" (91A et 91B) sur le pont supérieur. J'espère que je n'ai pas fait une bêtise... Je lu sur internet que ces sièges, qui bénéficient de plus de place pour les jambes car placés aux issus de secours (c'est pour ça que j'ai pris ça), ne sont pas à coté d'un hublot (qui est dommage), et que l'écran individuel est dans l'accoudoir.
C'est cool parce qu'en 2-4-2, on sera tranquille mon ami et moi.
Mais question coffres à bagages, rangements, tablette et écran, je ne sais pas...
On verra bien...

Bon voyage à tous !

22 Août 2013
15:16

Bonjour,
Je prévois de repartir au Japon bientôt, soit en automne, soit au printemps. J'ai bien lu l'article et suis allée voir sur le site Air France.
Certains d'entre vous ont-ils testé la classe eco premium ? La différence de prix avec la classe eco normale est-elle justifiée ?
Merci.
Annie

Daisy
01 Août 2015
19:57

Non, la classe premium n'offre que plus de place pour les jambes. vous aurez les memes prestations qu'en classe éco. Le mieux est de est de privilégier le A380. Superbe expérience sur Af

julien
04 Septembre 2013
17:58

A l occasion voyage professionnel vers Tokyo en juin dernier, j'ai eu la chance de voyager en business sur cet appareil. Ayant déjà voyagé quelques fois vers des destinations lointaines sur plusieurs compagnies de la classe eco aux superieures, il n'y a rien de comparable. On s'approche presque des prestations des jet privés voir même les dépasses sur certains points.

Avant même de monter dans l'avion la différence est énorme. C'est pour moi le gros plus apporté par cette catégorie.
Tous ceux qui ont déjà pris l'avion savent à quel point il est ennuyeux de devoir attendre parfois très longtemps pour faire enregistrer ses bagages. Là pas d'attente. Plusieurs guichets sont spécialement mis à votre disposition. Plus besoin de venir des heures et des heures en avance. Si ce n'est pour profiter du deuxieme avantage au sol tres agreable à savoir le salon d'attente avant l embarquement.

Une fois les bagages enregistrés du personnel d'escale vous accompagne pour les formalités d'immigration/douanes. Ce qui est très agréable lorsque l'on ne connaît pas bien un aéroport et cela évite d'avoir cette impression peu agréable de ne pas savoir où aller.

Si vous n'êtes pas arrivé juste avant l'embarquement on vous conduit donc aux salon d'attente. Celui de Roissy est très agréable. De nombreux sieges et fauteuils vous permettent de lire la presse confortablement et les tablettes à disposition permettent de se connecter à vos mail sans avoir à entamer la précieuse batterie de votre portable. Il y a et c'est très appréciable la possibilité de vous restaurer avant de partir. Tout y est à volonté et de bonne qualité. Attention tout de même à ne pas trop vous gaver le vol est long et les plaisirs de la bouche ne font que commencer.

Voilà pour les gros plus au sol.

Une fois dans l'avion, les sieges si ont peu encore utiliser ce mot donnent dans le grand luxe aérien. Il y a de la place. Vous etes loin de l eco avec l écran collé à votre nez car le passager devant vous a incliné son siège. Non vous disposez d'un coin pratiquement privatif comme un cocon. L'ecran de votre place n'est pas fixé au siege de devant mais à son support et cela change tout.

Même en étant d'un bon gabarit (+1m80) il me restait encore de la place.

Le siège s'allonge pratiquement entièrement grace aux multiples regagles électriques. Par contre les moteurs des sieges sont bruyants et si au départ il est drole de trouver sa position, au bout de 5h de vol vous maudissez celui qui s'amuse avec alors que vous essayez de dormir.

Il est d'autant plus difficile de dormir que lorsque l'on est gourmand comme moi ce ne sont pas les occasions de se faire plaisir qui manquent. A peine en vol et après le petit verre de bienvenue on vous propose le menu (vol du soir) avec un choix fort appétissant. Rien à voir avec les plats réchauffés pas terribles de l eco. Autre petit plus agréable boire dans de vrais verres et pas dans des gobelets plastiques. Je sais ça semble pas grand chose mais c'est un plus en avion et vu la sélection des vins disponibles ce serait une honte de les boire dans des dérivés de pétrole (lol).

