Omotesando

Les Champs-Élysées de Tokyo

Lorsque l'on parle du luxe dans la capitale japonaise, le quartier de Ginza ressort naturellement le plus souvent. C'est oublier son pendant de l'ouest Tokyoïte, Omotesando, pourtant représentante puissante de cette catégorie. L'avenue est nichée entre la célèbre gare de Harajuku et sa petite sœur Aoyama au nord-est, bordant son attrait historique Meiji-jingu.

Elle héberge ainsi, depuis son renouveau inspiré par les Jeux Olympiques de 1964, des boutiques au nom évocateur du chic à l'européenne et à l'architecture parfois fantasque : Louis Vuitton, Chanel, Christian Dior, Emporio Armani, Prada, Ralph Lauren ou encore Tod's se partagent ainsi une belle affiche. Autour d'elles se greffent des restaurateurs haut de gamme (parmi lesquels l'apprécié Ukai) et autres cafés élégants (dont l'éphémère et regretté Koffee).

Entre ses deux larges trottoirs abrités par des ormes magnifiquement alignés, Omotesando n'usurpe pas sa réputation : pas moins de quatre voies (complétées par deux autres pour le stationnement) voient passer toute la journée un flot incessant de voitures de luxe. Et si le lieu se montre extrêmement touristique en toute saison, beaucoup de piétons s'offrent surtout une simple promenade le long de ce vaste kilomètre d'opulence.

Pour autant, la vaste avenue n'en oublie pas de garder les pieds sur terre avec des enseignes plus accessibles au commun des mortels, telles qu'Uniqlo, Zara, Gap ou encore GoodDesign de Comme des Garçons. Plus loin, deux références d'un autre genre se partagent l'affiche : d'un côté, Kiddy Land (moins coffre à jouets qu'il n'y paraît, le lieu plaît également aux plus grands ne serait-ce que par sa gamme Ghibli et bien d'autres marques kawaii) et de l'autre, Oriental Bazaar (très apprécié des étrangers pour ses souvenirs pléthoriques mais pas toujours très authentiques).

Comme une charnière affiliée à l'esprit Harajuku, Omotesando délivre d'immenses complexes shopping comme Omotesando Hills (ouvert en 2006 à l'initiative du fameux architecte Tadao Ando), Laforet et autre Tokyu Plaza à l'entrée de miroirs spectaculaire. Depuis l'avenue, il ne faut surtout pas hésiter à se perdre dans "Ura-Harajuku" : son envers magique où des boutiques concept indépendantes et autres galeries d'art toutes plus charmantes les unes que les autres ouvrent leurs portes au curieux.

Notez cette destination
4.67/5 (9 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Omotesando

  • Omotesando 8
  • Omotesando 7
  • Omotesando Dori
  • Omotesando 10
  • Omotesando 9
  • Omotesando 1
  • Omotesando 2
  • Omotesando 4
  • Omotesando 3
  • Omotesando 5
  • Omotesando 6

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Omotesando

En Tokyo Metro, d'un côté ou de l'autre de l'avenue :

  • Lignes Hanzomon / Ginza / Chiyoda, station Omote-sando (Z02, G02 ou C04)
  • Lignes Chiyoda ou Fukutoshin, station Meijijingu-Mae (C03 ou F15)

En train -- Gare JR Harajuku puis 2 minutes à pied

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~240€)

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Magasins généralement ouverts de 10h à 20h tous les jours

Durée / période de visite

Éviter les week-ends, jours fériés et Noël à cause de la foule

En japonais

表参道

Météo à Tokyo

Aujourd'hui
22 / 26°C
Demain
24 / 29°C
Consulter les prévisions météo du Japon

Hébergement à Omotesando

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Guide de conversation audio au Japon

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article

Que voir depuis Omotesando (Harajuku)