À peine le temps de commencer à digérer que l'on vous propose une petite glace à laquelle votre raison dit non alors que votre tête hoche le contraire.

C'est a ce moment là qu'il faudrait fermer les yeux et dormir mais l écran tactile devant vous vous fait de l'oeil. Comme le vol passe au dessus de la ligne de nuit il fait jour tout du long du voyage. Bonne nouvelle pour profiter des caméras de l avion, mauvaise nouvelle pour votre sommeil.

Le temps de jouer avec et de regarder un film ou deux, rebelotte nouvelle distribution de cartes pour le repas de mi distance. De nouveau amuses bouche et apperitifs,entrées, plat, desserts et café ou plutôt thé pour moins avoir envie de fumer.

Trop chargé maintenant pour dormir de nouveau un film s'impose et comme il y a toujours ce bruit des moteurs électriques des sièges qui s'agitent en permanence il y a peu de chance de trouver le sommeil.

Trop excité d aller au japon une semaine j en ai oublier la petite trousse en tissu siglé AF que l'on m'a remis au départ. Je regarde dedans et j y trouve des chaussettes de contention, des chaussons, un masque de voyage et des bouchons d'oreille. J aurais du regarder avant et comme il ne reste que deux heures à faire tant pis pour le repos on verra ça plus tard.

Le temps de ranger la petite trousse dans la compartiment lateral qui est cité dans l article et hop de nouveau un passage de l hotesse pour le petit déjeuner. Je vais exploser! Si ca continu je vais me tapper un surpoids au rerour.

Arrivé a Narita un agent d'escale vient de nouveau vous guider et c'est comme cela que vous avez fait un paris tokyo sans avoir vu le temps passer, en etant pas moins fatigué que si vous etiez en eco mais en etant absolument pas "cassé" à cause de l inconfort des sièges, en étant détendu (même de l estomac) et prêt à attaquer une grosse journée de boulot.

Le pire c'est que le retour ne fut pas moins roboratif et que la semaine au Japon a permis d'en découvrir une bonne partie de la gastronomie lors de très (trop) nombreux repas de travail.

Heureusement et c est la un autre gros avantage de la business c est que le poids des bagages autorisés est largement supérieur à celui des eco (2x36kg). Tous ceux qui sont déjà allé au Japon savent a quel point il est important d avoir de la maege au retour vu la quantité de souvenirs que l'on ramène.

Alors voilà 4000 € l aller retour oui c'est très cher. Est ce que ça en vaut le coup? Oui mais peut etre pas pour voyager en tant que vacancier à moins d'être fortuné.

Concernant l'avion le niveau sonore des réacteurs est remarquable. Moins bruyant que la cabine d'un Falcon. Il est tellement silencieux que maintenant se sont les bruits des moteurs électriques des sièges qui incommodent.
Les sieges business sont plus large egalement que ceux des jets prives et c'est en cela que je peux dire que la prestation et comparable voir supérieure à un jet privé.

Alors si vous avez les moyens de vous faire plaisir ou que comme moi votre patron est si généreux qu'il vous envoi en business faire des affaires qui lui rapporteront 1000fois et plus ce que votre billet lui a coûté, goutez à la business.

Je vous rassure la prochaine fois que je retourne au japon en privé ça sera en eco en maudissant encore plus mon siège incorfortable et en arrivant avec un strabisme des plus prononcé à cause de l'écran que j aurais eu au bout du nez pendant tout le vol le tout en sachant que dans ce même avion certains auront eu a subir le bruit des sieges de leurs voisins, des repas délicieux mais tellement rapprochés que ca en frise la torture et qu'ils passeront leur séjour à travailler sans avoir trop de temps pour visiter.

Finalement l eco c'est supportable quand on y va pour les vacances.

24 Février 2014
10:42

Hi

écoutez, je suis assez surpris d'écouter tous ces commentaires positifs concernant l'A380... car, lors de mon vol avec cet appareil, je n'ai jamais aussi mal voyagé.

A l'aller entre Frankfurt et Haneda, j'ai eu la chance de voyager avec le nouveau 787 de Boeing. Et je n'ai jamais aussi bien voyagé!!! L'appareil de la compagnie All Nippon Airways était splendide! Je ne lui ai pas trouvé un seul motif de reproche. L'avion n'est pas trop grand, il n'y a donc pas trop de monde. De plus, les répartition des sièges se font en 2-4-2. Du coup, voyager près de l'hublot devient un vrai plaisir lorsque nous somme que deux. Toutes les finitions sont vraiment excellente; les écrans sont grands, les vitres ne possèdent pas un cache-soleil classique mais deviennent plus foncé à volonté jusqu'à devenir totalement opaque lorsqu'on désire dormir, il n'y a que très peu de bruit voire quasi pas(!) etc... Mais surtout avantage ultime, il y a beaucoup de place pour les jambes à croire que l'on était en Business!!! Et je dis pas ça en exagérant, c'était vraiment impressionnant !
Bon j'avoue qu'il y a quand même un point qu'il m'a définitivement fait sourire... Ce nouvel appareil a quelques soucis de batteries et ont donc du resté au sol durant quelque mois le temps que ce problème soit réglé... ce qui n'est absolument pas rassurant avant de monter à bord... Mais alors offrir le NY Times au passagers avec comme article principal les problème qu'a eu le 787, ce n'est vraiment pas très malin ^^ alors que j'ai vu les ailes de l'avion (qui sont faites en aluminium et non pas avec le matériel habituel) battre comme le ferait un oiseau je n'étais pas très rassuré (: mais en faite, c'est tous ce qu'il y a de plus normal.
Pour revenir aux points positifs, je ne peux m'empêcher de féliciter les hôtesse de la compagnie ANA qui ont vraiment été super sympa et attentionnées ce qui est assez rare pour être souligné! D'ailleurs je retourne cet été au Japon je reprends le même vol aller...

Mais pour en revenir à l'A380 si cher aux français avec lequel j'ai fait le retour, cela a été une sacrée baffe... Je me réjouissais vraiment de prendre cet engin ça raout le monde en parlait comme quelque choses d'énorme mais je dirais plutôt que c'était minuscule comme la place que j'vais pour les jambes... Cette par rapport à un A320 classique, il y avait de la place mais par rapport au 787 c'était clairement scandaleux... de plus les hôtesse de la compagnie Lufthansa n'ont pas fait preuve de beaucoup de gentillesse. Et bien sûr, toutes les qualités que j'ai précité concernant le 787 n'existaient pas dans l'Airbus.

Tout ceci pour dire que j'ai vraiment préféré le 787 et quid à devoir faire une escale en sol allemand (je sais que c'est dur mais bon ^^) il est vraiment plus sympa de voyager avec l'avion de la marque américaine (:

Ah que coucou salut et bon vol

Qip

20 Août 2015
18:02

En 2014, à l'occasion de mon premier voyage au Japon ( et en avion ... ), j'ai moi aussi eu la chance de voyager dans ce bel oiseau qu'est l'A-380, pour un vol direct Paris-Tokyo. Il est vrai qu'en classe économique, il y a assez peu d'espace entre les sièges, mais cela ne pas trop gêné, avec mes 1,65 mètre ... Pour le reste du confort, peu à dire de négatif ; l'intérieur est tout de même assez calme, côté bruit des réacteurs. Au retour ( départ d'Osaka ), j'ai voyagé dans un Boeing 777 et j'ai eu la chance d'avoir une place près d'une des issues de secours, là où on peut étendre les jambes librement, ce qui est nettement plus agréable. Le temps de trajet ne m'a pas paru si long, entre la lecture, les mots-croisés, l'écoute de musique et les films proposés. Le seul petit bémol que j'apporterais concerne les plateaux-repas, lesquels sont un peu "justes" ...

Ajouter un commentaire